Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 21 septembre 2019
Antananarivo | 04h57
 

Politique

Gendarmerie nationale

Polémique sur sa fusion avec la police nationale

samedi 31 mai 2008 | Manjaka Hery

Le général Sylvain Rabotoarison a interpellé hier, la ministre de la Défense, Cécile Ramanorohanta, lors de la rencontre gouvernement-sénateur, à propos de l’éventualité de la fusion de la gendarmerie nationale et la police nationale. « Selon des rumeurs, la gendarmerie nationale va être intégré au sein de la police nationale, cela est-il vrai madame la ministre ? » a interrogé le sénateur.

La ministre a répondu en souriant qu’heureusement, c’est une rumeur. « Il est impossible de fusionner la Gendarmerie nationale avec la police nationale », a-t-elle dit pour rassurer les sénateurs. Il y a une collaboration, et une organisation dans le maintien de l’ordre. Le reste n’est que rumeurs, selon cette dernière.

Mais le général Rabotoarison a quand même demandé le système à adopter à Madagascar. « Est-ce que nous allons adopter le système belge ou le système français ? ». Selon le système belge, il y a une fusion, entre la gendarmerie et la police. Et selon le système français, les éléments de la gendarmerie nationale sont intégrés dans le système de Défense nationale, et en même temps, des employés au même titre que les policiers.

En France, la gendarmerie nationale est une force de police à statut militaire, subordonnée au ministère de la Défense pour les missions militaires et sous tutelle du ministère de l’Intérieur pour les missions de police. La Police nationale, quant à elle, dépend du ministère de l’Intérieur qui prendra sous son entière tutelle la gendarmerie le 1er janvier 2009. Les gendarmes sont habituellement chargés du maintien de l’ordre dans les zones rurales, les zones dites « péri-urbaines » ainsi qu’en renfort dans les grandes villes et notamment à Paris, alors que la Police nationale est chargée quasi exclusivement des zones urbaines. La limite de compétence entre les deux forces de police est fixée au seuil de 20.000 habitants.

Ce système Français est appliqué à Madagascar, selon les explications fournies par la gendarmerie. La gendarmerie a une double mission : militaire, pour la défense nationale, et policière pour le maintien de l’ordre public. Mais la gendarmerie s’occupe plus tôt des zones rurales.

La ministre de la Défense nationale a affirmé que la gendarmerie reste militaire, rattachée au secrétaire d’Etat chargé de la sécurité. Bref, notre système ressemble un peu à celui de la formule française. Mais il faut une précision du conseil supérieur de la Défense. Pour le moment, La gendarmerie et la police sont formées pour travailler ensemble dans les missions de sécurité intérieure.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS