Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2022
Antananarivo | 22h15
 

Infrastructure

Infrastructure routière

RN6 : La reliant Ambondromamy à Ambanja va être réhabilité

lundi 10 octobre | Mandimbisoa R.

La route reliant Ambondromamy à Ambanja (RN6), ce tronçon long de plus de 460 km qui nécessite plusieurs heures de trajet à cause de sa dégradation avancée , sera réhabilité annonce le ministère des Travaux publics.

Les travaux annoncés arrivent ainsi à point nommé, vu que la saison des pluies ne devrait plus tarder à venir dans cette partie Nord-ouest de la Grande île.
Les travaux dureront néanmoins 12 mois. Autrement dit, les usagers de la route devront encore attendre jusqu’au mois d’octobre de l’année prochaine pour pouvoir utiliser pleinement et sans aucune difficulté cette route. En attendant, ils devront alors prendre leur mal en patience, puisque pour réaliser le trajet en taxi-brousse, il faudra au moins 24h pour se rendre à Ambanja, en partant d’Antananarivo. Alors que le trajet se faisait autrefois en 12h.

La Banque mondiale et l’Etat à travers le projet de développement durable du secteur routier et de la Composante d’intervention d’urgence et de contingence assureront le financement des travaux. L’Union européenne qui a financé la réalisation de ces travaux sous le régime de Ravalomanana n’a plus renouvelé son aide dans ce sens. Les travaux seront par ailleurs confiés à l’entreprise ISO construction.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 10 octobre à 10:49 | observateurtrèslucide (#11344)

    Incroyable ,cinq types pour prendre les mesures de quelques trous sur la chaussée et ils sont venu avec cinq véhicules !
    Ils ont les moyens les gasy !

  • 10 octobre à 11:23 | Isandra (#7070)

    Non seulement sur cette route nationale, mais, aussi, la RN7, les travaux ont déjà commencé entre Tana-Antsirabe, sur la RN 2, RN4, etc, avec les objectifs, tous les grands axes seront réhabilités avant fin Juin 2023.

    Là, plusieurs endroits seront facilement accessible pendant les campagnes présidentielles, et que les Malagasy en seront reconnaissant à ce régime.

    • 10 octobre à 11:31 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Eh l’ABRUTIE,
      Toujours des promesses qui va croire que les travaux seront terminés dans un an ?
      Qui va croire l’Abrutie Isandra qui est en France et qui nous annonce des conneries ?
      On ne te crois plus l’enivrée pleine de betsabetsa, l’abrutie de service, la suceuse......

    • 10 octobre à 11:46 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Votre Calife a déclaré devant tous les Médias , lors de sa visite dans le Sud de Madagascar en ...2020 : "Je ne ferai plus de Politique si la RN13 n’est pas finie avant la fin de mon mandat". Il lui reste maintenant 11mois pour atteindre son objectif . Pourra -t-il tenir parole , ou bien ce sera encore des promesses en l’air comme à l’accoutumée ? Le compte à rebours est déclenché , surtout que Siteny R. a annoncé que "chaque fois qu’il s’est présenté à une élection , il a toujours gagné ". Mais cette éventualité ne pourra que profiter au laitier , car les voix discordantes dans la plateforme IRD , lui offrira un boulevard pour l’accession à la plus haute fonction de l’Etat , sans parler de la troisième voie , qui se met en embuscade .

    • 10 octobre à 12:41 | Zora (#10982) répond à Isandra

      Pfff ! Routes rehabilitees avant juin 2023, sans compter les 4 mois de période cyclonique.Il faut avoir un petit pois à la place du cerveau pour y croire.

    • 10 octobre à 12:59 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Zora,

      Il faut être totalement déconnecté pour dire de ânerie pareille, le passage de cyclone ne suspend que quelques jours les travaux,...mais, pas des mois.

      Par ailleurs, malgré de votre mépris envers ce régime, nos techniciens(ingénieurs, etc) ont tenu en compte cette période, avant d’avancer cette date butoir.

    • 10 octobre à 13:26 | elena (#3066) répond à Isandra

      C’est vrai ça : les cyclones ont un œil et ne font que passer, la saison des pluie est remplacée par la saison sèche pour pouvoir construire les routes juste avant les élections.
      C’est ce qu’on appelle le miracle orange.

    • 10 octobre à 14:19 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Elena,

      Hihihi ! Connaissez-vous l’expression "Être dans l’œil du cyclone" ?

      Les grosses pluies tombent, en général, pendant la nuit où les employés de ces entreprises sont en train de dormir ou au 7 ème ciel de leur plaisir avec leurs partenaires,... :)

    • 10 octobre à 14:39 | elena (#3066) répond à Isandra

      L’oeil, c’est une découverte du ministre orange Toto !
      Hihihi ! Vous connaissez les inondations, les rivières qui débordent, les radiers en saison des pluies...?

  • 10 octobre à 11:34 | lé kopé (#10607)

    Lors de sa visite à Toamasina ce Week End , pour le 20ème anniversaire du Parti , le capitaine d’industrie de Tiko ,a martelé dans son discours , la construction des routes vers Antsiranana , et Toliary , rendant accessible toutes l’étendue du territoire . Après treize années de pouvoir , le Calife n’a pas su entretenir ces voies de communication , mais a plutôt rendu improbable , la circulation des biens et des personnes .Et dire que "l’Elu du peuple" a déclaré devant la communauté Internationale , "qu’il ne sera pas plus nul que son prédécesseur". Pour le moment , il n’ a pas encore transformé l’essai , et le Pays patauge dans une misère sans nom .
    Salut Les Copains .

  • 10 octobre à 11:49 | Isandra (#7070)

    QUE DES REALISATIONS :
    - MIAMI :

    "Une véritable vague humaine a déferlé sur le chantier du projet Miami à Toamasina samedi dernier, à l’occasion des portes ouvertes organisées par le secrétariat d’Etat auprès de la Présidence en charge des Nouvelles villes et de l’Habitat. En effet, les habitants de la ville de Toamasina ont eu un avant-goût des réalisations dans le cadre du projet Miami. Si le chantier ne va ouvrir ses portes officiellement que dans quelques mois, les autorités locales ont organisé deux heures de « portes ouvertes en chantier » sur le site du projet. Et ce, pour répondre aux demandes faites par les habitants de Toamasina qui ont insisté pour voir le chantier durant la récente visite du Président de la République Andry Rajoelina dans la capitale du Betsimisaraka, il y a quelques jours auparavant. Le SENVH a accédé à la demande pour que les tamataviens ne soient ni « tompony mangataka atiny » ni « tompontrano mihono ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les habitants de Toamasina ne se sont pas fait prier. Nombre d’entre eux sont venus sur le site. Preuve manifeste de l’engouement autour de ce projet. « Les visiteurs ont pu constater de visu, entendre les explications, tester et essayer en avant-première les infrastructures », note le SENVH dans une publication sur sa page Facebook. Le secrétariat d’Etat dit également que les marchands du bord de mer parmi les bénéficiaires du projet ont réaffirmé leur confiance dans le projet » tandis que les artistes ont pu exprimer leur reconnaissance à travers des poésies. Un nouveau rendez-vous est donné à la population de Toamasina d’ici environ deux mois lorsque la partie nord du projet sera entièrement recouverte de béton. La réalisation de ce projet de grande envergure part d’un Velirano du Président de la République en 2018. Des études ont ensuite été menées en 2019, avant d’être baptisée Miami Miray hina ary mifankatia, un nom qui reflète l’objectif du projet et de la population bénéficiaire. Toamasina est la seconde plus grande ville malgache après Antananarivo. Raison pour laquelle des projets d’envergure sont entrepris dans ce poumon économique du pays."

    TANA-MASOANDRO :

    La semaine dernière le début de travaux pour la construction de route de raccourci reliant Tana- Meritsiantosika.

    VOICI UN NOUVEAU QUARTIER :

    HABITAT - Les autorités lancent la construction de 40 logements économiques à Mangarano Toamasina en collaboration avec la Seimad, les inscriptions pour la vente sur plan lancées ce lundi

    On ne parle pas encore de la Flyover, de l’autoroute, du téléphérique, du train urbain,...

    • 10 octobre à 11:55 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Les promesses présidentielles sont en train de se réaliser un à un.

      Bien sur, les détracteurs trouvent toujours de quoi à critiquer systématiquement, mais, le peuple voit aussi ce qui se passe et a leur propre opinion.

    • 10 octobre à 13:25 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra l’ABRUTIE.
      Il y a des chiottes à Miami ?
      Déjà qu’ils vont brûler les bancs en bois, après ils vont pisser et déféquer derrière les palmiers. Hihihihi
      T’as vu dans quel état on a retrouvé le parc à Tana après une seule journée d’ouverture.
      Mdr

  • 10 octobre à 11:52 | Isandra (#7070)

    "Mais tout n’est pas sombre ! Tout n’est pas noir ! Malgré tout, des points positifs émergent.
    Madagascar Oil, après des années de recherche et de forage, commence pour de bon à faire son entrée sur le marché local. L’huile lourde de Tsimororo trouve désormais preneurs d’abord et pour commencer dans le pays. Evidemment, c’est une bonne surprise ou une bonne nouvelle pour la Grande île. Les recherches qui datent de plusieurs décennies portent leurs fruits !

    Selon le rapport de la Banque mondiale sur l’évaluation des politiques et des institutions en Afrique publié jeudi denier, Madagasikara décroche une note supérieure à la moyenne. En effet, on a obtenu une moyenne de 3,3 sur 6. Il faut dire les choses telles qu’elles sont et à leur juste valeur, le pays réalise un progrès énorme relatif surtout à la gestion économique.
    Madagasikara gagne des points positifs malgré tout ce qui se présente."

  • 10 octobre à 12:47 | observateurtrèslucide (#11344)

    Arsonist,
    Toujours pas de réponse ,pourquoi vouloir embrouiller les robots traducteurs ?
    Les chercheurs en I.A. vont plus vite que toi ,tu n’est qu’un petit amateur !

  • 10 octobre à 13:06 | observateurtrèslucide (#11344)

    Arsonist ,
    Les robots de traduction sont des outils de démocratisation importants pour le peuple et surtout contre toutes les salopes comme toi qui se servent de la connaissance des langues pour dominer les peuples !
    Avec un simple portable aujourd’hui on peut faire de la traduction instantanée !
    C’est une avancées considérable pour la démocratie et une défaite pour les oppresseurs et magouilleurs de touts poils !
    Fais passer le message a tes amis suprémacistes et aux jésuites Gasy !
    Tu vois avec cet outil , je peux t’écrire en latin ,vade retro villa stultus
    Donc ta tentative pour embrouiller ls robots traducteurs sest anti démocratique !
    Tu te crois ou ,t’es en France ,pays démocratique !
    Tiens je vais faire passer cette info a ton chef ,juste pour voir sa réaction !

  • 10 octobre à 16:14 | Besorongola (#10635)

    BYE BYE GODRA ! CE TERME A DÉJÀ ÉTÉ UTILISÉ PAR RAJAONARIMAMPIANINA AU DÉBUT DES TRAVAUX DE LA RN5A. MR HO. SANS HONTE L’A RÉPÈTÉ À SAMBAVA.

    La RN5A long de 150 km a été inauguré en grande pompe par Mr Ho il y a quelques semaines Mr Ho Ho a mis 4 ans et demi pour terminer les travaux. Alors la RN6 plus de 700 km en un an c’est du HOISME pur sucre. Les gens du Nord sont-ils vraiment draba ?

    Lors de la cérémonie de lancement des travaux à Ambilobe en août 2018 , Hery Rajaonarimampianina a adressé un remerciement au président Xi-Jinping et au gouvernement chinois pour avoir accepté le financement de cette route. Il a également salué la patience du peuple malgache, en expliquant que les réalisations de telles infrastructures ont toujours besoin de temps pour s’accomplir. « Nous avons besoin de persévérance et de confiance mutuelle. Le véritable patriotisme et la solidarité sont les clés de l’Émergence car la route est encore longue, et il faut penser aux générations futures ».

    Lors de son allocution, le président malgache a repris l’expression favorite des habitants du Nord « Bye-bye Godra » en se référant au soulagement éprouvé par la population grâce à la réhabilitation de cette route qui faisait tant souffrir les voyageurs depuis plus de 50 ans maintenant.

    « Je partage la souffrance endurée par la population, et comme la réconciliation nationale est une de ses priorités, j’ai fait de la construction et de la réhabilitation de routes dans tout le pays, les meilleurs moyens de réconcilier et de rapprocher les Malgaches, et la RN5A en fait partie ».

    La RN5A relie les régions Diana et Sava. Ces deux régions sont composées respectivement de 63 et de 83 communes et d’une population totale de trois millions d’habitants. Ce projet reflète donc non seulement la réconciliation nationale, selon le Président Rajaonarimampianina, mais surtout l’Émergence des Régions du Nord.

    Dans le cadre du lancements de ces travaux, le Chef de l’État a également procédé à l’inauguration du Bureau de l’administration minière (BAM), et celui de la direction de la Police des Mines pour l’Antenne régionale à Ambilobe. L’exploitation de l’or, surtout à Betsiaka qui a toutefois suscité beaucoup de commentaires, constitue un véritable levier du développement d’où la nécessité de mettre en place le BAM et la direction de la police des Mines dans cette ville.

    « Ce sont des Projets structurants menés par le Gouvernement pour permettre l’Émergence économique du Nord », a souligné Hery Rajaonarimampianina qui a également visité les chantiers du Projet de remise aux normes des infrastructures de production et de distribution d’eau potable d’Ambilobe, sur les rives du fleuve Mahavavy

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS