Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 25 mai 2022
Antananarivo | 18h25
 

Evènement

Week-end pascal de la Diaspora

RNS 2022 à Vichy : un retour aux sources

samedi 16 avril

Les rives de l’Allier du centre ville de Vichy vers le Centre Omnisport sont magnifiques et lumineuses.

Pour se rendre au Village de Madagascar érigé pour l’occasion, je traverse l’immense hall de l’Espace du Parc. Les véhicules commencent à arriver et miracle du jour : dans cet endroit un peu perdu au milieu de la France, ce sont des malgaches qui débarquent.

Il faut dire qu’ici, le week-end de pâques, les originaires de Madagascar et leurs amis réalisent leur rassemblement annuel, la RNS (Rencontre Nationale Sportive et culturelle).

Créé par l’AEOM (Association des étudiants d’origine malgache) il y a 47 ans en 1975 avec une centaine d’étudiants, l’événement réunit aujourd’hui plus de 6000 participants et visiteurs. Et sa longévité et sa pérennité méritent qu’on s’y arrête.

Plus de 1000 licenciés sportifs s’affronteront lors des tournois de sports collectifs. D’abord le Football seniors et vétérans qui verra évoluer des membres des Barea  : Faneva Ima, Deba kely, Melvin Adrien entre autres. Ensuite le Basket féminin et masculin avec la participation de joueurs prestigieux , membres ou anciens membres de l’équipe nationale malgache comme Lalason Ratsimbazafy ou Kévin Gilbert. Enfin le Volley féminin et masculin qui nous offre la chance de voir jouer Leïa Ratahiry, membre de l’Équipe de France.

Sans oublier les sports individuels : le tennis avec le gala de jeunes talentueux qui ont représenté Madagascar à la Coupe Davis, le tennis de table en partenariat avec l’association EMTT (expatriés malagasy tennis de table) et son président Christian (Doda) Andrianjatovo qui réunira les meilleurs joueurs malgaches évoluant à l’étranger, les arts martiaux sous la responsabilité du Sensei Tsiory Randrianindrina, la pétanque.

Le Village de Madagascar sera le point de ralliement des participants et des visiteurs. Ils pourront y déguster les goûts, humer les parfums, partager le savoir-faire malgache avec des restaurateurs, des artisans et promoteurs de l’artisanat, des artistes.

La culture est devenue une composante essentielle de la RNS, une dictée en malgache Soratononina y est organisée, un tournoi de fanorona s’y tient, les auteurs, les écrivains, les poètes y présentent leurs œuvres.

Lolo mettra le feu au podium avec Nary de Railovy ainsi que de nombreux groupes musicaux et chorégraphiques. Tous les goûts, tous les âges seront satisfaits lors des 4 soirées prévues. Signalons parmi les nombreuses guest stars : Salomon, Bodo, Gothlieb, Lilie, Luk mais aussi Elidiot, Smaven, Rak Roots et bien d’autres.

C’est une véritable grande fête, le plus grand rassemblement qui montre que les expatriés malgaches disposent de talents, de compétences pour réaliser une organisation de référence et à les voir s’affairer, souriants mais efficients, il m’est monté une bouffée d’espoir pour notre tanindrazana.

Ny Serana

Lien : https://www.rns-cen.com/

7 commentaires

Vos commentaires

  • 16 avril à 10:32 | lé kopé (#10607)

    La Rencontre Nationale Sportive Malagasy( RNS) est une bouffée d’oxygène pour nos compatriotes vivant à l’Etranger, une fois par an . Qu’ils soient fraichement débarqués dans l’Hexagone , ou des Pays voisins , ou ayant vécu des années loin du Pays , ces retrouvailles rentrent dans une logique de solidarité ,et de liens indéfectibles envers leur Pays d’origine .Ces manifestations , à l’origine réservées aux seuls sportifs , du Dimanche ou confirmés , se sont muées en de véritables retours aux sources en mêlant les activités sportives , aux activités Culturelles, et artistiques .L’ association des Anciens Etudiants d’origine Malagasy (AEOM) a eu le mérite de créer cette noble Institution (c’en est une depuis), et après quelques ratés des années plus tard , l’ancien International d’Athlétisme , et de surcroît Professeur d’EPS dans la Capitale Française , l’a fait renaître de ses cendres pour être actuellement l’un des rendez vous phares de l’année , en devenant un rituel pour certains , et même parfois presqu’une religion . Malheureusement , car il y a toujours le revers de la médaille , des esprits maléfiques se servent de ce rassemblement pour exhiber leurs richesses (voitures de location), et d’autres se livrent même à des affrontements physiques (légionnaires ), pour se venger de leurs frustrations quotidiennes . Et le pire (last but not least), a été la création d’un autre rassemblement dans le Sud de la France (Bordeaux), par un autre sportif connu dans le Basket (Emilien Rakotomalala ), pout concurrencer le premier . En effet , le départ de l’ancien Président a été fatal à l’unité dans la diversité , qui faisait la force de ce regroupement . Nous reconnaissons dans ce comportement , l’atavisme de quelques "pedigree" , qui cherchent dans tous les domaines , à tirer la couverture sur eux . Joyeuses Pâques quand même à tous , qu’ils soient croyants ou pas .
    Salut les Copains .

    • 17 avril à 16:35 | PERICLES (#10337) répond à lé kopé

      kopé (#10607) Merci de votre commentaire (ce n’est pas si fréquent des commentaires avec un contenu informatif). J’en ai profité pour visiter le site web de cette association RNS. Une belle initiative ! Dommage en effet les quelques dérives que vous mentionnez et plus encore en effet cet autre regroupement qui brise une belle unité... même si celle-ci n’est que le temps d’un week-end. C’est bien triste que les démons de la division et la recherche des feux de la rampe soient toujours plus forts que l’humilité d’une action en commun autour de ce qui réunit plutôt que de ce qui divise. Joyeuses Pâques !

    • 19 avril à 16:25 | mamabe (#873) répond à lé kopé

      Ny resa-bola no rangory fototry ny afo. Raha tadidinao ry Le Kopé, taorian’ny Rns tany Toulouse tamin’ny taona 1996, ny varotra samy hafa no nibaha toerana tamin’izany, ka lasa natao ankilabao ny sport . Teo no nitsangana ny CEN( comité exécutif national, une fédération des associations participant à la RNS), tao Bordeaux, plutôt tao Pessac no nanaganana azy, hanomezana toerana ny sport. Dia lany ho filoha ny CEN i Olivier Razafindranaivo tamin’izay, ary nandritra ny taona maromaro, plusieurs mandats.
      Nisy ny disadisa entre ny membres ny CEN tamin’ny taona 2020 suite à une exclusion de deux associations culturelles dont celle de l’ancien président, la démission du président en exercice pour anticiper l’élection du bureau et écarter les membres gênants du CA.
      De là est né le CSM, un collectif le sport malagasy, dont la première édition du tournoi de la diaspora était à Bordeaux ce week-end aussi,pour un nouveau départ.

    • 24 avril à 11:16 | mangina vazaha (#10958) répond à lé kopé

      Bien vu "lé dopé"... Une seconde organisation est bien malheureuse et cela ne fait que rendre plus faible l’une et l’autre.

      Cependant pour bien comprendre ce qui s’est passé, de connaître les tenants et aboutissants je conseille à tout un chacun de prendre connaissance de cette page :
      https://www.facebook.com/457271420958159/posts/2528166590535288/?sfnsn=scwspmo

      Il y a un mélange d’égo, d’envie d’exister au travers d’une organisation que l’on n’a pas créée et d’un appât du gain. Les personnes qui sont à la base de cette belle manifestation dès le début ne peuvent qu’exprimer tristesse et perplexité.

  • 18 avril à 11:59 | Observateurlucide (#11307)

    Oui Vichy,destination toute indiquée pour les nostalgiques du Maréchal !
    Un chant fort à propos sera chanté avant et après les diverses activités prévues !
    Donc le chent est"Maréchal nous voila !
    Une flamme sacrée
    Monte du sol natal
    Et l’Imérina enivrée
    Te salue Maréchal
    Tous tes enfants qui t’aiment
    Et vénèrent tes ans
    À ton appel suprême
    Ont répondu présent
    Maréchal nous voilà
    Devant toi, le sauveur de l’Imérina
    Nous jurons, nous, tes gars
    De servir et de suivre tes pas
    Maréchal nous voilà
    Tu nous as redonné l’espérance
    La patrie renaîtra
    Maréchal, Maréchal, nous voilà
    Tu as lutté sans cesse
    Pour le salut commun
    On parle avec tendresse
    Du héros de Manakara
    En nous donnant ta vie
    Ton génie et ta foi
    Tu sauves la patrie
    Une seconde fois
    Maréchal (Maréchal)
    Nous voilà (nous voilà)
    Devant toi, le sauveur de l’Imérina
    Nous jurons (nous jurons)
    Nous, tes gars (nous tes gars)
    De servir et de suivre tes pas
    Maréchal (Maréchal)
    Nous voilà (nous voilà)
    Tu nous as redonné l’espérance
    La Patrie (la Patrie)
    Renaîtra (renaîtra)
    Maréchal, Maréchal, nous voilà
    Maréchal nous voilà
    Devant toi, le sauveur de l’Imérina
    Nous jurons, nous, tes gars
    De servir et de suivre tes pas
    Maréchal nous voilà
    Tu nous as redonné l’espérance
    La patrie renaîtra
    Maréchal, Maréchal, nous voilà

    On peut chanter ce chant aussi en remplaçant maréchal par Haiti et cela fonctionne aussi !

    • 18 avril à 14:20 | bekily (#9403) répond à Observateurlucide

      autre chanson :
      "tay-kiringy ialay mpandihy
      manimpy atsy ,manimpy ary
      ETC ETC "
      Les conneries sont internationales
      Match nul la balle au centre

  • 18 avril à 13:49 | arsonist (#10169)

    Tamin’ny volana febroary 1975 no nanaovana ny RNS voalohany indrindra.
    Tany Toulouse no nanaovana azy.
    Ny fikambanan’ny mpianatra AEOM no mpanorina sy mpikarakara azy tamin’izany.
    Natao niova toerana isan-taona ny RNS mba tsy ho bodoin’ny tanàna tokana , fa ifampizaràna isan-tanàna ny fandraisana ny RNS.
    Tanànan’anjerimanontolo no notondroina handray ny RNS tamin’izany , satria saika mpianatra avokoa no mpandray anjara.
    Tsy nisy izany Légionnaires izany mihitsy nandray anjara tamina RNS tamin’izany.
    No sady koa tany amina cité U no nilasy ny mpandray anjara , no sady koa toerana fanaovana fanatanjahan-tena miankina amina anjerimanontolo no nanaovana ny faninanana rehetra.
    Ny fandaminana rehetra dia niantsorahan’ny AEOM avokoa .

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS