Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 novembre 2021
Antananarivo | 20h02
 

Culturel

Il y a 78 ans…

Les idoles d’Andriambodilova furent vaincues

lundi 10 septembre 2007 | Razaka O.

Le Fifohazana SAFIF /FJKM, mouvement de Réveil spirituel affilié au Synode Antananarivo Andrefana, a commémoré comme chaque année, samedi dernier, les événements messianiques qui se sont manifestés à Anosisoa et Anosivavaka le 8 septembre 1929.

Défi lancé par voie de média. Les idoles du souverain Andriambodilova (vazimba d’Antehiroka) sont jalousement gardées et manipulées par un certain Ramiaramanana alias Iombonimanana. Ce dernier, un homme au caractère sinistre et lugubre, a en effet lancé dans les journaux de l’époque un défi envers la communauté chrétienne le 7 septembre 1929 : « Hampiady andriamanitra i Ramiaramanana sy ny Kristiana » (le dieu des païens affrontera le Dieu des chrétiens). Cette nouvelle parue dans les journaux a semé la psychose et la panique dans les rangs de la population christianisée d’Antananarivo, et a animé l’euphorie au sein des partisans du culte traditionnel. Selon des sources écrites de l’histoire du Revival malgache, Bâba Rajaofera Daniel, en provenance du temple luthérien de Vatotsara (Antsirabe), est venu évangéliser à Antananarivo ce jour là. Sa seule présence a suffi pour drainer une foule innombrable partout où il prêche. Il est convié par les Pasteurs des temples réformés de Betafo et d’Anosivavaka dans un dessein de démythifier les rumeurs et les malaises sociaux engendrés par les invectives d’Iombonimanana. Bâba Rajaofera a accepté d’honorer le rendez-vous afin de relever le défi. En résumé, les interventions appuyées de cantiques et d’études bibliques assorties d’intenses prières que Bâba Rajaofera a perpétrées au temple d’Anosivavaka devant une myriade de chrétiens ont mis fin aux idoles du souverain vazimba Andriambodilova.

Miracles et fléaux

Des manifestations du Saint-Esprit sous diverses formes inhabituelles sont apparues à Anosivavaka. Cet événement insolite est vu et approuvé par des milliers de témoins (intense lumière blanche insupportable à voir reliant la voûte céleste et le clocher, arc-en-ciel sur le lieu très saint, fumée blanche inodore émanant de l’autel, un soleil de minuit de court instant au nadir éclipsé progressivement par la lune d’un couleur rouge sanguinolente avant de s’éteindre…). Par contre, des fléaux comme ce fut le cas d’Egypte pharaonique au moment où le Seigneur a voulu libérer les fils d’Israël, sont tombés du côté des païens au sein du doany (moustique, décès, peste du bétail…) et ont pulvérisés les actions et intentions malveillantes, ainsi que la velléité belliqueuse de Ramiaramanana.

Le Bureau national du SAFIF/FJKM dirigé par le Pasteur Rakotoarimanana Arijaona a procédé au sacre de 51 nouveaux Mpiandry émanant des différentes paroisses. La promotion est baptisée « Siloama », nom tiré du slogan extrait de l’Evangile selon Saint-Jean (chap 9 verset 7) « Va te laver à la piscine de Siloé ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS