Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 19 décembre 2018
Antananarivo | 12h14
 

Politique

Regroupement politique

Pierrot Rajaonarivelo veut ratisser large

samedi 30 janvier 2010

Le Mouvement pour la Démocratie à Madagascar (MDM) a son président en la personne de Pierrot Rajaonarivelo. Il est assisté par six (6) vice présidents issus des six ex-faritany. Son coordonnateur national est Roland Razafindramanitra. Le MDM se déclare prêt à se lancer à toutes les élections. Devant la crise qui perdure, il a sa proposition de sortie de crise et un calendrier à observer : un référendum constitutionnel d’abord et ensuite les élections présidentielles au suffrage universel direct. Puis les législatives et c’est le gouvernement issu de ces élections qui définira le calendrier des territoriales (régions et communes). C’est là l’essentiel des informations recueillies à l’hôtel Carlton ce vendredi 29 janvier à l’issue de la deuxième et dernière journée de la « Convention MDM » initiée par Pierrot Rajaonarivelo.

Ils étaient quelque 104 formations à caractère associatif dont quelques-unes politiques à avoir signé la convention MDM après des travaux de commission à huis clos. On peut ainsi remarquer le DHD Madagascar, le « Fanasin’ny Madagasikara », le PRM, des organisations proches de la HAT alors que Pierrot Rajaonarivelo était jusqu’ici intégré à la mouvance Zafy dans les différentes négociations politiques. Certains des responsables du MDM tentent de persuader que celui-ci n’est pas un parti politique ni une organisation politique, mais un rassemblement de toutes les bonnes volontés qui sont convaincues des bénéfices que procure l’application de la démocratie dans le quotidien et cela par le biais de la bonne gouvernance à tous les échelons des affaires publiques. Une démocratie qui peut être effective à toutes les échelles de la hiérarchie administrative et sociale. Le MDM ambitionne de faire de cette démocratie un outil de base dans la lutte que mène le pays contre la pauvreté. Dans cette perspective, le MDM a en quelque sorte son projet de société et son statut et il demeure ouvert à toute adhésion à la convention.

Le MDM fait appel à toutes les compétences et consciences, définies comme étant le génie national, pour mettre en valeur avec tous les concitoyens les richesses humaines, culturelles et naturelles du pays. Le citoyen est appelé à s’approprier de tout projet ou programme touchant sa région.

Pour garantir la pérennité de l’Unité nationale, face aux soubresauts des vicissitudes politiciennes, le MDM propose l’institution d’une troisième chambre destinée à accueillir et regrouper tous les dépositaires et gardiens des us et coutumes pour qu’ils donnent leur avis et conseils sur tous les grands axes de développement économique et social que se fixerait le pays. Il s’agit des « tangalamena », « ampanjaka » et autres « mpitankazomanga » ou princes.

Le MDM sera structuré au niveau des régions, districts, communes et des fokontany. Son instance suprême de décision sera l’Assemblée générale au niveau national et au niveau des districts.

Recueilli par Valis

14 commentaires

Vos commentaires

  • 30 janvier 2010 à 08:15 | diego (#531)

    Bonjour,

    C’est assez séduisant et à lire les intentions cela mérite refléction. Le canlendrier avancé en ce qui concerne les élections à venir satisfairait les Malgaches.

    - Mais quel autorité pour l’organiation du reférandum par example ????

    Mr. RAJAONARIVELO est toujours populaire dans le pays, mais il faut qu’il se positionne vite, que nous puissions faire notre choix.

    Face à lui , au moins si je peux me permettre, je n’aurais pas honte ni peur le jour où il serait face à un quelquonque homme politique occidental.

  • 30 janvier 2010 à 10:46 | L’essentiel (#912)

    Il est assez facile de monter un projet assez cohérent et séduisant. Mais quelle crédibilité accorder à un homme qui a détourné des fonds publics ? Et pas une petite somme...

    Rendez d’abord l’argent pour soulager les caisses de l’Etat et puis y en a assez des gens qui veulent se refaire une virginité. Le peuple j’espère ne sera pas dupe pour retomber dans un piège. Pierrot RAJAONARIVELO était au pouvoir et à une place où il aurait pu oeuvrer pour le développement de Madagascar, il faut qu’il fasse preuve de sagesse et d’humilité.

    Le projet peut être retenu mais pas avec un homme qui est disqualifié par ses actes passés. Bien sûr tout le monde doit avoir une seconde chance, mais qu’il prouve en rendant l’argent public qu’il a changé et il repassera devant les urnes. Vous savez c’est comme les maris qui battent leurs femmes " tsy hanao intsony aho marina ê..."

  • 30 janvier 2010 à 11:38 | GODONA (#3610)

    Akory aby, tsy mila olo efa nambotry firenena i Madagascar. Mody manadio tena sy manova anarana eo kanefa akaman’i deba be izao. Jereo daholo nge ny naman’lery fa ireo efa maimbo masiso hatramin’izay, dé iverina oé : oé oé ... oé.
    pr nge ry zareo oa ka efa manamboatra ny olobe rehetra eto tana sy faritany rehetra any e ! na iza no candidat, na inona ny valiny tokony ivoaka dé tsy maintsy atao izay maha lany an’io pr io.
    Mila porofo ve nareo ???? Samia ela velona (tsy ho ela nge) fa samy ahita eo. Rehefa vendrana koa ny mpifaninana aminy izay mandany andro @ adis abeba oe, maputo oe ...... Lery nge miasa mangina eny @ couloir rehetra eny.
    oé oé .... oé

  • 30 janvier 2010 à 12:14 | poiuyt (#584)

    Celui-là fait partie de ceux qui ont l’ "aptitude" à être le "gouverneur" de Madagascar. On ne lui fera pas de chichi s’il veut faire un meeting, serait-ce à Mahamasina. C’est un ordre venu d’ Ailleurs, pour montrer à la face du monde l’existence d’une pseudo-liberté d’expression à Madagascar. Ordre auquel tout pseudo-président se doit d’obtempérer pour avoir l’aptitude pour lui-même. Aux indigènes, les bords d’un étang malgache sont interdits.

    Voici des photos des moments que nos ayeux avaient vécu jadis. Que personne ne dise plus tard qu’il ne le savait pas, si d’aventure par une faute collective cela ressucitait .

    http://cartes-postales.delcampe.net/page/list/language,F,cat,999,var,Cartes-Postales-Afrique-Madagascar.html

  • 30 janvier 2010 à 12:27 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Monsieur Pierrot RAJAONARIVELO est un opposant "farouche" du régime RAVALOMANANA.

    Il est le premier bénéficiaire de la largesse de la H.A.T.

    Il a respecté l’esprit de réserve durant un an mais tout est "chamboulé" sur le paysage politique malgache,alors chacun essaye de survivre politiquement.

    Le bienfait de l’annonce de l’élection du 20 mars 2010.

    Le report de cette élection est regrettable mais il permet ,au moins, de bien analyser la situation politique à MADAGASCAR.

    Je félicite l’Union des Démocrates et Républicains d’ajouter "CHANGEMENT"(U.D.R.-C).

    2009-Front pour le Changement à Madagascar

    RAJOELINA//MONJA//REGIONS+districts//FORCES de l’ORDRE.

    Basile RAMAHEFARISOA

  • 30 janvier 2010 à 13:17 | sissi (#3685)

    C’est un pari risqué que de vouloir donner une 2eme chance à un criminel de cet acabit. Avec tout l’argent que ce monsieur a détourné on aurait pu sauver des milliers de malgaches morts de faim ou de maladie faute de soin approprié……le crime est d autant plus impardonnable dans un pays pauvre comme Madagascar. …la démocratie est un ETAT d’ESPRIT. C est risible de voir toutes ces personnes qui l’ont toujours bafouée en faire aujourd’hui, l’apologie. En bon opportuniste qu’il est Rajaonarivelo n est pas en reste et va , lui aussi, essayer de tirer son épingle du jeu devant la cacophonie ambiante……..
    Pour en revenir a SEM , rappelez vous que tout « flatteur vit au dépend de celui qui l écoute ». Beaucoup d opportunistes l’ ont compris et en ont fait leur spécialité pour flatter des égos surdimensionés en mal de reconnaissance tant nationale qu’internationale….les spécialistes de "lèche" en tout genre rassurent d autant plus, qu’on n a pas grand-chose à faire valoir. …….

  • 30 janvier 2010 à 16:33 | râleur (#3702)

    ’’Il s’agit des « tangalamena », « ampanjaka » et autres « mpitankazomanga » ou princes’’

    Les mêmes que ceux qui se sont entretués pour le titre de ’’prince’’ du côté de la région Diana ou Boina.

    Les mêmes Ampajanka qui recommande de tuer un des jumeaux parce que cela porte malheur.

    Les mêmes que ceux qui pratiquent la polygamie.

    C’est sûr, ce sont les ’’gardiens de la tradition’’ pour rester au 17è siècle.

    Demander leurs avis pour des questions économiques ? Pourquoi pas sur l’astronomie tant que l’on y est ?

    En tout cas, cela traduit la pensée moderne de toute cette bande d’opportunistes, profiteurs d’une situation trouble pour essayer de participer à l’hallali de mon pays.

    Pauvre de nous, pauvres nous

  • 31 janvier 2010 à 11:41 | el che (#344)

    Bonjour à tous.

    Je suis ravi de constater que mon avis concernant la mise en place préalable d’un référendum constitutionnel est relayé par le nouveau parti MDM. Sans considération de personne, nous devons aller dans ce sens. Voici mon poste du 24/01/2010 :


    Il faut savoir qu’actuellement, les nations impérialistes (USA, France, GB, Belgique, etc.) mènent une guerre idéologique pour renforcer ne néo-colonialisme, pour avoir la mainmise sur les matières premières précieuses, et qui se font de plus en plus rares dans le monde (ex : le nickel).

    Pour Madagascar, les conflits d’intérêts sont entre USA et France. Ces mêmes puissances voient d’un mauvais œil l’incursion de la Chine et de la Corée dans les pays africains.

    Il faut donc s’attendre à ce que la CI ne lâche pas les accords de Maputo, alors que certains voient déjà une défaite de la Communauté internationale.
    Pour conclure des affaires à M/car, il faut au moins que soit établi un semblant de démocratie, mais avant tout une puissance publique qui sache mener d’une main de fer le pays, pour « la circulation, la sécurité des personnes et des biens », et dans le strict respect des accords bilatéraux.

    A ce jour, le GVT Andry Rajoelina n’est pas capable d’atteindre ces objectifs, car il entre dans une logique de dictature, sous peine d’être lâché par les ténors de l’armée qui le protègent.
    Le retour à un gouvernement provisoire consensuel est donc inévitable, malgré l’appui de la France pour la HAT.

    Les accords de Maputo restent le compromis viable.
    Citons en exemple la République Démocratique du Congo (ex-Zaïre)
    Après l’assassinat de Jean Désiré Kabila le 16 janvier 2001 par son garde du corps, les notables du pays ont désigné son fils, Joseph Kabila pour assurer la transition du pays. Le Congo étant en guerre entre factions à l’intérieur du pays, mais aussi avec d’autres pays (six états africains impliqués militairement dans les conflits internes au RDC !) et aussi les ethnies de pays voisins (hutu, tutsi).

    Malgré ces troubles extrêmement graves, les belligérants nationaux ont conclu un accord à Pretoria. Il en est sorti la mise en place d’un gouvernement de transition, dont le président fut Joseph Kabila, et chaque dirigeant de mouvances politiques furent désignés vice-présidents (en 2003).
    Un référendum constituant fut accepté par le peuple. Les constituants de différentes sensibilités politiques, purent travailler, non sans mal, ensemble pendant 3 ans.

    En attendant, Joseph Kabila et les 2 vice-présidents purent assurer la continuité de l’état, même si la mise sur pied de la futures Constitution était sujette à des conflits et palabres houleux, mais sans blocage irréversible.

    La 3ème phase donna lieu à l’élection (2ème référendum) d’une assemblée Constituante, qui mit sur place la 3ème République de Congo.
    Sous la surveillance d’observateurs internationaux, mais aussi d’une commission de contrôle électorale indépendante (cette commission n’était pas politisée, et son budget de fonctionnement, ainsi que sa rémunération ne dépendait pas de l’état. Il n’y avait pas non plus une quelconque subordination) De cette Nouvelle constitution a été élu le Jeune Joseph Kabila, qui est le premier président élu démocratiquement au Congo (le 27/11/2006). DE même, la réconciliation nationale de cet immense pays (environ 4 fois M/car, avec 4 langues nationales en plus du français et de l’anglais) a connu un vif succès, s’i l’on considère que peu de temps avant, il eut des guerres fratricides très violents, ayant entraîné des centaines de milliers de morts.

    Serions-nous malagasy, assez inconscients pour ne pas pourvoir émuler un tel exploit ???

    Ou préférons-nous ressasser : nous ne sommes pas un peuple comme les autres ?
    El Che

    • 31 janvier 2010 à 12:27 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à el che

      par el che

      Votre démonstration est très intéressante.

      Vous oubliez un point vital :

      "MADAGASCAR n’est pas l’AFRIQUE".

      Basile RAMAHEFARISOA

    • 31 janvier 2010 à 23:42 | el che (#344) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Ô ry basila â !
      Iza moa noa niteny anao hoe tohin’i africa i Madagasikara ?
      Mba vakio indroa aloha ilay nisoratako etsy ambony ê !

      Fa izaho indray tsy manavakavaka na iza na iza toy ianao izao, sanatria !.

    • 1er février 2010 à 03:17 | sissi (#3685) répond à el che

      je trouve certains aspects de votre analyse pertinents .et rehaussent le dèbat sur ce forum tout en nous changeant de certains sempiternels radotages.Madagascar n’est certes pas l’Afrique (quoique qu’il doit certainement exister des malgaches qui doivent se sentir plus proches des africains que des européens ou des asiatiques...ou autres)mais elle fait partie de l Afrique de par sa situation géographique.Avec le" pacte de non agression" signé en décembre c est en premier avec nos amis africains que les malgaches doivent compter pour mettre fin à leur crise(n en déplaise à certains).l ’expérience des autres peut dans certains cas servir de base de réflexion dans la recherche de sortie de cet imbroglio politique . La majorité des malgaches à qui on n’a rien demandé et qui n a rien demandé non plus ,n aspirent qu’à une chose ,vivre en paix en essayant de survivre chaque jour que dieu lui donne.Pour finir je vous invite à lire"LA HAINE DE L’OCCIDENT" de Jean Zegler.Ce livre apporte beaucoup de matière à réflexion pou étayer vos analyses-

    • 2 février 2010 à 01:22 | el che (#344) répond à sissi

      Sissi

      Vous avez bien saisi le sens de mon intervention ci-dessus. Beaucoup omettent que nous évoluons dans un contexte international, et nous devons nous imposer, mais avec tact et intelligence.

      M/car a aussi besoin de l’expérience des autres pour avancer, d’autant que notre histoire coloniale est quasi-similaires à nos voisins africains, qui plus est, comme vous le dîtes, nous faisons partie de ce continent, on ne peut nier l’évidence.

      Je prends bonne note pour l’ouvrage que vous citez ci-dessus, que je lirai avec plaisir.

      Cordialement

  • 1er février 2010 à 05:09 | Info ou intox ? INFO : (#2357)

    Commentaire d’article lu sur
    http://www.rfi.fr/contenu/20100130-pierrot-rajaonarivelo-verrait-bien-homme-providentiel#comment-12595

    Informations d’importance pour se faire une opinion plus nuancée sur "l’homme providentiel" dépeint par RFI :

    1. Ex ministre du Budget notamment et vice-Premier ministre pendant le règne de Ratsiraka (dictature de 24 ans), P.Rajaonarivelo vient d’être "éjecté" de son siège de Secrétaire national de l’AREMA, parti de Ratsiraka. Empêché par sa "propre" famille politique, il se retrouve sans troupe pour le front !

    1. il vient d’être "éjecté" de son siège de Secrétaire national de l’AREMA, parti de Ratsiraka. Empêché par sa "propre" famille politique, il se retrouve sans troupe pour le front !

    2. la France l’a accueilli en exil depuis 2002, comme Ratsiraka, pour lui éviter de purger une peine de 5 ans de prison pour usurpation de Fonction, et de 15 ans de travaux forcés pour détournement de fonds publics(Bons du Trésor + 177,7 milliards de dollars).
    Rajaonarivelo n’a donc PAS "été empêché d’être candidat à la présidentielle en 2006" : son retour au pays signifiait son arrestation illico presto et sa mise au violon pour avoir joué du grand pipeau aux Malgaches et à d’autres ! Un accord probable avec Rajoelina lui a cependant permis de rentrer au pays dans le chaos du coup d’état, sans être inquiété !

    3. A Madagascar, P.Rajaonarivelo n’est pas "un élément majeur de la vie politique" actuelle, encore moins "l’homme providentiel". Il est plutôt perçu comme un vieux caïman du marigot ratsirakiste. Selon les experts, dans une présidentielle, il ferait 3% des votes environ, un peu plus que Roindefo (1%) et un peu moins que Rajoelina (8%), alors que le président renversé M. Ravalomanana serait crédité de la majorité...si tant est qu’"on" ne l’empêche pas de se présenter(le coup d’état devait le rayer, sinon l’"effacer" définitivement !)

    4.Rajaonarivelo prétend que son MDM est une "association non politique" et pas un parti politique (?!) mais se positionne pour un référendum constitutionnel et, comme la plupart, pour une élection présidentielle. Pique-assiette et ramasse-miettes...Rien de nouveau sous le soleil !

    Allons, RFI ! Après votre coup du charlot putscho-tropico-disco déguisé en "nouvel-homme-fort-de-Madagascar", vous ne nous vendrez pas un aspirateur de grands fonds (publics) présenté comme l’ami Pierrot qui va décrocher la lune !

    Entre nous, si il est "providentiel" ce type, c’est uniquement pour le Quai d’Orsay, hein ? Pas pour Madagasikara, cet état effondré par un putsch rampant venu d’ailleurs et qu’on noie, depuis un an, dans les méandres d’une négociation mielleuse-fieleuse de "complaisances, de secrets et d’ambiguïtés" imposée par des "réseaux d’un autre temps", dans "les scories du passé et les obsolescences", dans ces "circuits officieux qui ont fait tant de mal par le passé" (ah ! Sarko et ses belles paroles de vent à Cotonou...)

    C’est pas bientôt fini ce cirque, cette intox sur Madagascar, chez RFI et ses amis ?

    • 1er février 2010 à 15:05 | sissi (#3685) répond à Info ou intox? INFO:

      En tout cas ce n’est pas une bonne nouvelle pour notre SEM national ce positionnement de RFI, car cela signifierait que qui vous savez pour ne citer personne commencerait enfin a se rendre compte de leur erreur de casting et songerait de se tourner vers d’autres personnalités.les paris sont ouverts......

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS