Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 12 décembre 2019
Antananarivo | 14h08
 

Société

Projet Tanà-Masoandro

Les habitants d’Ambohitrimanjaka s’opposent au remblayage de leurs rizières

lundi 16 septembre | Arena R.

Les habitants d’Ambohitrimanjaka ont manifesté samedi leur inquiétude face au projet « Tanà-Masoandro » du président de la République. Dans le cadre de la réalisation de ce projet, le remblayage d’environ une centaine d’hectaires de rizières serait prévu dans la plaine d’Ambohitrimanjaka. Les agriculteurs s’y opposent. Ce qu’il faudra faire est d’augmenter la surface rizicole pour lutter contre l’insécurité alimentaire et pour parvenir à une autosuffisance alimentaire. La réduire serait, disent-ils, une « Initiative pour l’Extermination des Malgaches », ironisant l’IEM ( Initiative Emergence de Madagascar) du président.

80% de la population de cette commune située dans le district d’Ambohidratrimo sont agriculteurs. Remblayer leurs rizières affecterait certainement leurs activités et réduirait la production rizicole de cette plaine qui nourrit non seulement les agriculteurs mais aussi les villes et communes environnantes. Les activités connexes à la riziculture et la pisciculture qui se développe très bien dans cette commune, risque également d’être perturbé.

« Ce que nous sommes en train de contester est le remblayage, voire la destruction des rizières par rapport à ce projet Tanà-Masoandro en soi  », explique une mère de famille qui suggère, comme l’ensemble des manifestants de réaliser les projets ailleurs, dans des zones non cultivées, non exploitées qui restent encore très nombreux à Madagascar. « Le domaine de Soamandrakizay vient d’être aménagé, pourquoi ne pas réaliser ce projet dans cet endroit et pourquoi vouloir détruire nos rizières ? », s’interroge même une autre habitante d’Ambohitrimanjaka.

En s’adressant particulièrement au président de la République, une autre habitante de cette commune rappelle : « Vous avez promis dans votre Velirano N9 l’augmentation de la surface rizicole à Madagascar afin que le peuple ne souffre plus de malnutrition et pourquoi voulez-vous actuellement remblayer nos rizières ? » Sur un ton plus dur et menaçant, un propriétaire a lancé qu’il n’accepterait jamais le remblayage de ses rizières même si le sang devait couler dans cette plaine. Pour ces manifestants, la plaine d’Ambohitrimanjaka, c’est leur vie et constitue un avenir pour leurs enfants.

Les autres inquiétudes des agriculteurs reposent sur leur éventuelle indemnisation si le projet est maintenu. Les explications reçues sur place affirment qu’une frange de cette population faute de régularisation ne serait pas en possession des titres de propriétés des rizières souvent hérités de leurs aïeux. «  Actuellement, il n’est plus possible de demander des certificats juridiques pour ces terrains, autrement dit nous ne pouvons plus justifier qu’ils nous appartiennent légalement  », regrettent certains propriétaires. Une situation qui risquerait de profiter à ceux qui veulent s’accaparer de ces rizières facilement, affirment-ils.

« Tanà-Masoandro » est un projet de nouvelle ville mixte à Antananarivo. Elle sera implantée dans l’Atsimondrano sur une superficie de 1000 ha. Une grande avenue de 3,6 km traversera la ville par une ligne à double sens de 4 voies. 50 ha seront dédiés aux locaux des ministères ainsi que des institutions administratives. Parmi les nombreux édifices qui planeront sur la ville, une zone résidentielle sera érigée sur 200 ha avec des logements pouvant accueillir près de 200 000 habitants dont 150 ha destinés aux logements en faveur des familles de la classe moyenne, ainsi qu’aux logements sociaux attribués aux familles défavorisées. Dans tous les cas, entre les défenseurs de ce projet phare de l’IEM et ses détracteurs, la bataille ne fait que commencer.

104 commentaires

Vos commentaires

  • 16 septembre à 08:16 | Isandra (#7070)

    Il y a une connotation politique derrière cette contestation. Les adversaires de ce régime savent que les promesses présidentielles se réalisent à grand pas, ils essaient de mettre des embûches pour les freiner, voire empêcher.

    Mais, ce qu’ils ne savent pas ce régime est déterminé à les réaliser quoi qui se passe.

    • 16 septembre à 08:31 | danzrabeza (#10725) répond à Isandra

      déjà est-ce que ces gens sont vraiment propriétaire du terrain ? s’ils possèdent un certificat de situation juridique ils seront bien indemnisés bien sûr, autrement ce sera difficile d’obtenir gain de cause, le projet va se réaliser malgré toutes les manœuvres malsaines visant à le bloquer.

    • 16 septembre à 10:00 | rayyol (#110) répond à Isandra

      C est toujours comme cela tout est a vendre ceux qui n ont pas de titre veulent de l argent Tout comme Toliara sands Ce n etait pas suppose se realiser et maintenant Construction des installations en 2020 et 750 futur employes envoyer se parfaire pour 2 ans au Kenya Que du bla bla
      Pour avoir déjà vécu ces situations
      Je peux dire rien n arrête l expansion et ce n est pas demain la veille meme pas la peine de discourir inutilement sur ce sujet n en vaux pas le peine Pourquoi l espace devient de plus en plus exigu sur notre planète et la population de plus en plus nombreuse
      C est aussi simple que cela
      Pas besoin de hautes etudes et d être un intello pour comprendre cela
      Ceux qui ont investi et qui investissent sur le terrain sont sur de toujours gagner Cela je l ai comprit il y a longtemps

    • 16 septembre à 10:02 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      @Isandra 16 septembre à 08:16
      « Il y a une connotation politique derrière cette contestation »

      FAHENDREM-BAHOAKA manoloana ny kitoatoa ataon’ny mpitondra, ireo fanehoan-kevitra ireo ka TSY MISY IDIRAN’izay hoe pôlitika (na ilay antsoina amin’ny teny frantsay hoe « POLITIQUE POLITICIENNE » tena mahavanana ny mpitondra fanjakana sy ny mpilalao pôlitika eto amintsika izany). Aoka hotsarovana ihany koa ny KABARY FANAON’ANDRIANAMPOINIMERINA mba handraisana fampianarana.

      - « le remblayage d’environ une centaine d’hectaires de rizières » :
      « Les AGRICULTEURS s’y opposent. Ce qu’il faudra faire est d’AUGMENTER LA SURFACE RIZICOLE pour lutter contre l’insécurité alimentaire et POUR PARVENIR à une AUTOSUFFISANCE alimentaire. La RÉDUIRE serait, disent-ils, une « Initiative pour l’EXTERMINATION des Malgaches »...[IExM !]

      - « Ce que nous sommes en train de contester est le remblayage, voire la DESTRUCTION DES RIZIÈRES par rapport à ce projet Tanà-Masoandro en soi », explique une MÈRE DE FAMILLE .

      - « Le domaine de Soamandrakizay vient d’être aménagé, pourquoi ne pas réaliser ce projet dans cet endroit et POURQUOI VOULOIR DÉTRUIRE NOS RIZIÈRES ? », s’interroge même une autre habitante d’Ambohitrimanjaka.

      - « Vous avez promis dans votre Velirano N9 l’AUGMENTATION DE LA SURFACE RIZICOLE à Madagascar afin que le peuple ne souffre plus de malnutrition POURQUOI voulez-vous actuellement remblayer nos rizières ? »

      Ny VALIN’ireo fanontanian’ny mponina ireo angamba no misy AMBADIKA pôlitika MAMOHE-DOZA ny firenena . : « TANAM-BAO » ho an’ny OLON-KAFA FIRENENA - Vazaha mihodi-potsy-Karana-Arabo Silamo-Sinoa, sns, sns - no haorina ( tsy izany rahateo va re no nanokafana ambasady atsy RYAD-ARABIA SAODITA !?) MANJANAKA sy HANJANAKA an’i Madagasikara, izay efa manjakazaka rahateo ankehitriny. Ka tsy hahagaga raha MAMPANORINA MINISTERA VAOVAO - maoderina « manara-penitra » HIASANY izy ireo satria IZY ireo no hitondra MIVANTANA an’i Madagasikara amin’izay atsy ho atsy ! [Zahao tsara : « Ylias Akbaraly-Sipromad. L’Homme le plus riche de Madagascar (Forbes). » Publié le 1 mars 2016
      https://mcmparis.wordpress.com/2016/03/01/ylias-akbaraly-sipromad-lhomme-le-plus-riche-de-madagascar/
      « Après Ylias Akbaraly :
      « Hassanein Hiridjee, le karana multi milliardaire, qui ambitionne de devenir le "ROI DE MADAGASCAR" de Madagascar |

      VAO MAINKA HITOMBO KOA NY VOLA MIDITRA ANY AN-KITAPON’NY KARANA MPANAFATRA VARY !

      Mahatsikaiky ihany ilay hoe : « une zone résidentielle sera érigée sur 200 ha avec des logements pouvant accueillir près de 200 000 habitants dont 150 ha destinés aux logements en faveur des familles de la CLASSE MOYENNE ». Efa hatramin’ny nanjerana an’Itpkl Tsiranana tamin’ny 1972 no FOANA IZANY HOE « CLASSE MOYENNE » MALAGASY izany eto Madagasikara, fa MITRONGO VAO HOMANA sy KAFORO daholo sisa ny be sy ny maro amin’ny tompon-tany Malagasy izay ROAHINA rahateo amin’ny tanin’ny Razany. Ary mbola hihoatra ny taranaka mandimby anankiray ny haharetan’izany toe-pahantran’ny Malagasy sy ny firenena Malagasy ...raha tàny ka mbola hisy ihany izany hoe Malagasy izany. Fa angamba kosa « CLASSE MOYENNE-OLON-KAFA FIRENENA ATAO IMPORTATION no kendrena hipetraka amin’ireo trano mivelatra amin’ny 150 ha » ireo.

    • 16 septembre à 10:09 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lysnorine,

      Mba alefaso lavitra ny fisainana,

      Raha resaka vokatra vary indray, tsy sompitr’i Gasikara mihintsy io toerana io, na Antananarivo akoriny aza, satria na ny vokatra miakatra eo aza tsy mahavelona sy tsy maha vita taona ny olona mamokatra azy eo akoriny, satria zara raha mamokatra 2-3 tonnes/ha, kanefa ny herim-po sy vola lany teo be dia be.

      Noho izany azahoana tombony lavitra ny fanaovana tanana sy fametrahana orin’asa eo amboniny, mba hampandrosoana ny faritra, sy ny firenena. Asa be dia be no haterak’io avy eo, ary ny olona hamorona orin’asa eo, olona avy eto an-toerana no hampiasainy, ary handoa hetra hoan’ny tanana sy ny firenentsika.

      Raha tena te hamoka-bary manara-penitra isika, dia any amin’ny toerana mamokatra sy midadasika kokoa, ary mety indrindra hanaovana izany.

    • 16 septembre à 11:40 | manga (#6995) répond à Isandra

      Isandra,
      c’est la bouche qui parle ou c’est le q qui se fait sentir ?

    • 16 septembre à 12:05 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Manga,

      Faites votre calcul.

      Le projet sera sur un terrain de 1.000 Ha, si le rendement actuel de ces rizières est de 3t/ha par an, ce qui nous donne une production totale de 3.000 T, avec 2.500 Ar le kilo, 7,5 Milliards Ar(1.8 Millions d’Euros) de chiffre d’Affaires par an. En matière d’emploi, on estime qu’un hectare peut engager en plein temps 1 personne, cela nous donne 3.000 emplois.

      Alors que ce projet nous rapportera cent fois plus et créera plus de 200.000 emplois.

    • 16 septembre à 12:35 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Ny mifanohitra @ izany mihitsy no zava misy, satria efa tsy misy mamatsy vola ihany, zara aza misy manakana, fa mety aloha ilay tetika, manodidina 20 km eto dia efa midadasika ny tany azo hanorenana, manahirana be ny mivadika raha toa any no nanao fampanantenana, ilay "à grand pas" efa lasa hatsikana , tsy dia asiana resaka be intsony, "grande vitesse" comique

    • 16 septembre à 12:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lanja,

      Zara aza misy manohitra amin’ny ahoana indray ity ?

      Raha nisy ny symbole naha lany an-dRajoelina teo dia an’isany io tetik’asa io, ka tsy maintsy hanao ny fomba rehetra izy hahatanterak’azy. Fantatran’ny tsy tia azy izany, dia io mitady ny fomba rehetra hanakan’azy io.

      Ny an’isany mpitarika an’ireo anie fantatray JLR izay mpitsikera izay ataon’ity fitondrana ity isan’andro amin’ny facebook.

    • 16 septembre à 12:50 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Isandra
      Pour avoir remblayé moins que ça vous avez diabolisé Ravalo et aujourd’hui même pas honte vous justifiez le remblai des rizières des pauvres paysans comme vous aimez bien le dire du temps de ravalo. Qu’est ce qui s’est passé, et surtout ne venez pas raconter que ravalo l’a fait pour son intérêt personnel car c’était prévu pour faire un abattoir municipal à l’époque

    • 16 septembre à 12:52 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Isandra,

      Vous êtes en train de faire une erreur monumentale !

      Vous raisonnez en terme de chiffre d’affaires et de nombre d’emplois crées, comme si la société est une entreprise privée, comme si vous voulez privatiser la notion et essence du développement humain.

      Sache qu’un développement initié par un pouvoir politique devra susciter un changement, et ce changement pour réussir dans ses objectifs et buts, devra être basé sur un contrat social afin de s’ériger comme étant un projet de société internalisé et approprié par ses bénéficiaires, garant de sa durabilité et de l’avènement de ses retombées socio-économiques.

      Ici, la situation est la survie d’une frange de la population, le maintien de leur vie en tant qu’humain mais pas essentiellement sur le plan d’une rentabilité financière et économique.

      Honte à vous !

    • 16 septembre à 12:57 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lanja,

      Raha ny momban’ny famantsiam-bola dia efa ao anatin’ny loi de finance rectificative ny momban’io.
      http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2019/05/17/loi-de-finances-rectificative-2019-un-budget-de-8-607-milliards-dariary-pour-la-realisation-des-velirano/

    • 16 septembre à 13:13 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      "Ici, la situation est la survie d’une frange de la population, le maintien de leur vie en tant qu’humain mais pas essentiellement sur le plan d’une rentabilité financière et économique".

      Sachez que la plupart des propriétaires de ces rizières ne vivent que de ces rizières, ils ont d’ autres activités. ces rizières ne sont que source des revenus supplémentaires.

      Tout cela est déjà prévu dans la politique d’indemnisation, soit échange, soit des indemnisations pures et simples,...

    • 16 septembre à 13:22 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Dahalo,

      Et qui prétend aujourd’hui le propriétaire de ces terrains remblayés ?

    • 16 septembre à 13:51 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Isandra,

      Je crois savoir que vous êtes la descendance d’un peuple ayant hérité d’une civilisation rizicole, et exprimer ainsi des points de vue minimaliste et dégradant et avec condescendance vis-à-vis d’un peuple de rizières s’accrochant à maintenir un système agraire conforme à ses modes de vie, tout cela ne traduit que votre reflexe matérialiste et égoïste, rien que des propos qui mettaient en exergue une volonté d’exclusion et de prédation.

      Le rendement actuel in-situ de 3 tonnes par hectares n’est que le reflet d’une stratégie anti-risque adopté par les riziculteurs, c’est le rendement obtenu avec le niveau d’intensification permis par le système de production adopté tenant compte des facteurs socio-économiques disponible pour le moment au sein des exploitations paysannes.

      Avec un accès au financement adéquat et des techniques de production améliorées, un rendement optimal de 10 à 12 tonnes par hectare est possible et faisable et ne ressort pas du domaine des rêves.

      La maitrise d’eau associée à l’utilisation de variétés améliorée sera la base de d’un bond réaliste en terme de productivité. Une meilleure gestion de la fertilité organique des sols tourbeux accompagnée d’une bonne préparation du sol avec enfouissement ne font qu’accélérer l’expression d’un bon potentiel de rendement à l’échelle paysanne, et je vous le dis, l’apport d’un minima d’engrais azoté même en pépinière constitue une chance de succès indéniable. La maitrise progressive du système SRI fera le reste avec des petits matériels agricoles adaptables au contexte paysan.

      Dans le contexte de crise vécue par la population en ce moment, pouvoir d’achat faible, inflation galopante, faible revenu des ménages, insécurité, difficulté à faire face aux dépenses liées à la santé, la promotion d’une agriculture péri-urbaine est une des solutions la mieux appropriée.

      Ces rizières jouent des rôles prépondérante dans un contexte de survie, dès la récolte rizicole, on peut très bien mettre en place des cultures de contre-saison, qui restent une source de revenu d’appoint non-négligeable, que ce soit des cultures légumières ou fourragères destinées à l’alimentation du bétail.

      Mais finalement que voulez-vous au juste ?
      L’amélioration des conditions de vie de la population et le développement à visage humain, ou le désir de faire triompher des objectifs politiques à caractères non-inclusifs ?

    • 16 septembre à 14:25 | manga (#6995) répond à Isandra

      Isandra,
      Enfoncez bien ceci dans votre crâne :
      Ces terres à remblayer ne sont pas seulement destinées à nourrir toute une population, mais aussi un patrimoine dont certains se le permettent pour concrétiser des rêves qui n’ont aucun lien avec la souffrance de ces pauvres agriculteurs.
      Sachez quand même que ces terrains ne devraient pas être la propriété exclusive de l’État que sous certaines conditions, et surtout pas quand il s’agit d’une exploitation telle qu’il existe au moment présent.
      Et de même, je ne vois en quoi cela pourrait rapporter à je ne sais qui à l’exception de celles et ceux qui peuvent en tirer le plus gros des bénéfices : les escrocs de votre espèce.

    • 16 septembre à 14:59 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      C’est un pragmatique économique, mais, non pas égoïsme, option plus rentable et salvatrice.

      Je n’entre pas en détail technique, dans un domaine que je ne m’y connais pas trop,...

      Faites le calcul même jusqu’à 10 h/tonnes, qui ne sera jamais le cas pour ces rizières en question, vue la qualité de ces terres, la construction de cette nouvelle est économiquement plus rentable. La prévision sur ce projet, il produira le 42% de PIB actuel.

      Je ne discute pas s’il s’agit de remblayage des rizières à Ambatondrazaka ou Marovay pour construire des terrains de foot ou rugby.

      Le plus important aussi, ce projet de nouvelle ville est,

      Un salut pour Tana et ses plus de 2 Millions d’habitants, une ville en perdition à cause de sa gestion catastrophique de ces dernières décennies de l’absence d’un véritable plan d’urbanisme.

      Un salut pour l’environnement pollué par l’émission de CO2 à cause de ces embouteillages montres.

    • 16 septembre à 18:16 | Rakotoa (#6144) répond à Isandra

      Pour éviter quolibets et interprétations toujours malsains et malvenus sur "le malgache qui veut et recherche toujours de l’argent" d’un côté, et une volonté soi-disant de bloquer le projet ambitieux du Tana-Masoandro, il suffit de donner / d’accorder des terres rizicoles pour les agriculteurs (agriculture de subsistance, vente de production, exportation locale-nationale) ailleurs que sur les terres dédiées à l’infrastructure routière ou autres.

      Il faut absolument trouver des moyens pour développer le pays, à partir des agriculteurs (les plus nombreux), des sans-abris - abris de fortune -, et avec eux-mêmes, et éduquer les mentalités sur la notion de prospérité à moyen et à long terme.

      Car pour le moment et depuis de trop nombreuses décennies, le peuple est voué à ne vivre et à ne survivre que dans la satisfaction des immédiatetés et de l’urgence - se nourrir, se vêtir, se loger. Les habitants les plus prospères croyant que la réussite d’une vie se situe dans l’acquisition de biens matériels alors qu’ils sont infoutus de les partager avec les nécessiteux, sous prétexte que "le malgache cherche et veut toujours de l’argent" et va à un moment ou à un autre, spolier / tuer/ annihiler la forme de partage qu’il pensait être une faiblesse, à tout le moins une naïveté sans fond...

      Donc, aucun malgache ne fait confiance à un autre malgache car, même si les préjugés se sont fondés sur l’histoire des relations entre les malgaches, les conflits modernes ne sont pas issus de cette même histoire des préjugés.

      Bref, de nouvelles bases sont à faire émerger par toutes formes d’éducation pour passer de la précarité de la pensée et du geste au geste de la pensée de l’efficacité durable.

      C’est le progrès.

    • 17 septembre à 05:13 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Isandra, est ce que vous savez lire la loi de finance, gros doute, jamais le budget de l’État ne peut être cohérent avec
      ce genre de delire

    • 17 septembre à 09:38 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      @ Isandra16 septembre à 10:09 répond à Isandra
      1) « Mba alefaso LAVITRA ny fisainana » hoy hianao

      Tena marina mihitsy fa ilain’ny rehetra tokoa izany mandefa fisainana LAVITRA izany, indrindra indrindra moa ny mpitondra fanjakana tompon’antoka amin’ny ho avin’ny fiainan’ny vahoaka an-tapitrisany entiny sy ny mpiara-miasa aminy rehetra.

      Misy indro kely ihany anefa, miharo fampitandremana, raha izao tenin’ilay ekônômista Angilisy malaza John Meynard KEYNES izao no voasana :

      « Raha ny hampahomby ny fandehan’ny raharaha amin’ny vanim-potoana iainana no heverina, dia mitarika amin’ny lalan-diso mahavery ny fanankinana azy amin’ny ho avy faran’izay mbola lavitra. Efa lasan-ko razana daholo isika rehetra amin’izany fotoana izany. » [dika teny malalaka].

      « Long run is a MISLEADING guide to current affairs. IN THE LONG RUN WE ARE ALL DEAD . »

      Tonga ao an-tsaina amin’ny toe-draharaha misy amin’izao fotoana izao [ary efa taloha kosa aloha no nisian’ny toy izany fa tsy vao izao akory !] ˗˗ ilay hoe "current affairs" izany ˗˗ dia ny FAHORIANA MANDIFOTRA mianjady amin’ny sarambaben’ny tompon-tany Malagasy :

      . ny MOSARY na ny TSY FAHAMPIAN’ny HANIN-KOHANIN’izy sy ny ankohonany,

      . ny TSY fahazoany RANO MADIO isan’andro – maimaim-poana aloha, tahaka ny TALOHA eran’ny PAOMPY an-dalambe,

      . ny TSY fahazoany MITSABO TENA ara-dalàna sy maimaim-poana,

      . ny TSY AFAHANY mba mitoetra amin’ny TRANO mba tsy zarizary,

      . ny TSY afahany mba MITAFY ANKANJO MAFANA amin’ny ririnina sy ny tsy mba hanaovan’izy sy ny vady aman-janany SINGO-BORIDAMBA mandavantaona,

      . ny TSY fahazoany mampisondrotra ny zanany amin’ny sekolim-bahoaka tsy handoavam-bola kanefa ambony fahaizana amam-pahalalana sy efa tena za-draharaha ny mpampianatra amin’izany sekoly izany, sns., sns.

      Tsy asian-teny ny FIJALIAN’ireo sarambabem-bahoaka mitrongo vao homana ireo vokatry ny fanararaotan’ ny manam-pahefana isan-karazany azy, ny fampahoriana sy fampihorohoroan’izy ireo azy, mbany ny tsy fanomezana azy ny RARINY sy ny HITSINY amin’ny ankapobeny...raha tsy hoe mandoa « écolage » angaha.
      (Hofaranana)

    • 17 septembre à 09:57 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      2) @ Isandra16 septembre à 10:09 répond à Isandra
      « Mba alefaso LAVITRA ny fisainana »
      (Tohiny sady farany)

      Hoy ihany koa hianao :

      - « ny fanaovana tanana sy fametrahana orin’asa eo amboniny...ASA be dia be no haterak’io avy eo, ary ny olona hamorona orin’asa eo, »
      - « Raha tena te hamoka-bary manara-penitra isika, dia any amin’ny toerana mamokatra sy midadasika kokoa, ary mety indrindra hanaovana izany. »

      Misy fitsikerana vitsivitsy ireo lahateninao ireo ireto, tonga ao an-tsaina avy hatrany :

      - Ny FIANAKAVIANA mpamboly,
      . mamboly vary,
      . mamelona vady aman-janaka,
      . mahavokatra tsara ka MANAN-KATOKONA isan’andro sy isan’alina,
      . miezaka ny hanana ambim-bokatra, ahafahany mamatsy vary ny fianakaviana MANODIDINA azy tsy mpamboly na mpamboly fa tsy nahavokatra firy,
      dia :
      IREO FIANAKAVIANA MPAMOKATRA IREO ANGE no tokony ho VOALOHANY indrindra imasoan’izay TETIK’ASA kasain’ny mpitondra – mato-tsaina ka tena mikatsaka marina TOMBON-TSOA ho an’ny vahoaka – hotanterahana, mikendry ny hoe izay hampivelatra ny tokantranom-pirenena na ny Ekônômian’ny Firenena izany.

      Fa :
      TSY ny TOMBOM-BAROTRA sy ny TOMBON-KARENA katsahan’ny ORINASA tsy miankina amin’ny Fanjakana akory – izay OLON-KAFA FIRENENA fa tsy Malagasy rahateo no tompony ! ka TSY MISY HIRAHARAHAINY izay maha-soan’ny Vahoaka sy ny Firenena. Mampihomehy ihany no mamaky matetika etsy sy eroa amin’ny kabary sy lahateny isan-karazany hoe : MAMORONA ASA e, FAMORONANA ASA e...sns., sns. Na oviana na oviana, na aiza na aiza, tsy misy mpitondra orinasa MAHOMBY, tsara tantana ka VANONA, ka mamoromporona asa izany. Any amin’ny Fanjakana – tahaka ny « Malagasy State of Babakoto » eto amintsika ! – sy ny orinasany no miroborobo izany famoromporonana asa izany ho an’ny havana aman-tsakaiza ka tena mahatonga azy rehetra ireo ho BANKIROMPITRA daholo, ankoatry ny tsy-fahamarinana sy ny tsy fahaizana nasehon’ny mpitantana azy ireo.
      Ny vinavinain’ny mpanangana orinasa mialoha tsara dia ny valin’ireto fanontaniana ireto :
      .Misy « tsena « ivarotany ny entam-barotra ho vokarina na hamidiny ve, izany hoe : misy MPIVIDY MILA ireo zavatra hamidiny ireo ve ?

      . MANAM-BOLA HIVIDIANANA azy ve ireo notombatombanany fa METY HO MPIVIDY ?

      . Ny VIDY AZONY hivarotany azy amin’izy ireo ve mety ho ambony lavitra noho ny MASONKARENANY ?

      . Mety haharitra mandritra ny FOTOANA FIRY izany, ary afaka HAFIRIANA dia ho voaonitra ny VOLA LANINY NANANGANA ilay orinasy ("payback" hoy ny fiteny) ?

      Ny ampahatsiahivina ireo abidia ireo dia ny tokony tsy hanadinoina velively fa : ity ASA ity ange ka tsy foromporonina fotsiny fa miankina amin’izay ILAINA, ary ara-keviny dia FERANA arak’izay farany azo atao ny isan’ny mpiasa ampiasainy satria IO NO TENA ISAN’NY ANDANIAN’ny orinasa-VOLA BE INDRINDRA ka mampitambotsotra ny TOMBOM-BARONY. Eo amin’ny lafiny toe-karem-pirenena amin’ny ankapobeny dia TSY NY ISAN’NY MPIASA VAOVAO no misy dikany fa :
      (1) Ny maha-MAHARITRA ilay asa sa mandalo fotsiny, mandritra ny fananganana ilay orinasa ; ary mampisondrotra ny toe-pahaizana amam-pahalalan’ilay mpiasa ve, sy ny fari-piainany izany asa izany sa vitan’ny mpanadio trano sy ny mpiambina fotsiny mbany ny fanirakiraka ?
      (2) Ny tontalim-ben’ny KARAMA raisin’ny MPIASA sy ny TOMBONTSOA omen’ny mpampiasa azy ;

      Momba ny fampitomboana HAINGANA ny vokatry ny FAMBOLEM-BARY,
      - TSY mila ORINASA hiroboka amin’izany amin’ny tany « MIDADASIKA » fa NY FIANAKAVIANA MPAMOKATRA IHANY,
      - TSY mila handaniana vola vahiny hividianana ZEZI-BAZAHA fanafody famonoana AHI-DRATSY sy BIBY KELY ets., ets.,
      - ary INDRINDRA INDRINDRA TSY TOKONY HAMPIASA AFA-TSY MASOMBOLY MALAGASY VOA-JANAHARY, izay TSY TAMBO ISAINA no misy eto amintsika
      – rehefa tsy be marenina ny tompon’andraikitra ka ny fanaparihana ny VOLY VARY MARO ANAKA na SRI no hany pôlitika ataon’ny mandidy sy manapaka momba ny VARY. Mbola vao nampahatsiahivin’i Vohitra ny momba izany ka tokony mba hahatonga saina ny mpitondra sy ny mpanao fanjakana ary ny mpanoro hevitra azy :
      Vohitra 16 septembre à 13:51 répond à Isandra
      « La MAÎTRISE progressive du système SRI fera le reste avec des petits matériels agricoles adaptables au contexte paysan. »

    • 18 septembre à 09:56 | MiezakaTsyMitanila (#10723) répond à Isandra

      Excusez-moi mais vous voyez le mal partout.
      Olontsotra tantsaha sy mpamboly ireo amiko, ka rariny sy hitsiny izy ireo raha sahirantsaina amin’ny fotopivelomany izy ireo sy ny faritra maro manodidina.
      Ary tsara atao antsaina tompoko fa ny "remblayage incontrôlé" dia mety hiteraka "inondation" be lavitra no ny zakain’Antananarivo rehefa taompahavaratra.
      Ce n’est pas que de simples gens critiquent le projet de l’actuel régime que forcément il y a connotation politique ;
      Mba mila mandray tsikera sy fitarainana ihany koa ilay fitondrana fa tsy hoe izay miteny dia na gadraina na rahonana na lazaina fa voakarama anakorontana.
      Soyons logiques

  • 16 septembre à 08:35 | Isambilo (#4541)

    Chassez le naturel...Notre bling bling national est de retour.

  • 16 septembre à 09:06 | Jo Brandon (#9919)

    @ Isandra et @danzrabeza

    Bien sûr que ces gens sont propriétaires de leurs rizières. Certainement que vous n’en avez pas dans cette contrée-là et vous raisonnez comme des IRD (Izy Rehetra Dahalo).
    Savez-vous qu’il est aujourd’hui difficile voire impossible d’avoir un certificat de situation juridique pour toute propriété dans l’Atsimondrano ? On vous dira que le livre foncier est introuvable (il semblerait qu’il est chez les karana ou caché à cause des magouilles avec les karana).
    Les paysans seront indemnisés, dites-vous ? Quel montant ? Vous raisonnez vraiment comme les Dahalo, accapareurs de terres d’autrui ! Mais les paysans n’ont pas besoin de cet argent qui ne les aidera pas jusqu’à la fin de leurs jours ! Ils veulent que l’on augmente leur superficie et non le contraire.
    Les IRD ( Ianareo Rehetra Dondrona ) ont deux solutions :
    1- réaliser rapidement votre promesse électorale ou battage d’eau ou velirano disant que l’Etat donnera à chaque Malgache 1 Ha de terres, au lieu de prendre le peu qu’il a entre les mains,
    2- construire le Tanamasoandro un peu plus loin, là où il n’ y a ni rizières ni maisons à détruire.
    Mais comme vous êtes des IRD ! Difficile de faire entrer cela dans vos crânes !

    • 16 septembre à 09:12 | danzrabeza (#10725) répond à Jo Brandon

      Vous pouvez dire ce que vous pouvez dire mais cela n’empêchera pas la réalisation de ce projet en tout cas. ce sera la vitrine de l’émergence

    • 16 septembre à 09:47 | Isandra (#7070) répond à Jo Brandon

      Jo Brandon,

      Ianareo Rehetra Dahalo, Ianareo Rehetra Dondrona,...!

      Vous, les ZD vous êtes record du monde en insulte, vous perdez votre temps à insulter, mépriser les gens, tous ceux qui n’ont pas même opinion que vous, pourtant, le véritable voleur, évadé fiscal, c’est votre Dada.

      Expliquez-moi, pourquoi les dondronas ont-ils pu vaincre les intelligents ? N’ont ils pas su utiliser leur intelligence ou Ne sont ils pas aussi intelligents comme ils prétendaient être ?

      Une réflexion,

      Qui pourra apporter de développement(valeur ajoutée, emploi, richesse, etc) pour cette ville les productions de ces rizières ou les constructions de ce Tanamasoandro ?

    • 16 septembre à 15:00 | Jo Brandon (#9919) répond à Jo Brandon

      @ Isandra :
      Les dondrona ne savent que voler : hala-bato, halatra tanimbary, halatra tany, ... Alors qu’il suffit de pousser les limites de ce Tanamasoandro un peu plus loin. Mais non, ils ne voient que le bout de leur nez.
      Qu’est-que cette nouvelle ville va exactement apporter aux paysans à exproprier ?

    • 16 septembre à 16:00 | Isandra (#7070) répond à Jo Brandon

      Jo Brandon,

      Comment se fait il que les intelligents se font voler leur voix, leur richesses par des dondronas ? Sont ils vraiment intelligents comme ils prétendaient ?

  • 16 septembre à 10:03 | Isandra (#7070)

    En tout cas, quoi qu’on fasse, les promesses présidentielles se réaliseront, la majorité des Malagasy ont élu Rajoelina pour ça, ce n’est pas cette minorité des frustrés qui pourront l’empêcher.

    • 16 septembre à 10:23 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Dans la vie, il y a toujours qui doivent faire de sacrifice pour les biens de tous. Les Français ont la beauté de Paris actuelle, grâce aux sacrifices des Français(expropriation des terrains) à l’époque de Haussmann.

      Parce que, c’est une étape obligée vers le développement, et la modernisation.

    • 16 septembre à 10:29 | betoko (#413) répond à Isandra

      A défaut des rizières qui nourrissent ces habitants , pourquoi on ne remblaye pas les collines environnantes ?
      Le journaliste avait oublié d’interroger ceux qui sont pour le projet Est un acte délibéré ? Cette histoire me rappelle Andohotapenaka mais il y a une différence de taille Ici c’est d’utilité publique pas pour l’intérêt d’une seule personne

    • 16 septembre à 15:02 | Jo Brandon (#9919) répond à Isandra

      Ah bon ? Et c’est quoi le développement ?

  • 16 septembre à 10:07 | rayyol (#110)

    Des opportuniste il y en a et en aura toujours Tout le monde veut être riche mais peu veulent faire l effort Et quand ils voient les autres réussir ils se plaignent
    Je parle de ceux qui réussissent par leur travail et non en volant le bien des autres par des magouilles de toute sortes ceux la méritent la prison sans etat d âme comme dirait Andry

    • 16 septembre à 12:54 | dahalo (#8794) répond à rayyol

      ah bon tous les voleurs méritent la prison sans état d’âme, vous en êtes sur ?

    • 16 septembre à 13:32 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Et d apres vous que merite un voleur Des fleurs

  • 16 septembre à 11:30 | Isambilo (#4541)

    Il fallait le trouver : remblayer les collines !!!

  • 16 septembre à 11:41 | Isandra (#7070)

    Pourquoi pas les collines ?

    Les mauvaises expériences de villes nouvelles fantômes des amis Africains, ex en Angola, en Egypte, ont fait école sur la conception de ce projet. Pour éviter ce genre de cas, il faut que cette nouvelle ville ne soit pas loin de l’ancienne.

    Il ne faut pas rester dans cette mentalité de réac, ou de jaloux, il faut regarder les enjeux économiques de ce projet. La modernisation de Tana, combien d’emploi, les embouteillages, les attractions économiques,...etc.

    • 16 septembre à 12:08 | betoko (#413) répond à Isandra

      Je voulais parler des collines environnantes les quelles ne sont pas loin de ces rizières et cela ne change en rien la construction d’une nouvelle ville ou y construire des cités dortoirs comme à Lyon Marseille ou Paris
      Une chose qui pourrait se produire ou se reproduire , la spéculation de ces collines environnantes , ceux qui ont de l’argent vont accaparer des terrains à un prix dérisoire pour les revendre 1000 fois +

    • 16 septembre à 12:23 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Betoko,

      Vu l’élargissement de Tana et les remblayages à la vitesse grand V, ces rizières sont condamnées à disparaître avec ou sans ce projet,...ils comprennent cela ces paysans, car des rizières au milieu d’une ville sont impensable.

  • 16 septembre à 11:44 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Alohan’ny hanatanterahana sy hanombohana ny tetikasa iray, dia fomba fanao mahazatra manerantany ny fanaovana fanadihadiana ifotony mikasika ny hoe :

    -  Iza marina no tena ho mpahazo tombotsoa mivantana sy ankolaka amin’izany tetikasa izany
    -  Tena mamaly sy mifanaraka amin’ny hetahetan’ny olona sy ny faniriany ve io tetikasa io
    -  Manao ahoana no mety ho fiovan’ny tontolo ara-piarahamonina vokatry ny tetikasa
    -  Azo antoka ve fa hahazo ny fankasitrahan’ny fiarahamonina io tetikasa io
    -  Manao ahoana no fiantraikan’io tetikasa io eo amin’ny tontolo (mponina, tontolo iainana, firindran’ny fiarahamonina…) aorian’ny fanatanterahana ny tetikasa

    Rehefa ahitam-baliny mahafapo sy mifanaraka amin’ny vinavina ireo fanadihadiana ireo vao miroso any amin’ny fanombohana ny fanatanterahana ny tetikasa, mbola betsaka ny fanomanana tokony hatao sy hatrehana (ara-bola, ara-haitao, fiarovana izay loza sy sakana mety hitranga) saingy amin’ny ankapobeny dia mandalo ireo dingana ireo matetika ny tetikasa rehetra.

    Izao fihetsika sy fanehoankevitra asehon’ny mponina izao dia mitory sy manambara mazava fa tsy lavorary ary tsy tontosa antsakany sy andavany, ary tsy niarahana tamin’ny mponina ny fanadihadiana izay natao, ary tsy nahazo mihintsy ny fankatoavany hatrany ampiandohana.

    Ary tsy ireo mponina maneho hevitra ankehitriny ireo no tena mpahazo tombotsoa amin’ny tetikasa, ary ahiana tsy hitondra fandaminana sy fankatoavana ara-piarahamonina velively ity tetikasa iray ity.

    Hamaly ahy ianao hoe tetikasam-panjakana io ka tsy maintsy atao laharampahamehana ary tsy maintsy tanterahana, ary ny fanjakana no tompon’ny teny farany. Raha izay ny fomba fijery, inona tokoa no mety ho vokatr’izay sy fiantraikany ?

    Mankasitraka Tompoko

    • 16 septembre à 11:46 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Ity tetikasa ity dia politikam-panjakana, vinam-panjakana ary safidy nataon’ny fanjakana, ary fampanantenana politika natao handresena lahatra ny mpifidy nandritry ny fampielezankevitra.

      Fa manao ahoana tokoa moa ny zavamisy sy ny endriky ny fiarahamonina sy tontolo ara-pivelomana misy amin’izao fotoana izao ?

      Efa nisy famoaboasankevitra nataoko ihany tany aloha teto mikasika ny sarangam-piarahamonina misy saingy ho fampatsiahivana no atao, ary zavatra fantatry ny rehetra no antitranterina.

      Misy saranga dimy ao anaty fiarahamonina ankehitriny, ary ny telo voalohany dia :
      -  Ny fadiranovana
      -  Ny mahantra
      -  Ny sahirana
      Raha fehezina dia ireo telo ireo no voasokajy ho 80 % ny mponina farafahakeliny amin’ny ankapobeny. Izy ireto dia ny fitazonana ny ainy, ary ny fikatsahana fivelomana sy filaminana ary fahasalamana aloha no tena vaindohan-draharaha, ary sokajy tena marefo sy tandindomin-doza isanandro izy ireto satria dia hiharan’ny zavamisy tsy voafehiny ny fototry ny ainy.

      Ny saranga roa farany dia :
      -  Ny afaka mivelona
      -  Ny manankatao
      Ireto saranga roa ireto dia farafahabetsany eo amin’ny 20 % ny mponina amin’ny ankapobeny, ho azy ireto dia ny fivelaran’ny fiainana, ny fikatsahana ny ho avy mampirampiratra ho an’ny taranany, ny fitsinjovana ny mahafinaritra sy ny fanatsarana ary fivoaran’ny fialamboly, ary ny fametrahana fihariana misandrahaka azo hianteherana sy maharitra, ireo no vaindohandraharahany.

      Mifanipaka sy tsy mitovy ny tanjona sy ny tombotsoa harovana ao anaty fiarahamonina ho an’ireo saranga dimy ary voasokajy roa ireo.

      Ho an’iza marina ary ny tanamasoandro ?

      Mazava ho azy fa ireto maneho hevitra manohitra ny fanotofana tany ireto dia voasokajy ao amin’ireo saranga telo nambara tetsy ambony iretsy. Ny sakafo miantoka ny fivelomana sy fahasalamana no tena mahamaika sy zava-dehibe ho azy ireo, ny kely ambony ampanga dia mba miantoka ny fianarana ho an’ny kilonga sy hiatrehana ny fitazoman’aina.

      Io tanimbary io no hianteherana hiantohana izany amin’ny ankapobeny, manampy fotsiny ho any amin’ny ambony ampanga izay karama azo avy amin’ny sehatrasa hafa. Ny fametrahana sy fijoroana ary fanatanterahana ny tanamasoandro dia tsy mahasolo velively ny tombotsoa omen’ny tanimbary, io tanimbary io no voafehin’ny mponina ary io no hitarafany ny zotram-piainana azony aleha sy zakan’ny ezaka ataony.
      Ny fanotofana ny tanimbary dia maneho aminy fa ho tandindomin-doza ny ainy sy ny fiainany. Ary manodidina io toerana io no tontolo nahafahany nitazona ny ainy. Fanoherana ho fitazoman’aina ny azy ireo, aina ity hoy rainimanonja.

      Moa azo omentsiny sy torahambato ve izy ireo raha maneho hevitra sy manohitra ny tetikasa ankehitriny ?

    • 16 septembre à 11:47 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Miseho lany miharihary manomboka eto fa tsy mendrika ary tsy sahaza ny fiaramamonina Malagasy amin’izao vanimpotoana iainana izao intsony ny antsoina hoe “demokrasia fisoloantena”.

      Takian’ny zavamisy ankehitriny ny famerenana indray ny rafi-piarahamonina sy rafi-pitondrana efa nahazatra azy fahiny ary nolovainy tamin’ireo raiamandreny fahiny, dia ny “demokrasia mivantana”.

      Fony nandeha ny fampielezankevitra, dia maro tokoa tsy tambo isaina ireo tetikasa sy vina ary fiovana natao fampanantenana. Izy ireny dia nodinihina sy noheverina tamin’ny fisainana sy fandinihina ambony latabatra, ary mazava ho azy fa ny olona nandrafitra ireny tetikasa ireny dia olona mahita ary hahita tombotsoa mivantana na ankolaka amin’ireny tetikasa ireny anio sy rahampitso ary amin’ny sisa ho avy. Tombotsoa ho an’ny tenany, ho an’ny vondrona sy ny saranga misy azy, ary ho an’ny firehana politika izay tohanany.

      Ho any ampahany betsaka sy maroanisa, ireo 80 % dia ny tetikasa misy fiantraikany mivantana sy haingana eo amin’ny fiainany no andrasany, miantoka ny aina sy ny fahasalamana ary ny filaminana, ary izy ireo ihany no mahafantatra sy afaka mandrafitra ny tetikasa sahaza ny tanjona tiany sy mety aminy, ary fiarahana mandinika miaraka amin’izy ireo eny ifotony sy mifanaraka amin’ny rafi-piarahamonina misy azy ireo no hahalavorary sy hahitana fahombiazana ho an’ny tetikasa izay heverina hapetraka.

      Ary ny “demokrasia mivantana” dia hanehoan’ny mponina ny safidiny amin’ireo izay solontenany akaiky azy indrindra, solontena izay nametrahany andraikitra ary nataony hiaro ny tombotsoany, ary hanatanteraka ny tombotsoany iombonana.

      Ny fisoloantena misy ankehitriny dia fisoloantena mpanao lalàna fotsiny ihany, ary tsy solontena natao hanatanteraka ny hetahetany sy ny tanjony ary hamaritra miaraka aminy ny fandrosoana ilainy sy tadiaviny.

      Fehiny : mifanohitra ny tanjona ho an’ireo sarangam-piarahamonina misy, voafehy sy voageja ny maroanisa, tery tanteraka ny fiainany.

      Lasa fodilahimena mihinana ny varimbahoaka ary ve ny fanjakana ?

    • 16 septembre à 13:16 | dahalo (#8794) répond à Vohitra

      Vohitra,
      Tena izay voalazanao izay no tokony ho izy raha hanangana projet iray. Ny hanampiako azy kely fotsiny de tokony hisy transparence,indrindra indrindra ny source ny financement ny nature an’ilay projet hoe inona marina no atao ao, fa tsy hoe tanamasoandro fotsiny de vita

  • 16 septembre à 12:14 | betoko (#413)

    Constuire une nouvelle ville pas trop loin de Tana est plus que nécessaire vu que Tana est saturée Construire des logements sociaux aussi ou des bâtiments administratifs , mais qui vont y habiter , est ce pour ceux qui vont y travailler ou ceux qui vont travailler à Tana et ses environs ?

  • 16 septembre à 12:33 | Isandra (#7070)

    Izao no fomba fiasa navoakan’ny olona miandraikitra an’ity Tana-masoandro ity, izay hita amin’ny compte facebook :

    "Iaraha-miasa akaiky amin’ireo Ministera isan-tsokajiny ny fanomanana ny fanombohana ny asa fanajariana ny tanàna vaovao #Tanà_Masoandro.

    Notanterahina anio 02 jolay 2019 ny fivoriana namaritana ny hahavon’ny fanotofana tany sy nandrindrana ny fomba hanatanterahina izany, niarahana tamin’ny Ministeran’ny fanajariana ny tany, ny trano fonenana sy ny asa vaventy (MAHTP). Izy ireo ihany koa no miandraikitra ny fanisana sy ny fifampiraharahana amin’ireo tompon-tany izay efa mandeha ankehitriny, mialoha ny fanombohana ny asa fanotofana eny an-toerana.

    Nitohy taorian’izany ny fifampiresahana mahakasika ny fampidiran-drano ho an’ireo tanimbary mbola hijanona eny an-toerana, tsy voakasiky ny ampahany voalohany amin’ny fanotofana, niarahana tamin’ny Ministeran’ny fambolena, fiompiana ary ny jono (MAEP). Tafiditra tanteraka ao anatin’ny asa voalohan’ny tetikasa ny fandraisana an-tanàna ny fotodrafitrasa ilaina amin’izany mba hahafahan’ireo mponina manohy ny asa fambolena amin’ireo toerana tsy voakasiky ny ampahany voalohany amin’ny tetikasa.
    Araho hatrany ny pejy ho an’ny fanazavana sy fampahafantarana mahakasika ny fivoaran’ny asa atao mahakasika ny tetikasa"

    Tanà-Masoandro.

    • 16 septembre à 12:38 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Fantàro ny tetikasa Tanà-Masoandro

      Tsy Tanamasoandro fa #Tanà_Masoandro na #Tana_Masoandro, teny roa mifono hevitra lehibe : Tana na Antananarivo ary Masoandro, izay raha atambatra dia azo adika ho Tanàna vaovao, Masoandro vaovao ho an’Antananarivo.

      Ny Tanà-Masoandro dia tsy tetikasa fivarotana tany ho an’ny fanorenana manokana na tetikasa fiazarana trano fonenana fa FANORENANA TANANA VAOVAO entina mamaly ny filàna misy eto amin’ny tanànan’Antananarivo ankehitriny.

      Natao ho ana mponina 300 000 ny tanàna ka ny 100 000 amin’ireo dia honina tanteraka ao ary ny 200 000 dia handalo hiasa sy hivezivezy isan’andro. Ahitana sehatr’asa sy fotodrafitrasa izay ilaina rehetra an-tanandehibe, izay hiteraka sehatr’asa maro mihoatra ny 40.

      Tetezana lehibe miampita ny ranon’Ikopa avy amin’ny làlana mandalo ny marché artisanal Digue no fidirana lehibe, izay mitohy amin’ny avenue lehibe mirefy 3,6km.

      - Ny 1/4n’ny tanàna dia hahafahana mandray ny resaka varotra sy fandraharahana rehetra izay ilain’ny mponin’Antananarivo kanefa tsy ahitany toerana intsony ankehitriny (tsena isan-karazany, centre commercial, fivarotana fiara occasion, trano 2 lehibe mijoalajoala lamaody, sakafo,…)
      - 200 Ha natao ho an’ny trano fonenana ho an’ny tokantrano amin’ny fidiram-bola antonony sy trano fonenana haut standing, handray tokantrano eo amin’ny 20 000 eo.
      - 100 Ha natao ho an’ny faritra indostrialy tsy mandoto (non polluante), hahitana kilasimandry ho an’ny mpiasa amin’ny orinasa lavitra trano fonenana.
      - 75Ha ho an’ny toerana ho an’ny daholobe, toerana maitso, ary ny Akademia Nasionaly ho an’ny fanatanjahantena avo lenta
      - 50 Ha hamindrana sy hamondronana ireo ministera sy biraom-panjakana hafa mba hanatsaràna ny asa atolotra ny vahoaka
      - 45 Ha ho an’ny fotodrafitrasa misokatra amin’ny any ivelany : toerana fandraisana fivoriana sy fampirantiana iraisam-pirenena (CCI et palais des expositions), trano fandraisam-bahiny lehibe, toerana ho an’ireo masoivoho vahiny.
      - 30 Ha ho an’ny fanabeazana (EPP, CEG, lycée, université, toeram-panofanana arak’asa) sy ny fitsaboana manaraka ny fivoarana.
      - Toerana fanarahana maso ny tanàna, fanadiovana rano, famatsiana herinaratra, fanodinana fako sy ireo fiahiana ara-teknika ilaina rehetra.

      Vinavinaina hamokatra harena mitovy amin’ny vokarin’ny Tanànan’Antananarivo amin’izao fotoana izao Tanà-Masoandro rehefa vita sy mihodina tanteraka ny tanàna, izany hoe 42%n’ny harin-karena faobe ankehitriny, manome 4,64 Milliards $ eo raha atao kajy amin’ny PIB Madagascar 2018.

      Inona no ho tanterahina voalohany ? Rahoviana no hanomboka ny asa fanorenana ? Araho hatrany ny pejy ho an’ny tohin’ny fanazavana sy fampahafantarana ny tetikasa.

  • 16 septembre à 12:53 | ratiarison (#10248)

    O ? ry Rtoa-Be ISANDRA A ? Madagasikara MIDADASIKA rehefa tianareo ho tanterahana ny VELI... na ny TANA.....ORANGE alefao ny BULDOZER : ny tanamasoandro miala 20kms na 30kms na miakan-drefana na mian-tsinana ........na AVARATRA na ANTSIMO mamadika tanim-pajakana midadasika fa tsy ny fananan’ny olona no tadiavina hatao AMBOLETRA.... tsy misy ambadika POLITIKA...Izany eo ? fa aza ny vono-vorona no aseho @ny vahoakan’ANTANANARIVO MAZAVA ve ry Isandra a ??? ataovy anie raha te-HAHITA zava-DOZA.....samy tsara !

    • 16 septembre à 13:10 | Beandroy (#3943) répond à ratiarison

      Le teako vatae an’iheo Isandra !
      A mon avis, ces histoires de remblayages ne sont au départ que de la spéculation politicienne dont le but est de pousser les honnêtes paysans à se méfier des candidats de l’IRD, comme par hasard à l’approche des communales.
      Mais si cela est vrai Isandra, avant de soutenir le projet, par soucis de cohérence et de proportionnalité, il y a lieu quand même de se poser la question de savoir en quoi ces remblayages priment sur les bien-fondés de la réclamation de ces agriculteurs !
      Cela dit, je t’adore.

  • 16 septembre à 12:57 | kartell (#8302)

    Nous sommes sur une autre planète où le délire rejoint les fantasmes de certains aménageurs plus rêveurs que pragmatiques....
    Le remblaiement pose de sérieux problèmes non seulement agricoles mais surtout d’hydrauliques rangés au tiroir de l’insignifiance ....
    Lorsque l’on sait que le réchauffement climatique entraînera des précipitions plus sévères encore, les surfaces humides se réduisant à la portion congrue, il est inutile d’imaginer l’ampleur des inondations et de leurs hauteurs ...
    Visiblement, cela ne semble pas être une préoccupation majeure pour cette émergence qui à l’image d’un tsunami compte passer en force ....
    Alors que dans tous les pays développés, les problèmes d’inondation sont une des clés de son urbanisme raisonné....
    Ce projet est aussi un signe d’abandon confirmé de la vieille capitale jugée en haut-lieu comme inadaptable à une conception moderne de la cité...
    C’est aussi acter un échec étalé sur plus d’un demi-siècle des pouvoirs successifs à moderniser une capitale, devenu le poumon cancéreux d’un pouvoir qui préfère le coup de torchon à une remise aux normes coûteuses de sa capitale délaissée des moindres soins intensifs !...
    Perdre son âme en rêvant aux métropoles d’ailleurs n’évitera pas de tomber sur d’autres cas de figures similaires qui se sont avérés être des fiascos économiques et sociaux à bâtir des utopies qui n’ont ravi que leurs concepteurs ...

    • 16 septembre à 14:00 | betoko (#413) répond à kartell

      Il y a déjà un barrage en construction pas trop loin de ce là et palons de réchauffement climatique Que pensez vous de ce qui se passe au Brésil au Portugal entre et de la pollution causée par les avions commerciaux tous les jours ?

    • 16 septembre à 14:14 | rayyol (#110) répond à kartell

      J ai toujours prone Que l on répare sa maison avant d en construire une autre Mais quand la famille s agrandit les 2 deviennent necessaire cela va de soit Ce n est plus un choix sa devient une obligation On pourra toujours critiquer Il y a combien de chose sur cette terre qui ne devrait pas exister L Energie atomique parce que cest tres polluant et dangereux la deforestation la peche abusive la pollution par l agriculture par le petrole les autos les avions les bateaux les plastics etc etc
      Combien de ces choses ont été empêches pas beaucoup a ce que je sache La planète devient de plus en plus petite la population de plus en plus nombreuses le phenomene des villes de plus en plus tentaculaire Vous pouvez en discuter jusqu a avoir la bouche sèche Rien ne vas changer entre temps il faut vivre Dans les ordures la pollution Madagascar a la chance d avoir énormément de territoire exploitable Chacun a encore ses idées bien arretees Ravalo, Ratsiraka, et autres Seul sont cheval est gagnant ces vielles picouilles ont fait leur temps cessez de regarder en arriere vous devez vous rendre compte que vous perdez votre temps Qu avez vous a proposer c est le temps de vous faire entendre

    • 16 septembre à 17:44 | FINENGO (#7901) répond à kartell

      @ kartell (#8302)
      Bonsoir Kartell
      C’est ce que l’on appelle la République des incompétents.
      Des Dirigeants destructeurs.
      Un Peuple presque en totale soumission, qui passeront leur vie à subir, et pour des générations.
      A moins d’un Miracle !!!!!!
      C’est Babakotoland tout simplement.

      Bonne soirée à vous !!

    • 17 septembre à 13:52 | kartell (#8302) répond à kartell

      @FINENGO

      République des incompétents ? , dites-vous, plutôt celle des rêveurs et des arrogants sans base réelle avec une réalité différente qui ne semble guère les préoccuper, obsédés qu’ils sont, à satisfaire un ego personnel mais aussi national ...
      Car dans le fond, l’action essentielle ne serait-elle pas celle d’apporter en priorité une amélioration significative à cette tranche énorme de gens dans le dénuement le plus total ?....
      Faire dans le sensationnel, c’est juger que l’urgence serait ailleurs, qu’il faut à tout prix impressionner avec du neuf ( c’est moi qu’il est fait  !), en tentant de faire aboutir des engagements pharaoniques qui ne seront tenus qu’à la toute petite marge ....
      Le manque de discernement entre l’utile et le superflu semble évident, d’ailleurs il ne fait aucun doute que les bailleurs, eux, sauront le faire en se montrant prudents, exception des chinois !...
      D’autant qu’en voulant intervenir tout azimut, on dilue l’efficacité d’une action crédible par dispersion des moyens ?mis à contribution ce qui donne le sentiment que ce n’est pas le résultat qui compte mais qu’on en parle et que cela se fasse savoir, urbi et orbi !....
      L’un des fondamentaux du marketing publicitaire est mis au service du pouvoir, le pays mériterait-il pas mieux ?....

  • 16 septembre à 12:58 | ratiarison (#10248)

    Na TANA-masoandro na TANA..........inona ?? madagasikara MIDADASIKA..... fa tsy ny fananan’ny olona no tadiavinareo hatao tia-kana tsy tia-kano MAZAVA !!

  • 16 septembre à 13:00 | FINENGO (#7901)

    En dehors du fait qu’il y aurait des gens qui seront contre le Projet et ceux qui seront pour, le fait de détruit toute une zone rizicole, sachant que ceux qui sont sur ces terres en vivent, reflète l’incapacité des dirigeants à gouverner.

    Déjà le projet Tanamasoandro, n’est qu’une grosse aberration.
    En donnant une écriture farfelue : Tanà-Masoandro en est encore plus.
    Dans le troisième Pays le plus Pauvre au monde, ses dirigeants se croient être la troisième Puissance économique mondiale.
    Tous des C.R.A.P.U..LE.S de haut vol.

    Aucun Projet pour les 92% de crève la faim.
    La soit disant revalorisation de 19% du SMIG Malgache est loin d’être effective, et que même si cette augmentation aura lieu, ça ne profite qu’à une petite minorité qui n’est que de10%, et ceux qui sont dans l’informel, qui représente les 90% des Travailleurs, pour l’heure n’ont que les yeux pour pleurer.

    Entre ceux qui encensent Ravalomanana qui n’est autre que le Voleur de la Nation, en confondant les biens de l’Etat à ses biens à lui.
    En Spoliant les bien des autres par des menaces et par des meurtres pour certains.
    A croire que tout ceci ne gêne nullement certains.
    A croire que, à qui cela ne gêne pas, ils sont du même bord que le Ravalomanana.
    Donc aussi malfaisant et ignoble.
    Dis-moi qui tu hantes et je te dirais qui tu es.

    Et ceux qui encensent le DJ, Bac-7, ne sont pas mieux placés.
    Avec 13 Velirano plus farfelu les unes que les autres, il faut être des fêlés de la tête pour avoir l’envie de soutenir un B.O.U.R.R.I.C.O.T de cette envergure.
    Au lieu d’encourager ceux qui investissent dans l’agriculture, sachant que la riziculture est d’une grande importance pour la nutrition des malgaches, le Bac-7 ne trouve mieux que de remblayer 100 Hectares de rizières pour tuer les 3/4 de ceux qui vivent dans la plaine d’Ambohitrimanjaka.

    Quand on lit les Posts de danzrabeza (#10725) et de Isandra (#7070, on se rend bien compte de l’existence de deux Clans qui s’accusent de tout et de rien.

    Le Premier Clan, le Clan du Pouvoir actuel, qui n’a d’autres visions que mettre le Peuple en soumission, en volant leurs Terres, par la loi du plus fort pour les rendre encore un peu plus Miséreux que ceux qu’ils sont déjà.

    Le Second Clan, celui de Ravalomanana, qui se prétend l’opposition respectable.
    Tout en oubliant que de 2007 jusqu’au coup d’Etat de son Ex-gendre le DJ Bac-7, il était le Seul Maître à Bord, à spolier les biens de l’Etat à son Profit, à spolier les biens de ses concurrents, avec des Menaces et des Meurtres pour les plus gênants.

    Alors pour les défenseurs de ces deux Pitres, Le Rajoelina et le Ravalomanana, vous n’êtes pas mieux que ces deux individus.
    Vous êtes tous liés Mains et Pieds avec ses deux P.O.U.R.R.I.T.U.R.E.S.
    A jouer les Nationalistes amoureux du Pays, tout en évitant d’y vivre car on est mieux ailleurs qu’au Pays, il faut être vraiment des Gros Mange M.E.R.D.E, pour jouer à ce jeu là.

    Ils arrivent à certains de critiques Olivier2 et à une époque Paolo, quand ils disent des vérités, sur le Comportement des Malgaches. Tel le Fihavanana, qui n’est que de nom et qui depuis des décennies n’est plus de mise au sein de la Société Malgache.
    Sur ce point là je suis à 100% de leur avis et j’en ai fait ici plus d’une fois les même remarques qu’eux.

    A l’heure actuelle la réalité Malgache, c’est le déchirement du milieu Familial.
    Au jour d’aujourd’hui à Madagascar, on est aussi méfiant envers sa propre famille, que des inconnus.
    Les familles se déchirent, s’entre tuent, pour question d’héritage, jusqu’à en arriver au Meurtre, dans beaucoup de cas.

    La Mentalité et la Réalité Malgaches des années 60 à 1980, n’existent plus de nos jours. Au jour d’aujourd’hui ce qui prime, c’est : Celui qui E.N.C.U.L.E mieux l’autre et ceci est valable dans tous les milieux, y compris dans le milieu familial pour beaucoup.

    L’Amiral des égouts y est pour Beaucoup dans cette descente en enfer. Et ceux qui ont suivit, n’étaient pas mieux, et le seul qui sortait du lot s’est fait virer manu militari, en la personne de Zafy Albert. On peut tout reprocher à Zafy Albert, mais pas d’avoir volé, ni le Pays, ni le Peuple, contrairement à ceux qui se sont succédés depuis, et à l’image de l’Amiral des égouts Didier Ratsiraka, ils perpétuent le Massacre de la Nation.

    En un mot, la République Babakoto avec des Dirigeants Babakoto A.S.S.A.S.S.I.N.S ne date pas d’hier, il dure depuis bientôt 46 ans.
    Bientôt 60 ans d’un soit disant Indépendance, pour 46 ans de dépendance, de soumission. Une République qui se vend au plus offrant à l’image des filles qui pratiquent le plus vieux métier du Monde.

    Madagascar Terre à Vendre, et le peuple avec.

    • 16 septembre à 13:50 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      Finengo le Sénile,

      Merci d’avoir partagé votre opinion, mais, vu votre âge avancé, il est compréhensible votre scepticisme, car sans doute vous ne verrez pas la retombée économique de ce projet.

    • 16 septembre à 14:39 | rayyol (#110) répond à FINENGO

      Que la fin arrive vite vous ne vous ferez jamais a ce monde Pas que vous n ayez pas raison a un certain point Mais vous savez tres bien que vous n y changerez rien Si cela vous permet de vous defouler tant mieux pour vous Beaucoup de chose m attristent aussi Je doit accepter que le monde que j ai aimer ne sera plus jamais pareil
      Mais d autres semblent y faire leur nid Quel choix ont t ils ils s adaptent quel autre choix ont tils Excepter que d essayer de rendre ce monde vivable pour eux et leurs enfants Et cela vaux pour la planète entière .Dans quelques annees ces noms que vous entendez dans le moment ne seront que souvenir qui s’estomperont éventuellement Et qui feront sourire ceux qui habiteront ce pays
      Ratsiraka a marquer un temps Ravalo un autre Hery un autre aussi Et Andry fera aussi sont temps comme vous et moi ainsi va l histoire Je peux vous dire que depuis ma naissance beaucoup de chose se sont passes avec les quels je n etait pas en accord mais beaucoup que j ai apprit a accepter Et d autres que j aimerais changer Mais comme j aime encore le fait de vivre j essai de m adapter J ai la chance d avoir connu 2 mondes différents et suis a meme de comparer L etre humain a une facilite d adaptation

    • 16 septembre à 19:40 | zanadralambo (#7305) répond à FINENGO

      Analyse ô combien lucide, frérot. Et je ne sais pas pourquoi j’ai l’impression que ces mots (j’aurais pourtant écrit exactement les mêmes, avec un peu plus de « forme » peut-être : je n’ai pas ta franchise, cette franchise qui fait ton charme) passent mieux venant de toi.
      Il est de bon ton de descendre Rajoelina, mais l’autre enfoiré n’est pas mieux. Il faut être de mauvaise foi pour ne pas voir la faillite de la ville de Tana. Pourtant, on allait voir ce qu’on allait voir qu’il disait lors de la campagne. Ravalo et Rajoelina sont 2 plaies du même acabit, c‘est le même fléau, n’en déplaise aux ouailles des 2 camps. Je refuse, comme toi, de choisir entre la peste et le choléra. Ceux qui appellent à voter pour le candidat de l’un de ces brigands se font, au fond, complices de leurs méfaits passés et à venir. La seule issue, c’est de s’abstenir. Mais la haine qui aveugle les fanatiques du forum leur a fait perdre la raison, on n’appelle pas à voter pour un programme ou même pour un homme, on appelle à voter contre celui qui investit un candidat. Voila à quoi on est réduit au pays des babakoto. Bigre. Moi, je suis d’avis de laisser les gredins se débrouiller entre eux, derrière le semblant de dispute qu’ils affichent, au fond ils s’entendent comme larrons en foire sur le dos de ce peuple qu’ils ont chacun, à leur tour, volé des années durant, impunément. Depuis 1975, de toute façon, il n’ y a eu aucune évolution dans ce pays, un mafieux remplace toujours un autre mafieux. Danse avec les voyous, c’est notre menu quotidien, et ce n’est pas près de changer apparemment.

      Et comme toi, au fond, je me demande si Paulo (et Olivier depuis quelque temps) ont forcément tort quand ils dénoncent nos tares . On ne va quand même pas me soupçonner de connivence ou de complaisance avec Paulo, j’ai eu des prises de bec tant et tant de fois avec lui, notamment, quand il avait moqué la tradition du famadihana… Paulo m’avait souvent reproché d’être encore plus dur que lui envers les miens. Je reconnais, à mon corps défendant, qu’il balançait (avec cette condescendance et un certain racisme qui nous avaient tous blessés) des vérités crues… des vérités que j’assénais moi-même, parfois avec des mots plus virulents…des vérités que je refusais d’accepter parce qu’elles sortaient de la bouche d’un vazaha. Cette susceptibilité à fleur de peau qui, un jour, nous perdra, frérot..
      Aux bouseux qui ne manqueront pas de me reprocher de faire le jeu des colonialistes (tellement facile de faire dans le déni permanent), ces vazaha qu’ils accusent de tous les maux qu’eux-mêmes ont fait au pays de leurs ancêtres, je répondrais que je n’ai pas de leçon à recevoir de planqués (j’en suis un moi-même, sauf que moi, au moins, je le reconnais). Planqués dans cette France qu’ils haissent et dont, pourtant, pourtant, ils usent et abusent des privilèges. Les mêmes qui refusent à l’étranger, au safiotra, le droit de se mêler de nos affaires (l’entre soi est la règle chez ces grands démocrates) sont les premiers à critiquer les dérives de la société française, de la politique intérieure française sur laquelle ils s’arrogent, eux, un droit de regard. Des mer. deux qui votent à gauche en France (la bonne conscience du chrétien protestant hypocrite) et qui sont à Mada cette extrême droite qu’ils dénoncent volontiers dans leur pays d’adoption. Des pleureuses qui crachent dans la soupe. Hélas, c’est l’intelligentsia gasy, il parait. Notre pays a, de fait, les dirigeants qu’il mérite. Plaignons-nous, à ce rythme, dans 10 ans au plus tard, nous serons le pays le plus pauvre de la planète…Champions du monde, frérot !!!!

  • 16 septembre à 13:07 | ratiarison (#10248)

    Raha te-hahazo ny FO ny MPONINA manodidina an’ANTANANARIVO ny orange i Filou .....dia hatsarao aloha ny IRRIGATION ’ i BETSIMITATATRA mOderniser-O ?? mazava fa aza mila votsiary ? samy tsara

    • 16 septembre à 13:35 | Beandroy (#3943) répond à ratiarison

      Ratiarison
      Nous ne sommes qu’au stade de rumeur sur ce projet de remblayage Ratiarison, la narration est au conditionnel ; quant aux paysans, ils ne sont qu’au stade d’inquiétude ; l’heure n’est pas encore à la protestation ; donc buvons nos verres et attendons avant de nous prononcer sur ce sujet...Allez, santé , bonheur !!!

  • 16 septembre à 13:38 | rayyol (#110)

    Si je ne me trompe Ravalo avait voler les terrains et voulait s en servir pour ses propes besoins Peut etre suis je dans l erreur

    • 16 septembre à 14:34 | betoko (#413) répond à rayyol

      Non vous n’êtes pas tombé dans l’erreur C’est vrai Ra8 avait spolié des ha de rizières à Andohotapenaka en 2007 j’y étais et il disait s’il y reste encore des rizières à remblayer je le ferais

  • 16 septembre à 14:11 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    Politika maloton’ireo very fihinanana sy mpanohitra fanjakana no ao ambadik’izao fanoherana izao.
    Mahafantatra tsara mantsy ireo tsy mahita tombotsoa avy @ Fitondrana fa ho mamimbahoaka mandrakizay ny Fitondrana Rajoelina rehefa tanteraka eo tokoa io TANA-MASOANDRO io rehefa avy eo miezaka mafy izy ireo manao ny sakana rehetra tsy ahafahan’ny Fitondrana Rajoelina manatanteraka io fotodrafitrasa tena Fampandrosoana tena izy io. Tsotra anefa ny resaka, tsy adala ny Fanjakana sy ny Mpitondra ka sanatria hanaotao foana, tsy maintsy efa nisy ny fandinihana lalina ao anatin’izany ny fijerevana vahaolana @ antsipirihany momba izay rehetra mety ho voakasiky ny fotodrafitrasa fa aoka isika tsy hanaiky ho voarebirebin’ireo mpamingana fitondrana sady mpamotika Firenena ireo.

    Alefa Atoa Filoha Andry Rajoelina.
    Tsy maintsy tafita i Madagasikara.

  • 16 septembre à 14:17 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Alors quoi ?
    Un voleur reste un voleur et tous les subterfuges sont bons.
    Vous l’ avez voulu, vous l’ avez !!!
    Et pourquoi pas demander un référendum ?
    Le RIC pour tous maintenant !!!

    • 16 septembre à 14:51 | betoko (#413) répond à Jipo

      C’est qui ce voleur ?

  • 16 septembre à 14:56 | Vohitra (#7654)

    Ce projet de remblayage de terrain, il en est de même pour la construction du futur de ville nouvelle et bureaux administratifs, est un projet anti-social et anti-économique.

    Le remblayage est d’abord une viabilisation (aménagement, électrification et adduction d’eau, finalisation infrastructures de transport) du site de la future construction, et ce n’est qu’une fois que cette étape achevée que la construction elle-même pourrait démarrer, en espérant que des investisseurs potentiels puissent manifester des intérêts réels à s’y impliquer bien entendu.

    Mais l’intervalle de temps entre le début de remblayage et la finalisation de la construction de tanamasoandro sur ce site pourrait s’étaler sur de nombreuses années, voire une décennie ou plus.

    Alors, entre temps, quel avenir pour ces paysans une fois que qu’on a détruit leur système agraire et perturbé leur mode de vie ? Seront-ils obligés de migrer ailleurs ? Comment est-ce qu’ils vont préserver leur stratégie de survie dans le contexte difficile traversé par le pays actuellement ? Créer de petits commerces avec les éventuelles indemnisations obtenues ? Ou recevoir un revenu universel à la charge de l’Etat ? Quelle garantie l’Etat pourrait offrir à ces paysans pour qu’ils puissent tout au moins reproduire leur système de production du moment et leur permettant de survivre ? Autant de questionnements traduisant des doutes et incertitudes quant l’avenir immédiat et à court terme pour la population affectée par ce projet.

    Par ailleurs compte tenu de la situation économique de notre pays, la construction de ce projet tanamasoandro n’aurait pas dû être retenue comme une priorité, ce n’est pas du tout une infrastructure productive à court et à moyen terme, et ce qui est surtout à craindre, la mise en œuvre de ce projet risque de perturber le réseau hydrographyque local et environnant et pouvant entrainer plus tard l’inondation de la plaine d’Antananarivo et sa ville basse.

    Bref, ce projet pourrait constituer des risques humains et culturels, économiques et sociaux pour Antananarivo et sa capitale.

    Et si sa mise en œuvre est non-négociable car faisant partie de l’ossature d’une vision à dominance politique, pourquoi ne pas le déplacer ailleurs ?

    • 16 septembre à 15:12 | betoko (#413) répond à Vohitra

      Ce projet ne date pas d’hier ni de l’année dernière mais bien avant Ce qui voulait dire que toutes les études pour le oui ou le non ont été étudiées .
      De toute façon Tana est devenue invivable pour 1000 raisons et le plus urgent c’est de pouvoir construire des logements sociaux le plus vite possible
      Rendez vous compte que depuis les années 60 , aucun président de la république n’avait pensé à en construire

  • 16 septembre à 15:14 | saint-augustin (#9524)

    Bonjour,
    La superficie de Mcar :la France + la Belgique ce que j’ ai appris à l’EPP de St-Augustin et voilà qu’on n’a pas de territoire où construire une sorte de nouvelle capitale ;
    Faisons comme le Brésil :créons "BRASILIA".Je propose entre Fianarantsoa et Tuléar il y a du domaine publique "midadasika",pas de rizière, pas de maisons ,pas de propriétaire à indemniser .Ne créons pas d’ennemis entre nous .Faisons un referendum sur le NET :oui ou non avec ma proposition ?Je vote oui,
    à bientôt.

  • 16 septembre à 15:18 | Vohitra (#7654)

    Lors de la présentation de ce projet tanamasoandro à l’Université d’Antananarivo il y a deux mois de cela, il a été annoncé que le coût de la réalisation de ce projet avoisine le USD 1 Milliard, aussi, il est légitime de se poser la question pourquoi injecter une telle somme faramineuse dans un seul projet localisé dans une seule Région ? rien que le coût de tanamasoandro, c’est l’équivalent du tiers du niveau de stock de la dette publique du pays et plus de la moitié des réserves en devise du pays...

    Alors, comment se fera plus tard pour le financement des centaines de projets du Velirano repartis dans les 21 autres Régions du pays ?

    Déjà que le pays n’arrive même pas à financer entièrement le coût de la mise en œuvre du processus électoral à Madagasikara ?

    • 16 septembre à 15:33 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Ne vous inquiétez pas de leur financements, on ne vous demandera pas de les trouver, le Président et son équipe s’en occuperont, ils sont élu pour ça.

      A vous de suivre leur réalisations avec beaucoup de patience.

    • 16 septembre à 15:36 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Ity voalaza ao amin’ny compte facebook "Tanà-masoandro".

      "Vinavinaina hamokatra harena mitovy amin’ny vokarin’ny Tanànan’Antananarivo amin’izao fotoana izao Tanà-Masoandro rehefa vita sy mihodina tanteraka ny tanàna, izany hoe 42%n’ny harin-karena faobe ankehitriny, manome 4,64 Milliards $ eo raha atao kajy amin’ny PIB Madagascar 2018."

  • 16 septembre à 15:21 | Isandra (#7070)

    Il faudrait voir plus loin, après la construction de cette nouvelle ville, le prix de m3 aux alentours de ces rizières y compris Ambohitrimanjaka, etc vont flamber, dix fois, de ce fait, ces gens-là récupérerons sur le plus-value de leur terre et maison, ce qu’ils auront perdu dans ce remblayage.

    • 16 septembre à 15:35 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      rien que de la spéculation dans votre imagination...vendre, vendre, vendre la terre et le pays alors que la population dans sa grande majorité crève de faim...

  • 16 septembre à 15:30 | Vohitra (#7654)

    C’est le scoop du siècle, la dame Isandra venait de l’annoncer supra :

    "La réalisation de ce projet tanamasoandro va produire 42 % du PIB actuel" dixit Isandra.

    aie aie aie la dame est en train de s’égosiller de plus belle, en lazzi et calembredaines...

    • 16 septembre à 15:35 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Ce n’est pas moi qui l’ai inventé, c’est la prévision du comité technique de ce projet.

    • 16 septembre à 15:37 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Ity voalaza ao amin’ny compte facebook "Tanà-masoandro".

      "Vinavinaina hamokatra harena mitovy amin’ny vokarin’ny Tanànan’Antananarivo amin’izao fotoana izao Tanà-Masoandro rehefa vita sy mihodina tanteraka ny tanàna, izany hoe 42%n’ny harin-karena faobe ankehitriny, manome 4,64 Milliards $ eo raha atao kajy amin’ny PIB Madagascar 2018."

  • 16 septembre à 15:31 | olivier2 (#9829)

    @ St Augustin

    Si vous "envisagez" de créer une nouvelle capitale à 500 km de Tana :

    1- Tous les "rentiers de Tana" qui louent ou vendent à prix d’or leurs biens vont s’y opposer farouchement !
    Quand on voit que les loyers dans certains quartiers dépassent ceux d’une ville moyenne en France, il y a de quoi se demander si cette bulle spéculative immobilière n’est QUE le fait des Fozas..
    Mon petit doigt me dit que NON !

    2- Tous les fonctionnaires travaillant à Tana vont s’y opposer..et ça fait du monde !

    En vérité je vous le dis : personne ne sera JAMAIS d’accord sur AUCUN projet !

    - soit par intérêt personnel ( speculation, confort personnel...)
    - soit par Jalousie ( par peur que d’autres puissent gagner plus : bouuuuh quelle horreur !)
    - soit pour des raisons politiques ( influencées par les religions..)

    Cerise sur le gâteau Malgache, un nouveau phénomène importé de France et d’Europe arrive en Force : la theorie du "président mal élu"...relayée par tout le apprentis fachos ou néo communistes du net...

    Quoi de mieux élu qui perdant d’une élection qui dénonce un président "mal élu" ???
    Reprenez la même phrase et mettez "légitime" à la place "d’élu" et vous comprendrez le comique de la situation !
    MDR

    Pour résumer, si vous attendez 70% d’avis favorables pour mener un projet à Madagascar, vous feriez mieux de vous prendre un abonnement à Disney Chanel : le monde de DISNEY est TELLEMENT PLUS MERVEILLEUX !

     :)

    PS : MDR le coup du "remblayage des collines" : on pourrait aussi proposer des Métros aériens, des tramways sous terrains, des élections non truquées...

    COURAGE REVONS !

    LOL

    • 16 septembre à 15:42 | saint-augustin (#9524) répond à olivier2

      Olivier 2,
      j’apprécie votre commentaire ;
      ce que je souhaite c’est d’ouvrir le débat ; tellement il y a tant à faire à MCar qu’on se permet pas de ne pas proposer quand on est natif de ce pays ,
      à bientôt

  • 16 septembre à 16:16 | lé kopé (#10607)

    Bonjour , on a tous fait de l’ironie sur la faisabilité des Velirano du PRM , mais les" supporter " de ce dernier ont toujours cru que tout se réaliserait comme prévu ,au grand dam de ses détracteurs .Mais ,soyons réalistes, car les travaux n’ont pas commencé et les financements sont inexistants ,pour cause, les caisses de l’Etat sont vides. Si dans les meilleurs des cas ,des investisseurs veulent blanchir leur argent mal acquis, avec la bénédiction des barons du régime ,pourquoi ne pas remblayer dans les zones environnantes car les terrains ne manquent pas .On fera d’une pierre, deux coups, car les paysans pourront vaquer sans souci à leur occupation quotidienne, et l’Emergence tant attendu verra le jour . Est ce que le vent de révolte qui est légitime de la part de plusieurs intervenants trouvera un écho auprès de nos chers décideurs ? La seule réponse que j’ose avancer est que ce grand tintamarre médiatique ne soit un moyen ,et une excuse pour faire avaler le coup d’épée dans l’eau .Qui vivra ,verra...

  • 16 septembre à 16:43 | lé kopé (#10607)

    A quand les débuts des travaux ,les échéances … nous attendons et nous applaudirons pour le bien du Pays.

  • 16 septembre à 17:26 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra (#7070)
    Pauvre IMBECILE et RIDICULE que tu es.
    Tu Pourras Publier et encore publier autant de liens que tu voudras, mais la Médiocrité et les Multiples Incompétences de tes Dirigeants Passés, et ceci depuis 1975 à ce Jour, à une forte ressemblance à un Caveau, dont on essaye d’enjoliver autant que possible l’extérieur pour masquer la Puanteur qu’il contient en son intérieur.

    Une République Dirigée par des Voyous, et des Incompétents, qui n’ont pour seule compétence que de ruiner le Pays et le Peuple avec.
    BABAKOTOLAND n’en déplaise à certains Binationaux qui se sentent mieux à vivre à l’étranger que de vivre dans le pays qu’ils disent tous et sans vergogne, Mon Pays Natal, le Pays de mes Ancêtres.
    Mais quelle exemplarité !!!

    • 16 septembre à 18:36 | betoko (#413) répond à FINENGO

      En quoi ça te derange notre double nationalité , je suis fière d’avoir double culture et je vis dans mon pays natal et fier aussi d’avoir participé à l’économie de La France même si c’est en une petite échelle .
      Tu traites les ex dirigeants d’être des voyous , oui c’est la vérité mais pas tous En tout cas je ne vois qu’un seul voyou sur ce cite c’est de toi qui n’arrive pas à écrire une phrase sans être grossier et vulgaire , pire que les jomaka

  • 16 septembre à 17:33 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra (#7070
    16 septembre à 13:50 | ) répond à FINENGO ^
    Finengo le Sénile,
    Merci d’avoir partagé votre opinion, mais, vu votre âge avancé, il est compréhensible votre scepticisme, car sans doute vous ne verrez pas la retombée économique de ce projet.
    .......................................................................................

    Je pense que tu te trompe de qualificatif Dame Isandra.
    Il y aura 10 fois plus de Misères, que d’une retombée économique.
    Car le Peuple lui crèvera toujours la G.U.E.U.L.E grande ouverte, comme il a été toujours le cas.
    Tu n’es qu’une Pestiférée Dame Isandra.

  • 16 septembre à 17:51 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le pouvoir parle de développement mais Rajoelina et ses amis et le gouvernement semblent survoler ce qu’un développement signifie en fait.

    Pour faire face aux bêtises et les commérages économiques de ces dirigeants, et les citoyen qui y croient, il suffit d’expliquer et de leur faire comprendre comment les pays industrialisés se sont développés, par exemple, en s’appuyant bien évidemment, sur la Science Économique.

    Les dirigeants de Madagascar, un pays qui occupe le 4e place d’un des pays les plus pauvres au monde, doivent comprendre pourquoi le pays est aussi pauvre, ce qui leur permet de fait un diagnostic juste. Il y a quelques choses, mais il faut les identifiées, quelles sont-elles ?

    Quand on apprend que près de 8-9 malgaches sur 10 vivent avec moins de 2 dollars/j, à mon sens le pouvoir doit penser, vite et juste, qu’avant toutes autres choses, les réflexes des dirigeants éduqués, normaux et responsables sont de chercher à assurer rapidement la sécurité alimentaire, la santé, et l’éducation de cette tranche de population, vulnérable, qui est en fait la majorité de la population malgache.

    Vieux réflexe du milieu économique que j’ai de la difficulté à m’en débarrasser :

    - où sommes-nous, quel pays parle-t-on, le projet est-il viable, et qui va, vont payer ce projet, combien cela va coûter, pour qui, combien des familles, et quels en seraient les conséquences environnementales, économiques, à court, moyen, et à long terme ?

    Maintenant qu’est-ce que c’est ?

    Est-ce que c’est type de projet que Rajoelina et ses amis appellent « Velirano » pour faire Madagascar un pays émergent économique ?

    On ne lutte pas contre la pauvreté avec un tel projet et pour faire émerger une classe moyenne, il faut s’intéresser aux projets des citoyens, des jeunes entrepreneurs malgaches.

    Une émergence économique passe forcément et uniquement par des grands projets étatiques. Autrement dit, des grands investissements de l’Etat dans les secteurs publics comme l’Education, la Santé, l’Energie, Infrastructures et privés, les facteurs producteurs de l’Economie.

    Je crois que si la Province d’Antananarivo et la Capitale ne se développaient pas sainement, il serait illusoire de développer les autres provinces. Il faut que la Capitale prenne au sérieux la corruption, les infrastructures, l’environnement, les nombres de la population, et les problèmes qui s’y rattachent, les problèmes de longuement, la santé, de l’énergie, la gestion des eaux usées et de l’eau potable.

    Le message de paix à adresser au pouvoir me semble-t-il c’est de lui rappeler un proverbe bien Gasy :

    - aza maika tsy faingana hoatrany ombisaretin-dRaleva.

    • 16 septembre à 18:44 | betoko (#413) répond à diego

      C’est notre droit d’être optimiste et ne pas tomber dans le pessimisme Il y avait un pays qui était très pauvre pire que Madagascar , mais il a pu avancer c’est l’Éthiopie où sa population avait crevé de faim Mille fois pire que Madagascar et en ce moment qu’est il devenu ce pays ?
      Savez vous qu’aux USA il y a des pauvres par millions pire qu’à Madagascar ?

  • 16 septembre à 19:28 | Jipo (#4988)

    @ kelytoukou, oui c ’est pour ça que les mexicains se bousculent à la frontière, pour venir grossir les rangs, méfiez-vous cependant d’ une invasion ricaine dans votre paradis retrouvé ...

  • 16 septembre à 19:58 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    16 septembre à 18:44 | répond à diego ^
    C’est notre droit d’être optimiste et ne pas tomber dans le pessimisme Il y avait un pays qui était très pauvre pire que Madagascar , mais il a pu avancer c’est l’Éthiopie où sa population avait crevé de faim Mille fois pire que Madagascar et en ce moment qu’est il devenu ce pays ?
    Savez vous qu’aux USA il y a des pauvres par millions pire qu’à Madagascar ?
    ....................................................................................

    Mais ce que tu essaies d’ignorer le Jomaka d’Ambatomanga, c’est que l’Ethiopie était-elle un Pays qui a connu la Guerre, avec son voisin de l’Erythrée du 6 mai 1998 au 18 juin 2000.
    Donc aucune possibilité de comparaison avec Madagascar, qui n’a eu ni guerre civile, ni une guerre avec un autre pays.
    Mets le bien dans ta Tête le Jomaka, que Madagascar est un cas unique au monde.

    Oui aux Etats Unis, les Mexicains y viennent en Masse pas pour s’appauvrire à ce que je sache, mais c’est pour une vie Meilleure non ???
    Je fais allusion à ce que Jipo t’a dit.

    Mais on peut te comprendre.
    Tu es trop KON pour comprendre les choses le Jomaka.
    Ne me dit pas que tu es fière d’être Français.
    Nuance, tu es fière d’avoir la Nationalité Française. C’est plus adéquat pour ton cas.
    Tu n’étais pas né Français le Jomaka. Oui il y a des étrangers qui sont nés Français et qui sont bel et bien Français, plus que toi que tu l’es.
    Un peu de modestie ne te fendrait pas la Tronche.

  • 16 septembre à 20:18 | diego (#531)

    Bonjour betoko,

    Je ne vous ai pas enlevé votre droit, j’ai parlé et parle de l’économie.

    En économie, on ne parle pas de l’optimisme, c’est une science, c’est à dire, on sait que quand on prend une décision, on aurait un tel résultat.

    La pauvreté d’un pays, de Madagascar, ne peut pas s’expliquer et compris à travers la pauvreté des autres pays.

    Pour lutter contre la pauvreté et le sous-développement, ce n’est pas de l’optimisme que Madagascar et son peuple, vous donc, ont besoin mais :

    - un État solide, des moyens et d’Investissements étatiques et une économie de marché, non planifié donc, c’est exactement ce que l’économie de pays comme l’Ethiopie a adopté depuis plus de 20 ans, couronnée par un PIB et une croissance économique enviable, autour de 7-10%.

    Et enfin, un peu plus personnel, une critique envers un pouvoir dans lequel vous avez une certaine affinité personnelle, n’est pas une critique envers vous et ce que vous croyez et ce n’est pas une attaque à votre optimisme. Il faut garder, à mon sens, en tête cette distinction.

    Maintenant, les discussions et les débats sur le développement économique et autre, de Madagascar, sont complètement ouverts et ce ne sont pas uniquement des affaires des dirigeants et les élites, mais de tout le monde, politique, juridique, et de tous les acteurs économiques dans le pays.

  • 16 septembre à 20:27 | ratiarison (#10248)

    ALEFASO " ny boldezera Rtoa-Be ISANDRA ho eny BETSIMITATATRA dia ho hitanareo eo ny SUITE ny Tantara **** alefaso ry BETOKO-vongany dia ho hitantsika ??? mazava ve ry ORANGE marikivy a ?? qui vivra ..........VERRA............. samy tsara !

  • 16 septembre à 20:40 | lé kopé (#10607)

    Saint Augustin ,Bonjour
    la ville de Brasilia a été conçue avec beaucoup de réflexion et de pragmatisme ,mais je la trouve sans âme et dépourvue de charme ,mais c’est un avis personnel sans importance . Par contre , la résidence Présidentielle ,située un peu plus loin, est à la hauteur de son prestige. Mais pour vous ,elle ne vaut pas la douceur de vivre de Fortaleza et de ses environs ...D’autres options sont aussi intéressantes comme Salvador de Bahia ou RIO la belle . D’autres sont attirés par la ville de Miami dont la réalisation tarde à venir sur notre cote Est .

    • 17 septembre à 11:51 | saint-augustin (#9524) répond à lé kopé

      Bonjour lé kopé,
      J’ai l’impression que vous connaissez Fortaleza,moi j’ai une attache particulière avec cette ville ,j’y vais tous les deux ans ,j’adore BEACH PARK et ses environs et que penser de JERICOCOARA !
      à bientôt

    • 17 septembre à 00:24 | Jipo (#4988) répond à Jacques

      Bonsoir Jacques.
      Licenciés sur le champ !

    • 17 septembre à 00:24 | Jipo (#4988) répond à Jacques

      Bonsoir Jacques.
      Licenciés sur le champ !

    • 17 septembre à 00:50 | Jacques (#434) répond à Jacques

      Bonsoir Jipo,

      Licenciement impossible, on est à babakotoland et c’est l’endémisme qui prime.

    • 17 septembre à 05:15 | elena (#3066) répond à Jacques

      Mais qui donc a choisi ces 2 airbus dont l’un ne fonctionne plus depuis longtemps ?
      Ça promet pour l’avenir. Mais l’avenir est déjà aujourd’hui. Hélas !

  • 17 septembre à 07:14 | SNUTILE (#1543)

    1 - C’est une zone inondable. La probabilité de construire sur le lieu est risquée.
    2 - Pour avoir la ville verte hydratée même pendant l’été, la disparition de la rizière risque de changer l’ hydrographie et climat autour.
    3 - La déviation est bien à suivre sagement sans haine refoulée et avec l’ humilité chère payée

    • 17 septembre à 08:30 | Jo Brandon (#9919) répond à SNUTILE

      Ka efa lazaina daholo ry zalahy fa tsy aleo ve eny akaikin’ny Tampoketsa e ?
      Sady tsy misy tanimbary totorana eny, no tsy misy trano ho ravàna ary tsy zone inondable, nefa tsara rivotra.
      Ary akaiky koa satria autoroute no mankany.

  • 17 septembre à 08:26 | Mirana (#10703)

    L’Etat a prévu de donner des indemnisations aux personnes concernés par ces remblais et aussi les habitants d’Ambohitrimanjaka vont prendre part à la réalisation du projet et ils bénéficieront des infrastructures une fois que ce sera fini,bien évidemment il y a des personnes qui profitent de la situation pour tourner la réalisation du projet en revendication politique , c’est un projet Présidentiel des plus attendus depuis la campagne électorale donc pourquoi s’y opposer alors que c’est pour le développement de notre pays, on en a besoin car d’ici 10 ans où est qu’on va mettre les 6 millions d’habitants de Tanà sachant que l’exode rurale est un phénomène récurrent et inévitable pour Tanà et la nouvelle ville Tanà Masoandro constitue la solution à ce problème

    • 17 septembre à 08:30 | Jo Brandon (#9919) répond à Mirana

      Ka efa lazaina daholo ry zalahy fa tsy aleo ve eny akaikin’ny Tampoketsa e ?
      Sady tsy misy tanimbary totorana eny, no tsy misy trano ho ravàna ary tsy zone inondable, nefa tsara rivotra.
      Ary akaiky koa satria autoroute no mankany.

  • 23 septembre à 10:44 | kunto (#7668)

    KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo :

    - Est ce une priorité ?????? et le développement / Nettoyage de Tana - Tamatave - Diégo - Tuléar ... etc ... c’est pour quand ?????

    • 23 septembre à 10:48 | kunto (#7668) répond à kunto

      S’il y a de l’argent développons Madagascar d’abord = Jiro - Rano pour TOUS , curage des caniveaux - curage des égouts - achats de camions poubelles : ça c’est des priorités ...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS