Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 28 octobre 2021
Antananarivo | 09h02
 

Enseignement

Grève du SEMPAMA

Manoro Régis contraint à prendre des mesures réglementaires

samedi 5 mai 2012 | Bill

Le ministre de l’Éducation nationale, Manoro Régis, somme les enseignants des écoles primaires publiques, des collèges et lycées qui sont en grève, à reprendre les cours à partir de ce lundi 7 mai 2012. Faute de quoi, l’État prendra des mesures réglementaires à l’endroit des récalcitrants. Dans l’incapacité de satisfaire les revendications du syndicat des instituteurs et professeurs de collège et de lycée (SEMPAMA) dont l’équivalent se chiffrerait à près de 210 milliards d’ariary selon les décomptes effectuées par le ministère de l’Education nationale, et face à la menace à peine voilée du président de la transition de sévir – l’ombre du limogeage du Dr. Joseph Randriamiharisoa planant dans l’atmosphère –, Manoro Régis décide de faire usage des textes en brandissant des sanctions dans la hiérarchie car il ne peut proposer que 20 milliards d’ariary comme solution aux maux soulevés par le SEMPAMA ; le budget du ministère qu’il dirige est de 120 milliards d’ariary tandis que le ministère des Finances demeure intransigeant.

Ainsi, les enseignants fonctionnaires qui persistent dans la grève auront leur salaire suspendu. Les enseignants contractuels verront leur contrat rompu. Les enseignants FRAM seront privés de leur subvention. Enfin, pour assurer la reprise des cours et l’achèvement des programmes scolaires, le ministère prévoit de faire appel à des enseignants suppléants. C’est un ordre qu’il faut exécuter sinon le ministère lui aussi sévira, a-t-on compris des propos de Manoro Régis. En effet, les Directeurs régionaux de l’Éducation nationale (DREN), les chefs des Circonscription scolaires (CISCO), les chefs de Zones pédagogiques (ZAP) et les chefs d’établissement scolaires publics qui n’observent pas ces décisions et ne communiqueront pas la liste des enseignants qui n’auront pas rejoint dès ce lundi 7 mai leur poste, seront sanctionné ou considérés comme démissionnaires.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 5 mai 2012 à 10:40 | Paulo Il leone (#6618)

    Comme on imagine que les "enseignants suppléants", ça ne court pas les rues, je lui suggère de réquisitioner tous les bouffons en uniforme, en commençant par les plus hauts gradés—n’oublions pas que notre armée moderne compte plus de gégènes de pacotille que d’officiers supérieurs tous grades confondus—et de les mettre dès lundi matin en face d’une classe de lycéens. Au moins l’état retirerait une compensation en échange de leur solde. Par exemple, ils pourraient enseigner un cours intitulé "techniques de léchage de bottes et cirage de pompes" et comptant pour le bac avec coefficient 5 ou 6. Au moins on sait que pour cette matière-là, ils sont compétents. Qu’en pensez-vous Régis ?

  • 5 mai 2012 à 12:40 | che taranaka (#99)

    Paulo Il leone ,

    je sais plus rien n’est sérieux dans ce pays...

    des "illétrés" sont milliardaires et commandent des bac plus 25 ans..vous me suivez..?

    Mais nous ne pouvons pas continuer comme çà sans aller à un clash..la GUERRE CIVILE...je pense souvent au cas du LIBERIA..un Samuel DOE soldat de 2 ième classe qui a aligné les "bourgeois" de la ville sur la plage et les a éxécutés...

    Des "généraux" nous en avons besoin...des soldats nous en avons besoin..

    ..mais toout est question de "politique"....
    ....DEBA a choisi en 1975 que l’armée soit un "outil politique" pour asseoir son pouvoir..c’est l’ère post Ramanantsoa..
    ...la politisation de toute la vie malagasy ..de l’ouvrier,paysans,non-cadres,cadres...et même des Eglises ..jeunesses,les femmes...

    les généraux d’aujourd’hui étaient les élèves Acmil d’hier..des "élèves" admis plus pour des raisons politiques et de quotas ethniques..que "de compétences "...mais celà n’engage que moi..mais au vu de la situation actuelle..je ne pense pas me tromper de beaucoup....!..donc le tort n’est seulement du fait du jeune RAJOELINA sans diplome,richissime...et corrupteur..les Glx comme RAMANANTSOA...Rakotomalala..Ratsimandrava..des hommes de valeurs ..des vraies valeurs...il n’y en a plus...!!!..

    surtout n’envoyez pas Risara bomba,Rasarla..ou même Ranto aux lycées ...celà va être une CATASTRAPHE....!

    ces SEMPAMA diplomés qui transmettent les savoirs et les sagesses aux futures générations..ont-ils droits à une juste récompense..???

    ..Celà m’étonnerait beaucoup que nos présidents successifs depuis DEBA..Ravalo..et pire encore TGV sans diplôme pensent que l’EDUCATION est VITALE pour la Nation...

    soumettre le peuple dans l’IGNORANCE sert à court terme le POUVOIR de certains mais à long terme celà constitue un DANGER pour la SOCIETE...!!

    84.000.000 d’€..celà fait beaucoup..mais laisser ces gens (nos éducateurs) dans un état de pauvreté avérée est injuste..et nous le payerons cher tôt ou tard...plus d’un fait remarquer maintenant que le manque d’éducation est la cause de nos problèmes économiques et politiques..l’incivilité.l’insécurité...

    nous sommes un pays riche..mais nous n’en profitons pas du tout...!

    • 5 mai 2012 à 13:30 | Paulo Il leone (#6618) répond à che taranaka

      N’ayez aucune crainte : aucun gégène de pacotille n’osera se présenter devant une classe de lycéens ! Ceux-ci auraient tôt fait de les ridiculiser.
      Les enseignants réclament, entre autres choses, une augmentation de leur allocation familiale qui est à l’heure actuelle de 90 ar/enfant/mois ! Ils exagèrent ces enseignants qui roulent sur l’or ! Des caïmans, ni plus ni moins ! Alors que les gagne-petits du gouvernement et autres "dignitaires" de la HAT se contentent de miettes, voire renoncent à leurs salaires/émoluments par solidarité avec le bas peuple !
      Un cauchemar dont on ne voit pas malheureusement pas le bout !

    • 5 mai 2012 à 17:07 | Paulo Il leone (#6618) répond à che taranaka

      Je ne lis pas "la gazette", c’est un torchon.

    • 6 mai 2012 à 10:53 | niry (#210) répond à Paulo Il leone

      Je dirai même +, C’est DEVENU un torchon..

  • 6 mai 2012 à 10:56 | niry (#210)

    Ne pas donner leur salaire aux gens, ca ne fait que radicaliser les positions..

  • 6 mai 2012 à 12:31 | bary (#4906)

    Avec cette culture de l’impunité à tous les niveaux, cette légitimité qu’on accorde à la dérive et au dévoiement, ce manquement au devoir pour faire valoir uniquement et mordicus sa seule exigence, cette éclipse du sens des valeurs minimum d’une société,...etc ; force est de regarder en face pour dire que les grands perdants en premier lieu, ce sont les nôtres avant tout si on veut bien voir au-delà d’un pouvoir quelconque.
    Mandrora mitsilany, ihany izany.

  • 6 mai 2012 à 15:29 | internaute (#5979)

    Cesser le travail et toucher son salaire c’est un ’’privilège’’ qui ne bénéficie pas aux travailleurs du privé et ça explique pourquoi le secteur public est, continuellement, en greve.

    FAUT PAS REVER !
    ENSEIGNEMENT - Revendications tous azimuts ou manipulations politiques ?
    Les enseignants chercheurs revendiquent …deux indemnités mensuelles :
    Une de 800.000 Ariary, la deuxième de 300.000 Ariary…sans commentaire
    Quand au SEMPAPA, il exige de porter :
    l’allocation familiale de 200 Ar à 40.000 Ar,
    l’indemnité de logement de 14.000 Ar à 100.000 Ar
    l’indemnité de résidence de 90 Ar à 100.000 Ar
    l’indemnité d’enseignement de 1.400 Ar à 150.000 Ar.
    l’indemnité de risque de 3. 000 Ar à 150.000 Ar
    l’indemnité de fonctionnement de 420 Ar à 100. 000 Ar
    Soit concernant les seules indemnités de 19 110 Ariary (montant -certes modeste- mais légèrement supérieur à 2008, date où le pays était doté d’importantes subventions pour l’éducation) à la bagatelle de…640 000 Ariary (à un moment où le pays en est privé) ; soit quasiment 3.350 % d’augmentation !!
    Il est d’ailleurs fort bizarre que concernant le salaire éminemment modeste (revalorisé de 10% par an depuis 2009), le Sempapa n’exige rien alors que c’est là avant tout (avec la formation et le nombre d’élèves par classe) qu’il devrait mettre l’accent

  • 8 mai 2012 à 04:36 | ravel (#4625)

    APPEL À SOUTIEN aux Grévistes car , Metrpole est pret a verser des Euros Pour Éteindre les Feux des Leaders Grévistes.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS