Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 14 août 2020
Antananarivo | 05h48
 

Sport

Jeux des îles

Pour une meilleure gestion de l’après-jeux

mercredi 1er août 2007 | Alexandre L.

Du 9 au 19 Août prochain, Madagascar organisera les 7e jeux des îles de l’Océan indien. Evidemment, il s’agit d’un événement avant tout sportif et culturel. Mais il ne faut pas oublier qu’il devrait s’agir également d’un tremplin, pour un pays en développement comme Madagascar, de se faire connaître à l’étranger. Bref, les jeux doivent se transformer en une vitrine à travers laquelle le pays peut montrer au monde ses atouts économiques.

En tout cas, un secteur en particulier doit bénéficier de l’organisation de ces jeux : le tourisme. Et chacun connaît qu’il s’agit d’un secteur d’activités clé pour une île comme Madagascar. D’ailleurs, les responsables politiques ont toujours martelé que le tourisme constitue un des leviers essentiels de l’économie malgache. Son développement est donc une priorité pour l’Etat.

Ainsi, Madagascar doit s’inspirer de ce qu’on fait de mieux dans les autres pays qui organisent des rencontres internationales de ce genre. L’exemple qu’on peut prendre est certainement la Chine qui organisera l’année prochaine les jeux olympiques. Bien sûr, ce qui se passera ici a très peu à voir avec ces derniers mais savoir comment les Chinois organisent leurs jeux nous donne une idée du formidable effet d’entraînement de ce genre de rencontre.

Le secteur de la restauration doit également en profiter. L’arrivée de millier de sportifs ainsi que leurs supporteurs constituent autant de clients pour les hôtels et autres chambres d’hôtes. Ces derniers doivent mettre à profit cette rencontre pour se mettre au niveau international, en terme de qualité de service notamment. Bien sûr, la question reste entière concernant la gestion de tels acquis. Mais les opérateurs économiques doivent, d’abord, prendre conscience que le pays vivra un événement exceptionnel dont ils peuvent profiter.

Faire connaître le pays

Dans tous les cas, si ces jeux seront une réussite, personne ne peut douter que l’économie malgache sera gagnante. Le fait même que les images de cet événement sera transmise par satellite partout dans le monde est une occasion quasiment unique pour le pays de se faire connaître. C’est pour cette raison qu’un économiste de l’université d’Antananarivo s’étonne que l’Etat n’ait pas défini une politique claire de développement, en étroite relation avec ces jeux. « Tout devait être défini pour que ces jeux nous rapportent, non seulement en terme de notoriété internationale mais également, en fonds sonnants et trébuchants » précise-t-il.

Mais pour le moment, le nombre de touristes qui viennent à Madagascar, rien que pour cet événement, reste modeste. D’ailleurs, beaucoup critiquent le ministère du Tourisme qui n’a pas fait le tapage médiatique nécessaire en direction de l’étranger pour inciter les touristes à venir. D’autant plus que jusqu’à l’heure actuelle, les responsables administratifs n’ont pas encore annoncé un quelconque partenariat avec les agences de voyage pour populariser ces jeux. Est-ce que cela veut dire qu’une coopération de cet ordre n’a pas été conclue ? Ce qui serait dommage. Bien sûr, après les jeux, le pays bénéficiera des installations sportives créées pour l’occasion. Et avant même que l’événement ne se tienne, plus d’un émettent des propositions pour leur meilleure gestion. Elles doivent être mises à profit pour développer le sport en général et préparer nos relèves. Une politique claire doit être adoptée, dès maintenant, pour ne pas casser l’élan que ces jeux créeront dans notre pays. La balle est donc dans le camp des gouvernants pour que le pays profite pleinement de cet événement.

A bon entendeur, salut !

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS