Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 juin 2022
Antananarivo | 12h19
 

Culturel

Exposition : « Hosotra 2007 »

Place aux jeunes talentueux

mercredi 22 août 2007
Henintsoa, un spécialiste de la peinture à l’huile.

S’il y a une discipline qui se porte mal à Madagascar, l’art plastique serait l’une sinon la première.Un évènement se tient actuellement sur l’esplanade d’Analakely pour donner une opportunité aux peintres de faire découvrir au public leur talent.

Pendant près d’un mois depuis le 6 août dernier, une vente-exposition se tient sur l’esplanade d’Analakely avec la participation de plusieurs artistes talentueux de la place.

La plupart de ces artistes sont des jeunes qui ont beaucoup d’enthousiasme et veulent aller plus loin.

Probléme de matériels

Si l’on a évoqué le mot « mal » plus haut,c’est parce qu’un problème existe au niveau de l’acquisition de matériels pour ces artistes.

Déjà ils ont du mal à en trouver et s’il y en a, le coût s’avère trop élevé.

Selon l’explication de Henintsoa, un jeune qui a comme idole le célèbre « Ratovo » à qui l’on doit plusieurs œuvres tels « Mpanetsa » ou « Mpanasa lamba » et une rue qui porte son nom du côté de Mahamasina, certains artistes ont du mal à s’exprimer à cause de ce problème.

Ce jeune peintre de 21 ans se déclare satisfait de la tenue d’une telle manifestation. « C’est la seconde fois que je prend part à Hosotra. Cette année, le bilan tend plutôt vers le positif » a-t-il réitéré.

De même pour Eric Ramilison qui, en une demi-heure peut vous fournir votre portrait. « Pour l’instant, je ne pense pas à l’aspect commercial mais tout vient à point et j’attend mon heure », a-t-il déclaré. Ce portraitiste a étonné plus d’un car son coup de crayon ressmble à un vrai cliché de photo.

A défaut d’une école des beaux arts

Tout comme le cinéma à Madagascar ou encore les autres peintres qui ont déjà fait leur preuve, ces deux jeunes artistes sont des autodidactes. « A défaut d’une école des beaux arts, on doit se contenter des livres ainsi que de l’internet pour nous perfectionner » ont -ils déclaré, unanimes. Une situation qui ne repose que sur la compréhension de l’Etat. Sans parler de la sagesse du public pour l’appréciation de ces œuvres qui leur sont chers. A noter que l’exposition ne prendra fin que le 31 août prochain.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS