Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 30 novembre 2020
Antananarivo | 08h09
 

Politique

Elections législatives anticipées

Opération trop risquée pour le pouvoir

lundi 30 juillet 2007 | Alphonse M.

Le président Ravalomanana Marc risque gros en ayant pris la décision de dissoudre l’Assemblée nationale et d’organiser des élection législatives anticipées le 23 septembre prochain. Après la crise de 2002, le président de la République Ravalomanana Marc a de nouveau mis fin au mandat des députés, au moment où le pays traverse une crise économique sans précédent. Pire encore, son parti est miné par une zizanie. Le TIM est actuellement au bord de la rupture.

Qu’on se le dise, les prochaines élections législatives s’annoncent très délicates pour le parti présidentiel. Certains analystes ont avancé que le TIM pourrait perdre la majorité à Tsimbazaza. Pris de court par la décision du chef de l’Etat de dissoudre l’Assemblée, les état-majors politiques se sont mobilisés pour faire face à la compétition. Certains partis politiques ont vivement critiqué le TIM, en organisant des congrès régionaux pour pouvoir débuter leurs campagnes avant l’ouverture officielle. Des fonctionnaires d’autorité, tels que des chefs CISCO, des médecins chefs ou des chefs de districts sont à pied-d’œuvre en vue de soutenir les candidats officiels, nous a signalé un parlementaire, membre du CRTIM. Bien que le pays ne soit pas doté d’instituts de sondages fiables, tout porte à croire que le parti présidentiel est désormais en mauvaise posture. Mais, tout dépend du choix des candidats de chaque parti.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS