Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 17 février 2020
Antananarivo | 18h32
 

Société

Consommation

Pluies diluviennes : Hausse du coût des denrées alimentaires

vendredi 24 janvier | Fano Rasolo

Produits de première nécessité (PPN), fruits et légumes ont connu une augmentation de prix, depuis lundi dernier. Les pluies diluviennes et la coupure de nombreuses routes nationales ont eu pour conséquence une hausse généralisée des denrées alimentaires.

« Le sac de riz de luxe revient à 98 000 ariary au lieu de 94 000 ariary, le « Tsipala » a connu une hausse de 100 ariary par kilo et le « Vary gasy » coûte 1 900 ariary au lieu de 1 700 ou 1 800 ariary. Cette augmentation est due à l’expiration des anciens stocks et au mauvais temps », selon Solomalala Tsiresy, un grossiste en riz à Anosibe.

Le prix d’une bouteille 1 litre d’huile cachetée varie entre 5 800 et 6 400 ariary au lieu de 5 300 ou 6 000 ariary la semaine dernière. Le farine, le sucre ont également connu une majoration progressive.

En plus des PPN, le prix des fruits et légumes s’accroit également. Ainsi, les carottes, les pommes de terre ont subi une augmentation de 300 à 400 ariary par kilo au marché du Pavillon d’Analakely et au marché d’Andoharanofotsy. Pour les fruits, le kilo de la banane s’achète actuellement entre 2000 à 2500 ariary aux étals des marchés au lieu de 1800 ariary. De même, les fruits de saison, comme les pêches et les pommes ont augmenté de 200 à 500 ariary.

«  Les grossistes des fruits et légumes disent qu’à cause des mauvaises conditions météorologiques, les frais des transports sont devenus plus onéreux. En plus, les fruits et légumes, les brèdes et les tomates, des marchandises assez fragiles ont pourri suite aux retards de de livraisons dûs aux dégradations des routes. Pour ne pas subir de perte, nous devons quand même les vendre pour en tirer un peu d’argent », explique Vero, une vendeuse de fruits et légumes à Analakely.

« Si après ces pluies incessantes, les prix restent en hausse, nous sommes obligés d’augmenter le tarif de nos plats. Etant donné la cherté des ingrédients, nous n’avons pas le choix. Même la viande de zébu dont le kilo était de 13 000 Ar est maintenant entre 13 500 et 14 000 ariary, affirme un gargotier d’Analakely.

A part les denrées alimentaires, le prix du charbon de bois, utilisé par une grande partie des ménages malgaches, est monté en flèche depuis quelques jours. Leur prix varie de 27 000 à 30 000 ariary le sac, au lieu de 25 000 ariary auparavant.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 24 janvier à 09:44 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Nous sommes tous victimes de près ou de loin de cette intempérie n’est-ce pas ?

    • 24 janvier à 12:50 | Turping (#1235) répond à plus qu'hier et moins que demain

      PDMD,
      La répercussion sur la vie quotidienne due à la hausse des PPN ne se fait pas attendre très longtemps .Les routes coupées ,impraticables , la cherté des carburants alors que paradoxalement il n’y a pas une hausse significative des salaires .Le taux d’inflation dépasse la croissance faible ,....Le bouc émissaire revient toujours aux gouvernants car depuis les promesses mirobolantes se reposant sur les "vélirano" les priorités des priorités ,il n’y a pas eu grand-chose de fait.

    • 24 janvier à 13:50 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Turping,

      Savez-vous au moins que le mandat d’un PRM chez nous est de cinq ans et qu’il passera en jugement lors de la prochaine présidentielle mais pas suivant les avis sur ce faux-rhum d’une dizaine d’individus, qui n’a même pas le droit de vote ?

    • 24 janvier à 14:42 | Turping (#1235) répond à plus qu'hier et moins que demain

      PQMD,
      Certes ,le mandat présidentiel est de 5 ans .La première année reste toujours sans résultat significatif ni tangible ,....la problématique !

  • 24 janvier à 16:37 | papangue (#9623)

    Mais l’augmentation des prix des PPN , depuis que le grand inactif, pardon, le grand hatif, ou le plus grand des voleurs a usurpé sa place :

    RFI
    http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200117-madagascar-hausse-prix-produits-premiere-necessite

    "Une situation que le président du Cercle de réflexion des économistes de Madagascar, Rado Ratobisaona juge normale. « On constate toujours de la spéculation lorsqu’il y a une hausse de salaire », explique-t-il. « Mais ce que l’on attend de l’État c’est que les commissaires de commerces et le ministère du Commerce et de l’Industrie fassent leur travail concernant la surveillance des prix », conclut-il. Contacté, ce dernier n’a pas donné suite à nos appels."

    http://www.rfi.fr/fr/afrique/20190930-madagascar-face-hausse-prix-marches-subventionnes-sont-retour

    http://www.rfi.fr/fr/afrique/20190802-madagascar-hausse-prix-charbon-bois-reboisement

    En tout temps ,à Mada, depuis Ratsy Iraka, toue annonce de hausse future de salaire est immédiatement suivi par des hausses vertigineuses des prix de PPN.

    De plus, cette hausse des salaires des fonctionnaires , à suivre en province s’il ya bien lieu, comme ces primes qui se volcanisent au profit de barons locaux. De même,, ca paraît important comme augmentation, ’salaires) maix il n’y en a pas eu l’année précédente, c’est juste un rattrapage...virtuelle car ce qui est immédiat, et une vraie perte de pouvoir d’achat des Malgaches.

    Bref , celui qui vole tout y compris toutes les élections : présidentielles, législatives et communales , ne comprend rien a ce qui se passe à Mada.

    La situation des malgache empire, même pas d’eau potable.

    Mes REVEILLEZ-VOUS les gasys !!

    Voyez ce qui se passe eu Chili, en Iran, Au Vénézuéla, en Algérie, au Liban etc... les citoyens réagissent, ne vous lassiez pas endormir debout comme ca !!

    Manifestez votre mécontentement , c’est pas possible...

    Tout ce que touche ce jeune écervellé par en sucette si c’est pas en c...
    Desormais, ARA et son équipe vise la 3e podium des pays les plus pauvres du monde pour 2020.

    • 24 janvier à 17:55 | Isandra (#7070) répond à papangue

      papangue,

      Plus fort Papangue, Réveillez-vous.

      Vous pouvez sortir toutes les stats dont vous avez dans vos réserves, mais les Malagasy s’en foutent de stats, ils ne tiennent que ce qu’ils voient et sentent.

      Quand les Malagasy verront toutes les réalisations qui se préparent actuellement, ils comprendront que ce régime ne cherche que développer leur pays, ils oublient tous les restes.

      Quant à la question d’eau, d’ici peu, Tana n’aura plus de problème d’eau sera une chose ancienne. L’eau potable sera partout,

      "Augmentation de la production d’eau dans la Capitale. La Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Union européenne ont signé hier, un accord de financement du projet « Tana Water III » avec le ministre de l’Economie et des Finances, assisté par le Président de la République, au Palais d’Etat d’Iavoloha. Pour contribuer aux efforts déjà entrepris par l’Etat pour accroître la production en eau dans la ville d’Antananarivo, la BEI a ainsi accordé un financement d’un montant de 35 millions d’euros accompagné d’une contribution sous forme de don de l’UE à hauteur de 30 millions d’euros.

      Pour sa part, l’Etat a notamment déjà investi près de 2,5 millions d’euros. Grâce à ces appuis financiers, trois nouvelles stations de forage et de traitement d’eau seront construites dans la grande ville. Dans le cadre du projet, les canaux d’approvisionnement bénéficieront également des travaux de réhabilitation. L’idée étant d’augmenter la production en eau dans la zone, et ce, dans les plus brefs délais. L’objectif est d’atteindre le gap des 100 000m3 par jour pour satisfaire en totalité les besoins des consommateurs. En tout cas, de son côté, la société nationale d’eau et d’électricité prévoit aussi l’installation de nouvelles bornes fontaines dans plusieurs quartiers d’Antananarivo.

      Grâce à cet accord de partenariat, l’Union européenne réitère ainsi sa volonté d’accompagner Madagascar dans son émergence. Par ailleurs, outre ce projet, l’UE a déjà affirmé sa présence auprès de la Grande île par le financement des plusieurs projets de développement dans différents domaines comme l’extension des réseaux routiers mais aussi la mise en place de nombreuses infrastructures d’envergure, et le domaine agroalimentaire."

  • 24 janvier à 17:07 | Vohitra (#7654)

    Et quand on sait que la loi des finances adoptée par voie d’ordonnance pour l’année 2020 comporte une série de hausse d’impôts et taxes qui vont affecter de manière inévitable le prix des denrées alimentaires…

    Le malheur n’arrive jamais seul dirait-on…

    • 24 janvier à 18:06 | vatomena (#8391) répond à Vohitra

      Isandra’’’ Fier et heureux d’apprendre par vous que notre gouvernement a aussi des objectifs .Nous ne serons pas encore une fois dupés .Depuis 60 ans, nous savons ce que ’objectif ’ veut dire chez nous : duperies ,tromperies,promesses et à la fin fiasco.

  • 24 janvier à 19:02 | Behantra (#9165)

    Andry Rajoelina

    Voleur , assasin en prison !!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS