Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 juin 2022
Antananarivo | 16h52
 

Editorial

Projet de Constitution : y a-t-il vraiment changement ?

lundi 4 octobre 2010 | Sahondra Rabenarivo

La circulation prématurée et à très grande vitesse sur internet du projet de Constitution arrêté par le CCC a suscité des commentaires et une levée de boucliers de diverses parties contre sa maladresse et son amateurisme. Le gouvernement HAT fut contraint pendant trois jours de le « retravailler », produisant le texte publié dans Les Nouvelles du 2 octobre 2010. Mais en ce faisant, ils ont essentiellement ramené le texte à celui de la 3ème République. En même temps, la campagne pour le OUI est lancée en appelant à un vote pour le changement, laissant entr’apparaître la question qui sera probablement posée lors du référendum : êtes vous pour le changement ? oui ou non ?

La question est alors, y a-t-il vraiment changement, et si la réponse est oui, est-ce un changement pour le pire ou pour le meilleur ? Car le projet de Constitution proposé est basé entièrement sur la Constitution de 1998, modifiée en 2007. Sur 160 articles à l’origine, hors dispositions transitoires, seules trois phrases ont été effacées ; environ 39 phrases, alinéas, paragraphes ou articles ont été ajoutés ; et 23 articles ou sous-articles ont été modifiés. Pour voir les détails, voir les tableaux joints. Ce qui emmène le tout à 168 articles. La structure et les grandes rubriques de la Constitution de la 3è République demeurent donc inchangées, démontrant non seulement un manque d’audace, mais surtout un manque véritable de changements dans le fonds.

Il importe alors de voir la teneur de ces modifications, que je résume ci-après :

1. Il restera à voir dans la pratique, car ce n’est pas clair, si nous avons un régime présidentiel, parlementaire ou fédéral, car :

a. Force est de constater, d’une part, que nous avons maintenu dans cette Constitution un système présidentiel, limité seulement par la désignation du premier ministre par la majorité parlementaire.

b. Force est de constater, de deuxième part, que les clauses sur la décentralisation ne limitent aucunement les pouvoirs attribués aux organes « centraux » : la présidence et la primature. En effet, force est de constater que nous ne pouvons dégager de ce texte les vrais pouvoirs des collectivités décentralisées, ayant maintenu le texte (et on verra pour la pratique) de Ravalomanana.

2. Entre présidentiel et parlementaire : ça dépendra des résultats des élections :

a. Lorsque le parti du président est majoritaire au parlement, le régime sera essentiellement présidentiel, et lorsqu’il ne le sera pas, le régime sera de cohabitation exécutive-législative, avec toutes les conséquences qu’Edouard Balladur et Jacques Chirac pourraient nous relater (le titre d’un livre de Balladur : « Le Pouvoir ne se partage pas »).

b. Les compétences du Président et du Premier Ministre demeurent largement inchangés entre la 3è et soi-disant 4è République. Le président détermine toujours la Politique générale de l’État et contrôle sa mise en œuvre et l’action du Gouvernement. Comme je disais, « le pouvoir ne se partage pas »…

c. La notion de chef de l’opposition est introduite (article 14) mais à part mention de son existence, il n’a aucun vrai pouvoir dans le reste du document, et surtout pas le statut du chef de l’opposition en Grande Bretagne.

d. Si la version de 1998/2007 disposait explicitement que les candidats aux élections pouvaient être indépendants, le texte proposé laisse entretenir le doute quand à l’appartenance à un parti politique, au sujet desquels la loi reste à venir (article 14). Cette loi déterminera si nous aurons 200 partis à Madagascar et donc un parlement fortement fracturé et sans majorité claire (nous laissant en suspens le temps que ces politiciens négocient une majorité).

3. Entre État central et collectivités territoriales décentralisées :

a. La décentralisation du pouvoir reprend les modifications faites par Ravalomanana à la Constitution en 2007 en ajoutant tout simplement un chapitre pour les provinces, sans détails sur le nombre et compétences des « conseils provinciaux » et du Chef de Province, ni l’ordre de hiérarchie, s’il y en a, entre province, région et commune.

b. Le texte ne précise pas non plus les compétences réservées aux collectivités décentralisées, les laissant pour des « lois organiques » à venir. Sans ces précisions, la décentralisation ne peut se faire que selon la politique générale de l’État, toujours déterminée par le Président de la République.

c. La délimitation même des provinces et des régions sont à fixer par la loi, donc le projet de texte ne précise pas si on crée 6 ou 60 provinces, qui je note ne sont pas caractérisées comme étant « autonomes ».

4. Mention/Création d’entités « sans dents » (sans vrais pouvoirs) :

a. Eparpillés à travers plusieurs articles, il y a mention de nouvelles entités, sans statut d’ « Institutions de la République », laissant encore pour des « lois organiques » à venir les détails de leurs compositions et pouvoirs :

i. Une structure indépendante électorale (peut-être plus la CENI ?) seule mention en article 5 alors que la proclamation des résultats électoraux et la vérification d’éligibilité des candidats est donnée à la HCC ;

ii. Le Conseil Économique, Social et Culturel, mentionné en article 105 uniquement, et qui attendra sa « loi organique » ;

iii. Le Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’État de droit (mentionné en articles 43 et 107 , en attente de « loi organique ») ;

iv. L’Inspection Générale de la Justice (en article 112, encore en attente d’une « loi organique ») ;

v. Le Conseil National de la Justice article 113, dont la création est chose faite avec cet article mais dont les sources de financement sont inconnus ?) ;

vi. Le Conseil de Fampihavanana Malagasy (de réconciliation nationale),en article 168, qui attendra aussi sa « loi organique ».

Pour mes amis juridiquement laïques, le problème avec les lois organiques sont qu’elles n’ont pas la portée de dispositions constitutionnelles, pourraient donc changer au gré des politiques, créant des entités n’ayant aucun pouvoir contre les « institutions constitutionnalisées », et qui risquent même de ne jamais naître, faute de volonté politique.

5. Rôle élargi de la HCC :

a. Il est étonnant de voir le rôle de la HCC élargie pour inclure, entre autres, la proclamation de résultats électoraux, ce qui devrait être du domaine de la structure électorale indépendante.

6. La démission du Président de la République qui se présente pour un deuxième mandat 60 jours avant le scrutin est un ajout plutôt bizarre, même si les intentions derrières sont bonnes (non utilisation des moyens de l’État pour faire campagne, sûrement on pourrait faire autrement).

7. Les clauses renforçant la principe de laïcité de l’État sont par contre positives, alors que beaucoup des autres changements mineurs ne le sont pas (voir tableaux pour détails).

Là où l’audace a surtout manqué était dans la fixation des dates électorales dans la Constitution (suivant l’exemple américain, par exemple, du 1er mardi du mois de novembre, pour éviter toutes ces tergiversations sur la saison des pluies), ou le nombre de ministres (à la mauricienne) de députés ou de sénateurs (encore à l’américaine), ou le nombre de conseils provinciaux, laissant ainsi à la classe politique hautement intéressée, lors de la confection des « lois organiques », le choix et le plaisir de nous imposer des nombres extravagants de nouveaux postes politiques.

Sinon, à part le caractère personnel de la devise de « Fitiavana », les dispositions transitoires de ce texte prévoient le maintien au pouvoir non seulement de Andry Rajoelina mais aussi de toutes les institutions de la transition jusqu’à la mise en place des institutions de la soi-disant 4è République, sans date limite et, étant donné qu’autant de « lois organiques » (ou lois ordinaires comme celles sur les partis politiques) doivent être adoptées (et par qui ?), les délais pourraient être très longs. Pour beaucoup, ces dispositions transitoires pourraient à elles seules justifier le vote NON au référendum.

Par ailleurs, les dispositions transitoires mentionnent le Conseil Supérieur de la Transition et le Congrès de la Transition, dont la composition est aujourd’hui inconnue et qui ne serait apparemment pas élue : pourquoi alors voter pour ce/ceux qu’on ne connaît pas ?

En résumé, rien ne change véritablement par rapport à la 3ème République, et un Président dont le parti contrôle le Parlement sera un Président aussi fort que tous ceux que nous avons déjà connus, tandis que les collectivités décentralisées restent dépendantes de la volonté politique pour se voir attribuer pouvoirs et ressources, comme ça a toujours et déjà été le cas depuis 1992. Par ailleurs, d’autres changements au texte ne semblent pas aller dans le sens de l’amélioration dont notamment l’élimination de la présomption d’innocence quand on est en détention provisoire, une violation de ses droits humains (voir commentaires dans les tableaux pour les détails).

On se demande alors à quoi ont servi les 22 mois de crise et de « révolution », si nous allons en réalité nous trouver dans la même position, constitutionnellement, qu’avant la crise. Voter le oui ne serait qu’une manière cachée de légitimer la HAT, sans plus. Il faudra donc voter NON au référendum.

Sahondra Rabenarivo
Juriste

43 commentaires

Vos commentaires

  • 4 octobre 2010 à 09:04 | râleur (#3702)

    Belle analyse.

    Pour rédiger un projet de Constitution, être juriste ou magistrat ne suffit pas. Il faut un minimum de connaissance de la science politique.

    D’où ces confusions dans les sytèmes politiques (régime presidentiel, parlementaire, organisations de pouvoirs), dans les intitutions et les organisationsn(Eta central, provinces, régions....)

    C’est de l’amaterisme et en plus hativement. On a l’impression d’élèves de droit qui doivent rendre un devoir dans un temps limité

    • 4 octobre 2010 à 13:13 | sissi (#3685) répond à râleur

      Râleur,

      Je retiens avant toute chose que la HCC est renforcée. Les suspicieux bien échaudés et craignant non sans raison l’eau froide, ne vont pas manquer de se demander ce que cela pourrait une fois de plus, vouloir bien cacher ?

      Ensuite c’est limpide que ce n’est qu’un projet qui est loin d’avoir été bien ficelé. Ce référendum ne doit tout simplement pas avoir lieu, car toutes les conditions ne sont pas réunies pour en faire une solution crédible.

      Ce projet est non seulement brouillon, improvisé à la sauce HATive à la vitesse supersonique, mais encore il est loin de convaincre et parfois en totale contradiction, quant au changement appuyé et défendu par la conférence nationale. Les maîtres d’oeuvre doivent en conséquence, impérativement revoir leurs copies, car les Malgaches ont avant tout besoin d’une Constitution forte et pérenne, qui ne sera pas à la merci du futur président et de ses nombreuses futures lois organiques qui seront les portes ouvertes à toutes les dérives.

      Tonton Georges qui n’est certainement pas le seul, a bien démontré que c’est une grosse tromperie et une énorme arnaque intellectuelle que de courir après un nouveau numéro de république.

      Pourquoi ne pas profiter de l’occasion qui nous ait donné pour prendre tout notre temps pour pondre une bonne fois pour toute, une Constitution fiable et pour la postérité, comme cela a été le cas partout dans d’autres pays ? En attendons, pourquoi ne pas utiliser celle déjà en notre possession pour passer rapidement aux élections, en l’amendant si besoin au cas où le Boaykely souhaiterait se présenter, quitte à renier une fois de plus la parole donnée ?

      Tant qu’à faire pourquoi d’ailleurs limiter l’âge du présidentiable ? Tout malgache majeur, avec un casier vierge devrait pouvoir se présenter. Si dans quelques années il y aura un autre énergumène qui veut prétendre au poste de président, à 34ans et demi, ce serait alors injuste de le pénaliser.

      PS : Est-ce que quelqu’un a déjà en main ce projet de constitution à la griffe HAT, en version malgache ? Merci par avance et en tout cas merci à Sahondra pour certaines de ses très pertinentes analyses.
      Sissi

    • 4 octobre 2010 à 15:20 | vuze (#918) répond à sissi

      Sissi, avant de répéter comme un perroquet ce qu’on vous a dit, pourriez-vous répondre à une question que j’ai posée sur l’article concernant le tableau des comparaisons :

      Dans toutes les analyses de Sahondra, je n’ai point vu de modifications se référant à l’âge minimum d’un candidat à la présidentielle ??!! Est ce vrai cette histoire de 35 ans ? Je sais très bien que vous martelez à longueur de journée le même discours partisan mais pour une fois posez vous les bonnes questions...

    • 4 octobre 2010 à 17:14 | rabri (#2507) répond à vuze

      "C’est de l’amaterisme et en plus hativement. On a l’impression d’élèves de droit qui doivent rendre un devoir dans un temps limité"

      Dans le dictionnaire des noms propres :

      Râleur = Universitaire malgache de renommée internationale spécialiste en matières transversales (droit, sciences po, gestion, agro, sociologie ...). LOL !!!

      La "râlite" est une infection du cerveau des complexés et frustrés mais qui se guérit tout de même. Avis aux amateurs !!!

    • 4 octobre 2010 à 22:03 | sissi (#3685) répond à vuze

      Vuze,

      Cela me fait sincèrement plaisir que vous commenciez à apporter un débat intéressant. Vous lire sans le disque rouillé de gourou ou de voleur/menteur est un vrai rlgal. Comme quoi, je ne m’étais pas trompée quand j’avais dit une fois que vous en étiez capable, contrairement aux nombreux posts auxquels vous nous aviez habitués jusqu’ici.

      Il ne reste plus qu’à mettre de côté la langue de bois en essayant d’apporter un minimum de respect dans vos interpellations, pour apporter du crédit à vos messages. Mais je ne désespère pas pour ce qui vous concerne pour vous voir sur la bonne voie pour des échanges mutuellement avantageux et dans le respect mutuel, contrairement à certains fanatiques qui se reconnaitront.

      Pour répondre à votre question, je vous avoue que comme beaucoup, je continue d’être à la recherche de ce projet finalisé. J’étais partie avec la conclusion que cet article n’ait pu avoir été changé, vu son importance pour certains. Comme beaucoup de malgaches, je suis toujours en train de courir après ce projet finalisé, alors si Vuze en a une, auriez-vous s’il vous plait l’amabilité de le poster pour que tout le monde puisse en profiter ?

      Ceci étant dit, je n’ai pas uniquement parlé des 35ans dans mon post que vous incriminez. Je serai donc par ailleurs curieuse de savoir si pous Pensez sérieusement par exemple que toutes les conditions sont réunies pour ce référendum ? Pensez-vous aussi que c’est la Constitution idéale et si les Malgaches ne mériteraient pas d’ en avoir une de meilleure ? Etc...etc...
      Merci par avance pour vos réponses. Sissi.

    • 5 octobre 2010 à 13:23 | RAR.DAGO (#4766) répond à vuze

      dans la version du 24 septembre :
      Article 50.- Tout candidat aux fonctions de Président de la République doit être de nationalité malagasy, jouir de ses droits civils et politiques, avoir au moins trente cinq ans à la date de clôture du dépôt des candidatures, résider sur le territoire de la République de Madagascar depuis au moins six mois avant le jour de la date limite fixée pour le dépôt des candidatures et avoir satisfait à l’enquête de moralité.

      C’est une personnalisation de la même veine que l’introduction de Fitiavana dans la devise de la nation, c’est honteux de leur part, mais ça n’a pas vraiment d’importance. Ce qui importe c’est qu’en laissant les lois organiques le devoir de tout faire, ils pourront toujours piller le pays autant qu’ils veulent en ignorant tout simplement de mettre en place les lois organique comme tous les autres prédécesseurs ont fait

    • 5 octobre 2010 à 16:56 | sissi (#3685) répond à RAR.DAGO

      Ma réponse : Merci pour votre réponse, RAR.DAGO

      Mais est-ce que vous savez si cet article a été changé ou pas dans sa version finalisée ?

      Comme vous dites, de toute façon, ce projet est dès le départ bancal, mal ficelé et dans son ensemble en totale contradiction avec le souhait de la majorité des conférenciers.

      De plus, l’importance de la HCC, ainsi que le recours infini à de nombreuses lois organiques, comme vous l’avez par ailleurs aussi bien souligné, ne présagent rien de bon de la part de certaines personnes malhonnêtes, qui sont prêtes à tout pour garder le pouvoir, quitte pour cela à renier leur parole et le peu de sens de l’honneur ou de repectabilité qui leur reste.

      Pour toutes ces raisons, n’en déplaisent aux adeptes de la triche en tous genres, nul besoin d’avoir un diplôme en sciences-po pour conclure que ce référendum ne pourra jamais apporter une sérénité et une paix sociale pérenne, gage de départ pour tout développement durable.
      Sissi

  • 4 octobre 2010 à 09:35 | Lemurkata (#801)

    +1

    Ne restez pas chez vous en vous disant que c’est l’affaire des autresL Les autres ce sont les FATy qui n’attendent que ce pseudo vote populaire pour nous faire croire qu’ils ont la légitimité.

    Votez massivement NON. Il vaut mieux revenir à la constitution de la troisième république que d’accepter cette constitution batarde et dont la conception a été totalement baclée. En fait, c’est la meilleure des bombes artisanales qu’on ait pu inventer. Une bombe de destruction massive qui plus est.

    Et puis, ce sera une des rares occasions où nous pourrons exprimer notre opposition à la HAT sans qu’on puisse nous accuser de troubles à l’ordre public et autres joyeusetés

  • 4 octobre 2010 à 09:36 | stand up (#2470)

    En plus, ces soit disant experts et juristes manifestent publiquement leur soutien à la faty.Rien d’etonant dans tout ca !!!!Le pouvoir de l’argent et des armes !A quoi bon discuter ce projet ?Le oui va forcement gagner.Le pauvre petit peuple ne fait que gober et applaudir !!

  • 4 octobre 2010 à 10:04 | ANDRYMA (#4753)

    Très détaillés mais a-on besoin de référendum pour mettre ça en place ? la réponse est non par qu’il n’ont pas eu besoin de référendum pour renverser ravalo. Pourquoi alors se donné cette peine pour organiser ça ! C’est bidon non. Il faut engager des superflus de dépenses pour encore appauvrir ce pays de pauvre.

    je pense que la question de cette farce de référendum est bidon. La vraie c’est "Voulez vous qu’on continue à nous enrichir sur vos dos ?" Les pauvres peuples vont dire oui à coup sur (lol).

  • 4 octobre 2010 à 10:49 | mpitily (#1212)

    Merci et bravo à l’auteur pour ce grand travail de synthèse et d’explication que je voulais justement demander sur le forum depuis la semaine dernière.

    Tout comme vous, je suis tenté de voter "non" après avoir lu votre article, mais si les nostalgiques de Ravalo tentent de récupérer mon vote je n’irai pas voter.

    Saurons-nous dépasser le simple clivage HAT/3 mouvances lors de ce référendum, voire dépassionner nos débats, pour nous permettre de voter sereinement et en toute objectivité ?

    Que Dieu nous aide.

    • 4 octobre 2010 à 11:02 | ANDRYMA (#4753) répond à mpitily

      Mpitily,

      Comment pouvons nous être serein et objectif dans nos pensées alors qu’il ya des gens qui prennent des décisions à nos places sans nous demander notre avis ?
      Comment pouvons être serein et objectif alors qu’il y a des gens qui décident de tracer notre avenir sans nous consulter ? De qui détiennent ils leur pouvoirs pour qu’il nous traite ainsi.

      je sais pas vous mais c’est un luxe que je peux pas m’offrir.

  • 4 octobre 2010 à 11:07 | che taranaka (#99)

    Sahondra,patrick vazaha,andrianasoavimanana ny ampy,

    salut !

    Vous perdez votre temps à nous expliquer ce bout de chiffon de plus , ersatz de civilisation que vous mêmes ne maitrisez pas !

    Votez OUI et votez NON..

    Si je prends ma femme par devant ou si je la prends par derrière l’important n’est-il pas qu’elle soit contente ?..et si je heureux avec c’est cerise sur le gâteau ?

    Vous résumez madame sahondra par nous dire que depuis 1960 (1992 copier-coller de 1960 ) nous n’arrêtons pas de manger les pisenlits par la racine..

    Ce peuple est-il heureux depuis que vous pondez ces succédanés de civilisations ?

    De qui se monque-t-on dans ce pays ?

    Et vous pensez qu’après un mpitondra ronono ,un Dj nous allons faire confiance à une piètrerie de constitution confectionnée par des soi-disant bac+24 commandés par des singes cravatés ?

    Même un amiraly-vatatay qui a beaucoup de cadavres au fond du tiroir avait fait mieux...l’histoire le jugera et ses faramandimby paieront

    Le salut de ce peuple c’est de prendre les machettes et de couper la tête (comme en 1789) de ceux qui ont fauté surtout qu’ils pensent rentrer sur les lieux de leurs crimes !

    Des basiles vous les gardez dans vos amphis parisiens ou ankatsoiens .

    IZAHAY DIA RAFOTSY BE LEO BOANANANA KA TSY TIA ZAVA-BORIBORY INTSONY !

    RAISO NY BASY RY VAHOAKA MALAGASY ary HAROVY NY TOMBOTSAON’AREO fa aza miandry an’ i DEBA sy RA8 sy TGV lavanify TSY HIVALANA EO IANAREO !!!!....

    che-taranaka,

    chef cuisinier

    • 4 octobre 2010 à 11:27 | ANDRYMA (#4753) répond à che taranaka

      Che taranaka,

      ne saignons pas davantage ce pays qui nous a vu naître. Arrêtons d’insulter les gens pour leur idée et leurs conviction.
      Mme sahondra ne fait que reprendre les âneries des faty par soi disant ce nouveau texte de loi, ne lui jetons pas les pierres SVP. Soyons honnête qui nous a balancer tous ses mensonges depuis bientôt deux ans. C’est qui devront être lyncher en public ? On appelle ça "justice populaire" ou "fitsaram-bahoaka".

  • 4 octobre 2010 à 11:11 | maminah (#2788)

    Merci pour cette synthèse avisée, pour ceux qui n’ont pas encore le goût ou le courage de s’atteler à éplucher le texte.

    Cette profusion d’entités à déterminer dans des « lois organiques à venir », qui peuvent même ne jamais venir, souligne un manque de fini qui n’augure rien de sûr pour l’avenir.

  • 4 octobre 2010 à 12:28 | miketrika (#3494)

    Certes, il faudrait un minimum de connaissances en matière de droit constitutionnel pour pouvoir se lancer à une analyse approfondie d’un texte censé régir l’avenir d’un pays qu’est la constitution ! Mais encore faut-il être plus pointu dans l’analyse du contexte général et politique dans lequel se déroule l’adoption par le peuple d’une telle constitution !

    D’aucun n’ignore que Madagascar n’est pas encore sorti de la crise politique dans lequel il est plongé depuis plus de 18 mois maintenant. Toutes les parties antagonistes impliquées dans cette crise cherchent chacune à leurs manières d’imposer leur point de vue pour y mettre fin !

    Il est sans conteste que les dirigeants de la HAT en quête de reconnaissance internationale avancent actuellement la tête baissée en décidant de manière unilatérale la tenue de ce referendum car tout le monde sait y compris eux qu’ils ne l’obtiendront jamais même si le OUI l’emporte ! D’ailleurs, il est très naïf de croire que les tenants du régime qui ont déjà montré aux yeux du monde entier de quoi ils sont capables, laisseront le NON l’emporter et ce d’autant plus qu’ils ont la main mise sur toutes les machines électorales et la CENI.

    Il faut se rappeler qu’il existe à Madagascar plus de 15000 bureaux de vote ; qui peut prétendre en effet pouvoir contrôler le déroulement des scrutins jusqu’à la publication des résultats ???

    Mais le plus révoltant dans cette histoire c’est qu’on essaie d’utiliser et manipuler "la constitution" pour se maintenir au pouvoir obtenu par des armes.

    Alors il faut dire tout simplement NON à la TENUE DE CE REFERENDUM.

  • 4 octobre 2010 à 12:39 | che taranaka (#99)

    ANDRYMA,

    Qui saignent le pays ?

    En premier ce sont ces soi-disant INTELLIGENTSIA (Rajeva &Cie..dame sahondra y compris...!) qui se courbent devant des DAHALO ,organisent des forums et autres discussions des "initiés" pour amuser la galerie et se contentent le peu de miettes et la "minute " de célébrité que leur donnent les mpisoloky fitondranas sur leur compte bancaire et sur leur gueule.

    Ces "intellectuels" qui ne sont que des veules et mibahana eto amin’ny podium satria be diploma !

    Ils sont la risée et la moquerie des mpitondra ronono et autres dj car "géants dans leurs têtes mais petits dans leurs braguettes.

    Non celà suffit.Nous voulons des gens nahita fianarana et responsables qui voient les difficultés du peuple mais pas des gens qui nous assénent des soi-disant "expertises" pour conclure que rien de nouveau sous le soleil de ce pays....je n’ai pas besoin d’elle pour constater de visu que nous sommes dans la m.e.r.d.e !!!

    J’ai déjà eu l’occasion de dire sur ce forum que l’avenir de ce pays c’est le paysan qui cultive ses terres pour nourrir les siens !

    Et je ne laisserai pas passer l’occasion de dire à dame sahondra et ses semblables qu’il faut arrêter d’amuser la galerie..car le paysan meurt à cause d’eux...!!

    Je dis à dame sahondra que bac+25 de droit ne valent pas un coeur vaillant !!!

    • 4 octobre 2010 à 13:48 | râleur (#3702) répond à che taranaka

      che,

      vous n’êtes pas mal non plus pour amuser la galerie. Mais tant qu’à la faire, je préfère encore m’amuser avec des analyses cohérentes qu’avec des slogans.

      Vos slogans ressemblent à ceux du DJ :
      - Il n’y a qu’à
      - vous allez voir ce que vous allez voir

      Vous avez des conpexes vis-à-vis des gens qui ont fait des études ? dans ce cas, vous êtes comme Ravalo, non ?

    • 4 octobre 2010 à 14:08 | che taranaka (#99) répond à râleur

      râleur,

      peut-être que je ressemble à ra8 les seules grosses différences c’est que je n’ai jamais berné mes compatriotes et je n’ai jamais touché un fmg ni un Ar indû

      râleur je ne veux pas être victime du syndrome de stockolm....

      Nous sommes les victimes mais pas l’inverse..

      J’ai peut-être un complexe vis à vis des diplômés mais au moins je n’ai pas la honte des gens qui étalent leurs connaissances et leurs savoirs comme de la confiture , et qui finalement n’arrêtent de faire des courbettes et des salamaleks devant des mpitondras ronono ,amiraly-vatatay ou dj de service

    • 4 octobre 2010 à 15:04 | râleur (#3702) répond à che taranaka

      che,

      le syndrome de stcokholm à mon avis la bonne analyse. Les gens sont indifférents et non complaisants ou complices.

      Si vous êtes un familier de ce forum, vous verrez que je fais partie des membres du TSZRRR, tout sauf Zafy, Ratsiraka, Ravalomanana ou Rajoelina.
      Notre pays regorge des gens de qualité, comme vous certainement. Le meilleur moyen de construire un avenir meilleur chez nous passe par l’éducation et le sens aiguisé de la critique.

      M6eme à vos enfants, apprenez les à vous critiquer, à nalayser, à argumenter et vous verrez, la vie sera meilleure et on aura moins de moutons ou de papillons de nuits attirés par un lumière ou soi disant telle.

    • 4 octobre 2010 à 15:07 | râleur (#3702) répond à râleur

      je voulais dire le syndrome de stockholm n’est pas la bonne analyse (au sens psy du terme)

      Ici c’est plutôt l’indifférnce car les gens ne se sentent pas impliqués ayant trop de difficultés dans la vie quotidienne

    • 4 octobre 2010 à 17:14 | scot (#4482) répond à che taranaka

      100% d`accord avec Che Taranaka, Stand up et Mpiketrika. Point besoin d`analyser ce projet de constitution `bidon`, point n`est besoin d`etre un grand juriste sorti des plus grandes universites pour dire que c`est de la MERDE. Pourquoi les intellectuels passent leur temps a analyser ce que propose un regime transitoire qui a pris le pouvoir par la force. J`aurai souhaiter que les soi-disant intellectuels prennent une position de principe : CONTRE TOUT CHANGEMENT DE CONSTITUTION INITIE PAR UNE MINORITE QUI A PRIS LE POUVOIR ILLEGALLEMENT. Point barre ! Dans l`avenir, on peut revoir la constitution si elle m`est pas parfaite, mais en tout cas PAS PENDANT UNE TRANSITION SVP !
      Le fait d`analyser les textes proposes par le FAT ne fait qu`apporter implicitement un soutien en faveur du changement de la constitution. On ne doit pas accepter un changement de constitution pendant une transition quels que soient les pseudo-changements ou ameliorations proposees. Si les gens du FAT persistent, il faudra qu`il s`attendent a un autre coup d`Etat dans un avenir proche.
      Il faut arreter d`analyser, rendre intellectuel ce qui ne l`est pas et dire NON, NON, et NON. On sait que derriere tout cela il n`y qu`un calcul politique, on ne cherche pas a ameliorer la vie des compatriotes.

      Scott.

    • 4 octobre 2010 à 22:24 | che taranaka (#99) répond à scot

      Nous sommes d’accord scot.

      Les bandits se servent des soi-disant intellectuels qui ont vendu leurs âmes depuis longtemps.Depuis quand un intellectuel n’est plus capable de faire la différence entre le bien et le mal ?.Prendre 30 millions de $ au trésor pour s’acheter un avion sans consulter la réprésentation nationale est-ce bien ou mal ?.Prendre le pouvoir dans la rue est-ce bien ou mal ?

      Pourquoi laisser à un mpitondra ronono de dénoncer la tyranie de DEBA ?..

      Ils étaient où ces intellectuels de pacotille.?.nulle part mais quand il s’agit d’aller faire des courbettes et ramasser quelques miettes de la main d’un Dj ça fait pitié..!

      REMETTONS EN PLACE UN POUVOIR LEGITIME DEMOCRATIQUE ET PROCEDONS ENSUITE AUX REGLES QUI REGIRONT CE POUVOIR( ces pouvoirs)

      En effet est-ce le rôle d’un putschiste hors la loi de remettre de l’ordre ?

      Madagascar est -il devenu le Farwest que ce sont les bandits qui sont devenus le sheriff ?

      RESTONS TOUS A LA MAISON CE JOUR ET HISSONS LE DRAPEAU NOIR POUR PROTESTER ET POUR CONTESTER LE MASCARADE !

    • 5 octobre 2010 à 00:36 | che taranaka (#99) répond à râleur

      Merci pour votre leçon râleur et en retour je vous dirai ceci :
      Mes enfants ne nous ont pas attendus .Mon dernier a vingt cinq et s’il ne quemende pas de l’argent à la fin du mois à son père c’est que je crois qu’ils ont dépassé che et râleur depuis longtemps.Des enfants qui n’ont jamais critiqué leur père mais qui ont su mener à bien leur vie et je remercie mes ancêtres pour tout ça....Merci quand même..

      Ensuite vous dites donc ces qualités peuvent nous rendre la vie meilleure !!??

      J"ai lu quelque part qu’une association d’économistes est en train de réflèchir quelle genre de politique économique pourra développer ce pays sérieusement..

      Comme cet ancien fonctionnaire du pnud qui lui aussi cherche une solution économique idoine pour ce pays....

      Ils cherchent,réflèchissent,argumentent..mais ne trouvent RIEN depuis 50 ans et c’est là le hic !

      Au moins Edgar il a créé des emplois même sans diplôme

  • 4 octobre 2010 à 14:35 | ANDRYMA (#4753)

    Che

    Arrêtons les balivernes et autres discours extrêmes, ouvrons nous les yeux.
    ce pays est entrain de mourir à petit à cause des gens comme toi qui n’a que solution radicale pour sortir ce pays de cette crise. En fonctionnant ainsi tu donnes à ses faty & consorts (DJ de service, Agent de circulation et autres personnage de pacotilles ...) un prétexte de nous asservir encore plus. Alors soyons intelligent et soyons patient le jour du jugement dernier pour ses faty est proche. Militons ensemble Votons NON massivement. Exprimons nous comme des MALGACHES, des VRAIS. Combattons nous contre les injustes qui asservissent ce peuple qui nous est tant cher (mpitondra ronono, Mpivarotra mofogasy, paysan et autre)

    • 4 octobre 2010 à 14:55 | miketrika (#3494) répond à ANDRYMA

      ANDRYMA,

      Arrêtez avec nette naïveté de "votons massivement NON", qui a dit que les putschistes laisseront le NON emporter le référendum !!! même si la tendance générale est pour le non !!

      Qui peut contrôler les 15000 bureaux de vote répartis dans toute l’île, qui peut contrôler la manipulation des listes électorales initiées par les FATy, qui peut contrôler la manipulation des résultats le soir du 17 novembre !!!!

      Il faut tout simplement boycotter ce référendum !!!
      Point barre !!

    • 4 octobre 2010 à 18:54 | che taranaka (#99) répond à ANDRYMA

      Nous sommes veules et poltrons.

      RESTONS TOUS A LA MAISON CE JOUR DRAPEAU NOIR AUX FENETRES.LES BUREAUX DE VOTATION SERONT VIDES.99.99% d’abstentionistes.

      NE ME CULPABILISEZ PAS MR Andryma.LE FOUTAGE DE GUEULE ça SUFFIT.

      NOTRE PAYS N’AVANCERA PAS PARCE QUE VOUS AVEZ VOTE NON !!!

      VOUS REVEZ OU VOUS NE SAVEZ PAS A QUI VOUS AVEZ AFFAIRE !!!

      VOTEZ NON C’EST PARTICIPEZ A LEUR MASCARADE.(4 mouvances)

      Et ce que certains reprochent aux 3 mouvances.Si effectivement le putsch est pacifiste alors je serai moins radical mais ce n’est pas le cas !

      Ce n’est pas la démocratie qui est la règle dans ce pays et une constitution-bout de-chiffon ne va pas la restaurer..

      Les politicards de tout bord s’amusent et amusent la galerie jusqu’à se dire "qu’ils savent ce qui est bon pour le pays !" ...ils ne sont pas des enfants mineurs ces peuples malgaches pour ne pas avoir droit à l’expression...

  • 4 octobre 2010 à 15:03 | diego (#531)

    Bonjour,

    A chaud, ma 1er réaction c’est de demander à DJ, qu’il nous explique ce foutu projet,

    - 4e REPUBLIQUE dont lui-même n’y comprend même pas UN MOT,

    - D’ailleurs ceux qui se croient y comprendre quelque chose doivent nous expliquer, nous qui n’allions pas à l’école.

    - Je parie que même ceux qui sont allés à l’école n’y comprennent pas grand-chose….stupide projet, stupide 4e REPUBLIQUE de mon rêve oui….

    A force de se croire intelligent, on finit par ne plus étonner personne. En quoi d’autre que :

    - DJ et RATSIRAHONANA nous surprendront ? Plus grand-chose !

    Un pays de 20 millions de tête dont plus de 75% ne comprennent même pas ce que la HAT raconte…..et dont les gradés de l’Armée qui ne savent plus pourquoi ils sont dans l’Armée.

    Un DJ n’y a pas sa place, désolé, voilà 2 ans que le pays est dans la crise, il y en a qui rêvent encore que l’avenir du pays est entre les mains de la HAT. Ceux là, ou ils ne comprennent rien en politique ou, pire, ils rêvent….espèce des rêveurs qui ne comprennent rien à rien,

    - même quand on viole devant eux leurs filles ( LA NATION), triste constat….

    Il faut ouvrir la gueule pour défendre le pays, et la NATION

    - l’intérêts du pays passe par des élections,

    - des usurpateurs n’ont aucun droit de proposer quoi que ce soit à la NATION,

    Arrêtons de discuter encore l’opportunité de savoir si LA CONSTITUTION du pays est bonne ou pas et de passer outre ce hystérie collectif des politiciens quant à savoir quel chiffre, un deux trois, ou quatre qu’il faut mettre devant le nom commun : CONSTITUTION

    ……pauvre politiciens qui ont les Q partout dans le pays moderne, mais pensent comme des VULGAIRES JIOLAHIMBOTO qui sont capable de penser bien mieux puisque les JIOLAHIMBOTO peuvent être stupides mais savent défendre leurs intérêts et ceux de leurs proches.

    - que les politiciens nous fassent une simulation de notre situation économique pour afin regagner leurs crédibilité :

    - un pays en crise ne produit pas, un pays en crise n‘intéresse pas les investisseurs, sans investisseurs, même l‘économie de l‘USA et celle de l‘Europe ne valent pas grand-chose…pauvre de nous….

    • 4 octobre 2010 à 15:43 | ANDRYMA (#4753) répond à diego

      DIEGO,

      Voilà maintenant bientôt deux ans que le DJ des tanora gasy vendrana est au pouvoir par les armes.Voilà aussi deux ans que grâce aux fruits de nos dur labeur, ils s’achètent de belles villas ; conduisent ce qu’il y a de plus cher, utilisent les meilleurs produits pour teindre leur cheveux...... Voila aussi bientôt deux qu’il amuse la galerie étant donné que eux même ont été des professionnels de l’amusement à coût de milliards d’ariary des contribuables. Ce que je trouve injuste dans ce qu’ils font, ils font construire des hopitaux valant des milliard d’ariary à Morondava alors regardez l’insalubrité des hopitaux de tana (HJRA, Befelatanana, ...).
      Alors moi qui suis simple citoyen MALAGASY je suis dans la merde. Mettons ce foutu projet des DJ et autres démocrates armés aux Q ; votons massivement NON.

      Pour vous qui pense ne pas aller voter si jamais il y a référendum, vous donnez raison a ses FATy car ils auront des excuses comme quoi le peuple préparent les fêtes ou aussi bidon les unes que les autres mais Montront les qui nous sommes " QUE NOUS SOMMES DES CITOYENS RESPONSABLE ET QUE NOUS SOMMES PAS D’ACCORD AVEC CE QU’ILS ONT FAIT ET CE QU’ILS FERONT MAIS QUE S’ILS CONTINUENT A SE FOUTRE DE NOTRE GUEULE ALORS GARS A EUX SES USURPATEURS ET AUTRES VOYONS DE SECOND ZONE".

    • 4 octobre 2010 à 19:00 | che taranaka (#99) répond à ANDRYMA

      RESTONS TOUS A LA MAISON CE JOUR, DRAPEAU NOIR AUX FENETRES

  • 4 octobre 2010 à 16:04 | Rabila (#1379)

    C’est qu’on appelle une constititution vita gasy : http://basyvava.blogspot.com/2009_05_01_archive.html

  • 4 octobre 2010 à 16:10 | Tanindrazana (#3224)

    Voter le oui ne serait qu’une manière cachée de légitimer la HAT, sans plus. Il faudra donc voter NON au référendum.

    Merci beaucoup pour votre ’analyse claire. En tout votre conclusion resume toutes ces manigances qu’on a fait subir a la population Malgache. Toutes ces manipulations pour arriver a ce qu’ils voudraient en venir. Cher Malgache, tout semble etre pire qu’avant car les pouvoirs seront entre les mains d’une minorite forte et vu les experiences qu’on a vecu en presque deux ans, rien de prometteur.... Agissons ensemble car Ratsirahonana et beaucoup d’autres clowns au pouvoir sont des traitres malefiques de notre histoire constitutionnelle....

  • 4 octobre 2010 à 16:33 | nandrianina1 (#1939)

    tout simplement, 2ème Republique sans Ravalomanana

    • 4 octobre 2010 à 19:05 | che taranaka (#99) répond à nandrianina1

      La grosse différence c’est que il n’ y a même pas eu "une parodie d’élection !"

      Ils ont pris le pouvoir dans la rue et avec les fusils des voavidy vola.

      Cette armée qui ressemble plutôt à une association de malfaiteurs que le dernier rempart de la nation !

  • 4 octobre 2010 à 16:46 | fiadanana (#303)

    Lasa de type parlementaire aloha ilay izy, ary manome vahana ny Faritany amin’ny fandaminana ny asa amin’ny ankapobeny (fampandrosoana sns sns). Namaivanina be mba hahafahan’ny Faritany manao Lalana.

    Ny TSY SAHIN’ireo nanao ny lalam-panorenana ovaina dia ny resaka :

    Fanoritsoritana avy hatrany ny resaka fahefana sy fidiram-bolan’ny Faritany sy ny Faritra.

    Mody lazaina fotsiny hoe ireo lalana fototra no hamaritra izany.

    Tsy ratsy io lalam-panorenana io, fa ny kiana dia ny hoe : RY ANDRY MIANAKAVY no manao COUPE SOROKA amin’ny fandaminana ny zava-drehetra.

    http://mgslalom.over-blog.com/330-index.html

    • 4 octobre 2010 à 17:07 | ANDRYMA (#4753) répond à fiadanana

      fiadanana,

      aza mapme ah ! fa tsy misy vorondolo miteraka vorombola ah !

    • 5 octobre 2010 à 13:14 | RAR.DAGO (#4766) répond à fiadanana

      Ny fanontaniana anie tsy hoe ratsy sa tsara e ! Fa hoe inona no entiny vaovao mba :
      1. Tsy hafaka (na ho sarotra kokoa) mangalatra sy manapatra fahefana nympitondra ?
      2. Hangarahara kokoa ny fitantanana ny volam-panjakana.
      3. Hanampy amin’ny fampandrosona ny lalam-panorenana misy.

      Indrisy ny vainy dia hoe TSY MISY.
      Noho izany dia tokony ho lavina io fanovàna TSY MANOVA na inona na inona io

  • 4 octobre 2010 à 22:37 | che taranaka (#99)

    J’avais déjà dit la même chose à Basile..

    Deba,ra8 au pays c’est l’enfer qui finira par une guerre civile en bonne et dûe forme...c’est le voandalana de la discorde qu’ils rameront dans ce pays

    http://www.midi-madagasikara.mg/

  • 5 octobre 2010 à 06:05 | bouba (#2789)

    Et dire qu’à M/car, il a fallu un coup d’état pour changer 3 phrases, 39 alinéas et 23 articles de la constitution.

    C’est honteux !

  • 5 octobre 2010 à 09:15 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Seule intervention sur cette CONSTITUTION :

    La H.C.C. est la plus haute cour de justice et judiciaire d’une Nation.Elle proclame le résultat "OFFICIEL" de toutes consultations populaires.Point barre (Pas d’autres discussions).

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 5 octobre 2010 à 12:54 | RAR.DAGO (#4766)

    Le problème n’est pas Sahondra ni Andry mais la constitution.
    Elle est sensée empochée que les dirigeants ne volent et n’abusent de leurs pouvoir et elle devait rendre la gestion d l’Etat plus transparente et plus démocratique.
    Pour cela cette proposition n’apporte rien de nouveau par rapport à l’ancienne, par conséquent il faut la refuser : c’est tout !
    C’est vrai que la HAT veut passer en force mais la politique de l’autruche n’y changera rien. Donc il faut réagir et voter non.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS