Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 février 2024
Antananarivo | 22h16
 

Divers

Commerçants des rues

Produits à 2/3 moins chers

vendredi 23 novembre 2007 | Volana R.

Haro sur la concurrence déloyale. Les fêtes de fin d’année approchent et la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) n’est pas encore arrivée à bout des marchands des rues. Ces derniers constituent un vrai danger pour la libre concurrence, surtout pour ceux qui sont dits formels. Ils vendent leurs marchandises à 2/3 moins chers que dans les magasins. Un tour de main des plus indiscrets fait tout pour arranger leur commerce. Un inconnu prend en photos les marchandises en magasins et 15 jours plus tard, les mêmes mais en 3ème catégorie arrivent sur les trottoirs. De Behoririka à Analakely, en passant par Tsaralalàna et « Pochard », les marchands avec soubiques et cartons piétinent les trottoirs et obstruent l’entrée des magasins comme les « Avance Center », « Tanà Center », « Nouveautés » ou autre « Soleil Levant ». Les marchands des rues ne paient pas de loyer, ni d’impôts, même si, parfois, des employés de la CUA viennent leur soutirer de l’argent qui n’entrera jamais dans les caisses communales. Outre le fait de donner une image de désordre à la ville, les marchands des rues entrent dans la catégorie des « chômeurs ». La plupart étant des employés qui ont perdu leur job.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS