Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 27 janvier 2022
Antananarivo | 13h30
 

Diplomatie

Clôture du 4è Sommet UE/Afrique

Madagascar adhère à la feuille de route et au Fonds Africa 50

vendredi 4 avril 2014

Le quatrième Sommet de l’Union Européenne - Afrique s’est achevé officiellement ce jeudi 3 avril après midi en présence du président du conseil européen, Herman Van Rompuy, et du président de la commission européenne, Manuel Barroso.

La participation de Madagascar, représenté par le président Hery Rajaonarimampianina, marque son retour dans le concert des Nations. Dans son intervention à la tribune de ce Sommet, le président malgache a souhaité un modèle de coopération profitable aux deux parties. Madagascar a adhéré pleinement à la feuille de route adoptée lors de ce Sommet. Il a également participé activement aux travaux de l’Assemblée générale et aux ateliers d’échanges dans le cadre du Forum des Affaires Europe/ Afrique qui ont précédé le Sommet. Une forte délégation d’opérateurs malgaches a participé à ces travaux. Madagascar adhère totalement au concept et à la démarche pour la création du Fonds Africa 50 et félicite à cet égard ses initiateurs.

Ce 4è Sommet a pondu une feuille de route dans laquelle sont consignées les priorités stratégiques des pays membres. Cette feuille de route met l’accent sur la paix et la sécurité, la démocratie, la bonne gouvernance et les droits de l’Homme, le développement humain, le développement et la croissance durables et inclusifs, mais également le défi de l’intégration continentale. La dite feuille de route du 4è Sommet UE/Afrique identifie les moyens de les mettre en œuvre dans les domaines d’intérêt mutuel.

Madagascar a pris note de la promesse européenne d’investir plus de 28 milliards d’euros alloués à l’Afrique pour la période 21014/2020 et auxquels s’ajoutera la coopération bilatérale des États membres de l’Union Européenne.

Madagascar sera présente au 5ème Sommet de l’UE/ Afrique qui se tiendra en Afrique en 2017.

Recueilli par Valis

4 commentaires

Vos commentaires

  • 4 avril 2014 à 09:32 | jansi (#6474)

    HR a fait son baptême du feu a l’international et il faut l’en féliciter. Ce n’est qu’un début car les véritables négociations sont pour plus tard et les initiatives pour la diplomatie du développement sont attendues .
    Place aux affaires intérieures des son retour. Que HR ait la même détermination pour gérer la politique intérieure.

    • 4 avril 2014 à 14:22 | betoko (#413) répond à jansi

      Franchement y a pas de quoi à pavoiser . En espace de presque 3 mois il n’arrive pas à nommer un premier ministre . Si à chaque décision importante il doit attendre plus de 3 mois , dans un an , il ne sera pas en mesure de mettre en place la haute cour de justice . Il ne lui reste plus que 9 mois pour le mettre en place , à moins qu’il va passer outre

    • 4 avril 2014 à 17:58 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      Rakotobe,
      Vous parlez de la Haute Cour de Justice.
      - "La compétence de la Haute Cour de Justice se limite ==au prononcé==de la destitution du Président de la République".
      Pour le reste,le Président de la République n’est pas responsable des actes accomplis dans l’exercice de ses fonctions.
      Il ne peut, durant son ==mandat==,
      - être requis de témoigner
      - ni faire l’objet d’une queconque citation
      "devant aucune juridiction nationale".
      QU’EST-CE QUE LA HAUTE COUR DE JUSTICE ?
      La Haute Cour de Justice désigne l’unique juridiction pouvant connaître la situation du Président de la République (-en particulier-)au cours de l’exercice de son mandat.
      Une Hauite Cour de Justice pourrait être composée de membres de "PARLEMENT"
      - "La Haute Cour de Justice est composée des membres de l’Assemblée Nationale et du Sénat ==réunis==en PARLEMENT.
      Un petit rappel :
      - "La mission unique de la Haute Cour de Justice consiste à prononcer la destitution du Président de la République en cas de manquement à ses devoirs==manifestement==incompatibles avec l’exercice de son mandat.

      La procédure de destitution est la suivante :
      - la proposition de réunion de la Haute Cour de Justice doit être votée à la majorité==de deux tiers==par chacune des Assemblées.
      La haute Cour de Justice,présidée par le Président de l’Assemblée Nationale==(-NON PAS==par le Président d’une assemblée de clan,loi des plus rusés-)statue alors dans un délai d’un mois sur la destitution du Président de la République,à la majorité des deux tiers de ses membres.
      UNE LOI ORGANIQUE,==à voter==,DOIT VENIR PRECISER LES MODALITES D’APPLICATION DE CETTE PROCEDURE.

      Bonne lecture pour la vulgarisation.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 4 avril 2014 à 21:15 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059)

    Betoko ou Kotobe est vraiment la naïveté dotée des complexes diverses (infériorité, supériorité, culturelles, identitaires, ...) vu et lu ses propos ...

    J’ai rien contre sa personne mais ses idées ... frisent les pissenlits et les chiendents.
    Et, qu’on le veuille ou non, on en a bien besoin de ce genre de personnes, ni d’opposition, ni de critique, ni de rationalité, ni d’objectivité, ... pour faire le boulot du " fou " comme aux jeu d’échecs.

    Prenons Betoko tel qu’il est et on n’est pas obligé de le lire et répondre à son forum.

    De telle personne se rencontre partout : en famille, en association, en collègue, ... même dan le tram ou bus ou métro.

    Bien le bonjour à Betoko ou Bekoto ou Tokobe ...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS