Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 12 mai 2021
Antananarivo | 18h18
 

Infrastructure

Entretien des routes

Les suivis des travaux seront rigoureux

mercredi 23 mai 2007 | Lanto

Finis les travaux médiocres ! Ce fut la déclaration du ministre des Travaux publics et de la Météorologie, Randriamampionana Roland, lors de l’ouverture officielle de l’atelier sur la programmation des activités de Fonds d’entretien routier pour la période 2007 - 2008 qui s’est tenue hier à l’Ininfra Alarobia.

La construction et la réhabilitation des infrastructures routières demeurent la priorité de l’ensemble des régions, dans le cadre de la mise en œuvre des MAP régionaux. Ce qui suppose le rôle capital que détient le ministère concerné, d’autant plus qu’il détient les 30% du budget de l’Etat. Les actions seront désormais basées sur la qualité des ouvrages, qui prime face au nombre de kilomètres. Chaque année, 8 000 kilomètres de routes sont concernées par les travaux d’entretien.

Plusieurs mesures sont entreprises pour améliorer les activités du ministère. Il s’agit tout d’abord de trouver les meilleures technologies pour la durabilité des routes, notamment en ce qui concerne les routes en terre, d’étudier l’utilisation des grès bitumeux de Bemolanga et de Tsimiroro en partenariat avec le laboratoire national des travaux publics et de consolider le suivi-évaluation des travaux.

Renforcement des coopérations et communications

Par conséquent, il faut faire en sorte que les marchés soient attribués à des entreprises et bureaux d’étude agréés et compétents, donc de renforcer les capacités des PMEs. L’amélioration de l’utilisation des fonds dans le cadre des coopérations avec les bailleurs de fonds, au niveau bilatéral constitue aussi un domaine privilégié. Pour la mise en œuvre des travaux pour le développement du Sud-Ouest, un des sept points focaux du ministère, Randriamampionana Roland a souligné que des visites sur terrain ont été déjà effectuées. Et, force est de constater que beaucoup de travaux sont à réaliser, mais il revient à chaque région de définir leurs priorités pour leur développement.

D’ailleurs, la communication entre la centrale et les directions régionales des travaux publics sera renforcée pour atteindre les objectifs du MAP. Les directeurs des directions régionales des travaux publics (DRTP) étant des ingénieurs d’appui aux régions. A propos de la transition avec les directions provincMales, elle devrait être à terme dans un délai de trente mois. Des possibilités sont concevables, entre autres, la dissolution des six directions provinciales, ou leur maintenance mais sous une autre dénomination, et ce, afin d’assurer la coordination des antennes régionales.

Enfin, le social n’est pas en reste. D’ici juillet 2007, les cantines seront restaurées, compte tenue de la nouvelle disposition relative aux horaires de travail.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS