Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 1er décembre 2020
Antananarivo | 16h45
 

Société

Pôle Anti-corruption

Mahajanga : les magistrats et greffiers du PAC en formation

jeudi 29 octobre | Mandimbisoa R.

La lutte contre la corruption dans la ville de Mahajanga démarre sur les chapeaux de roues. Après l’installation du Pôle anti-corruption (PAC) dans cette ville, la semaine dernière, une campagne de renforcement des capacités des magistrats et des greffiers en charge des affaires de corruption sévères est lancée avec les partenaires techniques et financiers dont le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Dans un communiqué, le PNUD, précise qu’avec le soutien financier du Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (UNPBF), il « appuie la tenue de ces renforcements de capacité prévus par la loi 2016-021 sur les Pôles anti-Corruption dès la prise de fonction des magistrats et des greffiers nommés ». Et c’est l’École Nationale de la Magistrature et des Greffes (ENMG) qui a assuré le développement du programme de formation en partenariat avec les institutions de lutte contre la corruption et en engageant la société civile dans les échanges et partages thématiques.

Ce programme de renforcement des capacités porte essentiellement sur des échanges sur la stratégie nationale de lutte contre la corruption 2015-2025 et sur les enjeux de la mise en place du PAC. La place de la société civile dans la lutte contre la corruption est également développée d’où la présence des organisations de la société civile sur place.

Cette session de formation durera jusqu’au 6 novembre. Elle permettra aux magistrats et greffiers du nouveau PAC de Mahajanga d’échanger avec les autres institutions de lutte contre la corruption, la Coordination Nationale du PAC et des magistrats du PAC d’Antananarivo, sur le fonctionnement opérationnel des PAC dans le système judiciaire malgache et sur les différentes procédures incombant à leur mandat, sur la politique pénale des PAC, les tenants et aboutissants de la criminalité transnationale organisée et le blanchiment des capitaux…

Vendredi dernier, le PNUD a remis au PAC de Mahajanga des mobiliers pour la salle d’audience et les bureaux, des matériels informatiques, une moto et un véhicule 4x4.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 29 octobre à 10:35 | nez_gros (#10715)

    Combien d’argent dépensé par le PNUD, pour ce Forum, formation, congrès, porte ouverte, symposium, etc... il est là la corruption...

    Le PNUD n’a jamais été clair , et qui va payer, après un vrai tour de passe passe ???

  • 29 octobre à 10:43 | nez_gros (#10715)

    @la France, Confinez-nous bien notre président partis chez vous, pendant 1 an s’il le faut. nous on n’en peut plus, pire qu’un COVID, il doit souffrir d’autre chose, les Betoko, et les Isandra, et les Ntsay en sont déjà gravement contaminés... t’as capté ou pas gros ???

    • 29 octobre à 11:06 | betoko (#413) répond à nez_gros

      Te fais pas de soucis concernant ma santé
      Occupe toi de ton Q
      Est ce que tu as bien capté ?

    • 29 octobre à 18:04 | dominique (#9242) répond à nez_gros

      t’inquiète pas pour lui les Français ne veulent pas de ce cadeau et de toute sa clique d’aumôniers trop connus ; il a plutôt de grandes chances que toute l’Europe lui montre très vite fait ou le maçon n’a pas mis de briques dans la maison et pour les factures de l’hôtel je pense qu’ils ont compris et il devra régler la facture avant même d’avoir rentrer ses galoches dedans ça c’est une certitude et pour les invitations ; il ne sera pas arrivé a la bonne date et adresse ! ils sont tous trop bien connus ! j’ai très bien capté et je ne suis pas gros

  • 29 octobre à 19:29 | Besorongola (#10635)

    VAZAHA MODY MIADY SA....?
    PAIKA ADY HAMELEZANA IZAY JODASY ?

    Madagascar : l’heure des comptes pour d’anciens ministres
    politique
    Photo Assemblée nationale de Madagascar
    ©capture d’écran l’Hebdo de Madagascar (archives)
    Douze ex-ministres Malgaches sont visés par des enquêtes. Ils étaient en poste de 2009 à 2013. L’Assemblée nationale devrait transmettre, prochainement, ces dossiers à la Cour suprême. Dans le même temps, le Service de Renseignement financier traque 579 milliards d’ariary d’évasion fiscale.

    Fabrice Floch • Publié le 28 octobre 2020 à 12h11, mis à jour le 28 octobre 2020 à 12h26

    La crise sanitaire a entraîné une crise financière sévère à Madagascar comme dans de nombreux pays. La Grande île étant déjà parmi les États les plus pauvres de la planète, elle resserre les cordons de la bourse et s’engage dans une lutte sans merci contre la corruption, l’évasion fiscale et les détournements de fonds.

    Douze anciens ministres sont suspectés d’avoir profité de leurs fonctions pour s’enrichir. Selon les premières investigations de l’Assemblée nationale les anciens élus auraient essentiellement détourné des fonds pour leur profit personnel. La Haute Cour de justice devrait produire, prochainement, une mise en accusation. Elle sera soumise aux députés en séance plénière. Si elle est adoptée, le rapport sera transmis au Procureur général précise 2424.mg.

    579 milliards d’ariary échappent au budget de Madagascar

    Cette semaine, le SAMIFIN (Service de Renseignement financier de Madagascar) agence en France qui se nomme Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins). Cette agence n’a pas chômé, les enquêteurs viennent de découvrir que 579 milliards d’ariary soit 125,5 millions d’euros ont échappé au fisc malgache. Cette somme est d’autant plus importante, quand l’on prend en compte le contexte économique actuel du pays. 33 dossiers qui ont été transmis à la justice. Vingt-huit seront directement traités par le Pôle anti-Corruption écrit Madagascar-Tribune.

    Ces affaires sont symptomatiques de l’image désastreuse des responsables politiques et économiques malgaches. Les sommes détournées échappent au budget de ce pays. Des millions d’ariary qui permettraient de répondre aux maux dont souffre la population.

  • 29 octobre à 20:48 | Shalom (#2831)

    29 octobre à 11:06 | betoko (#413) répond à nez_gros ^

    Te fais pas de soucis concernant ma santé
    Occupe toi de ton Q ...


    Ce que j’ai remarqué ces derniers jours c’est que betoko a un langage très particulier et toujours sur la même partie du corps humain.
    Je doute fort que c’est la même personne que celle qui jongle le genre sur ce forum !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives