Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 mai 2022
Antananarivo | 21h54
 

Energie

Énergie combustible : Charbon de terre

Plus économique, plus écologique

vendredi 3 août 2007 | Lanto

La majorité des ménages malgaches utilisent le charbon de bois et le bois pour la cuisson. Une situation déplorable pour l’environnement, car favorisant la déforestation, mais aussi pour la bourse des utilisateurs. En effet, depuis un certain temps, le prix du sac de charbon n’a cessé d’augmenter passant de 4 000 ariary à plus de 9 000 ariary, actuellement L’adoption de nouvelles énergies alternatives devient ainsi indispensable et incontournable.

Parmi elles, figure le charbon de terre, qui fait actuellement son entrée sur le marché. Après quatre années d’études et de recherche en Allemagne, Rabeson Rodolphe, un ingénieur en métallurgie s’est lancé dans sa production. Un investissement de l’ordre de 40 millions d’ariary a été effectué pour la création d’une société artisanale basée à Antananarivo. Ce qui a servi pour l’achat des matières premières et la fabrication des machines. En effet, les matières premières utilisées sont l’argile, les tourbes et la biomasse carbonisée, toutes produites localement.

350 ar. Le kilo

À propos des matériels, ils sont au nombre de quatre : un broyeur, un malaxeur, une boudineuse et une extrudeuse. Actuellement la production journalière s’affiche à 2,5 tonnes par jour. Toutefois, selon Rabeson, ce nombre pourrait être augmenté à 40 tonnes par jour avec plus de financement. Aussi lance-t-il un appel à des partenaires financiers.

De nombreux atouts se présentent quant à son usage. Tout d’abord, il est plus économique car le kilo coûte 300 à 350 ariary. Pour cette quantité, la durée d’ignition est de 2 heures, contre 1000 ariary pour le charbon de bois. Néanmoins, il requiert plus d’aération.

Les avantages d’ordre écologique ne sont pas à négliger. Ainsi, le coupage des bois est désormais réduit car le charbon de bois n’est utilisé qu’en faible quantité, au moment de l’allumage.

Enfin les usagers seront plus sécurisés car il est statique. Plusieurs pays comme le Burundi et la Chine ont déjà utilisé le charbon de terre depuis des années. Chez nous, il est déjà vendu dans plusieurs points de vente à Befelatanana, Ankazomanga, Ambohipo, et prochainement aux 67 hectares et dans les Grandes Surfaces.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS