Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 5 mars 2021
Antananarivo | 12h48
 

Développement

Secteur minier

Pour une contribution dans le développement du pays

samedi 23 juin 2007 | Lanto

Renforcer la contribution du secteur minier dans le développement du pays par l’augmentation des recettes minières, la réduction du nombre de collecteurs illicites et assurer avec les industries minières la protection de l’environnement. Tels sont les objectifs principaux du ministère des Mines. Pour ce faire, de nombreuses actions ont été entreprises en 2006, elles seront poursuivies cette année.

Les redevances minières s’élèvent à Ar. 289 112 286,60 en 2006 si la prévision fixée dans la Politique Générale de l’Etat est de 441 054 779 Ariary. Pour la société Kraomita Malagasy, les redevances ont atteint 167 000 000 Ariary.

Le montant des recettes d’exportation de produits miniers s’affiche à 85 243 274 01,31 Ariary. Les frais d’administration minière touchent les 4 050 000 000 Ariary au niveau du Bureau des cadastres miniers de Madagascar.

Dans le cadre de l’amélioration de l’entrée fiscale, un bureau de l’administration minière (BAM) a été instauré à Vatomandry. Par ailleurs, le réseau intranet-extranet sera opérationnel dans le courant du deuxième trimestre. Le modèle institutionnel du ministère des Mines a été instauré afin de renforcer la gestion de proximité. Le Système d’Informations géologiques et minières a été installé à Antananarivo. Il sera par la suite adopté dans toutes les directions inter-régionales. Trente associations d’orpailleurs ont bénéficié de soutien technique à Brieville et Andriamena, des comptoirs de l’or ont été aussi implantés dans ces localités.

Réduire le nombre de collecteurs illicites

L’accroissement des redevances minières et des droits spéciaux sur les transactions minières repose aussi sur l’exploitation légale des ressources et la réduction des exportations de produits bruts. Des inspections ont été réalisées dans 16 endroits suspects, trente procès verbaux ont été réalisés. 24,338 tonnes de pierres précieuses et industrielles exploitées et vendues illicitement ont été saisies. Dix personnes sont détenues suite à des opérations de ratissage.

En matière de transformation, l’Institut de Gemmologie de Madagascar et le laboratoire ont été créés. 350 personnes ont été formées à Antananarivo.

Protection de l’environnement

Les exploitations minières présentent en général des impacts sur l’environnement. Aussi le ministère des Mines et les industries minières ont conjuguer leurs efforts dans ce domaine. Une loi relative à l’utilisation des appareils à pression de gaz ou de vapeur a été établie. La loi régissant les explosifs sont en cours d’élaboration, elle serait présentée au parlement d’ici 2008.

Perspectives 2007

Si telles sont les réalisations 2006, la réduction des droits d’accises et l’amélioration des lois régissant le secteur constituent une priorité pour l’année en cours. Des renforcements de capacité seront poursuivis notamment dans le cadre du SGIM et du réseau intranet-extranet. Un bureau de cadastre minier sera implanté à Taolagnaro. Les travaux de construction d’un bureau de l’administration minière à Ilakaka-Sakaraha devront prendre fin au mois de décembre 2007.

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS