Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 5 mars 2021
Antananarivo | 14h24
 

Développement

FAO - MAEP

Promotion de petits matériels agricoles

samedi 1er septembre 2007

Madagascar dispose d’un grand potentiel agricole de 36 millions d’ha et d’ une superficie de 8 millions d’ha de surfaces cultivables dont 3 millions sont seulement mises en valeur chaque année. Pour les 78% de la population vivant en milieu rural, seules les 60% sont actives dans le secteur agricole, le problème d’équipement en matériel agricole constituait toujours un entrave au relance du secteur agricole à Madagascar. C’est dans ce contexte que la FAO et le MAEP (ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche) se sont convenus pour mener un projet pour la promotion de l’utilisation de petits outillages simples de fabrication locale ce afin d’augmenter la productivité.

Cette initiative a été déja prise en compte lors du passage dans la Grande île du Directeur Générale de la FAO, Jacques Diouf en 2005. L’accord de promotion des petits matériels agricoles et équipements de post-récolte n’a été signé qu’en mars 2007, la FAO quant à elle, a contribué dans ce projet avec un financement de 337 000 de dollars.

5 zones pilotes

Ce projet d’une durée de 18 mois a lancé son coup d’envoi le 7 août dernier, 5 zones bénéficieront dans un premier temps de cette promotion dont Anjozorobe de la Région d’Analamanga, étant donné que cette région est exposée à un problème de sécurité alimentaire alors qu’elle possède des potentiels non seulement en matière de production mais également en main d’œuvre. Itasy et Vakinankaratra, ces deux localités constituent véritablement des pôles nationaux entre autres, en matière de fertilité de ses sols, mais aussi ils disposent de surplus alimentaire. Ambohimahasoa et Manakara figurent parmi les zones qui serviront de zones pilotes pour ce projet.

L’engagement dans le MAP stipule que désormais la production agricole doit augmenter de 100% sa transformation en sera de même. La commercialisation ne doit pas se limiter seulement au niveau local, il faut ouvrir le marché vers d’autres horizons d’autant plus que Madagascar est membre de la SADC et de la COMESA. Un atout pour relancer les exportations qui doivent augmenter de 3%. En tout, les principaux objectifs de la promotion de ces petits matériels agricoles serait d’augmenter la production, booster la commercialisation des produits agricoles des petits exploitants. Ceci afin de combattre l’insécurité alimentaire.

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS