Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 15 juin 2021
Antananarivo | 14h45
 

Divers

Menace d’invasion acridienne

Madagascar a besoin de 41 millions de dollars

mercredi 27 mars 2013

La moitié du pays est infestée, ce qui menace gravement la production alimentaire. Madagascar a besoin d’urgence de plus de 22 millions de dollars d’ici juin pour commencer à lutter contre la terrible invasion de criquets qui menace les prochaines saisons culturales et la sécurité alimentaire de plus de la moitié de la population, indique hier la FAO. L’Organisation souligne toutefois la nécessité de mettre en œuvre une stratégie sur trois ans, qui requiert 19 millions de dollars supplémentaires.

Actuellement, près de la moitié du pays est infestée de bandes larvaires et d’essaims d’individus ailés - chaque essaim étant composé de milliards de ces insectes dévoreurs de plantes. La FAO estime qu’environ les deux tiers du pays seront affectés par l’invasion acridienne d’ici septembre 2013 si aucune mesure n’est prise. Au vu de la dégradation de la situation, le ministère malgache de l’Agriculture a, le 27 novembre 2012, déclaré l’état d’alerte acridienne et effectué une proclamation de calamité publique sur tout le territoire national. En décembre, le ministère a sollicité l’assistance financière et technique de la FAO pour faire face à l’invasion, mobiliser des fonds, puis coordonner et mettre en œuvre la réponse d’urgence.

Le financement d’urgence, qu’il faut réunir d’ici juin, permettra à la FAO, en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, de lancer la première année d’une campagne antiacridienne de grande ampleur.

Près de 60 pour cent des plus de 22 millions d’habitants que compte l’île pourraient être menacés d’une nette aggravation de la faim, dans un pays qui affiche déjà une insécurité alimentaire et une malnutrition extrêmement élevées. Dans les régions méridionales les plus pauvres, où a débuté l’invasion, environ 70 pour cent des ménages souffrent d’insécurité alimentaire. L’infestation menace actuellement 60 pour cent de la production rizicole malgache ; or, le riz est le principal aliment de base à Madagascar, où 80 pour cent de la population vit avec moins d’un dollar par jour. Les essaims de criquets dévoreraient aussi l’essentiel de la végétation verte qui sert habituellement de pâturage.

Du début à la fin

« Nous savons par expérience que cette invasion nécessitera trois ans de campagnes antiacridiennes. Nous avons besoin des fonds maintenant pour assurer les approvisionnements et organiser dans les délais les opérations aériennes de prospection et de lutte », explique Mme Annie Monard, Fonctionnaire principale à la FAO et Coordinatrice de la réponse antiacridienne de l’Organisation. « Une incapacité à agir maintenant résultera plus tard en des besoins massifs en assistance alimentaire », précise Dominique Burgeon, directeur de la Division des urgences et de la réhabilitation.

« Les campagnes des années précédentes n’ont pas été suffisamment financées et toutes les infestations n’ont malheureusement pas pu être maîtrisées », explique Mme Monard, en donnant l’image d’une mauvaise herbe dont on n’aurait pas coupé les racines et qui repousserait ensuite de plus belle.

Efforts nationaux actuels

Le Centre national antiacridien a traité 30 000 hectares de terres agricoles depuis le début de la saison des pluies, en octobre 2012. Mais quelque 100 000 hectares qui devaient être traités ne l’ont pas été compte tenu des capacités limitées des pouvoirs publics. Fin février, la situation s’est encore détériorée avec le passage du cyclone Haruna, qui a non seulement endommagé les cultures et les habitations mais aussi créé des conditions de reproduction optimales pour une nouvelle génération de criquets.

Durant la première année, la stratégie de lutte antiacridienne de la FAO reposerait sur des opérations aériennes à grande échelle. Environ 1,5 million d’hectares seront traités en 2013-2014, puis 500 000 hectares la deuxième année, et seulement 150 000 hectares au cours de la troisième et dernière année d’intervention. Toutes les opérations seront réalisées dans le respect de la santé humaine et de l’environnement.

La stratégie prévoit également :

- la création et la formation d’une Cellule de veille acridienne au sein de la Direction de la protection des végétaux, pour le suivi et l’analyse des situations acridiennes dans toute la zone d’invasion ;
- les opérations de prospection aériennes et terrestres ;
- le suivi des opérations de lutte antiacridienne et l’atténuation éventuelle de leur impact pour préserver la santé humaine et de l’environnement ;
- des formations à la gestion des pesticides et des opérations de lutte.

Une évaluation de l’impact de la crise acridienne sur les cultures et les pâturages sera réalisée tous les ans pour déterminer le type de soutien dont les ménages agricoles affectés ont besoin.

Recueilli par Valis

27 commentaires

Vos commentaires

  • 27 mars 2013 à 08:47 | Bena (#2721)

    quand le pays est dans la m.erde, la nature en rajoute bien sûr. c’est presque une punition divine. à chaque crise majeure due à la st.upidité populaire (91, 09), la nation aura toujours son lot de malheurs : des vendeurs de rue en hausse, des nids de poule, de la violence, de graves accidents spéctaculaires, de nombreux partis politiques et des candidats pléthoriques, des églises à tout va, et des criquets. l’inflation fermera cette liste. c’est la triste réalité.

  • 27 mars 2013 à 09:56 | ratiarivelo (#131)

    Salama eee !!!!! Hoy ny hirahiranay fahiny manao hoe : NAKAIZA NY TANTELI- KO TETO LAN’NY VITSIKA***(NY VOLA****** ??? Efa ela no nisy ny VALALA, nisy fotoana aza efa tafakatra teto TANA. ny tiako ambra nankaiza ny VOLA ???? Samy tsara.

    • 27 mars 2013 à 11:34 | rabri (#2507) répond à ratiarivelo

      "Environ 1,5 million d’hectares seront traités en 2013-2014, puis 500 000 hectares la deuxième année, et seulement 150 000 hectares au cours de la troisième et dernière année d’intervention. "

      et encore avec plusieurs centaines de tonnes de PESTICIDES, qui vont coûter combien ?? qui va payer et l’argent va -t-il être utilisé à bon escient et qui en profitera ?????

      Et si on essayait des méthodes biologiques, moins chères et plus respectueuses de l’environnement !!

      http://sciences2d.wordpress.com/2013/01/27/criquets-pelerins-les-produits-biologiques-pour-lutter-contre-ces-bestioles/
      Lutte contre les criquets pélerins au Mali : Quand une arme biologique fait ses preuves

      Ouh ! Les grands organismes mondialement reconnus comme la FAO n’apprécient pas tellement que l’Afrique prenne des initiatives sans l’aval des GRANDS, autrement dit la coopération SUD-SUD ne pourra jamais voir le jour à grande échelle et les GRANDS ne donneront jamais leur bénédiction gratuite à ce genre d’initiatives.

      ô Ra-titi ô ! mbola lavitra dia lavitra ny làlana ahatongavana amin’izany atao hoe FAHALEOVAN-TENA izany ô !!

    • 27 mars 2013 à 12:22 | Turping (#1235) répond à rabri

      Rabri,
      Je reprends vos dernières phrases :
      Ouh ! Les grands organismes mondialement reconnus comme la FAO n’apprécient pas tellement que l’Afrique prenne des initiatives sans l’aval des GRANDS, autrement dit la coopération SUD-SUD ne pourra jamais voir le jour à grande échelle et les GRANDS ne donneront jamais leur bénédiction gratuite à ce genre d’initiatives.

      ô Ra-titi ô ! mbola lavitra dia lavitra ny làlana ahatongavana amin’izany atao hoe FAHALEOVAN-TENA izany ô !!

      Commentaires :
      L’article copier/coller sur l’invasion des criquets au Mali est un bel article de votre part.
      Par contre la FAO est un organisme qui a existé depuis des lustres !
      Vous parlez du "fahaleovan-tena" ,ne faîtes pas d’illusions car entre les malgaches mêmes on se colonise.
      Si vous ,vous documentez bien en ayant bien suivi l’histoire,la colonisation s’est transformée en "néo -colonisation".
      Là on est d’accord que les pays colonisateurs ,les anciennes puissances et les puissances mondiales G8 n’ont jamais abandonné l’Afrique et le tiers monde.On parle depuis un moment déjà ,le G20 car les pays émergents ont rejoint les rangs des pays puissants.
      Dans le système économique ,il y a le terme "échange".
      L’afrique est une grande ressource potentielle de" matières premières "inépuisables".
      Par les actions turpitudes et ingérences des dirigeants africains ,les pays africains restent pauvre et le restera .
      D’un côté ,il y a l’aide octroyée pour protéger la nature humaine,ce qui n’est pas une aide légère .
      De l’autre côté ,les politiques malgaches ,africaines qui sont irresponsables et qui scandent l’indépendance alors que la mentalité reste archaique ,tendance à se rejeter l’irresponsabilité :que c’est toujours la faute des autres.
      Raha tena tianao ny taninao ka mitovy amin’ny Japoney ianao fa tsy manana an’io fisainana gasy efa nilazaon’ny toetr’andro ,zavatra tsy ohatran’izao io firenena io.
      Izany akory tsy manana ny fihinanam-bary sy ny fitazomana ny maha malagasy ny tena .
      Ny tena olana dia ny fivoarana ,tsy misy mihitsy .Ilay yoe-tsaina izany "mbola toe-tsaina t@ moyen âge".Izay ny tena blème.
      L’histoire d’indépendance ne doit poser aucun problème si les malgaches mêmes sont indépendants dans leur esprit pour travailler ensemble ,de changer radicalement la mentalité.
      La destruction dans ce pays a duré depuis l’ère Ratsiraka.
      Sous le règne de Tsiranana Madagascar malgré son indépendance n’a jamais su prendre son destin en main car derrière tout cela existait la politique de la françafrique ,de Jacques Foccard !
      La problématique qu’il faudrait résoudre :
      Quand les malgaches vont-ils retrouver une identité nationale pour pouvoir travailler ensemble ,de relever les défis au sein de la scène internationale ?

      La malaisie ,l’Indonésie ,la Chine ,le Brésil,le Japonais ,l’Inde,....sans parler des pays européens et américains qui sont très avancés ont leur marque de fabrique ,l’identité nationale.

      Mais le continent Africain ,à part la RSA ,est-il condamné à être le damné de la Terre ?
      Je pense que malgré la pression internationale ,le fait que le monde est surveillé par les puissances mondiales par leurs intérêts ,.....
      il ne faut pas oublier qu’il y ait aussi une contre partie ,des aides faîtes par ces pays puissants dans les pays pauvres malgré les richesses minières ,le sous sol (uranium ; cobalt,fer,manganèse,.....).
      Les pays puissants bénéficient aussi de la richesse de ces pays pauvres pour trouver leurs comptes.Il n’y a rien sans rien.....
      D’abord si les malgaches parviennent à trouver des compris entre eux d’entente,des ambitions à transformer la société malgache ,on ne doit plus parler "de la colonisation mentale" .C’est aux malgaches ,les élites de changer une société dans laquelle ils vivent mais non pas remplir leur "poche" pour dilapider le denier public.
      La néo-colonisation ,l’impérialisme dont Hugo Chavez parlait de son vivant existait toujours ,mais c’est à chacun d’agir de combattre tout cela pacifiquement sans créer de guerre ni des têtes à abattre .
      Il faudrait philosopher un peu pour se métamorphoser si le vrai est là.
      Les Japonais ont fait des "Hara-kiri" contre les invasions américaines...
      Horshima fut bombardé ,......mais un pays qui se relève toujours au pays du soleil levant.
      Les allemands c’est pareil aussi.....
      Voyez-vos c’est dans les gènes ou la différence s’impose et la conscience nationale ,les cultures ,les ambitions,....
      Les malgaches sont des blabalteurs en général:Mpanao ariary zato am-pandriana no betsaka ,sy ny mapnodikodina...
      Misaotra Tompoko !!!

    • 27 mars 2013 à 12:32 | Turping (#1235) répond à Turping

      Rectification : tsy manakana ny fihinanam-bary sy fitazomanana ny fomba amam-panao ny fivoarana fa kosa fanatsarana.....où les gènes..

    • 29 mars 2013 à 14:21 | bbernard (#6880) répond à rabri

      Cet article est très intéressant et j’ai attendu de me documenter davantage avant de vous répondre.
      Sur le coût, sachez qu’il est très élevé par rapport aux pesticides actuellement employés.
      Le mode de conservation et de transport pose problème aussi. Pour permettre son utilisation au pays, il serait nécessaire que s’établisse une collaboration entre le producteur de ce produit et Madagascar pour fabriquer ce produit sur place. Ensuite, il faudrait former des techniciens malgaches à la mise en oeuvre et à l’utilisation du produit. Ces deux aspects ne posent pas de problème à priori car je sais qu’il y a au pays des techniciens capables.
      Là où j’émets des réserves, c’est sur la toxicité. En effet, il est recommandé de le mélanger avec du gas-oil et de l’huile. Le gas-oil n’est pas un produit à proprement parler écologique. De plus, son coût au pays est assez élevé.
      Néanmoins, ce procédé reste une alternative intéressante à approfondir et à tester au pays.

  • 27 mars 2013 à 10:44 | androy (#1704)

    Il faut cesser cette façon de demander en permanence des aides financières à la CI . Ces aides n’arrivent JAMAIS à destination , il suffit de voir ou sont passées les aides financières données à Mada depuis 2009 pour la préparation de l’élection présidentielle.

    Demandez à ceux qui sont au pouvoir de vous faire l’état de ces aides.......

    • 27 mars 2013 à 11:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à androy

      Androy,
      Les aides pour les élections ne sont pas entre les mains des "DIRIGEANTS MALGACHES".
      Ne vous trompez pas de cible,vous êtes aveuglé par votre haine contre le Président Andry Nirina RAJOELINA,Président de la Transition et Chef d’Etat de MADAGASCAR.
      Cordialement.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 27 mars 2013 à 11:45 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Heureusement ! devant un tel népotisme et corruption un regret ou reproche ???

    • 27 mars 2013 à 19:36 | androy (#1704) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ah bon ? ces aides financières sont entre quelles mains alors....quand les dirigeants Malagasy demandent des aides financières à la CI , rassurez moi qu’elles n’arrivent pas entre les mains d’autres pays...ou bien je commence à me poser de questions sur mon état mental.

    • 27 mars 2013 à 20:26 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à androy

      Androy,
      Ne vous inquiétez pas ,ils sont là (-les touristes internationaux pour veiller à ce magot du financement des élections à Madagascar-).
      un exemple simple :
      - pour l’informatique,y-avait-il un appel d’offre public ?
      Bientôt pour imprimer les listes des candidats (-liste unique-),il pourrait échapper aux imprimeurs malgaches pour tel ou tel prétexte.
      Si la COI s’immisce (-s’ingère-) dans les affaires électorales de Madagascar,ce n’est pas pour les beaux des Malgaches.LA FINANCE INTERNATIONALE....
      Arrêtez de critiquer,sans cesse, nos "DIRIGEANTS",même s’ils ne sont pas élus.
      Allons aux élections de 2013 pour nous débarrasser de tous ces étrangers.
      MADAGASCAR AUX MALGACHES.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 27 mars 2013 à 21:27 | androy (#1704) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      - Pourquoi débarasser de tous ces étrangers comme vous dites ? je ne partage pas du tout votre vision , aucun pays moderne ne se permet de vivre sans ouverture vers le monde .
      - A croire que les cadres Malagasy à vous lire ont tous cette orgeuil mal placé de repousser les étrangers avec la main gauche mais ouvre en grand la main droite pour quémander (vola vazaha) misaotsy.

    • 28 mars 2013 à 01:00 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      " Arrêtez de critiquer,sans cesse, nos « DIRIGEANTS »,même s’ils ne sont pas élus " & putschistes , en plus d’ incompétents ... C ’est inadmissible de mettre en péril la médiocratie de la sorte Mr Androy honte / vous !

      Heureusement que le Verges du 9/3 est arrivé ...

      EH VOUS ! , vous " arrêtez " quand : de soutenir les voleurs , les dictateurs , d’ etre en admiration devant l’ incompétence et la médiocrité depuis 50 ans ( à votre image ) !
      retournez -y dans votre " paradis d’ enfer " au lieu de claironner 14 h / Jour : moimoi-zeuzeu et brasser des courants d’ air pour ce " beau Pays " pour lequel vous n’ avez jamais rien fait à part vous " pavaner " devant les consulats et vivre / procuration, en vous faisant photographier à ramasser les détritus ( par amour ) et caqueter comme un perroquet ...
      Coltinant votre mythomanie qui n ’ est plus à démontrer et que personne ne semble avoir retenue, encore moins voulue , vraiment ces ambassadeurs quels nuls de ne pas avoir remarqué quelqu’ un d’ aussi brillant que vous bazil , une ingratitude avec laquelle votre EGO aurait pu grandir en 50 ans ...
      " Bravo " : pour la performance , vous avez de quoi etre fier de vous , à défaut de vous remettre en question & balayer devant et dedans chez vous .
      On ventile rosehefarisoa, ça ne peut que vous oxygéner ce qui vous reste de neurones et chasser les toiles d’ araignées qui vous aveuglent .
      C’est marrant ce que vous dit Haruna , il me semble l’ avoir déjà entendu : pas vous " rien à cirer " ???

  • 27 mars 2013 à 10:59 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Qui d’entre vous se rappelle d’un certain Ratsirahonana ??

    En 1995 , alors qu’il était chef d’état et chef de gouvernement , se targuait
    de résoudre définitivement ce "problème" de criquets

    En ce temps là il fallait 500 000 000 (cinq cents millions) FMG pour éradiquer
    le mal

    En grand seigneur , Ratsirahonana a tapé sur la table et a décreté qu’il accordera 100 000 000 (cent millions)

    18 ans après les ’besoins’ s’élèvent à 41 millions de dollards

    Je laisse aux experts le soin de faire la différence entre 500 millions FMG et
    41 millions de dollards

    • 27 mars 2013 à 11:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Rakotoasitera Fidy

      C’est une affaire qui marche sur le plan international comme "CONTRACTER des assurances sécheresses pour le SAHEL".
      C’est de la FINANCE INTERNATIONALE.,cher RAKOTOASITERA Fidy.
      Chaque année, la demande sera en augmentation,ne vous inquiétez pas,quel que soit le régime au POUVOIR,à Madagascar.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 27 mars 2013 à 11:39 | rabri (#2507) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Qui dit que notre DOYEN BASILE n’est pas intelligent ??? Il a bien compris ces "une-deux" internationales. Et les financeurs internationaux ne vont jamais s’attarder à la lecture de la référence que j’ai citée ci-dessus !!!!!!

      ô ry Fidy ô ! mbola ho ela isika vao tafarina raha izao no mitohy ô !!

    • 27 mars 2013 à 13:16 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à rabri

      Manao zay azo atao eo e !

  • 27 mars 2013 à 13:41 | QUOUSQUE TANDEM (#543)

    Ce sont des criquets manara-penitra !

    • 27 mars 2013 à 15:29 | rabri (#2507) répond à QUOUSQUE TANDEM

      En parlant de norme, n’oublions pas que les criquets font partie des insectes riches en protéines que les asiatiques lancent actuellement sur le marché alimentaire mondial.

      N’oublions pas non plus que chez nous, les criquets tout comme les larves de hanneton se mangeaient bien depuis belle lurette ( zana-dandy ô !!)

    • 27 mars 2013 à 15:54 | Turping (#1235) répond à rabri

      Certainement ,les criquets font parties des insectes riches en protéines que les asiatiques lancent actuellement. Il suffit d’une petite quantité transformée pour couvrir les apports journaliers au quotidien .
      Une certaine alternative face aux pénuries mondiales ,les malnutritions....
      Mais sachez que les asiatiques sont des bons vivants ,des bosseurs ,....
      Ils ont dépassé le stade du sous ’développement ,la famine,.....
      Les criquets en Afrique ,en général les africains n’ont pas les moyens technologiques pour transformer la nature ,ou éradiquer les bêtes nuisibles pourtant comestibles dans la plupart.En grande quantité elles deviennent nuisibles.
      C’est ça le paradoxe.
      Il faut faire toujours recours ,soit au produit chimique que les autres vous vendent sous forme d’aide,soit trouver les moyens technologiques pour transformer la nature en richesse.
      Le mieux c’est d’avoir une autonomie ,des ingénieurs qui travaillent réellement sur des projets pour sortir du sous développement,de la dépendance et guerres politiques stériles et des blabla .
      Les études de l’ ADN et séquençage de ce dernier permettra de faire les tris sélectifs.Tous les insectes et criquets ne sont pas comestibles.

    • 27 mars 2013 à 20:29 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à rabri

      Merci rabri.
      Juste ,j’allais en parler à Q....

    • 27 mars 2013 à 20:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Turping

      Durant une partie de ma jeunesse,nous étions heureux d’aller ramasser des "VALALA" par "GONY"=SAC en jute.

  • 27 mars 2013 à 18:05 | Jipo (#4988)

    Bonjour ,
    " besoin de 22millions de $$ , pour commencer à lutter ???
    et en attendant leur arrivée on regarde les mouches pardon les crickets faire comme la hat : voler ?
    Pour la corruption et prostitution combien de millions faut-il, de villas & 4 × 4 , pour pour que ces " responsables taratasy " bougent leur postérieurs pour la Nation , car pour leur personne , besoin de rien ni de leur montrer ...
    Quant à l’ éducation , la Santé , la sécurité , les moyens de communications combien de milliards comparés à ces insectes : pour commencer à bouger : toujours ce culte de la faute aux autres ...

    • 27 mars 2013 à 20:36 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      Fermez un peu votre "gueule" jupe.
      Allez vous faire "kidnapper" par les islamistes pourqu’on puisse parler de vous.
      Fouttez-nous la Paix.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 27 mars 2013 à 19:00 | Jipo (#4988)

    " Une évaluation de l’impact de la crise acridienne sur les cultures et les pâturages sera réalisée tous les ans pour déterminer le type de soutien dont les ménages agricoles affectés ont besoin."
    Pourrait-on connaitre les émoluments des heureux élus pour cette mission des plus périlleuse ?
    Et si l’ on donnait ces sommes aux chefs de villages et qu’ elles soient distribuées à chaque villageois au lieu d’ etre gaspillée par des parasites adeptes du népotisme ...

    Si le lumineux Flamby pouvait mandater une telle évaluation , / l’ impact de la crise monétaire / les ménages afin de déterminer leurs besoins , avec la participation des spécialistes de Bruxelles, à se demander combien de milliards supplémentaires leurs faut-ils pour mettre les ménages Européens à genoux : Chypre , en est l’ exemple le plus frappant après la Grèce , l’ Espagne , le Portugal et l’ Italie , ( déjà tout le Sud de l’ Europe ) et personne ne bouge sauf pour sauver ces prédateurs qui nous saignent .
    A présent se servir des fléaux subits par la population Malgache pour soit disant se préoccuper de leurs besoins et surtout se gaver / leur dos , est dans la continuité de la même politique , car au cas ou les prétendants seraient incapables d’ évaluer les besoins des ménages ,( chaque année , bien voyons , pourquoi pas à chaque saison ) qu’ ils donnent la parole aux " concernés " avec leurs salaires, pour que ces " commissions soient immédiatement inutiles et donc obsolètes .
    Gaspiller autant d’ argent / le dos & aux yeux des plus démunis, pour engraisser des parasites inutiles , si ce n’ est de la provocation, ça y ressemble .
    Il est beau l’ altruisme quand il s’ agit de penser à soi / la misère de ses compatriotes , une mentalité à peut-etre reconsidérer ? (pour ne pas froisser ces infirmes de la colonisation ) .

    • 27 mars 2013 à 20:40 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      - "UN PARASITE INUTILE DE VOTRE GENRE",n’est-ce pas ??
      Basile RAMAHNEFARISOA-1943
      b.ramahefartisoa@gmail.com

  • 27 mars 2013 à 21:16 | jack-no (#1477)

    Nos amis HATistes ont-ils pris leur journée de récupération aujourd’hui ?

    Dommage, ils auraient pu nous dire ce que la transition à fait depuis mars 2009.

    jacques

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS