Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 13h26
 

Editorial

Poker ou belote ? Président et PM en jeu

jeudi 27 août 2009 | Patrick A.

Avouons avoir un peu de mal à nous passionner sur ce qui se passe actuellement à Maputo, car les manoeuvres de manipulation médiatique semblent y constituer un sport extrêmement prisé.

N’en déplaise à certains qui voudraient nous lancer dans une course au scoop plus ou moins fiable, il existe des limites dans la possibilité de commenter une partie de poker menteur lorsque l’on n’est pas directement sur place, ce qui n’empêche pas de tenter de clarifier les choses.

Au poker, les choses sont bien plus amusantes lorsqu’on peut soit observer de près les joueurs, soit avoir connaissance des cartes qu’ils ont tiré. Les parties de poker à la télévision n’ont d’ailleurs commencé à connaître une réelle popularité que lorsque des caméras placées dans le rebord de la table ont permis au spectateur d’obtenir cet avantage.

Les journalistes de Madagascar-Tribune.com n’ont pas le pénible privilège d’avoir à poireauter des heures pour pouvoir recueillir une courte déclaration d’une phrase, et pouvoir observer les éventuelles gouttelettes de sueur, mouvements imperceptibles des yeux ou tremblements de voix qui en disent souvent bien plus long sur les rapports de force ou bluffs en cours. Nous ne prendrons par conséquent pas le risque de reprendre certaines confidences intéressées et pas si confidentielles sans les avoir recueillies à la source et sans avoir le moyen de les recouper un minimum.

Nous ne prendrons donc pas pour argent comptant des affirmations selon lesquelles Untel va quitter la table, que pour Unautre tel ou tel point n’est pas négociable ou qu’X et Y se sont alliés contre Z. Ce même genre de rumeurs, nous en avons entendu de manière tout aussi assourdissante à l’occasion de Maputo I, et l’on sait ce qu’il en est devenu.

Nul ne doutait que la deuxième phase des négociations de Maputo serait délicate et l’on pouvait raisonnablement anticiper que les deux jours prévus pourraient se révéler insuffisants. Il n’empêche que les négociations continuent, et c’est finalement le principal élément à retenir de la journée d’hier.

Plutôt que le poker, le génie national malgache a inventé le jeu que nous appelons « belote » [1] dont la phase d’enchères (ou d’annonces) a ceci de commun avec le poker qu’elle est plus amusante à regarder lorsque l’on a le privilège de pouvoir regarder les cartes des différents joueurs. Mais si la saveur du poker réside pour une bonne partie dans le bluff, une bonne partie du plaisir de la belote malgache réside dans le taim-bava [2].

Si l’on nous assure que les débats sont particulièrement vifs sur la Présidence de la Transition, relativisons les choses en se demandant notamment si la formulation de certaines propositions faites par les mouvances ne trahit pas le fait que les discussions portent déjà sur d’autres sujets. Si des noms comme ceux de Radert, Ramisandrazana ou Raobiarivony, qui sont certes des personnalités de qualité mais qui ont l’immense désavantage d’être peu connues du grand public, sont cités pour la Présidence, cela semble signifier que l’on ne souhaite pas griller d’autres atouts plus lourds dans ce jeu médiatique. De manière symétrique, les déclarations tonitruantes sur un possible plan B militaro-civil en cas d’échec des négociations sont à relativiser à la lumière du contexte international qui a permis les rencontres de Maputo.

Comme les déclarations des mouvances, il faut considérer avec un minimum de recul celles des médiateurs souvent condamnés à se montrer optimistes. Mais à l’issue de la journée d’hier, on retiendra les propos de Tiébilé Dramé selon lesquels les débats sont devenus plus difficiles lorsque l’on a évoqué la nomination du Premier Ministre. On saura peut-être demain si Monja Roindefo réussit à rester Valet ou As (selon les préférences des uns et des autres en matière de politique et de jeux de cartes). Et à quel prix.

Notes

[1mais qu’il ne faut surtout pas confondre avec la version française de ce jeu. Pour les novices, disons simplement qu’elle emprunte un peu à la coinche helvétique et à la belote contrée du Sud de la France, mais introduit ses propres spécificités.

[2expression un brin triviale et quasi-intraduisible, mais avançons comme équivalent : asticotage verbal.

20 commentaires

Vos commentaires

  • 27 août 2009 à 08:43 | Noue (#2427)

    Patrick A , vous jouez à quoi aussi ? pas au poker menteur je suppose ! avez-vous miser sur qui ? (un peu d’humour ...)

  • 27 août 2009 à 10:09 | ksiol123 (#3115)

    Poker menteur, belote malgache je dirai plutôt fanorona ou jeux d’échecs cela fait plus sérieux, car ne nous méprenons pas le Jeu est très sérieux et même grave à Maputo.
    Mais que cache vraiment cette cacophonie sur les noms du futur Président et Premier ministre, la réponse a été donné par tous les médias c’est de placer ses meilleurs pions pour préparer les présidentielles dans 15 mois et bien sûr les mauvaises langues ne me contrediront pas avoir la meilleure part du gâteau en attendant.
    Ratsiraka, Zafy, Ravalomanana et Rajoelina sont condamnés à se mettre d’accord aujourdhui si non ils vont goûter aux sanctions de la communauté internationale et à la vindicte populaire.
    A partir des informations que l’on a pu avoir de Maputo via les médias et autres sources qui sera le président ?pourquoi pas une présidence collégiale
    Rajoelina-Ratsiraka-Zafy-Ravalomanana(ou son représentant=Manandafy),la primature serait comme l’a déjà suggéré Chissanno un premier ministre de consensus "neutre" et là plusieurs noms ont été avancé Ramisandrazana Rakotosoa , Monja Roindefo, Tantely Andrianarivo Pascal Rakotomavo et autres Mamy Andriamasomanana (voir Sobika).
    Le premier ministre devra donc remplir 2 conditions nécessaires, il devra être accepté par les 4 présidents bien sûr mais avalisé par la communauté internationale qui n’oublions pas va financer cette transition de 15 mois mais aussi les éléctions présidentielles.A partir de là quel nom peut-on tirer de ceux cités précedemment : - Monja Roindefo, actuel titulaire du poste soutenu par la France ? il a eu des entretiens avec toutes les mouvances qui lui semblent fructueux (sic) mais la condition qui l’handicapera sera la neutralité ayant participé au renversement de Ravalomanana..
    - Ramisandrazana Rakotosoa complètement inconnue du grand public aura seulement cette avantage d’être vierge politiquement même si c’est Ratsiraka qui a proposé son nom...
    - Mamy Andriamasomanana ancien porte parole de Ravalomanana en 2002 dont il s’est écarté auteur et co-auteur des protocoles de Dakar I et II, du L.I.E.N regroupant plusieurs personnalités des 4 mouvances et surtout un scoop la CI aurait fait appel à lui pour le montage de Maputo I et II (donc soutien de ces derniers ?)
    - Tantely Andrianarivo aura l’avantage d’être accepté par les 4 mouvances et
    a déjà occupé ce poste.
    Tout ceci n’est que spéculations gageons que cette journée nous apportera les conclusions positives pour le peuple Malgache

  • 27 août 2009 à 10:57 | Jeanmi (#838)

    Cela serait à mourir de rire si, pendant que ces Messieurs Dames jouent aux cartes, la situation de l’immense majorité des malgaches ne continuait pas jour après jour à se détériorer.

    Avant même Maputo one, j’avais tenté de dire qu’avec un tel aréopage la foire d’empoigne était inévitable.

    J’avais également suggèré que ces débats soient intégralement retransmis à Madagascar, afin que tous les malgaches puissent y assister sur écrans géants (on peut rêver !).

    L’ex chef de l’ex HAT m’avait d’ailleurs piqué l’idée avant de partir pour Maputo two.

    Tout le monde sait bien que les pseudos confidences n’engagent personne et relèvent de la désinformation intéressée.

    Toujours est-il que la situation semble bien bloquée.

    Ils jouent à 4 (on se fout du nom du jeu), et un 2 contre 2 se dessine. L’égalité des voix risque fort d’entrainer des prolongations !

    Sauf si M. Chissano vote aussi, au nom de la CI.
    Si c’est le cas, vers quel camp ira son choix ?

    Quant à sortir un cinquième larron du chapeau, on peut se demander quelle serait sa légitimité au yeux des malgaches : il n’aurait été ni soutenu ni élu.

    Il serait le "pis aller" sorti de Maputo (Mozambique !) par un groupe n’ayant pas réussi à s’entendre.

    C’est cela la démocratie ?

    • 27 août 2009 à 16:06 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Jeanmi

      Jeanmi,débats transmis par audio pour MADAGASCAR,c’est un peu le cirque.Mais s’enfermer avec "TROIS REQUINS"de la politique malgache était une erreur ou avec trop de respect de fihavanana dévalorisé totalemement.

      Monsieur le Président de la Haute Autorité de la Transition Andry RAJOELINA,je suis et serai toujours avec VOUS quel que soit le résultat de ce Marché des dupes MAPUTO ll

      Basile R.(2)22ramahefarisoa

  • 27 août 2009 à 11:09 | observatrice (#2065)

    nous sommes comme tout spectateur dans ce genre de jeux ; notre propre vision des choses ne peut que nous faire dire après : j’ai eu raison ou pas. Et c’est bien dommage, car l’avenir immédiat de Madagascar est en train de se jouer actuellement ;

    • 27 août 2009 à 17:05 | rota rakotomalala (#2628) répond à observatrice

      tu as bien raison observatrice, si ce n’était qu’un jeu, on serait content de savoir qui aurait gagné mais là, ce n’est pas seulement l’avenir de Madagascar qui est en jeu...

      ON SE FOUT DU PEUPLE MALGACHE PUREMENT ET SIMPLEMENT !

      Je suis en colère !!!

      à bientôt 50 ans, Madagascar n’est pas fichu d’avoir un dirigeant digne de ce nom !!!

    • 28 août 2009 à 04:21 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à rota rakotomalala

      ROTA RAKOTOMALALA

      50 ans dites-vous ???

      OUI,il y a 50 ans,j’ai déménagé "en charrette" d’AMBATOMANGA à AMBATOLAMPY-KELY mais j’ai mangé à ma faim.

      En 2008/2009,les députés et quelques nantis roulent en 4*4 mais une partie de la population mange à peine une fois par jour.

      A qui la faute ?????
      NOUS SOMMES TOUS FAUTIFS "tant qu’il n’y a pas de changement dans la façon de gérer ces "aides" faciles de l’international.

      Nous avons perdu notre souveraineté nationale à causes de toutes ces aides qui n’enrichissent qu’une fraction des malgaches.
      Basile R.(2)22ramahefarisoa

  • 27 août 2009 à 11:20 | da fily (#2745)

    Misère de misère, le western continue. Combien d’épisodes pour "réglement de comptes à Maputo" ?

    Vindieu, que c’est compliqué de s’entendre. Conciliation, tractations, pour aboutir à d’autres interrogations qui ne vont pas faire baisser la tension. Se remémore-t-on le fameux cri : "mifanaraha !" du coté de Maputo ? L’autisme serait-il subitement devenu contagieux ?

    Je vois une partie d’échec acharnée, mâtinée de GO (dixit Lalatiana). Mais avec plus de rois que de coutume, comment terminer la partie ? Les fous montent sur les cavaliers, un comble, pour des ruades dans les pauvres pions. En attendant les reines observent du haut de leur tour. Une chatte en predrait ses chattons.

    On atteint le paroxysme de la complexité humaine qui confère au plus lamentable ridicule. Celà a un nom : l’immobilisme, le deshonneur n’est plus très loin. On aura compris pourquoi la conséquence de la délégation hat, se sachant poussée vers la touche, ses membres défendent becs et ongles la position acquise à coups de "vahoaka" et guelantes capsatiennes, ça sent le naufrage !

    Je sentais bien qu’il ne fallait pas trop compter sur un dénouement rapide et heureux, je persiste et je grince toujours. Au grand dam des optimistes de services et autres pro-changement de tout accabit, nos politruqueurs (celui-ci est de moi) perpétuent le mythe du traficoteur avide de pouvoir et d’argent. La preuve en est là, combien de dollars déja pour les 15 mois de la transition ?

    La réponse de leurs maux et le collatéral que ça provoque est dans ces millions de dollars en perspéctive à disposition des élus ( je retire heureux)issus de consensus suspects ! On voit encore l’aridité intellectuelle de nos émissaires, enchainés les uns aux autres par l’enjeu, opposés mais solidaires dans la bêtise.

    S’il n’en resort rien, d’autres envisagent le retour de l’armée aux affaires, institution déja bien malmenée par ces mêmes "affaires", dicréditée par un noyau de trublion affamés et revanchards. Ca craint, après la défection en choeur de nos généraux face à leurs subalternes, va-t-on voir les adjudants et sergents-chefs griller la priorité et se voir promus à la tête du pays ? On peut craindre le pire, on a déja vu ce que ça donne. Il va nous falloir rappeler Razily, lui au moins il fait pas dans la carabistouille.

    Allez, si on me dit encore qu’il faut oublier la providence pour faire taire toute cette calamiteuse cacophonie, alors à qui s’adresser ? La ligne du Pape est en dérangement.

    J’attends...

    • 27 août 2009 à 13:36 | lalatiana (#1016) répond à da fily

      Le moment est malheureusement extrêmement grave ...

      Si ce n’était qu’un poker menteur du style "je bluffe sur mon intransigeance à la présidence, pour tirer le négocier le maximum de places soit au gouvernement, soit au congrès..." ce ne serait en soi pas (excusez moi) fondamental...

      J’en discutais avec des amis ce WE : dans le pire des cas, si l’armée n’agrée pas le gouvernement mis en place à Maputo, on va droit au coup d’Etat ou au pire à la guerre civile ... la composante critique est certainement là : quel est le personnage que l’armée TOLERERA dans cette période de transition..???

      La deuxième question étant quel est le gouvernement de transition qui sera soutenu (pour ne pas dire imposée) techniquement et financièrement par reny malala ??? ... ne nous leurrons pas ... nous ne sommes pas maîtres du jeu ...

      Entre les bidasses et sarko ... bonjour la liberté de choix ...

  • 27 août 2009 à 12:52 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Que toutes les délégations malgaches rentrent au bercail,sauf les éxilés.

    Que Monsieur le Président de la Haute Autorité de la Transition Andry RAJOELINA continue à présider pour préparer la quatrième République.

    Que le GOUVERNEMENT de TRANSITION continue à gouverner.

    Que le Ministre de la Défense soit promu Vice-Premier Ministre,ministre de la Défense Nationale et de la Décentralisation.

    Que le Ministère des affaires étrangères soit à trois têtes(un juriste international,un économiste et un politicien professionnel)

    Le Ministère des finances séparé des affaires du budget.

    Ce n’est qu’une transition mais il faut y aller sans trop de concessions.

    Application de la peine de mort pour toute trahision pendant la transition ou détournements des fonds publics ou des fonds sociaux.

    Basile R.(2)22ramahefarisoa

    • 27 août 2009 à 13:21 | da fily (#2745) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mais rentrez RaBasile, rentrez au pays et faîtes vos propositions à votre poulain. On voit bien que vous avez attendu trop longtemps ce moment. Je me trompe peut-être, mais je détecte une grosse frustration de votre part, un goût de pas assez.

      Votre implication tous azimuts vous honore, malgré votre indéllébilité pro-Andry, mais ne penchez pas vers le côté obscur : oubliez de remettre la peine capitale au goût du jour !

      Il faut vivre avec son temps monsieur, la peine de mort est révolue, même le plus crasseux des psychopates doit en réchapper, c’est un des fondamentaux de la civilisation. Même ceux qui ont envoyé les porte-drapeaux au casse-pipe le 7/02/09 n’iront sur aucun échafaud.

    • 27 août 2009 à 14:36 | rabri (#2507) répond à da fily

      Bluff évident à la suite de la journée d’hier : Deba et Ravalo collés serrés !

      * (contre mon subconscient) Donc ma proposition pour la Transition : DEBA comme Président et RAVALO comme Premier Ministre.

      *(en faveur du principe que je défends depuis toujours) cette proposition me réjouit pourtant car ce constat dément formellement LES RUMEURS ANTI TGV/HAT comme quoi DEBA était financièrement derrière le mouvement TGV, sinon çà fait longtemps que DEBA aurait créé TRAHISON !!

      Voici la preuve (fidèle à mon principe) : Extrait de la Vérité Jeudi, 27 Août 2009 00:30 Rolly Mercia :
      Sommet de Maputo II - Vers le fiasco total ?

      ...Un « package » qui n’a pas été du goût de Didier Ratsiraka, lequel aurait déclaré, à qui veut l’entendre dans la salle de réunion, qu’ « un putschiste n’est pas à être nommé Chef d’Etat ».

      J’attends la confirmation par d’ autres presses mais si tel est le cas, mon projet « REALLY BUSINESS » a de beaux jours devant lui : ouvrir une école pour apprendre aux citoyens la METHODOLOGIE SCIENTIFIQUE simple que je prône souvent POUR VENIR A BOUT DES RUMEURS

      Rappel de la méthodologie (on ne s’en lasse pas) :

      1) j’ai lu ou entendu

      2) je vérifie (pas n’importe où SVP)

      3) j’interprète (= je donne ma propre opinion, pas celle des autres, donc je ne suis pas un mouton de Panurge)

      PS : je solliciterai Tribune.com pour un encart publicitaire pour démarrer l’affaire (allez ! tsy miady varotra aho !)

    • 27 août 2009 à 15:13 | ragasy (#416) répond à rabri

      Prendre pour "preuve" les écrits de rolly mercia, n’est ce pas un peu juste, entre nous soit dit ?

      A ta place je me méfierais.

    • 27 août 2009 à 15:38 | Rasoa (#1122) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      ........Application de la peine de mort pour toute trahision pendant la transition ou détournements des fonds publics ou des fonds sociaux............

      Raha izay tokoa ry M. Basile 2(22) dia tokony efa any Ambondrombe daholo ny fanahin’ny HATistes.

      Satria :

      Mpangalatra - Mpampihorohoro - Mpandainga

      Raha tsy hilaza afa-tsy ireo aho !!!!

    • 27 août 2009 à 15:47 | lalatiana (#1016) répond à rabri

      Pas RA8 comme Premier Ministre selon le principe "les membres de la transition ne se présenteront pas aux élections" ...

    • 27 août 2009 à 16:31 | rabri (#2507) répond à Rasoa

      Prezidà Lalatiana a proposé hier RASOA comme Ministre des Affaires Sociales !ouille ouille ouille !

      Au bout de son mandat, ce qu’on retient le plus : LE BORDEL PARTOUT

      Moral de l’histoire : dis-moi comment tu t’exprimes et je te dirai comment tu es chez toi !!

  • 27 août 2009 à 12:54 | ramanankasina (#3023)

    Poker ou belote ? qui va gagner, qui va perdre ?
    Mais gagner quoi ?
    1- gagner un poste pour se remplir les poches au dépens du peuple (cf l’affaire de riz subtilisé par Voninahitsy et Pety au port de Toamasina) ou bien
    2- gagner le retour à la normalisation de la vie de la nation ?
    Gagner pour le "petit vahoaka" représenté par une "foule" de partisans ou gagner pour le "grand vahoaka" qui est le peuple malagasy ?

    A entendre les vavan’ny mpanaty rà-kena, certains négociateurs sont à Maputo pour défendre leur "petit vahoaka" et s’en fout pas mal du la vie du peuple.

    Qu’ils arrêtent alors de clamer qu’ils y sont pour l’intérêt supérieur de la nation !

    Ils y sont pour les intérêts bassement matériels de la partie basse de leur corps.

    Fa inona no misaina e !

  • 27 août 2009 à 15:57 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Faut-il rire ou pleurer des invectives des délégations malgaches à MAPUTO ll
    Primo :La mouvance RAVALOMANANA vient de faire une déclaration.ELLE REFUSE DE NEGOCIER AVEC LA MOUVANCE RAJOELINA Andry,Président de la Haute Autorité de la Transition car ce serait une caution au coup d’Etat.

    Secondo,Selon ORANGE,Monsieur Didier RATSIRAKA a tenu le message suivant à la mouvance de Monsieur le Président de la Haute Autorité de Transition Andry RAJOELINA :"NOUS NE SOMMES PAS DE DEMANDEUR,C’EST VOUS QUI AVEZ BESOIN DE RECONNAISSANCE".

    Quel culot !!!!! Pour Maputo l,ils ont bien caché "leur petit jeu".

    OUI,MAPUTO,c’est un marché des dupes.

    BON COURAGE et BON RETOUR à MADAGASCAR Messieurs le Président de la Haute Autorité de la Transition Andry RAJOELINA et le Premier Ministre de Transition du Gouvernement de Transition MONJA.

    Basile R.(2)22ramahefarisoa

    • 27 août 2009 à 16:11 | ragasy (#416) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Dis donc Babazy, ne faut-il pas diligenter Richard Ra8 à Maputo ?

      Avec ces armes découvertes par les Mozambicains, les bombes ne devraient pas être loin.

      Ce cher Richard ferait un tabac à Maputo. Tu devrais y aller toi aussi avec tes élucubrations abracadabrantesques, vous serez tous les deux les stars de Maputo II. Exit monsieur-le-président-de-la-transition !

  • 28 août 2009 à 02:24 | REVOLUTIONNAIRE ANARCHISTE (#3117)

    tout simplement, ils sont égoïstes et l’intérêt personnel est toujours primordial par rapport aux intérêt supérieur de la nation.

    il nous faut un directoire militaire car les civils déconnent trop.

    mais on se demande si les autres pays " soit disant " amis de madagascar ne pourront pas faire de pression sur les mouvance.

    l’afrique du sud pour Ravalomanana et la france pour Didier Ratsiraka.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS