Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2022
Antananarivo | 12h27
 

Société

Ministère de la justice

Les salaires d’une cinquantaine de greffiers grévistes coupés

jeudi 24 novembre | Mandimbisoa R.

La tension pourrait s’intensifier à nouveau entre le ministère de la Justice et le syndicat des greffiers de Madagascar. A la suite de la grève de trois semaines observée par les greffiers, cinquante six d’entre eux ont vu leur salaire coupé pour ce mois de novembre.

D’après, Alain Michel Randriamaro, président du syndicat des greffiers, le ministère de la justice n’a pas respecté les procédures dans cette suspension du solde. Les greffiers concernés auraient dû passer au conseil de discipline avant une telle sanction, de même le ministère de la justice n’a le pouvoir que de donner un avertissement ou un blâme, les sanctions du deuxième degré comme la suspension de solde ne devront être prononcées que par l’autorité investie du pouvoir de nomination c’est-à-dire le ministère de fonction publique, après avis du conseil de discipline, rétorque Alain Randriamaro. Le syndicat entend ainsi faire un recours au Conseil d’Etat pour annuler cette décision.

Les greffiers ont décidé de faire une trêve après trois semaines de grève durant laquelle ils ont revendiqué leur versement dans un corps de fonctionnaires. Depuis le 2 novembre, ils ont repris le travail. ils ont donné un délai de trois mois pour que le ministère de la justice puisse mettre en œuvre les solutions à leur revendications. Ils se sont alors donné rendez-vous au mois de février 2023 pour constater les avancées de la situation. Ce nouveau rebondissement risque toutefois de raviver la tension entre les deux parties, surtout si le Conseil d’état donne raison au ministère de la justice.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 25 novembre à 12:13 | lé kopé (#10607)

    La prise de pouvoir du Laitier en 2002 , n’a jamais été du goût de La France , qui a du abdiquer devant la reconnaissance précoce des Etats Unis ,pour le nouveau régime . En envoyant l’ancien Premier Ministre Dominique de Villepin , reconnaître la défaite de leur Poulain , le flibustier a compris que la partie était perdue , et a dû se contenter d’un avion Spécial pour sauver ce qui lui restait de sympathisants, pour revenir en 2009, avec les mêmes méthodes , mais un fantoche à sa place. En tout cas , la situation actuelle est une preuve flagrante , que la souveraineté que nos Dirigeants tentent de claironner , n’est qu’u feu de paille , et que l’allégeance aux grandes puissances est une Réalité . Pour ceux qui sont encore sceptiques , depuis les évènements de 1947 , où les patriotes ont été remplacés par les collaborateurs (PADESM) , la conduite de ce Pays a toujours été entre les mains de ces derniers , sauf entre 2002 , et 2009 . Les tractations qui s’organisent actuellement à Paris , sont en train de poser les jalons pour une troisième voie . Mais si ces négociations ne sont qu’une reconduite au pouvoir des anciens Politicards, le peuple Malagasy sera encore une fois la victime . En tout cas , elle démontre que des solutions sont en cours dans les locaux feutrés de la rue Monsieur . Faut il alors s’étonner que les aides substantielles accordées à notre Pays , ne sont qu’une mise en scène , pour nous pervertir, et accaparer un peu plus nos ressources ? Il est de notoriété publique de savoir qu’à partir du moment où nous bénéficions de ces prébendes , nous ne pouvons plus ni intervenir , ni avoir une quelconque liberté dans la conduite des affaires de l’Etat. Pour être plus précis , le report de cette convocation des Dirigeants de Transparency International , sine Die, est un aveu de complaisance , sinon de faiblesse ,face rouleau compresseur qui nous dicte ses lois . En tout cas , dans un Pays où le sens des valeurs est inversé , et où la spéculation et les malversations sont les mamelles de notre société , il n’est pas trop tard de revenir aux réalités . Le procès de la tuerie dans un stade le 28 Septembre en 2009 en Guinée , qui met en cause le gouvernement de transition de l’époque , ressemble à s’y méprendre à notre situation en 2009 , qui s’est terminée par un massacre et en tirs croisés , causant la mort de dizaines d’innocents à Ambohitsirohitra. Bref , l’Histoire est un éternel recommencement , et ceux qui volontairement l’oublient , paieront tôt ou tard un lourd tribut . Il est temps de s’attaquer à toutes les formes de corruption qui gangrènent notre Pays , et Transparency International fait partie de ceux qui œuvrent dans cette direction .La Patrie est sacrée (Masina ny Tany Ndrazana ).

    • 25 novembre à 12:25 | lé kopé (#10607) répond à lé kopé

      Erreur , ce post est dédié au report de la convocation de Transparency International , mais non à ce sujet . Désolé pour cette mauvaise manipulation.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS