Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 19h50
 

Forces Armées

Forces armées

Les quatre Chefs d’État-major reçoivent leurs drapeaux

mardi 23 juin | Mandimbisoa R.

La restructuration de l’armée malgache est en marche. Après l’atelier organisé à Ivato en janvier, la nomination des quatre chefs d’Etat-major pour chaque branche de l’armée, en voici, arrivée au stade de remise de drapeaux à ces responsables. La cérémonie, hautement symbolique ayant marqué un tournant dans l’histoire de l’armée malgache, a eu lieu hier dans le camp du 1er RTS à Fiadanana, en présence du président de la République.

Au cours de la cérémonie strictement militaire, le Chef d’Etat-major des Armées le général de division Jean Claude Rabenaivoarivelo, le Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre le général de brigade Jean-Aimé Rakotoniaina, le Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air le général de brigade Aérienne Ratiarivelo Ellis Radona ainsi que le Chef d’Etat-major de la Marine Nationale le capitaine de vaisseau Jacky Honoré Ga ont reçu les drapeaux de leurs organismes militaires respectifs. Pour rappel, cette restructuration de l’armée a été mise place dans le cadre des défis et objectifs fixés par Andry Rajoelina dans la politique générale de l’État notamment pour une armée plus proche de la population.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 23 juin à 10:03 | Isandra (#7070)

    Andry Rajoelina : « Je suis fier de remettre les drapeaux aux chefs des quatre états-majors de l’armée Malagasy. Notre armée joue un rôle essentiel dans le maintien de la paix, de la stabilité et la sécurité des biens et des personnes. Grace à la restructuration en cours, elle participera également au développement de Madagascar. Saluons sa mobilisation aux côtés de la population pendant l’epidemie de #Covid19. En cette année du 60eme anniversaire du Retour de l’Independance et de l’armée Malagasy, c’est aussi nos soldats que nous célébrons et leur engagement pour la patrie. »

    • 23 juin à 10:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      N’oublions pas aussi c’est notre dernier rempart, sans leur soutien la révolution du peuple Malagasy n’aurait pas pu réussir et faire démissionner le despote/spoliateur de l’époque.

    • 23 juin à 15:21 | saint-augustin (#9524) répond à Isandra

      ISANDRA,
      Retablissons les bérets verts pour l’agriculture ainsi au moins l’armée aura une autonmie alimentaire, une alimentation équilibrée pour lutter contre l’obésité morbide,
      Le Génie civile pour construire des routes et des ponts, les panneaux solaires ,
      La marine nationale pour la sécurité des nos côtes pour la lutte contre des trafics de de tout genre,
      L’armée de l’air pour sécuriser tous les aéroports et survoler régulièrement le territoire et nos côtes,
      Je m’excuse si c’est déjà fait ou dans le tuyau comme on dit.

  • 23 juin à 11:55 | Vohitra (#7654)

    Un pays avec plus de 500 Généraux et 77.6 % de population pauvre, miné par le ravage de la peste, le paludisme et la famine et sous alimentation…et la fréquence élevée de banditisme urbain et rural…

    Quel promptitude à restructurer une armée pour un régime ayant fait ses écoles politiques dans la rue dont la stratégie pour la conquête du pouvoir a été basé sur l’organisation d’une rébellion ouverte dans les casernes au détriment de la notion d’un « Etat » et de la « République » ?

    Dans les anciennes colonies françaises du continent africain, les forces de sécurité et de défense sont devenues à tout moment des menaces certaines pour la vie et la stabilité démocratique, et la paix sociale compte tenu de leur forte propension à s’immiscer dans la vie politique en contrepartie d’une intervention dirigée pour faire peser la balance dans l’expression des choix populaires en faveur des plus offrants…et des régimes disposés à laisser la participation des armées dans la capture économique des ressources de l’Etat…

    Des anciens rebelles au pouvoir…c’est la réalité poignante pour de nombreux pays africains…et l’image que l’occident retienne souvent de l’Afrique, c’est un officier bedonnant tenant un fusil à la main en train d’envahir un lieu dans le cadre d’une répression politique en train de martyriser tout un peuple…

    La restructuration de notre armée ne pourra se faire que dans le cadre d’une mission assignée…par un système politique décentralisé et au service du peuple, uniquement pour le peuple…mais jamais au service d’une révolution colorée, rouge et/ou orange…

  • 23 juin à 12:43 | ratiarivelo (#131)

    APRES ny 2009****ny MIARAMILA ka hatramin’izao , izany hoe : rehefa nahavita ny fanonganana an’iR8 i DOMELINA : na i Andry Nirina Rarjoelina na DJ no hafantarany BESINIMARO **** dia tena MIARAMILA POTAKA***ny JENERALY dia grade KAPISILY***jereo ny fihetsik’i Richard BOMBA***** dia tena MARINA ny ANAO rtoa-Be ISANDRA avy any IKALAMAVONY : fa tena dernier rempart i ra-PRESI****vary manta Mpanome fanantenana paokaty***dia izao indrayhono : fa hanokatra Usine ho famokarana : TRAMWAY**** ny WERAWERA no betsaka....! ny CORONA++++mbola tsy voafehy alefa ra-PRESI+++mak-BAHOAKA****na dia eo aza ny fanotana-FADY+++++ALEFAAAAAAAAAA aza hajanona ra-PRESI++++FAVY ny KOSY E ???? raha TSY**** MIHINAN****jiaby aza avela ! samy tsara !

    • 23 juin à 14:57 | andriaharimanana (#9331) répond à ratiarivelo

      zay ndray no tsy hitako ! jeneraly kapisily ! ahaha .f’hita fa betsaka kokoa ny gradés (aux frais de l’état et sur le dos de la populace) noho ny miaramila ! sao de manafika kosa aza ny komoriana ka aleo mitandrina ! ny delestage aza tsy réglé de usine, tramway...ve ? laikely ty de tena mitonatonana, revy eny ambony tamboho fotsiny ! mais plus c’est gros, mieux ça passe !

  • 23 juin à 14:03 | kartell (#8302)

    Rajoelina a très vite intégré que l’armée était l’élément clé pour durer au pouvoir, initié en cela par son vieux mentor qui, lui, avait fait de ces militaires, une armée mexicaine en l’inondant de généraux de rente....
    Aujourd’hui, il est en train de la peaufiner en la segmentant pour répondre aux égos des militaires tout en mettant en application la vieille méthode du « diviser pour mieux régner « afin de se constituer une assurance de principe, en étant persuadé que de cette manière, il serait mieux informé en cas de dissidence d’un des corps ainsi constitué, prêt à défendre son pré-carré vis à vis de la concurrence...
    La leçon de 2009 a été retenue 5/5 d’autant qu’il en avait été le grand gagnant ...
    Mais au delà de cet aspect très symbolique de la démarche, cette initiative n’a rien d’anodine bien au contraire ..
    La volonté affichée à cette occasion est claire, Rajoelina veut faire de sa gouvernance un pouvoir musclé où l’armée constituera une garde prétorienne, corvéable à merci, et incontournable machine à imposer ses décisions au nom d’une unité nationale très personnelle....
    D’ailleurs, à la veille de ce 26 juin, Rajoelina lui a donné carte blanche à l’occasion de ce soixantième anniversaire pour faire une démonstration de force afin d’impressionner et de démontrer qu’il faut compter sur elle et sur son chef suprême pour maintenir le pays dans une spirale de vainqueur mais surtout de discipline, la sienne....
    Chacun pourra mesurer le fossé qui se creuse entre un pouvoir résolument obsédé par cette force omniprésente et une société davantage préoccupée par des considérations d’un quotidien, bien moins chouchouté !...
    L’incompréhension est en train de s’installer entre gouvernants, aux ambitions rigides et administrés serviles qui voient s’éloigner de plus en plus leurs espoirs d’une société meilleure, aux priorités bafouées....

  • 23 juin à 17:22 | ASSISE (#10453)

    ===N’oublions pas aussi c’est notre dernier rempart, sans leur soutien la révolution du peuple Malagasy n’aurait pas pu réussir et faire démissionner le despote/spoliateur de l’époque.===

    Despote/Spoliateur : sao miteniteny foana ? 1972, 1991, 2002, 2009 malalaka ny safidinao ry I.andra, iza amin’ireo daty ireo no tianao ambara ?

    Raha 1991 sy 2002 dia ilay CONSEILLER ankehitriny. Ilay namorona revôlisiôna tratran’ny revôlisiôna ?

    Raha 2009 dia ilay CONSEILLER ankehitriny, ilay nampanao revôlisiôna ?

    Tsy mbola mazava koa ny andraikitr’io CONSEILLER ankehitriny io tamin’io 1972 io na taty aoriana kely (1975).

    Andeha hatao hoe miaramila revôlisiônera ny antsika e ! Metimety kokoa izay fiantso azy izay.

    Ny tsy azo adinoina kosa, tsy nandray anjara mivantana ny miaramila tamin’ny 2002.

    An’iza angaha io Tafika io ?

    Daty revôlisiôna maromaro ireo ka iza aminao ilay Despote/spoliateur ?

    Ekena ny lanona, fa fotoanany ve izao ? Sa efa voafehy ny valan’aretina ka aleo milanonana amin’izay ? Milay io lanonana miaraka amam-paty io ka.

    Alahelo an’ilay tsy milanonana 60 taona ve no nanesorina ny fihibohana ?

    L’idée du déconfinement progressif est de barré la route aux critiques pour les festivités en vue. C’est un sentiment.

  • 23 juin à 17:39 | ratiarivelo (#131)

    Ny MPITONDRA-Filou : be lavan-KORONA @ny fitroana COCAINE*****izay no mahatonga AZY : manao REVIN-GADRA*** henjana anie ry ZAREO ny METIER ny : DJ EEEEE *** !!!

  • 23 juin à 17:41 | ratiarivelo (#131)

    Ny MPITONDRA-Filou : be lavan-KORONA @ny fitroana COCAINE*****izay no mahatonga AZY : manao REVIN-GADRA*** henjana anie ry ZAREO ny METIER ny : DJ EEEEE *** !!! any ka tsy fantany intsony izany : MANOTA FADY*** ??

  • 23 juin à 17:43 | ratiarivelo (#131)

    Ny MPITONDRA-Filou : be lavan-KORONA @ny fitroana COCAINE*****izay no mahatonga AZY : manao REVIN-GADRA*** henjana anie ry ZAREO ny METIER ny : DJ EEEEE *** !!! any ka tsy fantany intsony izany : MANOTA FADY*** izay fombafomba ny MALAGASY foko :18 dia hifirany***

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS