Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 16 juin 2024
Antananarivo | 05h10
 

Société

Commune urbaine d’Antsirabe

Partenariat efficace avec Stavanger-Norvège

lundi 20 octobre 2008 |  1038 visites  | Nivo T. A.

L’arrivée des premiers missionnaires norvégiens à Antsirabe, vers la moitié du XIXè siècle, a marqué le début d’une coopération fructueuse de cette ville malagasy avec Stavanger de Norvège. Après la signature du protocole d’accord relatif au jumelage des deux communes en octobre 2003, des changements notables ont marqué sans conteste le développement de la Ville d’eaux. Un partenariat qui porte ses fruits dans bien des domaines, pour ne citer que l’application effective de la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, la protection de l’environnement, l’aménagement des infrastructures communales, l’adduction d’eau potable, et on en passe.

Dans la foulée de ce partenariat efficace, une délégation de la ville de Stavanger a visité récemment la capitale du Vakinankaratra. La mission consistait notamment à revoir ensemble les étapes de l’application de la démocratie et de la bonne gouvernance. Ce fut également un échange d’expériences entre les deux parties et un renforcement des capacités des membres du Conseil Municipal d’Antsirabe qui ont eu d’ailleurs le privilège d’avoir participé à des formations à Stavanger. En contrepartie, des élus norvégiens n’ont pas manqué de passer quelques jours à Antsirabe, ne serait-ce que pour faire valoir le jumelage entre ces deux villes dans le cadre du projet MIC (Municipality International Project).

Ambohimena comme pilote

Pour mieux illustrer cette coopération malgacho-norvégienne à Antsirabe, le quartier d’Ambohimena a fait l’objet de nombreux projets de développement pour servir de pilote dans la commune, et même dans la région Vakinankaratra. Pour ne citer que quelques-uns seulement de ces projets socio-économiques à Ambohimena, notons l’amélioration des infrastructures urbaines comme les routes et ruelles, la mise en place de quelques bornes fontaines et dépôts d’ordures, la réhabilitation du marché qui a fait augmenter les recettes communales avec un impact favorable sur la population dans son ensemble.

Concernant le secteur environnemental, à noter aussi la mise en place d’un plan de gestion des espaces verts suivie des projets relatifs à la revalorisation des déchets et l’utilisation du charbon écologique.

Certes, les réalisations effectuées dans le quartier d’Ambohimena ne constituent qu’un début de la concrétisation des projets socio-économiques que doivent atteindre l’ensemble des quartiers que compte la ville d’Antsirabe afin qu’elle soit « une ville propre, calme, développée et pilote ».

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS