Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 octobre 2020
Antananarivo | 22h49
 

Environnement

Programme environnemental III

Maintenir la couverture forestière

mercredi 9 mai 2007 | Lanto

Evaluer les impacts du Plan National d’Action Environnementale de Madagascar, l’aligner avec le Madagascar Action Plan. Tels sont les objets de la revue à mi-parcours de la troisième phase du programme environnemental de Madagascar qui s’est tenue hier la Résidence Ankerana. Le ministre de l’environnement, des eaux et forêts Koto Bernard, le ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche Ratolojanahary Marius, ainsi que la présidente du groupe des bailleurs de fonds pour l’environnement, Lisa Gaylord, ont honoré cette cérémonie de leur présence.

Cette troisième et dernière phase est principalement axée sur la mise en pratique intensive des activités de terrain et la réalisation du réflexe environnemental.

Des réalisations palpables

Des progrès concerts ont été recensés sur divers aspects du PE3. Il s’agit, entre autres, de la mise en place du système des Aires Protégées (SAPM) qui représente le réseau des parcs et réserves géré par l’ANGAP, l’expansion des aires protégées à d’autres catégories et modalités de gouvernance pour atteindre 10% de la superficie de Madagascar.

L’on peut aussi citer la diminution de la dégradation des écosystèmes forestiers. Le taux de perte de forêts naturelles est passé de 1,95% entre 1990 à 2002 à 1,28% entre 2000 à 2005.

La création des parcs marins et leur interaction avec la pêche traditionnelle fait partie intégrante du PE3. Enfin, la Fondation « Tany Meva » a été restructurée avec une mission de mobiliser et gérer les ressources financières pour promouvoir la gestion de l’environnement. Avec la Fondation des Aires protégées et de la Biodiversité de Madagascar, elle représente une base solide pour assurer la pérennisation financière des actions environnementales.

Les défis à relever

Certes des réalisations ont été effectuées, cependant beaucoup d’efforts restent à fournir. La revue à mi-parcours du PE3 devrait assurer une meilleure harmonisation et alignement des appuis des bailleurs par rapport aux objectifs du MAP. Le maintien de la couverture forestier reste un défi majeur pour le pays. Huit autres défis stratégiques ont été identifiés pour assurer une gestion durable des ressources naturelles pour permettre une croissance économique durable et une meilleure qualité de vie : la nécessité de définir et officialiser une vision claire et unique pour la gestion des ressources naturelles et du tourisme durable, d’instaurer un leadership fort qui aiderait à clarifier les grandes orientations du Ministère.

En outre, il s’agit de redoubler d’efforts pour la gestion des risques et des opportunités associés à d’autres secteurs économiques ainsi que les modalités pour la résolution des conflits spatiaux.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS