Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 12 août 2022
Antananarivo | 18h58
 

Développement

Développement

Madagascar participe au sommet de l’IDA au Dakar

vendredi 8 juillet | Mandimbisoa R.

Madagascar fait partie des pays qui participent au sommet de l’Association internationale de développement (IDA) de la Banque mondiale pour l’Afrique tenu à Dakar, au Sénégal, pour promouvoir un lancement robuste du vingtième cycle de financement de l’IDA. Avec les chefs d’État et de Gouvernement africains, la Grande île s’est engagée à saisir les opportunités en réponse aux multiples crises, et à orienter leurs économies dans des voies transformatrices en partenariat avec l’IDA.

Conscients que le continent connaît un retournement des acquis en matière de développement, déclenché par la pandémie de COVID-19 et aggravé par le changement climatique, l’insécurité alimentaire, les conflits dans la région et la guerre en Ukraine, les participants à ce sommet se sont félicités du financement de 93 milliards de dollars de l’IDA20. Cette enveloppe permettra d’aider les pays soutenus par l’IDA à se redresser en empruntant une voie plus verte, plus résiliente et plus inclusive.

« Nous tenons ces assises dans un contexte de crise profonde, marquée par le double impact de la pandémie COVID-19 et de la guerre en Ukraine. Alors que les dépenses liées à la riposte sanitaire et la résilience économique et sociale ont connu une hausse exponentielle, nos marges budgétaires se sont considérablement rétrécies et les vulnérabilités liées à la dette exacerbées », a déclaré le président Macky Sall de la République du Sénégal.

« La Banque mondiale se soucie énormément de l’Afrique. Nous focalisons nos efforts sur sa réussite en matière de réalisation des objectifs globaux de développement et pour un avenir meilleur en faveur de tous les peuples », a déclaré Axel van Trotsenburg, directeur général de la Banque mondiale chargé des opérations. « C’est ainsi que nous investissons environ deux tiers du financement IDA20 en Afrique, pour aider le continent à faire un bond en avant dans la création d’emplois et l’amélioration de l’accès aux services tels l’éducation, les soins de santé, l’électricité, etc... »

Outre Madagascar, le sommet réuni les dirigeants de Cabo Verde, du Cameroun, de la République du Congo, de la Côte d’Ivoire, de la République Démocratique du Congo, de l’Ethiopie, de la Gambie, de la Guinée Bissau, de la Guinée Equatoriale, du Kenya, du Liberia, du Malawi, de la Mauritanie, du Nigeria, du Rwanda, du Sénégal, de la Sierra Leone, de la Tanzanie, du Togo, de l’Union des Comores, et du Zimbabwe.

33 commentaires

Vos commentaires

  • 8 juillet à 11:35 | Marco_Santino (#11253)

    Au Dakar ? Il faut corriger le titre...

    • 8 juillet à 11:40 | MALIBUC (#9345) répond à Marco_Santino

      A le Dakar................

  • 8 juillet à 13:07 | luczanatan (#321)

    Lancement "robuste". C’est énorme comme progrès.
    L’IDA ça fait 50 ans qu’ils sont focalisés sur l’Afrique.
    Madagascar n’est pas un pays africain, De Gaulle
    disait : " les affaires Africaines et Malgaches"
    Mais tout fout le camp.

  • 8 juillet à 13:19 | Besorongola (#10635)

    C’EST L’IDA QUI A SOMMÉ JIRAMA 634.719 DOLLARS EN DÉCEMBRE.

    Rappelons que Mr Ho est arrivé à Abidjan le jeudi 15 juillet 2021 au sommet de l’Association internationale de développement (IDA) . Il s’agit d’une réunion de haut niveau de reconstitution des ressources de l’IDA, qui verra la participation des chefs d’État et de gouvernements des pays d’Afrique. Madagascar y a participé à travers le président de malgache, Andry Rajoelina alias Mr Ho , qui s’est rendu sur place.

    AUGMENTATION DU PRIX DES CARBURANTS, MR HO EST DANS L’IMPASSE !

    D’un côté, le Ministre de l’Energie par la bouche de son Chef de cabinet , accuse les pétroliers et les douaniers comme responsables du manque de fioul lourd qui a entraîné les délestages sans précédents dans l’histoire de la Jirama qui ont sévi le pays après la célébration de la fête nationale.

    De leur côté les douaniers réfutent cette accusation. Selon le chef de file du syndicat des douaniers, le ministre cherche des boucs émissaires car c’est à lui et la Jirama de trouver la solution du délestage qu’il n’arrive pas à gérer . Ce responsable syndical de la douane explique que les fiouls lourds qui sont stockés au port de Toamasina sont exonérés de droit de douane lorsqu’il s’agit d’approvisionner la Jirama et les douaniers n’ont pour rôle que de veiller sur l’entrée et la sortie du produit. Depuis le début du mois de juillet, selon toujours ce syndicaliste des douanes, le ministre a réquisitionné au moins 5 fois le fioul lourd pour la Jirama mais ce n’est pas le ministre qui signe l’ordre de réquisition, c’est le directeur régionale du ministère. Ce qui est contraire à la procédure d’usage selon le douanier. Ce blocage n’a duré que quelques heures et ne devaient pas provoquer ces délestages prolongés dit-il .

    Du côté des pétroliers qui sont les importateurs des produits pétroliers, ils ne veulent plus payer les taxes douanières car selon eux,c’est l’Etat qui leur doivent beaucoup d’argent mais pas l’inverse. Les dettes de la Jirama vis à vis des pétroliers s’élèvent à 1200 milliards d’Ar c’est à dire 288 millions d’euros. Et le pays se trouve dans cette situation d’impasse jamais vue depuis 62 ans.

    Les pétroliers font travailler des milliers de personnes à travers l’île et ils ne peuvent pas vendre à perte leurs produits. L’Etat de Mr Ho n’a plus d’argent et ne peut s’aventurer à promettre des subventions alors que l’augmentation de prix des carburants est inéluctable.l

    • 8 juillet à 13:22 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      MR HO NE PEUT PLUS COMPTER SUR LA BANQUE MONDIALE.

      Rappelons que le 2 décembre 2021 la JIRAMA a été obligé de rembourser les 634 719 USD de la Banque mondiale. Dans sa lettre adressée au ministère de l’Economie et des Finances en date du 28 octobre, la Banque mondiale a indiqué que suite aux conclusions d’un audit externe des états financiers du Projet d’amélioration de la gouvernance et des opérations dans le secteur de l’Electricité (Pagose) financé par la Banque mondiale. au titre des exercice 2018 et 2019, la Banque a recommandé à la JIRAMA de mener un audit de son système de gestion des immobilisations pour déterminer les montants des anomalies constatées et de produit un registre exhaustif des immobilisations acquises sur le Pagose.

      La revue dudit rapport a conclu que des dépenses de plus d’un 1 750 000 USD, effectuées ne respectent pas les procédures de gestion financière recommandées par l’Association internationale de développement (IDA) et sont donc déclarées « inéligibles ». Ainsi, il est de la responsabilité du gouvernement malgache de les rembourser à l’IDA. Rappelons qu’au mois d’avril 2018,, Mr Ho a téléguidé de la France la déstabilisation du régime Hery Rajaonarimampianina et qu’à partir de juin 2018, c’est déjà Ntsay Christian le PM de Mr Ho qui gouverne le pays.

    • 8 juillet à 13:23 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      SOMMÉ JIRAMA À PAYER..

    • 8 juillet à 15:20 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      "Rappelons qu’au mois d’avril 2018,, Mr Ho a téléguidé de la France la déstabilisation du régime Hery Rajaonarimampianina et qu’à partir de juin 2018, c’est déjà Ntsay Christian le PM de Mr Ho qui gouverne le pays."

      Ne nous racontez pas n’importe quoi. Rajao restait à sa place avec tous les pouvoirs et prérogatives du Président, jusqu’au mois de septembre 2018, c’est plutôt Rivo qui avait le pouvoir limité.

      Par ailleurs, 12/22 de membres du gouvernement Ntsay sont HVM, y compris le ministre de l’énergie. En quelque sorte, dans cette période, Ntsay n’avait pas le pelin pouvoir, car ces ministres HVM n’écoutaient que les ordres de l’Iavoloha.

      Et pas le moindre, le Directeur de la Jirama nommé par HVM n’a été démis qu’en aout 2019, alors que ces anomalies concernent l’exercice 2018-2019.

      https://www.madagascar-tribune.com/Plus-recompose-que-nouveau-8,23930.html

  • 8 juillet à 13:33 | Besorongola (#10635)

    LES 4X4 PICK UP FONT PEUR À MADAGASCAR !

    Les 4X4 deviennent des instruments privilégiés des truands à Madagascar.
    Rappelons que lors des enlèvements répétés qui défrayent les chroniques il y a 2 mois, les véhicules qu’utilisent les ravisseurs sont des 4X4 pick-up aux vitres fumées.
    Maintenant, 3 cimetières de la ville de Tulear sont dévalisés et des ossements sont volés. Tous les restes de dépouilles après le passage des voleurs présentent le même aspect , un trou dans le crâne Visiblement, les malfaiteurs savent exactement ce qu’ils cherchaient car ils n’apportent pas l’ensemble des dépouilles. Des témoins ont aperçu des véhicules 4X4 aux alentours de ces cimetières et ils opèrent en plein jour. Mais comme il s’agit de 4X4, les villageois pensent que ce sont des membres de l’autorité qui sont présents et ils n’osent pas les déranger. Ce qui est probable car ces véhicules coûtent chers et seuls les nantis qui peuvent se l’offrir.
    Lors des enlèvements de jeunes filles vierges, la cheffe des gangs portait une gourmette avec le prénom Hanitra, selon le témoignage d’ une rescapée. Sa voiture est une 4X4 noire vitres fumées. Mais quand les forces de l’ordre ont arrêté 16 personnes présumées auteurs de ces enlèvements. Personne ne sait qui est le commanditaire de ces enlèvements.

    • 8 juillet à 14:05 | Jipo (#4988) répond à Besorongola

      Personne ne sait ???
      passez m’ en un 5 minutes et je vous garantie que vous aurez le nom des commanditaires, et + si affinité ?
      il suffit juste de lui faire une proposition qu’ il ne peut refuser 🤨 .
      A moins qu’ il ne préfère un pneu autour de la taille ?

  • 8 juillet à 13:40 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Quelle est le but de cette participation ?
    Concours de "marmaille la misère" pour obtenir encore et toujours des crédits que l’ on laissera en héritage patrimonial aux générations futures, sous couvert pour une fois : pas de « sécurité « mais de développement sachant que l’ on en est plus à 1 ou 2 générations prêt ...
    C ‘est moi que je suis le plus malheureux et qui suis + dans le besoin, la preuve :
    " la pandémie de COVID-19 et aggravé par le changement climatique, l’insécurité alimentaire, les conflits dans la région et la guerre en Ukraine, sans oublier le kere & les acridiens ...
    & puis faut bien alimenter les souteneurs et la cour avec à sa tête isandra qui veille au grain !

  • 8 juillet à 13:52 | luczanatan (#321)

    Avec les frais de notre représentant à ce rdv inutile on peut nourrir 100 familles malgaches pendant 3 mois
    SMIC =50 euros x 100= 5000euros X3= 15000 euros
    L’argent ne sert qu’une fois.

  • 8 juillet à 14:03 | Isandra (#7070)

    "Conscients que le continent connaît un retournement des acquis en matière de développement, déclenché par la pandémie de COVID-19 et aggravé par le changement climatique, l’insécurité alimentaire, les conflits dans la région et la guerre en Ukraine, les participants à ce sommet se sont félicités du financement de 93 milliards de dollars de l’IDA20."

    Conscients !

    Contrairement aux spécialistes de ce forum, en particulier, les andafy déconnectés, qui refusent d’admettre que tous ces fléaux n’ont aucun impact sur notre économie et le quotidien des Malagasy.

    • 8 juillet à 14:11 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      ces fléaux n’ ont aucun impact sur le quotidien des gasy, ne parlez pas au nom des Malgaches que vous ne représentez en rien !.
      Bien sur que 80% des Malgaches souffrent de tous ces détournements, autant économiques que dérèglements climatiques, a commencer par l’ eau et l’ énergie, comment osez vous dire que cela n’ impacte pas vos compatriotes !!!

    • 8 juillet à 14:29 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra
      Le peuple n’a aucune pitié quand il a faim à notre époque, il s’en fiche royalement des conjonctures . Pandémie ou pas de Trump à Boris Johnson en passant par Macron Mr Ho aussi n’échappera pas à l’échafaud !

    • 8 juillet à 14:29 | ravalitera (#10915) répond à Isandra

      "tous ces fléaux n’ont aucun impact sur notre économie et le quotidien des Malagasy."
      => Isandra, vous êtes un cancer

      On vous laisse planer sur votre nuage de pêt et de fumée de marijuana. Mais sachez ceci : La chute sera terrible.

    • 8 juillet à 14:56 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Ce que vous avez oublié, les élections ne sont pas cette année, mais, dans un an et quelques mois, de ce fait, notre Président aura encore le temps pour enjoliver la situation, d’autant plus, plusieurs économie prévoient que la situation mondiale se normalise en 2023.

      Et en plus de tout cela, les fruits des efforts se récolteront cette année, les semences diffusées et les barrages d’irrigation construits ici et là, avec les terres agricoles aménagées(100.000 ha), ec que tous les projets présidentiels se concrétiseront, en effet, les Malagasy constateront que les travaux d’autoroute, Tana-masoandro, téléphérique, etc sont encore, et ce sont plus en rêve,...

    • 8 juillet à 15:20 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra.

      Selon l’OMS, si la transformation du Sars-CoV-2 en épidémie saisonnière est possible à relativement courte échéance, rien ne dit que la situation actuelle ne pourrait pas se prolonger au moins l’hiver 2022-2023.. 58 % de la population mondiale sont vaccinées actuellement alors que le seuil de l’immunité collective serait atteint lorsque 70 % de l’humanité sont vaccinés.

      C’est du HOISME de dire que les choses vont s’arranger en 2023. Le pays va encore subir 2 périodes de soudure d’ici les élections lesquelles les dates tombent en novembre /décembre 2023 en plein Kere.

      Les Malgaches s’en fichent royalement des bâtiments manarampenitra aux couleurs multiple de MR Ho. Ce qu’ils veulent c’est d’avoir un pouvoir d’achat decent enfin de pouvoir se nourrir et envoyer leurs enfants à l’école.

    • 8 juillet à 15:45 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      Sacré(e)(s) Isandra !

      Je crois que vous voulez dire "ont eu des impacts" au lieu de "n’ont aucun impact" vu que vous vous agrippez à tout fléau "naturel" pour excuser le fiasco rajoelinien. Les problèmes d’Air Mad (Annexe B et achat hasardeux de deux A340), de Jirama (dettes envers les fournisseurs, dépendance au Gasoil), des pétroliers (créances non recouvrées auprès de l’État populiste), sont attrubuables à Messieurs Covid, Poutine et Ravalomanana, et pas forcément dans cet ordre.

    • 8 juillet à 16:38 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Madagascar n’est pas le seul Pays qui a subi la Pandémie , la sécheresse , les inondations et cyclones , et maintenant la Guerre en Ukraine. Apparemment nous sommes le seul qui défraie la chronique avec le CVOPLUS , qui devait...sauver le Monde . Le Sénégal , Pays hôte de cette Assemblée , a comme par hasard , surmonté toutes ces difficultés . Je ne vous citerai que quelques...réalisations , à savoir la Corniche , l’Autoroute qui dessert la sortie de la ville , la nouvelle agglomération de Diamnandiou , avec le train express qui la relie à la Capitale , les lieux touristiques comme Saly, ou dans la Casamance , le centre International d’Athlétisme de Dakar , et le porte Fanion de l’Afrique en Football, avec son équipe Naionale .Et la liste n’est pas fermée. La dernière marque de fabrique de son décollage économique est ...la couverture Universelle , pour tous les ressortissants Sénégalais . Et tout cela , en l’espace de 10 années (2O12), alors que le Calife est aux manettes depuis 2009. Cherchez l’erreur !!! Lancien Ambassadeur Malgache de ce Pays , aujourd’hui critiquant le régime , récemment sur la vanille , est un témoin privilégié des méthodes révolutionnaires de Macky Sall . Ce dernier s’est (de source autorisée), étonné du comportement irresponsable de votre Calife , et j’espère que cette fois ci ,il le dira de vive voix lors du passage de ce dernier sur la terre de La Terranga.

  • 8 juillet à 14:37 | kartell (#8302)

    « La Grande île s’est engagée à saisir les opportunités en réponse aux multiples crises, et à orienter leurs économies dans des voies transformatrices en partenariat avec l’IDA. »

    Aujourd’hui, visiblement, on est passé de la crise dont on nous annonçait qu’elle toucherait surtout les autres à celles d’un tsunami qui nécessiterait d’orienter son économie vers des voies ( sans impasse ?) transformatrices de quoi et au bénéfice de qui ???…
    Bref, la langue de bois est au service de ce colloque plus touristique et ronds dans l’eau qu’annonciateur d’un quelconque changement improbable !…
    Installé depuis plus de 70 ans, dans des indépendances, pour la plupart chaotiques, ce fleuron africain joue au donneur de leçons, sans en avoir apporter la moindre concrétisation, au préalable !…
    Les discours servent non pas de marche à suivre mais de conclusions définitives à des bilans ancrés dans le marbre et qui le resteront, vraisemblablement !.
    D’autant qu’à la lecture des participants, cela donne l’impression de la réunion des mauvais élèves de la classe qui se chercheraient une bonne conduite en lorgnant sur les carottes alléchantes, promises par les l’IDA, via la BM et le FMI, faut pas rêver !..
    L’impression prédominante demeure le sentiment que face à une situation africaine qui se dégrade de plus en plus, les vrais initiateurs de ce colloque ( BM et FMI)pressent les instances africaines à tenter un ultime sursaut pour éviter que l’Afrique ne plonge dans une misère plus profonde encore entraînant un exode qui pourrait déstabiliser la vieille Europe, passablement en difficulté dans ce domaine sensible…
    Il serait désormais temps de responsabiliser ces états, impuissants qui privilégient ce genre de colloque où l’on peut douter qu’en coulisse, le sujet du jour soit réellement évoqué au profit d’autres préoccupations, plus terre à terre !..
    Bref, ce n’est certainement pas avec de pareils raouts, aux bilans carbones désastreux, en plus, que les choses vont progresser, mais, ils s’inscrivent dans la continuité en ajoutant leurs empreintes à une situation qui cherche, désespérément, des pompiers, dans une réunion de pyromanes !..

  • 8 juillet à 14:38 | Besorongola (#10635)

    NOUS AVONS LE POUVOIR, LAISSEZ NOUS GOUVERNER TRANQUILLEMENT MAINTENANT !

    Hausse des prix des carburants : Les velléités de troubles sont dénoncées
    La hausse annoncée du prix des carburants tient en haleine les ménages. Dès que la menace de cette flambée des prix à la pompe pointe son nez, le sujet s’invite dans le débat politique. Dans le camp de l’opposition, certaines figures semblent vouloir souffler la braise pour « déclencher une explosion sociale », accusent des partisans du pouvoir. Pourtant, « c’est la population qui subira de plein fouet les conséquences de la crise si jamais un trouble a réellement lieu » a, quant à lui, alerté Jean Nirina Rafanomezantsoa. « Il faut éviter à tout prix tout désordre car toutes les crises qui se sont succédées depuis 1991 ont été néfastes pour chaque ménage et pour l’économie nationale », lance-t-il. Au contraire, « la conjoncture actuelle exige un élan de solidarité, d’entraide entre les acteurs politiques », estime-t-il. « La population attend aujourd’hui la réhabilitation de la fraternité entre Marc Ravalomanana, Hery Rajaonarimampianina et Andry Nirina Rajoelina au lieu d’attiser les tensions ».

    Intérêts communs. « Il ne faut pas politiser cette hausse des carburants », a lancé Jean Nirina Rafanomezantsoa, hier à la presse. Ce médiatique président d’association œuvrant dans les œuvres sociales monte au créneau pour fustiger « les arrière-pensées politiques » derrière cette hausse. Car pour lui, « certains veulent profiter de cette hausse des prix des carburants pour semer des troubles dans le pays ». Or, « quiconque arrivera au pouvoir ne pourra rien faire pour baisser ces prix parce que la hausse résulte de la conjoncture internationale », soutient-il. La flambée des prix à la pompe est « incontournable et la solution n’est pas politique » martèle Jean Nirina Rafanomezantsoa. Il appelle, en effet, « à faire taire toutes ambitions personnelles et toutes formes d’égoïsme mais, plutôt, à servir les intérêts communs ».

    Recueillis par Dominique R. Midi Madagasikara.

  • 8 juillet à 15:29 | Jipo (#4988)

    Toujours pour ceux qui sont contre ces fachos de russes 🤔 et pour la pensée unique, toute autre version ne peut qu être conspirationniste 🤣
    surtout Séraphin ...
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-en-paix-dit-stop-otan-242616

    • 8 juillet à 16:21 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      De nos jours De gaulle serait accusé de frondeur dans le meilleur des cas et de conspirationniste, terme tres à la mode parmi la gauchiasse qui euthanasie l’ europe à commencer par la france !

  • 8 juillet à 16:47 | Isandra (#7070)

    Le PM cherche des solutions pour développer ce pays,

    "Et en même temps, la réalité dément la description catastrophique de certains, les Malagasy ont encore le pouvoir d’achat pour se distraire, sinon, tous ces concerts et spectacles ne s’organiseraient pas. Embarras de choix :

    Antananarivo, 8 Juillet, 16h17 – Se distraire ou se cultiver ou mélanger les deux, le choix est vaste. En ces débuts de vacances, la scène culturelle offre de nombreux choix d’activités.
    ⭕Rock. Le groupe Kiaka donne rendez-vous pour un concert after work au Kami Lounge à Ampasapito ce vendredi 8 Juillet à partir de 19h30.
    ⭕"Asaramanitra" by Tribute to Tritra, un concentré de talents pour un bon feeling au Piment café à Behoririka ce vendredi 08 Juillet à 20h.
    ⭕Black Nadia, La Reine du décalé au restaurant Les Cygnes à Mandrosoa Ivato ce vendredi 8 Juillet à 21h.
    ⭕Nostalgie. Le groupe Jean Rigot au grand complet au Jao’s Pub vendredi le 08 Juillet à partir de 20h pour des retrouvailles en musique.
    ⭕Concert de promotion. Le groupe Ramjasy continue le lancement de son nouvel album « Toa teny » et se produira à La Teinturerie à Ampasanimalo ce vendredi 8 juillet à partir de 20h.
    ⭕Dédicaces. Alexandre Audard, auteur du livre « Libertalia, une république des pirates à Madagascar », sera l’invité du Café-histoire du Musée de la Photo le 9 Juillet à 10h. Présentation de l’ouvrage et séance de dédicaces au programme.
    ⭕Evénement rap. Le grand rendez-vous de Kalash avec le public de la Grande Ile se tiendra au Palais des sports et de la culture Mahamasina le samedi 9 Juillet à partir de 15h. Ambiance DJ en première partie, puis des artistes locaux chaufferont la scène avant l’entrée de la star à 17h30.
    ⭕Mode. La marque de vêtement Sih Rakout présentera sa nouvelle collection au Kudeta Urban Club à Anosy ce samedi 9 Juillet à 19h.
    ⭕Rap. Les incontournables, le rap à l’honneur avec Pazy au no comment bar Isoraka le samedi 9 juillet à partir de 20h.
    ⭕Jazz. Concert de « Young Square » feat Manou Radonason, au Fara West à Faravohitra le samedi 9 juillet à 20h.
    ⭕After show. Après son show au Palais des Sports, Kalash donnera un concert privé à l’hôtel Ibis à Ankorondrano le samedi 09 Juillet à partir de 21h.
    ⭕Expo. Les œuvres de Zongo Bilaky sont exposées au au City Art, premier étage de votre centre commercial La City jusqu’au 9 juillet.
    ⭕Génération 2000. Un concert qui va certainement remonter le temps quelques années plus tôt, une dizaine d’artistes malgache du début du millénaire vont remonter sur la scène d’Antsahamanitra le dimanche 10 juillet à partir de 14h"

    • 8 juillet à 16:54 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Conseil pour les futures candidats :

      Les 55% de Tananariviens(Analamanga) ne sont pas considérés comme pauvres, par conséquent, si vous voulez gagner leur voix, la distribution des nourritures ne marchent guère, adapter votre séduction à leur besoin, en proposant autres choses.

      Un Clairvoyant futur candidat l’a compris, c’est pourquoi, il leur offre souvent des distractions, etc

    • 8 juillet à 17:01 | dupenard (#11227) répond à Isandra

      il manque les adresses des pharmacies de garde.
      les horaires des différents culte etleurs adresses.
      c’est un catalogue de kermesses !!!

    • 8 juillet à 19:44 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      SEUL 19 % DES MALGACHES SE PERMETTENT PLUS OU MOINS DES TEMPS DE LOISIR.
      81 %VIVENT DANS EN DESSOUS DU SEUIL DE PAUVRETÉ.

      Le dernier rapport de la Banque Mondiale indique que 81% de la population malgache vit, en 2022, sous le seuil de pauvreté

      Le nombre de Malgaches qui vivent sous le seuil de pauvreté a encore augmenté en 2022. Il était de 73,7% en 2017, il est désormais de 81%. La crise Covid, l’augmentation des cours des énergies, de l’alimentation, la chute des exportations et la réduction des emplois ont durement frappé l’économie.
      Fabrice Floch • Publié le 30 mai 2022
      Le nombre de Malgaches qui vivent sous le seuil de pauvreté a encore augmenté en 2022. Avec la crise Covid et la guerre en Ukraine, les prix des énergies, des matières premières et des produits de première nécessité ont flambé.

      Dans le même temps, la réduction des échanges, le confinement, la fermeture des aéroports et des ports ont durement réduit les exportations. Dans ce contexte, très défavorable, les premières victimes sont les plus fragiles.

      Madagascar comptait, en 2017, 73,7% de personnes vivant sous le seuil de pauvreté (79,6 en milieu rural et 50,3% en ville). Depuis 2020 et la crise Covid, la situation globale n’a cessé de se dégrader. Aujourd’hui, 81% des Malgaches vivent avec moins de 2,15 $ par jour (2 €), précise L’Express de Madagascar.

      L’extrême pauvreté
      Selon le dernier rapport de la Banque Mondiale, une majorité, d’habitants de la Grande île, dispose uniquement de 7 575 ariary par jour, soit 1,75 € (moins de 53 € par mois).

      Cette situation dramatique influe sur des choix permanents entre alimentation, logement et habillement. Les bidonvilles se multiplient dans la banlieue de Tananarive et de toutes les agglomérations.

      Ces familles déshéritées sont les premières victimes des intempéries. Les inondations des faubourgs de la capitale démontrent les conséquences de cette tragédie.

      Les enfants des rues sont toujours plus nombreux. Déscolarisés, ils dorment sur les trottoirs et vivent de mendicité.

      L’institut Bretton Woods écrit : "Toute personne qui dispose de moins de 2,15 dollars par jour est considérée comme vivant dans l’extrême pauvreté", nous apprend 2424.mg..

      La majorité des Malgaches ruraux s’en fichent royalement des fêtes et des bâtiments manarampenitra aux couleurs multiple de MR Ho. Ce qu’ils veulent c’est d’avoir un pouvoir d’achat decent enfin de pouvoir se nourrir et envoyer leurs enfants à l’école.

  • 8 juillet à 18:20 | Besorongola (#10635)

    CHRISTINE RAZANAMAHASOA À KIGALI, RABARINIRINARISON Rindra Hasimbelo., Ministre des Finances à Paris.
    CHRISTIAN NTSAY À DAKAR.
    VIVE LES VACANCES AU FRAIS DE LA PRINCESSE !

    https://www.facebook.com/1909690405921155/posts/pfbid028vRTjrxwAq8QCnfvuuxnAGcXPXQVfxzjzNNupgiZik1vZyR9karf9rMhTNYi5KRdl/

    La présidente de l’Assemblée nationale est actuellement sur le sol rwandais. Christine Razanamahasoa a fait le déplacement dans la capitale Kigali pour participer au 47e anniversaire de l’assemblée parlementaire de la francophonie. « Gouvernance mondiale, le rôle des parlements pour une paix durable » sera le thème abordé durant cette rencontre des parlementaires des 56 pays francophones membres de cette assemblée.

  • 8 juillet à 18:27 | Shalom (#2831)

    Un post à conserver et à rappeler en 2023 ...


    8 juillet à 16:54 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^

    Conseil pour les futures candidats :

    Les 55% de Tananariviens(Analamanga) ne sont pas considérés comme pauvres, par conséquent, si vous voulez gagner leur voix, la distribution des nourritures ne marchent guère, adapter votre séduction à leur besoin, en proposant autres choses.

    Un Clairvoyant futur candidat l’a compris, c’est pourquoi, il leur offre souvent des distractions, etc


  • 8 juillet à 19:51 | Besorongola (#10635)

    OH QUEL BONHEUR DE RENCONTRER NE SERAIT-CE QUE QUELQUES PERSONNALITÉS DE LA BANQUE MONDIALE.
    NTSAY RETROUVE LE SOURIRE !

    Une délégation de la Banque mondiale, qui comprenait la vice-présidente pour l’Afrique de l’Est et du Sud, Mme Victoria Kwakwa, et le directeur général de la coordination, M. Axel Van Trotsensburg, ont rencontré le Premier ministre Ntsay Christian.

    Les deux parties ont passé en revue la coopération de longue date entre Madagascar et la Banque mondiale.

    La Banque mondiale a confirmé qu’elle soutiendrait Madagascar dans la mise en œuvre de toutes les réformes et programmes de développement pour la reconstruction de la nation malgache.

    #Primatiora

    https://www.facebook.com/1909690405921155/posts/pfbid0hdWfudN9JtvTw2XT6ACw2dUEHtLfuWH3kvhd4AHqDVifs5sHkCzSXAuTgSWNgdTEl/?sfnsn=scwspmo

  • 8 juillet à 20:11 | Besorongola (#10635)

    GIDRAGIDRA PARTOUT !
    NO MANEMPOTRAN’I HO.
    RENDRARENDRA BE DIA BE.
    NO BE HITA SADY RE.
    PAIKA ENTINY MIFEHY.
    NY HATEZERANA MAREHA.

    Ny covid-19 sy ny ady any Ukraine no atao fialana bala lava, saingy raha nahay nitantana sy nijery ny tokony ho laharam-pahamehana ny Fanjakana Ho tsy ho tahaka izao mihitsy ny fiantraikany. Samy niatrika coronavirus ny firenen-drehetra, fa nanana drafi-panarenana ara-toekarena mafonja ny firenena maro, raha toa ka drafi-pangoronan-karena no toa nataon’ny mpitantana teo raha tarafina amin’ny raharaha ahiana ho nisy kolikoly goavana maro tamin’ny fitantanam-bola azo tamin’ny iraisam-pirenena. Na ny vahiny aza nitaky tatitra sy mangarahara. Iny indray fa nirefotra ny ady any Ukraine, saingy nialohan’izany, mbola nireharehana ny resaka fanafarana entana avy any an-dafy, fa tsy afaka vary roa taona vao miakatra, hoy ingahy filoha. Nanatsahatra ny fanondranany na nampiakatra be ny sandan’izany ny firenena maro, dia izao ny vokany. Io ihany koa ny resaka solika izay hatrany amin’ny novambra 2019 no nireharehana ny fananganaa ny orinasa SPM (State Procurement of Madagascar) nambara fa hanafatra entana ilaina andavanandro, hanafatra solika,… mba hialana amin’ny fanararaotana sy ny tombony mihoampampana saingy ankoatra ny olana ara-lojistika, dia tsy manam-bola amin’izany intsony ny Fanjakana Ho . Io gidragidra io ny resaka trosan-tsolika tsy voahefan’ny Jirama, lasa sazy ho an’ny vahoaka noho ny tsy fahampian-tsolika satria na ny banky iraisam-pirenena aza efa mandrara ny fanaovan’ny Fanjakana “réquisition”. Feno olana ny sehatra ara-panjakana. Ny CNaPS ahiana ho banky ropitra noho ny fitantana tsy mazava. Ny fampianarana grevy etsy sy eroa noho ny vola sy karama mitarazoka. Ny resaka ara-pahasalamana io iaraha-mahita io ny grevy fampisondrotan-karama miantraika amin’ny tontolo ara-pitsaboana. Ny tontolon’ny diplaomasia tsy mbola nisy hoe : nanomboka teo amin’ny roa andro tsy hankalazana ny fetim-pirenena no nanomboka ny grevy hatramin’izao. Ny CNAPMAD ao anatin’ny fanontana ny laza adina sy fiomanana amin’ny fanadinam-panjakana no nisy grevy fitakian-karama. Ny mpitsara fanadinana ireny niaraha-naheno ireny omaly ny fanambaran’ny tetsy amin’ny Lisea Maoderina Ampefiloha fa tsy hitsara BEPC noho ny tambin-karama tao anatin’ny roa taona mbola tsy azo hatramin’izao. Ny mpanao làlana roa taona tsy mahazo ny volany ankamaroany, harirarira lava, tsy ampy antsasa-manila no mety hahazo ny volany. Ny mpandanja fiara vao tsy ela no nigrevy eo anatrehan’ny fikasana hanomezana asan’izy ireo ny tsy miankina. Lazaina fa tsy mampidi-bola sy tsy nomena karama am-bolana maro, migrevy vao mahazo valin-kasasarana,… kanefa mampiditra manodidina ny 300 miliara Ar isam-bolana raha ny filazan’izy ireo. Endrika isehoan’ny tsy fahaiza-mitantana firenena ireny, Fanjakana tsy mahavaha olana no eto, seho ivelany no betsaka.
    Toky R Gezety Tia Tanindrazana.

  • 8 juillet à 20:14 | Besorongola (#10635)

    REAL TV VAOVAO MARINA. ARAHO ISAN’ANDRO !

    https://fb.watch/e87Ngk6ltJ/

  • 11 juillet à 19:00 | Ravoajanahary (#11330)

    0 developemen a madagascar avec des route mauvais et d salair fonctionnaire haut et le peuple achat ppn hau a cos du tax que letat pren ce qui ve dir qu ils senfoute du peuple
    ce dirigon taxtro le peuple sous develope
    enplus il distribu rien pour son peuple
    un égoïst qui envoi largent a dubai

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS