Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 28 juin 2022
Antananarivo | 00h08
 

Economie

Centrale hydroélectrique de Sahanivotry

Projet d’investissement de 6 millions d’euros de la BAD

mardi 10 juillet 2007 | Lanto

La production d’électricité dans le pays connaîtra une augmentation de 10% avec la construction d’une centrale hydroélectrique d’une puissance de 15 mégawatts installée dans la commune de Sahanivotry, située à 30km au sud d’Antsirabe. Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver un investissement de 6 millions d’euros au titre de son guichet du secteur privé pour financer ce projet.

Renforcement de la puissance installée de la Jirama.Tel est l’objet du projet de centrale hydroélectrique de Sahanivotry. Il envisage de construire une centrale hydroélectrique d’une puissance installée de 15 Mégawatts et prend également en charge la fourniture et l’installation de tous les équipements et accessoires nécessaires à l’exploitation, pendant une période de 30 ans suivant les besoins de la société. Le projet comprendra la construction des pistes d’accès, de quelques ponts, d’une prise d’eau, d’un bassin de rétention, d’une conduite forcée pour une hauteur de chute de 243 m, une station de production, d’un transformateur et d’une ligne de 63kV pour connecter la centrale au réseau de la Jirama au niveau d’Antsirabe.

Création de 140 emplois

Il permettra d’augmenter de plus de 10% la production d’électricité dans le pays à un coût compétitif, soit 50% moins cher que les centrales au diesel. Parmi les retombées, l’on peut citer la création d’environ 140 emplois durant la phase de construction, dont au moins une quarantaine d’emplois locaux, et une vingtaine d’emplois permanents ainsi que plusieurs opportunités d’emplois temporaires pour la population locale pendant la phase d’exploitation. Et aussi le désenclavement des deux collectivités de Farihitsara et de Lahimbolo, favorisant ainsi leur accès aux marchés. A cela s’ajoute la normalisation du flux d’électricité dans le village qui devrait permettre l’essor de petites et moyennes industries telles que la décortiquerie, la rizerie et des activités connexes à l’exploitation du barrage, contribuant ainsi au confort des ménages.

Le projet engendrera aussi des achats directs et indirects de biens et de services fournis localement.

Ainsi, l’impact positif sur l’économie locale sera d’importance moyenne et s’étendra sur la totalité de la durée du projet.Le coût total du projet varie entre 12,1 millions d’euros et 14 millions d’euros y compris la TVA. Le financement de la Banque représente 43% du coût. Deux banques locales à savoir le BFV (filiale locale de la Société Générale) et l’UCB (Union Commercial Bank) contribueront à hauteur de 3,4 millions d’euros en faveur du projet.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS