Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 22 octobre 2019
Antananarivo | 18h52
 

Société

Société

Quarante-six travailleuses malgaches du Koweit arrivées au pays

lundi 1er avril | Arena R.

Un groupe de 46 travailleuses malgaches expatriées au Koweït est finalement rentré au pays. Arrivées samedi dernier dans l’après-midi, une délégation gouvernementale les a accueillies à l’aéroport international d’Ivato. Malgré les traits fatigués, ces femmes qui on ont finalement travaillé comme employés de maison ont retrouvé le sourire, la joie d’un aventurier de retour à sa terre nourricière, après avoir traversé le calvaire du désert.

Suite à leur appel de détresse qui a trouvé écho auprès du président de la République, l’Etat malgache a pris les dispositions nécessaires pour les rapatrier, après des mois ou des années de galère pour certaines. La semaine dernière, une délégation représentant l’exécutif malgache s’est rendue au Koweït pour discuter avec les autorités locales des éventuelles possibilités de rapatriement de ces migrantes malgaches.

Dans un communiqué, la présidence de la République a annoncé qu’une autre vague de 76 autres travailleuses malgaches est attendue pour demain. Leur rapatriement est entièrement pris en charge par l’Etat malgache, une promesse du Chef de l’Etat, Andry Rajoelina pour faciliter leur retour.

Le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Tinarivelo Razafimahefa, qui les a reçues à Ivato, a également déclaré que l’Etat prendra en charge le retour de ces femmes dans leurs villages d’origine. La plupart d’entre elles en effet sont originaires du Nord de la grande île, comme à Sambava. Les autres viennent des côtes ou encore de la campagne et des zones enclavées.

Après avoir subi des examens médicaux d’usage, elles ont été reçues le lendemain de leur arrivée par Andry Rajoelina au Palais d’Iavoloha. Lors de cette rencontre, elles ont pu, une fois de plus témoigner des maltraitances et autres sévices qu’elles ont subi dans ce pays. Certaines ont avoué être parties en connaissant les galères qu’elles auront eu à traverser.

Anéantie par la pauvreté grandissante à Madagascar, ces femmes ont saisi l’opportunité de trouver des emplois mieux rémunérés dans ce pays, bien qu’elles soient de simples gens de maison. L’une d’entre elles témoigne avoir touché 7 millions d’ariary par mois soit l’équivalent d’un salaire et des avantages d’un membre du gouvernement dans la Grande île. Malheureusement, une fois arrivée au Koweït, elles ont dû faire face à des problèmes insurmontables causés en partie avec la différence de culture et mœurs.

Les unes affirment avoir subi des violences de toutes sortes et de maltraitances de la part des autres employées ou de leurs employeurs. Les autres témoignent avoir été abusés physiquement, pour la plupart des cas, par leurs employeurs. Elles ont alors pris la fuite, pour échapper au pire, et ont trouvé refuge auprès d’une ambassade d’un pays africain au Koweït ou auprès des bureaux de la police de ce pays.

40 commentaires

Vos commentaires

  • 1er avril à 10:05 | Isandra (#7070)

    Bon, l’Etat a fait sa part de responsabilité, sauver les citoyens dans leur détresse, comme il avait fait en 2004, en rapatriant des employés de Liban,...sans poser la question pourquoi ils étaient là-bas, ou qui les avaient obligé à y aller, comme un véritable raiamandreny,...

    Néanmoins, les jeunes devraient tirer des leçons de cette mauvaise expérience de ces employés, la vie meilleure ne se trouve pas où vous croyiez,...mais, le vrai bonheur peut se trouver auprès de siens,...on ne s’en rend compte quand on est seulement loin d’eux,...!

    • 1er avril à 10:48 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra,
      C’est bien d’avoir expatrié ces femmes malgaches dont la plupart se trouvait dans le piège de l’esclavagisme moderne qui existe partout ailleurs même à Madagascar que certains qualifiaient d’un système issu de la subsidiarité de l’île .
      N’oubliez pas le contexte principal en soulignant l’anéantissement par la pauvreté grandissante à Madagascar depuis longtemps , la raison pour laquelle permettant d"expliquer pourquoi ces femmes ont voulu trouver refuge ailleurs pour essayer de trouver une vie décente ,meilleure ? .
      C’est à cette problématique de la paupérisation collective avec la disparition de la classe moyenne qu’il fallait trouver une solution !
      - Le paradoxe : l’IEM ne prévoit pas l’augmentation du rendement massif de la productivité agricole ,l’élevage,etc.....pour stopper l’exode rural, le chômage.

    • 1er avril à 10:51 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra,
      C’est bien aussi de les avoir rapatrié .Maintenant ,dans l’attente à ce que les choses changent réellement !

    • 1er avril à 11:14 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Turping,

      "Le paradoxe : l’IEM ne prévoit pas l’augmentation du rendement massif de la productivité agricole ,l’élevage,etc.....pour stopper l’exode rural, le chômage".

      Faux !

      Relisez bien, vous pourriez constater qu’il prévoit l’élargissement de terres exploitées et la vulgarisation des plans techniques agricoles, afin que les paysans puissent augmenter leur rendement et leur rentabilité. Quant aux élevages, la vulgarisation des élevages intensifs,...!

      Et les objectifs : c’est l’autosuffisance alimentaires et que Madagascar deviendra l’un des grand pays exportateurs des produits agricoles,...

    • 1er avril à 11:26 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Turping,

      Par ailleurs, à mon avis, il ne faut pas empêcher l’exode rurale, au contraire, il faut la favoriser, mais avec une bonne préparation, car si on regarde plus le nombre des paysans baisse, ce secteur se professionnalise, plus un pays se développe vite,...!

      Mais, avant ça, il faut que les villes soient prêtes à accueillir ces nouvelles populations,...en construisant plus des infrastructures,...en favorisant des création d’emploi,...!

    • 1er avril à 13:45 | NTMO (#10005) répond à Isandra

      @ Professeur Tuping,

      Je ne saisis pas tout le sens de vos écrits, pouvez-vous m’expliquer ?

      « qui existe partout ailleurs même à Madagascar »
      « un système issu de la subsidiarité de l’île »
      « la raison pour laquelle permettant d"expliquer »
      « l’augmentation du rendement massif »

    • 1er avril à 14:29 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra ,
      Reste à démontrer si ce projet de politique agricole est inscrit réellement dans l’IEM.Je reste dubitatif quant à la politique de l’assistanat,l’importation massive de brisure de riz en provenance de Chine .
      Par définition : l’exode rural désigne le déplacement durable de populations quittant les zones rurales pour aller s’implanter dans des zones urbaines .
      - Quand vous parlez de la professionnalisation de ce métier ,il faut toujours penser que 70% des malgaches sont des paysans. Donc ,il faut qu’ils viennent avec des structures adéquates MANARAPENITRA pour venir s’entasser à Antananarivo ,se bronzer au lac Anosy ;. C’est rigolo ! .La décentralisation financière du système n’est-elle pas faîte pour que chaque région puisse se développer et avoir son autonomie ?
      - En quelques sortes ,cette situation explique l’engorgement d’une ville qui ne peut plus recevoir tout le monde .Pourtant Madagascar est grand et vaste !

    • 1er avril à 14:41 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Turping,

      Ben oui !

      Si vous pouvez vous procurer une copie, regardez sur

      Le sous-titre : Plan sectoriel en agrobusiness,
      Action 397-399, page 178-179.

      En fait, vous les détracteurs du Président, vous avez déjà des idées reçues, l’IEM est une coquille vide, et ça y reste, vous ne pouvez plus la faire sortir,...pourtant, la réalité est bien différente,...l’IEM est un programme qui a prévu tout pour que Madagascar se développe harmonieusement et aucun domaine n’est oublié,...!

    • 1er avril à 14:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Turping,

      Par contre, cette exode rurale provoquée est ma propre opinion, pas celle de l’IEM,...

      Pour moi, si on veut industrialiser Madagascar, automatiquement, il y aura l’exode rurale,...car travailler dans une industrie est plus rentable que labourer traditionnellement un petit périmètre, et qu’un ouvrier a plus de sécurité et tranquillité, en matière sociale qu’un petit paysan,...

    • 1er avril à 14:59 | Turping (#1235) répond à Isandra

      NTMO,
      Esclavage : est la condition d’un individu privé de sa liberté qui devient la propriété exploitable et négociable comme un bien matériel d’une autre personne (la définition classique).

      a)L’esclavage moderne existe partout ailleurs ,même à Madagascar .Même dans les pays développés par exemple en France ,l’esclavage moderne existe .
      - Cela ne vous dit rien la traite des Hommes ,abolie par Abraham Lincoln pourtant une pratique bien connue bien après même pendant la colonisation et pendant certains régimes monarchiques ?
      b)Un système issu de la subsidiarité de l’île que certains disent.... j’ai lu le post de Beandroy l’autre fois en disant cela !
      - Logiquement ,en politique le principe de subsidiarité est le principe selon lequel une responsabilité doit être prise par le plus petit niveau d’autorité politique compétent.Grosso modo comme la hiérarchisation des pouvoirs au sein d’une société en fonction des compétences proposées à chacun des éléments constitutifs de cette dernière.
      Apparemment ,tel fut le cas en constatant le rapatriement de ces bonnes femmes !

      c)La raison pour laquelle permettant d’expliquer ......
      - D’expliquer l’expatriation à la recherche d’une vie meilleure ( pour fuir la misère)...
      d)L’augmentation du rendement, massif ....
      - Peut-être j’ai oublié la virgule ,je reconnais ; ; car en augmentant le rendement cela devient massif .
      Sinon ,c’est le contraire !

    • 1er avril à 18:10 | lanja (#4980) répond à Isandra

      mankasitraka tanteraka ny fanampiana ireo nijaly ka te hody, fa tsy hiogaoga hitehaka toa anareo kosa,
      satria na Ravalo, na Andry, ny mpitondra rehetra teto dia samy tompon andraikitra amin ny fahantrana tafahotra eto, mahatonga ny olona mitady làlana any ivelany, ary ampiko kely,tsy azonao lotra ny mahatonga ny olona sasany tsy hatoky ity IEM ity, , mipopoka ny projet sy ny tanjona,fa tsy mila bac+10 toa anareo dia mahita fa ny famatsimbola dia pokaty , toy ny tetezamitatra ihany, volamena eh, sns rediredy no betsaka, tsy mila boky mena à grande vitesse ny olona

    • 2 avril à 16:33 | peter devilbis (#6291) répond à Isandra

      Isandra du 01/04/2019

      Par contre, cette exode rurale provoquée est ma propre opinion, pas celle de l’IEM,...

      Pour moi, si on veut industrialiser Madagascar, automatiquement, il y aura l’exode rurale,...car travailler dans une industrie est plus rentable que labourer traditionnellement un petit périmètre, et qu’un ouvrier a plus de sécurité et tranquillité, en matière sociale qu’un petit paysan,...

      Mlle ou mme Isandra,je ne sais vraiment pas où vous tirez parfois vos analyses ou réflexions ,mais cela est vraiment pitoyable.Vous vivez en Afrique et de surcroit à Madagascar où environ 70%de la population est analphabète et vivant de l’agriculture ,et vous êtes une fervente partisane de l’exode rurale.Sur quelle planète vivez vous ? L’exode rurale est un fléau qui est à bannir de l’Afrique et dont les états luttent depuis des années en modernisant et motorisant l’agriculture,l’élevage afin d’augmenter la productivité et rendre ce secteur plus attractif pour la jeune génération ;vous, vous prônez ce fléau dévastateur,d’ encombrement des villes déjà surpeuplées.Si c’est votre vision de développement et de réussite sociale est de travailler dans une usine ou dans un bureau,alors mme vous n’avez rien compris du programme de développement de l’Afrique.Vous pensez qu’avec vos idées vous pourriez concurrencer ou rattraper les pays occidentaux vous êtes hélas très très loin de la réalité.Commencer par les petites choses faciles avant de rêver à des choses grandioses ;Madagascar est en Afrique même si vous ne vous considérez pas toujours comme africain.

    • 2 avril à 17:30 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      peter devilbis,

      Chacun son opinion et sa conviction. mois, j’ai la mienne et vous la votre,...!

      Si vous êtes convaincu qu’on peut développer avec 70% de paysans,...ça ne regarde que vous, je ne me permettrai jamais de vous mépriser à cause de votre opinion, au contraire, je la respecte.

      Je reconnais que je connais mal l’Afrique, dans la mesure où je n’ai jamais visité pays d’Afrique autre que les pays de l’océan indien, par contre, j’ai déjà visité des pays développés, de ce fait, je ne peux pas comparer mon pays avec des pays que je ne connais même pas,...ni les prendre comme référence,...

      Il est donc tout à fait normal, si je me réfère aux pays que je connais où les paysans sont moins nombreux que les citadins,...pourtant, ils sont développés, dont la plupart ont de l’auto-suffisance alimentaire, exportent même leur produits agricoles.

    • 2 avril à 17:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      70% de population paysans....

  • 1er avril à 10:08 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Arahabaina ireo tongasoa tafaverina indray eto amin ny Firenena.

    Tsy olona mahery fo no tafody fa indrisy fa olona traboina rendrika tao anatin ny fiainana tamin ny fitadiavana tany an-tany lavitra.

    Rendrika tokoa satria nandeha nanao fihariana tany amin ny toerana hafa fomba sy hafa fiteny ary hafa kolontsaina, ary toerana manana tantara sy fivoaram-piarahamonina hafa tsy mitovy amin ny niainan ny Malagasy.

    Iza ireo orinasa na sampan-draharaha nivarotra ireto olona ireto tany ampita tany ?

    Azo raisina ho nahavanon-doza ireo nandefa ka nivarotra ireto olona ireto. Malagasy ve izy ireo ? Iza ?

    Mankasitraka Tompoko

  • 1er avril à 10:23 | betoko (#413)

    Et quand est ce qu’on va s’occuper des patrons malgaches ou étrangers qui maltraitent ses employés
    Un exemple 2 réunionnais avaient maltraité 5 malgaches à la Réunion dans les années 90 .Ils ont écopé 2 ans d’emprisonnement par le tribunal de Saint Denis ,et chose bizarre un des deux avait été décoré de la légion d’honneur à Madagascar et vit tranquillement à Tana

  • 1er avril à 10:37 | Vohitra (#7654)

    Amiko dia tokony mandray anjara amin ny saran ny fampodiana antanindrazana ireto olona ireto ireo orinasa nivarotra azy ireo tany ampita tany.

    • 1er avril à 10:52 | Maxim (#5960) répond à Vohitra

      Afaka manome ny antotanisan’ireo mpiasa malagasy any Kuweit ve ny fanjakana @zao fotona izao ?
      Firy isanjaton’ireo mpiasa any ireo nody ireo ?

    • 1er avril à 11:12 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Misy ireo mpitsoam-ponenana sy mpifindra monina mandeha mamono tena miampita ny ranomasina mediteranea mandeha sambokely tsy zarizary sy tsy manana fahazoandalana hitatitra olona akory.

      Izy ireo koa dia mba namidin ireo mpijirika olona manao fotodraharaha ny varotr olona.

      Fa toa tsy mba nisy Firenena afrikanina mihintsy mba miantoka ny fampodiana ireo mpitsoam-ponenana terataniny izay mijaly sy sahirana mafy lasa sambobelona tavela ao Eoropa ao ?

    • 1er avril à 11:13 | Turping (#1235) répond à Vohitra

      Vohitra,
      Ka maro tamin’izy ireo anie no niaina tao anatin ;ny fanandevozana izay traikefa notadiavin’ireo mpampiasa azy ireo hatrany am-boalohany (ny pasipaoro tazomin-dry zareo ). Mazava izany fa ilay fiantohana ny saran-dalàna amin’ny fampodiana azy ireo tsy laharam-pahamehana napetrak’ireo orin’asa nivarotra azy na nividy azy ireo.Politikan,ny governemanta izany ny fahitana azy .
      Ny fanontaniana mipetraka : ahoana ny fanantenana amin’ity olana maro isan-karazany ity mba hahafahan(ny vahoaka maro an’isa mba hiaina ao anatin’ny filaminana sy toe-karena miroborobo ?? ny ady amin’ny fahantrana ??
      Maro koa ny karana sy samy malgagasy manandevo na ao an-toerana aza .
      Rehefa samy ho ratsy ,tsy aleo mahantra ao an-tanin’ny tena ve satria tsy voatery ho tafavoaka tsara daholo na ireo nandeha nivoaka aza ??

  • 1er avril à 10:57 | Behantra (#9165)

    7 millions d’ariary ...

    Je repose encore cette question

    Que vont devenir ces femmes ?

    C’est bien beau cette opération de communication , mais après ???

    Car il faut bien l’admettre : cette com illustre bien l’immense détresse des malagasy qui cherchent à fuir
    la misère dans l’espoir d’une vie meilleure ... ailleurs

    • 1er avril à 11:51 | betoko (#413) répond à Behantra

      Donc pour vous elles doivent tout accepter même se faire violer ou tabasser ? Espérons que cela servira de leçon aux pays qui les ont fait voir de toutes les couleurs ?

  • 1er avril à 11:09 | I MATORIANDRO (#6033)

    Averina ihany averina hatrany fa tsy misy dikany @ fiainanam-bahoaka ny asa kitoatoa toy izao satria vao maika mamporisika ireo marivo salosana hanao ny ataony avy eo de hiantso ny fanjakana tsy mahalala ny maika sy ny mahasoa indray.

    Fanampin’izany de tsy misy mangarahara mihintsy ny vola lany sy ny mandoa izay mifanintsy @zany @ zao hetsika kitoatoa izao indrindra ny sazy miandry ireo mpivarotra olona ireo. (Averina ihany)

    etsy andaniny dia tsy tratra aloha ny tanjona @ fampodiana miaraka ireo olona ireo satria mihoatra lavitra io isa io no vinavina ampodiana.

    Variana misangy takotra toy ilay boka mangala-pihinana reto olona napetraky ny hcc reto.

    Maro eto an-tanàna ireo gasy andevozin’ny gasy mitovy aminy any anaty orinasam-panjakana maro isan-karazany any (Izay amoahana naoty fotsiny dia milamina). Aza jerena reo fa tsy misy dikany mihoatra ireto vevavy mitonantonana ireto.

    Samia velonaina.

  • 1er avril à 12:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    En voyant leurs paquetages au moment du retour, même si on ne sait pas ce qui se trouve à l’intérieur, et leurs états physiques (toutes de bonnes mines et rondelettes contrairement aux 4’mis) on peut d’ores et déjà affirmer qu’elles ont été bien traitées là-bas.
    De toute façon le problème n’est pas patron employé mais entre employée de différente nationalité (les originaires de Philippine sont les plus décriés : la recherche de la note de 19/20 auprès du patron en fait parti).
    Je conseille à notre gouvernement de tenir une fiche électronique de l’identité de toutes ces personnes pour éviter un retour à la case de départ dans deux ou trois.

    • 1er avril à 12:36 | Isambilo (#4541) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vous êtes abjecte.

    • 1er avril à 14:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Isambilo,
      Pourquoi pas une IST (Interdiction de Sortie du Territoire) décennale pour eux ?
      Si on leur demande, personne ne veut y souscrire volontairement à cause de leur mauvaise foi manifeste donc il faut les contraindre pour qu’elles comprennent l’importance de la gestion des fonds publics.
      On aurait dû leur demander avant de rentrer au pays mais pas après : Mieux vaut tard que jamais.
      Même la prison là-bas serait meilleure que nos hôtels et restaurants trois étoiles : Qui dit mieux ?

    • 1er avril à 18:35 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonjour .
      @ - que demain et pire apres .
      Les prisons mieux que les 4 étoiles ??? la volonté de ouak/ à tous les coups ...
      Manifestement elles ne sont pas de votre avis !, meme s vous faites ça mieux que les gasy ?
      Vous etes vraiment tous des NTM !

  • 1er avril à 12:34 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    1er avril à 10:57 | Behantra (#9165)

    7 millions d’ariary ...

    Je repose encore cette question

    Que vont devenir ces femmes ?

    C’est bien beau cette opération de communication , mais après ???

    Car il faut bien l’admettre : cette com illustre bien l’immense détresse des malagasy qui cherchent à fuir
    la misère dans l’espoir d’une vie meilleure ... ailleurs

    Répondre
    ........................................................................................

    1er avril à 11:51 | betoko (#413) répond à Behantra

    Donc pour vous elles doivent tout accepter même se faire violer ou tabasser ? Espérons que cela servira de leçon aux pays qui les ont fait voir de toutes les couleurs ?

    ........................... ....................................................... ..................................
    Betoko,
    Pourquoi poses-tu une question si débile à behantra ?
    J’ai poussé le vice à faire du Copié/Collé du texte de Behantra et le tien.
    Behantra se pose la question de savoir le devenir de ces femmes après leur retour.
    A aucun moment Behantra n’aurait fait allusion à ce qui leur est arrivé au Koweït, ni viole, ni tabassage.
    Encore une fois Betoko.
    Tu écris pour le plaisir d’écrire, sans comprendre ce que tu lis, pour faire une réponse adéquate.
    Tu n’es qu’un Babakoto Primaire Betoko le BI.
    Tsy Vazaha tsy Gasy.

    • 1er avril à 16:39 | betoko (#413) répond à FINENGO

      T’es trop bête. ,tu n’es pas en mesure de comprendre ce que j’écris ,tu n’es pas à la hauteur

  • 1er avril à 14:38 | kartell (#8302)

    Une question essentielle se pose : combien sont-elles au total, prisonnières d’un état esclavagiste et prosélyte ?....
    On parle de second transfert et pourquoi pas d’autres encore, car l’état Malagasy sait-il combien de ses ressortissantes sont prisonnières de cet état rétrograde parmi tant d’autres de ses voisins ?.....
    Quel sort sera réservé aux souteneurs et mères maquerelles qui ont organisé cette traite humaine ?....
    L’impunité sera-t-elle une nouvelle fois la règle appliquée aux commanditaires de cette affaire ?..
    Et comme le suggère FINENGO que prévoit le pouvoir pour aider à la réinsertion de ces malheureuses ?...
    Tandis que tous les regards sont tournés vers le Koweït, pas un mot sur le trafic de femmes à marier avec de vieux chinois qui terminent dans la prostitution mais il est vrai que la Chine est un partenaire bien plus respectable que le petit Koweït !....
    La com, c’est l’art de cacher l’essentiel !...

  • 1er avril à 16:05 | FINENGO (#7901)

    @ plus qu’hier et moins que demain (#6149)
    1er avril à 14:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu’hier et moins que demain ^

    Isambilo,
    Pourquoi pas une IST (Interdiction de Sortie du Territoire) décennale pour eux ?
    Si on leur demande, personne ne veut y souscrire volontairement à cause de leur mauvaise foi manifeste donc il faut les contraindre pour qu’elles comprennent l’importance de la gestion des fonds publics.
    On aurait dû leur demander avant de rentrer au pays mais pas après : Mieux vaut tard que jamais.
    Même la prison là-bas serait meilleure que nos hôtels et restaurants trois étoiles : Qui dit mieux ?
    ............................................................. ................................... ........................

    Tu n’es pas dans une Mosquée des frères Musulmans ici, pour te permettre de prêcher tes débilités.
    Comme l’a si bien dit Isambilo, tu n’es qu’un abject personnage, qui inspire le mépris et le dégoût.
    Tu es d’un esprit tordu à l’image de tes frères Djihadistes qui n’ont jamais rien compris à la vie.
    Mais qui serais-tu pour imposer ( l’Interdiction de Sortie du Territoire ) aux femmes malgaches ?????
    Rien de bien étonnant de ta part. Car Interdire et exiger aux femmes, sont deux mots qui font parti de ton ADN, hérités de ton Prophète Pédo et de ton Père.
    C’est le premier héritage qui se passe de père en fils depuis la nuit des temps chez les adeptes de l’extrémisme Musulman, en inventant des passages inexistants dans le Coran.
    Comme, interdire à vos filles de choisir librement leur mari, ou encore exiger à vos épouses la sous-mission.
    Bande de dépravés !!!
    Tu es d’une conduite ABJECTE le PQ (#6149).

    De tout temps, ces deux mots gèrent et pèsent le quotidien et la vie de vos épouses.
    Tes exigences et tes interdits, appliquent les à ton épouse et à tes filles si ça te chante et ceci dans le silence absolu, car personne ne peut s’intéresser à une telle dépravation des mœurs.

  • 1er avril à 16:21 | elena (#3066)

    Rapatrier les gens ne resoud le problème que de ces quelques femmes, et en passant petit coup de pub pour le président, il me semble qu’on a un ministre de la population pour ça.,mais bon mediatisons au maximum et pour le financement, comme d’habitude, jouons la transparence, chut....
    Ça ne résoud pas le problème de fond qui est : ce qui pousse les gens à émigrer, c’est valable pour Madagascar, qui est le pays le plus pauvre au monde(on y presque, on va gagner bientôt la palme de plomb) mais aussi pour tous les pays qui connaissent des vagues d’émigration et dont les ressortissants n’ont pas peur de mourir au large des côtes européennes.
    Il faudrait faire comme l’Indonésie et interdire toute émigration vers le Koweït, justement à cause des sévices qu’ont subits leurs ressortissants.
    Le Koweit est actuellement en déficit de domestiques : ils vont offrir un pont d’or(réel ou illusoire) aux futurs immigrant(e)s.
    D’autres personnes vont repartir.....

    • 1er avril à 18:11 | Isandra (#7070) répond à elena

      Elena,

      C’est vrai, cela ne résoudra pas tous les problèmes, mais, demandez à Ravalomanana, pourquoi avait il rapatrié quelques uns de Liban en 2004 ? Vous pourriez le comprendre, Car seule sa parole qui est crédible à vos yeux.

  • 1er avril à 18:28 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    1er avril à 16:40 | betoko (#413) répond à FINENGO ^
    T’es trop bête. ,tu n’es pas en mesure de comprendre ce que j’écris ,tu n’es pas à la hauteur
    ...............................................................
    Oooooooooh le Betoko !!
    Je suis trop bête, et je ne suis pas en mesure de comprendre ce que tu écris.
    Pauvre Babakoto Primaire que tu es Betoko.
    C’est bien toi, le cancre qui ne pige rien à ce que les autres disent, pour toujours répondre à côté de la plaque.
    Tu nous bassines ici avec ta binationalité et tu es dans l’incapacité de comprendre ce que tu lis en français.
    Tu n’es qu’un DONDRONA ry Betoko a !
    Un Bourricot des hauts plateaux.
    Tiens une question pour terminer.
    Pourquoi as-tu publié 3 fois le même post ?
    Trop KON pour savoir qu’une seule publication suffit. ??????
    Non ????

    • 1er avril à 19:08 | Jipo (#4988) répond à FINENGO

      Alzheimer bordé d’ un parkinson .

  • 1er avril à 19:39 | FINENGO (#7901)

    @ Jipo (#4988)
    Certainement, avec un Alzheimer très avancé, et d’un Parkinson non moindre.
    Mais quel Bourricot ce Betoko.
    Il est mieux d’en rire que d’en pleurer.

    Au même titre que le Muslim de service, qui s’octroie le droit d’interdire et d’exiger aux femmes des absurdités immondes, qui en un mot n’est autre que la sous-mission.
    Comme son Prophète Pédo et son Père avaient fait avant lui !
    Deux Personnages ABJECTS.

  • 2 avril à 08:38 | lysnorine (#9752)

    Re : Isandra 1er avril 2019 à 14:41 répond à Isandra
    « [...] regardez sur Le sous-titre : Plan sectoriel en agrobusiness, Action 397-399, page 178-179. »

    Arak’io famporisihan’i Isandra io, dia mba nandeha nitsidika ireo pejy ireo koa izahay, ka toa izao manaraka izao no fivoasanay vokatr’izany.

    Fa alohan’ny handalinana ny voalazan’ny IEM momba ny « agrobusiness » na « agribusiness », dia aoka hiverenana vetivety ny hevitra raketin’io teny io. Teny Angilisy-Amerikanina niforona tany amin’ny taona 1955 izy io, nenti-nanondroana ny fitadiavam-bola sy tombom-barotra ataon’ny mpanao izay raharaha rehetra, mikasika ny VOKATRY ny fambolena sy ny fiompiana, atambatra safo be mantsina, dia : ny Famokarana azy, ny fanodinana azy ary ny fandafosana azy. Mazava ho azy fa orinasa voay be - ary AVY ANY IVELANY FOANA raha ny zava-misy amin’ny tany tahaka an’i Madagasikara no heverina- no tompon-draharaha fa, na oviana na oviana, TSY ny FIANAKAVIANA TOMPON-TANY eny ambanivohitra MPAMBOLY sy/na MPIOMPY tsy akory.

    Tianay hiverenana kely koa aloha ilay resaka « FAHAVITAN-TENA ara-tsakafo » - ny fahavitan-tena amin’ny VARY izany angamba, izay tokony ho voalohan-draharaha amin’izany.

    « Isandra 1er avril (2019) à 11:14 répond à Isandra »
    « Et les objectifs : c’est l’autosuffisance alimentaires et que Madagascar deviendra l’un des grand pays exportateurs des produits agricoles ».

    Ireo tarigetra ireo moa - raha ny momba ny VARY fotsiny no banjinina, dia nataon’ny mpitondra rehetra nisesy teto tsianjery hatramin’ireny 1973-1975 ireny fa dia tsy nety tratra mihitsy mandrak’ankehitriny fa toa vao mainka aza NIHALAVITRA hatrany hatrany.

    Koa raha ao anatin’ny fotoana fohy dia fohy, noho ny fahainganam-pandehany, (i) tsy mila MAMPANAFATRA VARY any ivelany intsony ny GOVERNEMANTA Malagasy na kely fotsiny aza , ka (ii) afaka mihinam-bary indroa isan’andro fara-faharatsiny ny ankamaroan’ny fianakaviana Malagasy MITRONGO VAO HOMANA ao anatin’ny mponina miisa 26,000,000 (enina amby roapolo tapitrisa), dia efa ambaratonga iray lehibe dia lehibe no ahatongavana eo amin’ny fampandrosoana ny Vahoaka Malagasy sy ny Ekônomian’i Madagasikara. Tsarovana fa nandritra ny fitondran’Itpkl. Tsiranana, nisy izany nantsoina hoe « Opérations RATTRAPAGE PADDY » izany na « Rattrapage arachide » ets., ets., niara-dia tamin’ny nantsoina hoe « OPÉRATIONS AU RAS DU SOL ». Asa raha mba nandinika izany ihany ny ministra rehetra nifandimby tao amin’ny ministera misahana ny momba ny Fambolena SY NY « TEKNISIANINA » miara-miasa aminy, mba hanatsoahana izay FAMPIANARANA sy LESONA mety mahasoa.

    Hoy ny IEM : « ...la production rizicole ne suffit pas à satisfaire le besoin de la population. En conséquence une importation d’environ 600 000 tonnes par an est RÉGULIÈREMENT NÉCESSAIRE... ». (p. 177)

    Tsara ampitahaina amin’ny toe-java-nisy nandritry ny fitondran’Itpkl. Tsiranana izany (1960-1972) :

    « L’agriculture malgache sous Tsiranana est donc restée essentiellement de SUBSISTANCE hormis dans certains secteurs pilotes[78] comme la production de paddy (le riz non décortiqué) qui atteint en 1971, 1 870 000 tonnes contre 1 200 000 tonnes en 1960, soit une progression de 50 %[89]. L’AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE EST ALORS QUASIMENT RÉALISÉE [89]. Chaque année, il est EXPORTÉ entre 15 à 20 000 tonnes de RIZ DE LUXE dont le rapport de prix avec le riz ordinaire est alors de l’ordre de 2,3[88]. Madagascar exporte également sa production de café laquelle passe de 56 000 tonnes en 1962 à 73 000 tonnes en 1971, et des bananes à hauteur de 15 à 20 000 tonnes par an[88] »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Philibert_Tsiranana
    (Hofaranana)

    • 2 avril à 08:56 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re : Isandra 1er avril 2019 à 14:41- Ny IEM sy ny agrobusiness
      (Tohiny sady farany)

      Toy izao no voamarikay tamin’ireo pejy ao amin’ny IEM momba ny « Agrobusiness » ireo :

      1) « Les terres cultivables représentent 36 000 ha (= 360 km2) dont moins de 10% sont effectivement exploités » [p.176]

      - Tarehi-marika mahavariana kely ihany ireo raha oharina amin’ny refin’ny tany kasain’ny orinasa Italianina TOZZI GREEN [mpiara-miasa rahateo amin’ny Karana, Sipromad (Ylias Akbaraly) ] hanaovana ilay hoe « Biomass Biofuel Ihorombe Project (BBI), pour développer des plantations de JATROPHA » (tanantanampotsy) izay mirefy 100 000 ha (= 1000 km2) ;

      - Manaraka izany, tsy 36 000 ha fa 3 500 000 ha (=35 000 km2) no voalaza fa refin’ny "arable land" eto Madagasikara, ary 41 395 000 ha na 414 150 km2 kosa ny antsoina hoa "agricultural land*" na ny habe na fivelaran’ny tontalin’ny tany fambolena na azo ambolena sy misy fiompiana na azo hanaovana fiompiana. Tsy fantatra na ampahany firy amin’izy ireo no efa lasa ny orinasa vahiny mpanao ampihimamba ny tany.
      [https://tradingeconomics.com/madagascar/arable-land-percent-of-land-area-wb-data.html]

      * "Agricultural land is defined as the land area that is either arable, under permanent crops, or under permanent pastures. Arable land includes land under temporary crops such as cereals, temporary meadows for mowing or for pasture, land under market or kitchen gardens, and land temporarily fallow. Land abandoned as a result of shifting cultivation is excluded."
      https://data.oecd.org/agrland/agricultural-land.htm

      2) « Madagascar demeure en-deçà de ses potentialités en matière d’exportation des produits de l’agrobusiness » [p.176]

      - Fanontaniana vitsivitsy : AMBARATONGA aiza ho aiza marina moa no hotratrarin’izany FANODINANA ireo vokatry ny Agrobusiness kendren’ny tompony hamidy an an-dafin-dranomasina izany ? Inona avy ireo « vokatra » ireo ? Iza no tompon’ny tany misy ny nambolena ireo « vokatra » ireo ary tsy latsaka noho ny firy moa no habeny na fivelarany ? Inona no mety anjara amin’izany atokana ho an’ny fianakaviana tambanivohitra tompon-tany Malagasy ? Inona no tombon-tsoan’ny toe-bolam-panjakana Malagasy sy ny ekônômian’i Madagasikara ary ny vahoaka Malagasy eo amin’ny resaka FAHAVITAN-TENA ARA-TSAKAFO ? Raha ny vola vahiny miditra ka mijanona eo am-peletanan’ny Banky Foibe no heverina dia avy hatrany dia mivoaka sy miverina any amin’ny tany niaviany raha ny vola vahiny lany amin’ny SAKAFO sy ny karazany AMIDY eran’ny SUPER-MARCHÉS fotsiny no tombanana.

      3) « Solution de l’IEM en matière d’agrobusiness »

      « [...] L’émergence du pays passe ainsi par la valorisation locale des produits préalablement à toute EXPORTATION. L’exportation brute des produits issues (sic) de l’agriculture sera ainsi remplacée par des produits manufacturés (comme quoi ?) ou semi-manufacturés (exemples ?) [p. 178]

      . Hamafisin’izany pôlitika izany ny fampitodihan-doha ny ekônômian’i Madagasikara amin’ny zavatra ilain’ny ANY IVELANY na ny maha « ÉCONOMIE EXTRAVERTIE » azy izany fa tsy ny zavatra ilain’ny ATITANY sy ny tompon-tany Malagasy ka azo ALAFO eto tsara no kendrena VOALOHANY amin’ny FANODINANA ny vokatry ny fambolena sy/na fiompiana. Izany hoe fananganana ny fiantso taloha tamin’ny teny hoe « INDUSTRIES ALIMENTAIRES » - tahaka ny nataon’Ingahy Ravalomanana tamin’ny nananganany an’i TIKO sns., sns. Efa nisinisy ihany izy ireo na tamin’ny andron’ny fanjanahan-tany, na tamin’ny andron’Itpkl Tsiranana no natsangan’ny Vazaha ary mbola mandeha foana ankehitriny. Ohatra iray nahavariana anay foana koa dia NAHOANA moa no tsy mety vanona ny indosotria fanaovana MENAKA fandrahoan-tsakafo ? Azo beazam-boho tsara anefa ny fambolena KATSAKA sy VOANJO na koa TANAMASOANDRO, ohatra, hamahanana ny ozinina mpamoaka menaka.

      - « ...la nouvelle (?) politique du secteur politique agricole Malagasy sera basée sur la mise en place des Zones de Transformations Agricoles (ZTA) ou d’ENTREPRISES FRANCHES de Transformations Agricoles (EFTA) (p.178)

      Fanohizana ny pôlitika nataon’ny mpitondra teo aloha rehetra izany hanamora ny hanaovan’ny orinasa avy any ivelany ampihimamba ny tanin’ny tompon-tany, pôlitika miendrika fivarotan-tanindrazana ara-bakiteny.

      TSY MISY ZAVA-BAOVAO TSY AKORY izany ireo ala olana aroson’ny IEM. Manamarina izany ny voalaza ao amina rapaoro iray mikasika ny « Fanaovana ampihimamba ny tany eto Madagasikara » na « Accaparemment des terres à Madagascar »
      http://terresmalgaches.info/IMG/pdf/Rapport_Accaparements_de_terres_Madagascar_2013.pdf
      28 Septembre 2013

      « Contrairement à ses assertions, il est clair que le pouvoir de transition a pris TRÈS PEU DE MESURES CONCRÈTES POUR SOUTENIR ET AMÉLIORER LES CONDITIONS DES PETITS PRODUCTEURS DE CULTURES VIVRIÈRES ET POUR S’OPPOSER AUX ACCAPAREMENTS DE TERRES ET AUTRES EXPLOITATIONS DE RESSOURCES NATURELLES. Les gouvernements d’Andry Rajoelina semblent, en réalité, avoir poursuivi la politique du régime précédent, en ce qui concerne les investissements internationaux, rien n’a changé en substance. Cette nouvelle équipe est connue pour avoir conclu des contrats dans le secteur minier, négocié des opportunités de vente d’eau de fleuves pour l’export14 et elle reste TRÈS OUVERTE AUX INVESTISSEMENTS AGRO INDUSTRIELS. » (p.7)

    • 2 avril à 10:11 | Isandra (#7070) répond à lysnorine

      Lys,

      Tsy fotoana hiadiana hevitra amin’ny hoe azo tanterahana ve sa tsia ny IEM intsony izao. Tsy handany andro aminao amin’zany intsony aho, na dia betsaka aza ny zavatra azo iadiana hevitra tsara, miainga amin’ny synthèse an’ireo forum ny IEM, sady hita rahateo fa mamaky maimaika fotsiny an’ilay izy ianao, nefa misy zavatra mifanmpiankina ao.

      Namaly an’i Turping aho, satria lazainy fa misy ireo zavatra tsy voalaza ao anaty IEM, kanefa dia ao tsara ilay izy.

      Ny tena mahaliana any olona izao, satria io no lanin’ny vahoaka hampiarina, dia ny fomba hampiaran’azy sy ny fiantraikany haingana any amin’ny vahoaka, fa tsy vao holany andro hiady hevitra amin’ny liens lavabe hoe mitombona ve ilay izy sa tsia.

    • 2 avril à 19:01 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Isandra 2 avril (2019) à 10:11 répond à lysnorine ^

      - « Tsy fotoana hiadiana hevitra amin’ny hoe azo tanterahana ve sa tsia ny IEM intsony izao. »

      TSY MISY RESAKA momba ny fahazoana na tsy fahazoana manatanteraka ny IEM na kely aza narosoko fa : FIVOASANA ny votoatin-kevitry ny IEM - araka ny hita amin’ireo pejy nasainao novakin’i Turping ireo- momba ny PÔLITIKA ho TANTERAHANY mikasika ny « SECTEUR AGRICOLE » sy ny ho vokany : ny misongadina dia ny FANOHIZANA ny hanaovan’ny orinasa AVY ANY IVELANY AMPIHIMAMBA ny TANIN’ny tompon-tany Malagasy satria tsy misy zava-baovao voalaza amin’ireo pejy ireo ka tsy EFA HITA SY NIAINANA nandritra ny taona maro fa tsy vao ho vinavinaina akory ny antsoinao hoe « FIANTRAIKANY haingana any amin’ny vahoaka ». Koa ny omaly tsy miova ihany izany noho ireo pôlitika ireo no miandry ny Vahoaka Malagasy sy ny ekônômian’i Madagasikara mikasika ny « fahavitan-tena ara-tsakafo » na ny tsy hahavitan-tena ara-bary : MIHAVOAROAKA amin’ny taniny ihany ny tompon-tany Malagasy mpamokatra, tsy afaka mamboly intsony na miompy, mitsoa-ponenana, dia tanteraka soa aman-tsara ny « EXODE RURAL » irinao manokana.

      - « hita rahateo fa mamaky maimaika fotsiny an’ilay izy ianao ».

      Efa voalazako matetika teto ihany aloha fa najanoko ny famakiana ny IEM taorinan’ny namakiko ny pejiny voalohandohany, fa dia miandry fotsiny izay lazain’ny tompony sy ny mpomba azy miandalana mikasika azy...tahaka ny nanondroanao ireo pejy 178-179 ireo izay tsy lava ary mora vakina.

      - « io no LANIN’ny vahoaka hampiarina » :

      Marina dia marina mihitsy izany fa lanin’ny mpifidy miisa
      2 586 938 nifidy an’Ingahy Rajoelina ny IEM. Ny maha-lasa eritreritra kely anay fotsiny dia ny hoe : nahavaky ireo pejy miisa 269 amin’ny teny FRANTSAY ireo mirakitra ny IEM ve ny ankamaroan’ireo mpifidy ireo ary misy dikan-teniny amin’ny FITENY MALAGASY ve ?

      - « tsy vao holany andro hiady hevitra amin’ny LIENS lavabe hoe MITOMBONA ve ilay izy sa tsia. »

      Tsy izany velively no antony hametrahana « liens » [4 eto] fa FANAJANA ny mpamaky mba hahazoany manamarina fa tsy zavatra soratsoratana foana tsy akory ny lazainay tahaka ny momba ny TAREHIMARIKA, ny TANTARA, ny hevitry ny teny vahiny ampiasaina, sns., sns.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS