Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 27 juin 2019
Antananarivo | 04h17
 

Editorial

Malsain sinon très peu crédible

lundi 23 juin 2014 | RAW

Le BIANCO prévoit ce jour deux grands événements ; d’une part l’ouverture de la Journée des Réseaux d’honnêteté et d’intégrité RHI) au Palais des Sports Mahamasina et d’autre part la prestation de serment du nouveau directeur général du BIANCO, Jean Louis Andriamifidy. La présence de la presse est vivement souhaitée à ces deux événements mais surtout aux discours du nouveau patron du BIANCO et du président de la République ; soit ! Car effectivement, le RHI est une pièce essentielle dans la culture contre la corruption et contre l’impunité dans la mesure où sa finalité est, entre autres, d’accroître la sensibilité dans le milieu scolaire des élèves, des étudiants et aussi en milieu professionnel en matière d’honnêteté et d’intégrité, d’une part ; et de les impliquer de manière plus concrète, d’autre part, dans la lutte contre la corruption. Le RHI entretient une veille informationnelle et interpellative et il a besoin de dirigeants qui soient des modèles d’éthique, d’honnêteté et d’intégrité pour se convaincre de sa mission en quelque sorte, ou de l’intérêt qu’il doit porter à cette lutte contre la corruption.

Les dernières actualités que véhiculent la presse font comprendre que beaucoup de nos dirigeants sont impliqués d’une manière ou d’une autre, directement ou non dans des affaires douteuses. Récemment sur TVPlus, le ministre et président de la Fédération malgache de Football, très proche du Premier ministre, a été invité dans l’émission « Invité du Zoma ». Ce fut l’occasion pour lui de s’expliquer sur les soupçons/accusations que font peser sur lui une partie de l’opinion nationale et des écrits dans la presse internationale. Sans porter un quelconque jugement sur les faits qui lui sont reprochés par cette opinion, le membre du RHI ne peut demeurer indifférent quant aux liens de parenté ou de proximité entre le ministre et son supérieur, le Premier ministre. Quoi que disent ou ne disent pas les textes en vigueur, le cumul de fonction dans des postes de notoriété et de service public devrait être banni pour le simple bon sens et l’éthique. Le ministre, président de la Fédération malgache de football n’est pas le seul qui ait été mis sur la sellette par la presse ; il y a aussi le ministre de l’Environnement et des Forêts ; il y a aussi des députés qui ne se cachent plus qu’ils sont des opérateurs dans le bois de rose.

L’élève et l’étudiant membres du RHI sont dubitatifs par rapport aux performances escomptées dans la lutte contre la corruption. Ils sont interloqués quand ils ont appris que le ministre de l’Énergie est actionnaire et/ou membre du conseil d’administration de plusieurs sociétés nées de la privatisation, et ce après qu’il ait été un des membres du comité en charge de ces privatisations. Ils soupçonnent des délits d’initiés mais aussi des conflits d’intérêts dans cette suggestion de privatisation ou d’ouverture de capital ou de renflouement de capitaux de la JIRAMA et ils craignent le même sort de la BNI à la société nationale de l’eau et de l’électricité. Mais on n’en est pas encore là.

Le RHI rassemble des milliers d’élèves des lycées et universités de la capitale et des grandes villes des provinces, Antsiranana, Ambilobe, Toamasina…

Pour l’instant, le chemin et la lutte contre la corruption ne sont qu’ébauches car les exemples d’en haut ne les encouragent guère. Les yeux et les oreilles de la presse et des Malgaches sont aujourd’hui braqués sur le président de la République et le nouveau chef du BIANCO. Pour beaucoup de gens de la rue, la lutte conduite par le BIANCO et les combats menés par d’autres organismes soit disant indépendants ne sont que gesticulations et budgétivores.

La société civile n’a pas confiance ni en l’État ni aux opérateurs économiques ; c’est le constat de l’observateur lors de séminaires sur la bonne gouvernance et à l’issue des ateliers sur la transparence, la gouvernance et l’état de droit. À tort ou à raison, c’est le point de vue dominant. Et ce fut la raison d’un atelier sur la bonne gouvernance et la transparence dans le secteur extractif organisé par le Programme de gouvernance et du développement des institutions (PGDI). Mais encore faut-il que l’État joue le jeu. Le débat sur la fiscalité dans l’industrie extractive –pétrolière amont notamment, entre la Direction générale des impôts et les pétroliers, a démontré l’impérieuse nécessité de cette transparence dans les contrats, ou du moins de meilleures informations/formations aux agents du fisc ; car les langages et les lectures d’un même texte sont différents. Pour l’observateur, il est clair que le caractère confidentiel des contrats est malsain. Il entretient sinon encourage la corruption, mais surtout, il ne met pas sur un même pied d’égalité les entrepreneurs et freine, voire entrave la liberté d’entreprise et la libre concurrence.

Lors du conseil des ministres du 19 juin 2014, le gouvernement a déclaré officiellement par décret, l’adhésion de Madagascar à l’Initiative internationale pour la transparence des industries extractives et nommé par la même occasion le ministre champion EITI.

Dans tous les cas, tout est question d’honnêteté. Les structures mises ou à mettre en place, qu’elles soient d’exécution ou de contrôle ou d’inspection, resteront inefficaces tant que le responsable n’est pas honnête et n’a pas d’éthique. La question se pose au sujet de nombreux membres du gouvernement dont le président du Comité de Sauvegarde de l’Intégrité (CSI) qui est à la fois ministre de l’Economie et de la Planification. De quelle sauvegarde de l’intégrité doit-on parler et être sensé veiller quand on est membre de l’Exécutif, champ d’application de cette fonction ? À beaucoup d’égards et pour le simple gens, il y a mélange des genres car on ne peut pas être comme on dit, juge et partie. On ne peut être en mesure d’apprécier l’intégrité du gouvernement et de l’Exécutif quand on est responsable dans ce gouvernement et cet Exécutif ; soit on est joueur, soit on est arbitre.

35 commentaires

Vos commentaires

  • 23 juin 2014 à 09:02 | manga (#6995)

    La masse ne peut pas prétendre savoir ce qui rime en haute sphère. Toutefois, et quand la langue se délie : ny hazo avo ihany no alan-drivotra, dixit Ignace. Monsieur le Président, commencez par vous débarrasser de ses électrons libres. Votre acharnement sur certains individus personnellement bien ciblés ne fait de vous qu’un simple revenchard. Ne vous lesinez pas en utilisant tous les moyens pour que vos administrés croient en votre serment. L’erreur est humaine mais quand elle continue à être flagrante que perpetuelle, ces derniers perdront patience et ne tarderont pas de vous rendre la monnaie de votre pièce.

    • 23 juin 2014 à 10:08 | Isandra (#7070) répond à manga

      Vous demandez trop Manga,...Hery a préféré se baser son pouvoir sur les soutiens de ce gens(Hazoboboka),...au lieu de sur une base solide,... du coup, s’en débarrasser est une chute assurée pour lui...Osera-t-il prendre ce risque...? Je pense pas...

    • 23 juin 2014 à 10:27 | manga (#6995) répond à Isandra

      Admettez Isandra qu’il s’agit ici de votre candidat, une élite par substitution que vous avez soutenu à corps et à cri. Vous morfondre comme vous me l’avez exprimé n’est que synonyme d’un profond regret, nous ne payons pas les pots que vous avez cassé.

    • 23 juin 2014 à 11:10 | Isandra (#7070) répond à manga

      C’est lui qui a renoncé en premier, ce titre "notre candidat", nous étions prêt à le soutenir jusqu’au bout...Bien sûr, nous avons été bluffés par sa compétence et son comportement avant son élection,...mais las,...comme l’ivresse du pouvoir fait changer parfois le gens,...il n’est plus comme il était,...

    • 23 juin 2014 à 12:24 | manga (#6995) répond à Isandra

      Le baromètre vous revèle autant de surprise qui vous met dans un aussi sale dégoût et que vous ne puissiez même pas admettre la réalité ; mais c’est qui qui l’a autant glorifié qu’en l’espace de 6 mois, tout chamboule. Anticipez plutôt que 2018 n’est que cauchemardesque et que l’espoir ne ferait que vivre ceux que vous considerez comme des 1bsil.

    • 23 juin 2014 à 13:03 | Isandra (#7070) répond à manga

      Méfiez-vous le crocodile qui dort ,...car il pourrait se surgir à n’import quand,...au moment où vous ne vous y attendiez pas,...Parfois, vous le croyiez mort,...pourtant,...!

    • 23 juin 2014 à 14:30 | manga (#6995) répond à Isandra

      Un TGV en perte de vitesse n’est ni une micheline ni une diligence, il est voué à la casse, le plan B ne s’adapte pas, le monde manque de ferrailles, l’Inde vous aiderait à donner au moins une valeur à votre relique.

    • 23 juin 2014 à 16:25 | Isandra (#7070) répond à manga

      Cas possible aussi qu’il serait au garage, pour l’entretien afin qu’il puisse affronter la pente et le long chemin,...avec ses charges,...bien sûr...Reculer pour mieux sauter,...

      On sait que dans l’entourage de Hery,...il y a qui ne fait que chercher le moyen pour éliminer ce terrible train, au lieu de se concentrer comment faire réussir le mandat de Hery,...ce sera le meilleur moyen pour le caser définitivement au garage,...

  • 23 juin 2014 à 09:09 | Lesabotsy (#8221)

    La lutte contre la corruption à Madagascar doit impérativement dépasser les étapes des gesticulations et de la rhétorique pour parvenir à un résultat réel.
    Dès lors que le la BIANCO (anciennement CSLCC) et le SAMIFIN s’interdit à s’attaquer à ces grands poissons qui pratiquent leurs méfaits sous ses yeux, les maux de ce pays ne seront jamais résolus, puisque c’est cette minorité qui tire les ficelles, qui œuvrent pour que ses larrons soient implantés dans le « système » et la politique, se tournant toujours à qui mieux mieux, jouera le jeu en mettant dans les secteurs clés de la Nation des béni oui-oui qui ne seront là que pour avaliser et non pour être l’initiateur ni le précurseur du changement menant à l’éradication de cette pratique.
    Il ne suffit pas de dénoncer les failles, ni de se passer la patate chaude. En tant qu’homme (ou femme) intègre acceptant ce Challenge, il faut avant tout assumer et œuvrer d’abord à éradiquer le chienlit qui prolifère autour de soi, de son service avant de s’attaquer aux maillons (déjà identifiés) qui favorise cette corruption.
    N’y a-t-il pas d’incorruptibles parmi les Malagasy ? J’en doute. A défaut de volonté réel des politiques pour sortir ce pays de l’abîme où elle est, c’est les personnes lambda comme vous et moi qui se dressent à leurs fonctions respectifs, refusant de perpétuer cet héritage à leurs enfants, qui peut faire la différence !!
    A bon entendeur

    • 23 juin 2014 à 10:07 | manga (#6995) répond à Lesabotsy

      Quand le Président avait opté pour le non-redoublement, tout le monde était serein en pensant qu’il sera facile et rapide à ce dernier de mener la lutte contre cet abominable phénomène qui gangrène. Huit ont été reconduits : est-ce au titre d’une éventuelle reconnaissance ou notre patrie est-elle cette maudite qui définit toujours l’apparence comme pure tromperie ? Wait&See

  • 23 juin 2014 à 09:35 | diego (#531)

    Bonjour,

    Pour lutter contre la corruption, il nous faut trois facteurs qui sont politiquement liées :

    - Une, des institutions fortes :

    - Deux, un État stable, forte et fiable ;

    - Trois, que le pays ait des calendriers électoraux visibles et fiables. Autrement dit, la vie politique du pays doit être stable.

    Mais pour que tout ceci devienne une réalité dans un pays comme Madagascar :

    - Il nous faut des partis politiques forts et des leaders politiques responsables, qui connaissent au moins comment jongler avec les affaires à la tête du pays !

    Mr Ramahefarisoa pense que j’ai peur que Mr R. Hery réussisse, je me demande en quoi. Votre imagination vagabonde beaucoup mon cher Monsieur.

    Madagascar a-t-il seulement un des trois facteurs que je viens de citer ? Non. Et bien que Mr R. Hery travaille fort et se montre un peu plus intelligent politiquement, et même s’il y arrive, il ne peut par réussir. Parce qu’il n’a pas de programme Mr Ramahefarisoa. Cet homme n’a pas de programme, autrement dit, il n’a pas été formé, préparé pour diriger son pays.

    Essayons de regarder honnêtement ce que cet homme a accomplir depuis son élection. La classe politique est-elle réconciliée ? Il faut nous expliquer pourquoi les prisonniers politiques du temps de Ravalomanana et de Rajoelina sont toujours en prison ?

    Il voyage, cela, il sait faire, mais ce sont les fonctionnaires de la CI qui nous gouvernent, c’est eux qui nous expliquent ce que nous avons besoin.

    Enfin, Mr Ramahefarisoa, Mr R. Hery peut-il réussir en privant son pays de se doter enfin d’un Budget ? On est pauvre, mais on veut savoir jusqu’à quel point. Pour réussir, il faut déjà qu’il ait un Budget ce président !

    • 23 juin 2014 à 10:29 | Jipo (#4988) répond à diego

      Bonjour .
      D’ avoir un budget c ’est bien, encore faut-il :
      1 avoir un programme
      2 savoir quoi en faire autre que de s’ en accaparer pour ses intérêts personnels.
      3 s’ entourer de gens compétents et intègres .
      Cela est-il rempli ? manifestement not yet ...
      Quant à la corruption, l’ auteur de l’ article en donne la réponse : on ne peut etre juge & partie, c ’est tout simplement un dol, et condamnable / la loi , quand elle n’ est pas sélective ...

    • 23 juin 2014 à 12:17 | diego (#531) répond à Jipo

      Jipo,

      Le cas de Madagascar est bien assez spécial. M R. Hery peut faire voter un budget sans avoir le moindre programme . Il n’en profite même pas. En dotant son pays un budget il me les politiciens Gasy devant leurs responsabilité.

      Mais il est tellement facile de ne rien faire pour ne pas à rendre de compte à la Nation....ce que j’appelle diluer la responsabilité pour tricher.

  • 23 juin 2014 à 10:25 | Isandra (#7070)

    Quelque soit l’intention, volonté,...ce sera vain,...tant que nous serons dans ce vieux système, et que l’Etat sera géré de la même façon,...

    Nous devrions faire des reformes de fond à comble sur la gestion en général de l’état et de l’administration,... Pourquoi pas "une nouvelle façon de gérer l’Etat et l’Administration : contrôle interne et audit publics,..."

    • 23 juin 2014 à 10:33 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Pour cela , encore faut-il des juristes dignes de ce nom, intègres et formés pour cela, et qu’ ils s’ y attèlent, connaissant le moyen de le devenir, le fruit est dans le vers, avant toute nomination, et vous voudriez que l’ heureux élu morde la main de celui qui le nourrit ou le lui permet ?

    • 23 juin 2014 à 10:48 | manga (#6995) répond à Isandra

      C’est là que je ne vous suis pas Isandra ; le fait de reprocher le Président de ne pas respecter la Constitution, vous incite à suggérer le contraire avec vos soi-disant reformes. L’essentiel est votre reconnaissance à l’endroit de cette constitution plus que batarde que l’institution aura comme bible.

    • 23 juin 2014 à 11:46 | Isandra (#7070) répond à manga

      Vous avez à moitié raison, ce n’est pas la peine de mener des nouvelles réformes, de mettre en place une nouvelle structure de l’Etat,...si vous n’arrivez pas déjà à respecter,...ce qui sont déjà mise en place,...ce seraient des efforts stériles,...

      Cependant,...on pourra mettre en place des réformes tout en respectant la constitution en vigueur,...En fait, ce qu’il faudrait reformer, c’est la mode de la gestion de l’Etat,...afin qu’elle réponde nos attentes,...notre défi,...étant adapté aux enjeux,...

    • 23 juin 2014 à 11:55 | Isandra (#7070) répond à Jipo

      Là-dessus, ne vous inquiétez pas,...ce n’est pas les intellos qui manquent à Mada, dans tous les domaines, parfois, nous faisons des envieux...,mais la volonté,...Il suffit qu’ils se mouillent leur chemises,...ce serait l’occasion,...

    • 23 juin 2014 à 13:21 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Avant de mouiller la chemise, qu’ ils retroussent déjà leurs manches, et d’ attaquent au mal qui gangrène la société, à savoir la corruption .
      Pour cela il va falloir virer ceux qui les ont mis en place ou leur ont permis ’ y etre, en un mot : etre INGRAT et cela n’ est pas gagné .

    • 23 juin 2014 à 13:31 | Isandra (#7070) répond à Jipo

      Justement, pour que cette lutte soit efficace, il fallait mettre en place un nouveau modèle de gestion de l’Etat et l’administration en générale,...lequel pourrait rendre efficace et fiable le contrôle et l’audit de celle-ci,...

  • 23 juin 2014 à 10:27 | gasyfoana (#7288)

    Sarotra be mihitsy ny hino hoe ho tanteraka izany ady amin’ny kolikoly izany raha mbola tsy mahaleon-tena ny BIANCO. Mbola eo ambany fitantanan’ny Filohan’ny Repoblika ve ny sampandraharaha mikarakara izany dia ahoana no hampety an’izany. Rafitra mahaleo tena no tsara hapetraka manatanteraka izany ady amin’ny kolikoly izany fa raha tsy izany dia ny teo aloha foana no miverina.

  • 23 juin 2014 à 11:44 | harmelle (#5862)

    Je crois sincèrement que la lucidité est de mise : le peuple qui s’est rendu aux urnes a voté pour les gens responsables de la crise de 2009, . Hery de par les appuis financiers et humains qu’il a reçu a été élu en homme de paille de Rajoelina ( 45 millions de frais de campagne est une somme colossale - sa provenance n’a jamais été établie et ne semble gêner personne- ) L’autruche Malgache continue de sortir de temps à autre la tête pour des colloques , des analyses passéistes ou commenter les faits divers sur les réseaux sociaux comme c’est pratiqué depuis 50 ans : tout est connu , rien n’est résolu .
    En se cachant soigneusement un fait pourtant clairement établi pour tous : Hery , son gang , la seconde transition qu’ils représentent ont été élus et resteront là 5 ans : à voir l’exemple du putschiste qui a régné 5 ans et n’ai parti que par volonté de la CI il est évident que son substitut ne partira pas avant le terme électoral....
    Alors il ne reste qu’a faire pression pour que la presse se mette au travail , dénonce preuves à l’appui ce qui est a dénoncer , que la justice juge ce qui est a juger , que les citoyens fassent leur part , sortent la tête du sable et appuient ces actions en revendiquant , manifestant , en grèvant le tout dans la légalité ....Sans opposition ferme , le foutage de gueule continuera, le petit peuple Malgache continuera à mourir de faim !

  • 23 juin 2014 à 12:10 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Pour Moi, le BIANCO est un double emploi de l’IGE.
    IL FAUT CHOISIR=Budgétivore ?=
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 23 juin 2014 à 13:12 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Budgétivore ???
      Des gasy pour toujours critiquer des gasy !
      il faut les zencourazer à kontinuer roséfarisou, en + d’ applaudir . /
      " critiquer les »MALGACHES"=.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com "

  • 23 juin 2014 à 15:55 | diego (#531)

    Bonjour,

    Tout le monde sait de quelles manières Mr R. Hery a été élu. Dans quelles conditions ont été organisées les élections de 2013.

    Il est hypocrite de la part des responsables politiques et des élites Malgaches de se demander si la vie politique de pays connaîtrait une stabilité qui permettrait au pays de connaitre une vie politique normale.

    C’est hypocrite parce que les questions qu’on se pose maintenant, auraient dû être posées bien avant les élections ?

    J’ai dit que ces élections sont, étaient et seront des pièges à C....pour le pays et ses politiciens, bien avant que les électrices et électeurs Malgaches ne se déplacent dans les Urnes.

    Pour croire qu’avec 30 candidats à l’élection présidentielle et proche de 50 partis politiques dont les Chefs se gargarisent une légitimité qui n’existe que dans leurs rêves, pour représenter le peuple GASY. Il faut s’attendre, tôt ou tard à des nouvelles désordres.

    Les euphories des uns et les délirent des autres et le tout conjugué avec le problème économique de cinq ans et la pauvreté qui date de l’an 40 dans le pays de FIHAVANANA, feront naître une cocktail des déclarations qui volent aussi haut que l’intelligence de ceux qui le font et de ceux qui y croient :

    - genre, 8 % de croissance en 2015....hein, cela chauffe la haut !!!

    On dit ici et là, réconciliation réconciliation, mais les Malgaches n’ont pas besoin de se réconcilier :

    - Sortez les prisonniers politiques, les victimes des années Ravalomanana et de la Transition bidon de Rajoelina et ses alliés.

    - il faut renforcer nos institutions...

    Qu’est-ce qui empêche ce pouvoir de nommer un homme comme Mr Ranjeva pour mettre de l’ordre et reformer notre Justice ?

    Pourquoi ne pas nommer cinq voir dix généraux, les anciens, afin de mettre de l’ordre dans notre Armée ? C’est la meilleure manière qui soit pour faire entrer certains officiers égarés à la maison.

    Pourquoi ce pouvoir ne cherche pas à impliquer dans la vie politique du pays et dans les décisions qu’il prend, les anciens Chefs d’État ?

    Tout ceci est une manière d’impliquer tout le monde, surtout les responsables politiques GASY de participer à la vie politique du pays, de facto, à la recherche des meilleurs solutions de son développement.

    Voilà quelques pistes qui permettraient à ramener la sérénité au sein de notre paysage politique. Mais surtout, c’est une approche, à mon sens, que les Malgaches apprécieraient.

    Mr R. Hery a été élu avec moins de 2 millions d’électeurs, mais il se comporte comme SI les Malgaches ont voté massivement pour lui....pour son sourire, sourire, il sait faire.....on attend son Budget pour qu’on puisse sourire avec lui !

    • 23 juin 2014 à 17:24 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à diego

      - "Diégo". ;
      j’en ai marre de vos critiques sur les acteurs politiques "MALGACHES" ;
      ==SEULE SOLUTION==
      - "VOTE OBLIGATOIRE"-
      Tout citoyen a le droit de participer à la désignation des délégataires du POUVOIR,voter est obligatoire.
      Ne pas voter est donc susceptible de sanctions.
      CONSEQUENCE CRUCIALE DE CE FONCTIONNEMENT :
      - le rejet du système reste exprimé à l’intérieur du système,ce qui éloigne le risque qu’il chute à force de se déconnecter des citoyens.

      LA DEMOCRATIE NE SERA PAS BALAYEE.
      D’une part,
      - Au vote obligatoire,le vote blanc doit être comptabilisé dans les résultats officiels ;et ce ,sans le retirer au décompte des suffrages exprimés,puisque le vote blanc,c’en est un.
      D’autre part,
      - dans un système de vote obligatoire,toute élection atteignant plus de 50 % de vote blanc doit être annulée d’office et refaite dans le mois suivant et ce,autant de fois que nécessaire,jusqu’à ce que l’offre politique totale finisse par s’adapter aux attentes d’au moins la moitié de l’électorat.
      IL N’YA PAS D’ELECTION HONNÊTE.
      Le vote est un devoir.Voter est obligatoire ;

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 23 juin 2014 à 17:24 | Isandra (#7070) répond à diego

      "r R. Hery a été élu avec moins de 2 millions d’électeurs, mais il se comporte comme SI les Malgaches ont voté massivement pour lui....pour son sourire, sourire, il sait faire."

      Ce comportement n’étonne plus personne, sauf certains diasporas étant loin de la réalité,... Mettez-vous à la place de Hery, personne ne veut se montrer dans l’opposition,...même tous ceux qui n’ont pas voté pour lui,...en tête de liste mouvance Ra8,...Cela lui signifie qu’ils s’adhèrent à sa politique,...

    • 23 juin 2014 à 19:29 | diego (#531) répond à Isandra

      Isandra,

      Pour opposer à qui ?

      Tout le monde attend la chute de Mr R. Hery.

      Oubliez l’histoire des mouvances, les politiciens GASY n’y sont plus. Ils astiquent leurs 4X4 ces jours et sont plutôt dans le choix des couleurs de leurs futurs villas....

      Apprenez à penser un plus vite Isandra !!!!

  • 23 juin 2014 à 17:53 | Rakotomenatra (#6912)

    Diego, vous avez dit plus haut :

    >Pour lutter contre la corruption, il nous faut trois facteurs qui sont politiquement liées :
    >- Une, des institutions fortes :
    >- Deux, un État stable, forte et fiable ;
    >- Trois, que le pays ait des calendriers électoraux visibles et fiables. Autrement dit, la vie politique du pays doit être stable.
    >- Il nous faut des partis politiques forts et des leaders politiques responsables, qui connaissent au moins comment jongler avec les affaires à la tête du pays !

    Je ne pense pas que ces conditions pourront être remplies - mais on peut toujours rêver ! Pour y arriver, il faut que la Société civile envoie un signal fort et montre qu’elle n’est plus prête à accepter ce bordel ! Cela aura pour conséquence que les corrompus comprennent leurs limites et n’osent plus faire n’importe quoi.

    A mon avis, la seule chose qui fonctionne - et je pense que le moment est venu maintenant, car tout le monde à la base en a ras le bol de tous ces politicards cupides et corrompus - c’est la solidarité des masses, de la Société civile - donc nous tous - avec le soutien indéfectible de la presse qui dénonce depuis longtemps. Maintenant il faut des témoignages citant des noms, des institutions et des sommes ! Avec Ahmed, c’est déjà un bon début !

    Sur FACEBOOK il y a entretemps plusieurs groupes anti-corruption et le nombre de leurs membres ne cesse d’augmenter. Il faut qu’ils se réunissent dans un seul groupe pour être plus fort, comme l’AVG qui a le courage de dire à l’Etat "qu’il cesse de cire qu’il est difficile d’identifier les grands barons du BDR".

    C’est un devoir civique - et le moment est propice : les bailleurs n’ont pas encore ouvert les robinets et sont en attente, car il y a trop de choses qui leur semblent suspectes.

    Ces politicards véreux ne veulent qu’une chose : du fric ! Et c’est exactement là où on peut les attraper : Des témoignages (anonymes) dans les journaux de tous les victimes de corruption : au Ministère de la Pêche où on n’arrive pas à avoir un permis sans payer des sous-la-table, aux tribunaux où des juges encaissent parfois deux fois : des millions du malfaiteur qu’ils laissent courir et de l’innocent qu’ils ont mis en prison pour le libérer en avançant l’enquête à fond, des gendarmes qui fonctionnent plutôt comme péages sur les routes nationales - et j’en passe.

    Il faut créer un site web où chacun peut dénoncer les cas de corruption, et les soumettre aux bailleurs pour examen.

    Comment avait dit Louis XVI ? L’Etat c’est moi !

    L’Etat - c’est nous tous !

    Et : Rien n’est aussi fort qu’une idée dont le moment est arrivé...

    • 23 juin 2014 à 19:22 | diego (#531) répond à Rakotomenatra

      Que c’est agréable de vous lire Compatriote Rakotomenatra,

      Oui, c’est difficile d’atteindre les trois facteurs que j’ai cité. Mais il faut viser les étoiles pour atteindre la Lune comme on dit.

      En fait, j’ai toujours cru que les politiciens GASY, du moins ceux qui veulent exercer le pouvoir et prétendre avoir toutes les armes qu’il faut pour développer leur pays, ils sont nombreux à nous montrer leurs CV, tout à leur honneur. Je toujours pensais que ces gens-là sont sincères.

      Laissons de côté les petites personnes et leur petite révolution. Ce sont des petits gens, petits esprits, il y en a beaucoup à la tête de l’État Malgache. Ils poussent comme des mauvaises herbes depuis cinq ans quand la médiocrité a été à la mode dans le pays depuis 2009.

      J’ai toujours pensé aussi, que les Malgaches ne sont pas plus idiots que les autres peuples :

      - La majorité des nos politiciens et de nos élites sont des incultes.

      Je parle bien de ces gens qui sucent les micros matin midi et soir, mais qui n’ont rien à proposer au pays, alors que leurs CV font pâlir les CV et expériences des élites occidentaux.

      Ils prennent l’air intelligent pour parler de la pauvreté, mais ils sont incapable d’élaborer des solutions, n’ont aucun stratégie pour protéger leurs compatriotes.

      Vous présentez des solutions, j’y adhère complètement. Mais compatriote, quelque soit la volonté du peuple, de nous toutes et tous, notre pays est dans une crise profonde. Ce n’est plus uniquement une crise d’identité, c’est notre existence même, en tant que PEUPLE GASY qui est en danger :

      - Nos politiciens, nos élites et nos intellectuels se trouvent bien à la tête de notre État depuis notre indépendance, n’est-ce pas ?

      Voilà les responsables de nos malheurs aujourd’hui. Ecoutez bien Mr R. Hery quand il parle :

      - il veut réconcilier le peuple GASY, il veut développer son pays etc....

      Le monde politique qu’il doit réconcilier. Les Malgaches veulent bien évoluer, le développement de leur pays. Tout ceci ne sera réalisable si le pouvoir n’a pas de stratégie économique MATIPAIKA.....et ce n’est pas à New York ou en Europe ou encre en France ou Israël qu’il faut bâtir ce fameux stratégie, mais à Madagascar avec, justement comme vous avez suggérer, la Société civile.

      J’ai prédis ici ce que l’État français devrait faire avec Alstom, par exemple, c’est fait. Je ne pense pas que je critique le pouvoir Malgache pour le plaisir de critiquer. Mon plus grand défaut, c’est de penser vite.

      Il n’est pas venu à l’idée des conseillers du président ou de président lui même, que sa place était plutôt à Tuléar, pas à l’étranger il y a quelques semaines. Il a fini par y aller, mais le peuple est déjà passer à autres choses.

      Il aurait dû réconcilier le monde politique Malgache, faire sortir les prisonniers politiques, regler une fois pour toute tous les problèmes liés aux exilés de 2002 jusqu’à 2009 le jour même de son inauguration. Il ne l’a pas fait, et maintenant, il parle de réconciliation de Malgache, les Malgaches vont finir par lui dire que le pays n’a pas besoin d’être réconcilier. EUX, les politiciens OUI.

      Madagascar peut sortir de cette crise, c’est certain. Mais pour l’instant, ce pouvoir n’a aucun intérêt à ce que le pays retrouve une stabilité politique, une des conditions pour que nous pussions le développer. Tant que les cervelles de crise de 2002 et celle de 2009 sont toujours à la tête de l’État Malgache, nous ne pouvons rien faire.

      La Société civile peut faire sa révolution, elle peut changer quelque chose, mais est-ce qu’elle est seulement organisée et unie ? Plus important encore, est-ce qu’elle a un programme ?

      Est-ce faisable ? Vous êtes sans doute mieux placé que moi pour le savoir......mais j’y adhére si le mouvement est honnête et si on y discute des idées, pas autres choses.....

    • 26 juin 2014 à 19:18 | el che (#344) répond à Rakotomenatra

      "Comment avait dit Louis XVI ? L’Etat c’est moi !" (Rakotomenatra)
      -------------------------------
      Rakotomenatra, c’est plutôt louis XIV qui prononcé ces mots

  • 23 juin 2014 à 19:35 | Rakotomenatra (#6912)

    Cher Diego,

    Pour vous encourager lisez ceci :
    http://www.moov.mg/actualite.php?articleId=818023

    Aux Philippines, un des pays gangrenés comme Madagascar par la corruption qui est une des causes de la pauvreté de ce pays, le fils de l’ancien président Estrada a été arrêté pour soupçon d’avoir mis dans sa poche plus de 3 Mio €.

    Pourquoi pas le neveu de...? Même si e ne sont que 100.000 $...

    Si les Philippines arrivent à le faire, Madagascar le peut certainement aussi - il faut seulement la volonté et un peu de courage...

  • 24 juin 2014 à 12:46 | Raol (#529)

    Toa mandeha ho azy izany ny fiainam-pirenena, tsy niteny intsony ny mpanakiana, indrindra ny filoha teo aloha Andry Rajoelina, izay tokony ary rariny raha nirotsaka ho mpanohitra. Asa, tsy fahaizana pôlitika angamba ny ahy ka... torak’izany ny olon-dRavalomanana, toa lasa mpanohina mafana fo, indraindray mody manangambovona ihany momba ny dadany nefa toa... hafahafa. Mpanohitra tsy dia mifanaratsaina, ary antoko tsy dia matanjaka raha jerena ivelany no sahy manakiana. Aiza ny Mapar ? Sa efa sanatria voavidy koa ? Sa izay no atao hoe izay mangina volamena ? Raha mety izao rehetra izao, raha tena tsy misy hokianina, toa mety ihany ny mody mitora-bonikazo dia mahazo tamingana tapa-mofo, sitrany ahay (misolelaka e). Saingy tsy ny olon-drehetra no manaiky izany, fa mangina tokoa, satria izay mangina marina hay volamena... Samia velon’aina dia hifankahita e !Masina loatra i Madagasikara ho an’ny Malagasy tsy ankanavaka.

  • 24 juin 2014 à 17:35 | vivi (#7781)

    Bonjour,
    Personnellement, je pense que les responsables de BIANCO commencent a grincer des dents car les bailleurs de fonds menacent de fermer le robinet afin de financer cette institution qui ne sert strictement a rien ! Car ceux sont justement ces gens qui sont les plus pourris de tous.Et ils gagnent sur les 2 tableaux parce que non seulement leurs salaires sont faramineux mais surtout leurs activités malfaisants leur rapportent plus gros que leurs paies.
    Donc, si on regarde le maigre résultat qu`ils ont obtenu jusque-la, il vaudrait mieux autant dissoudre cette institution et affecter leur budget a d`autres postes budgétaire tels que santé, enseignements,...,etc.
    Merci.

  • 24 juin 2014 à 17:43 | jules (#2904)

    Ca brasse ,ça brasse ,encore et toujours ! Et bien sur rien ne bouge .
    Mada , depuis le DJ, est devenu le pays le plus pauvre du monde et il va le rester pendant des décénies. Tout y est pourri, la mentalité,les hommes,les femmes...
    C’était vraiment une bonne idée cette révolution orange, maintenant pleurez, mais ne rèvez pas ,ça ne va pas s’améliorer.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS