Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 15 décembre 2019
Antananarivo | 19h30
 

Enseignement

Campus universitaire d’Ankatso

Les grenades lacrymogènes ont tonné

mercredi 18 mai 2011 | Valis

La tension était montée d’un cran ce mardi 17 mai en milieu de journée, à Ankatso. Le face-à-face entre les éléments de l’EMMOREG et de très nombreux étudiants avait fini par des jets de pierres et de grenades lacrymogènes. Convaincus que leur appel au secours n’était pas entendu et qu’il ressemblait à un SOS dans le désert, sans aucun écho de la part des destinataires, les étudiants avaient décidé, après un meeting sur l’esplanade, de redescendre dans la rue comme la veille. Les deux parties en présence se regardaient en chien de faïence plusieurs heures durant et il semble que c’était lorsque les éléments des forces de l’ordre avaient détecté que des éléments perturbateurs s’étaient infiltrés dans les rangs des manifestants qu’ils avaient finalement décidé de les disperser, lorsque les jets de pierre avaient commencé. À ce moment là, les observateurs avaient remarqué que le nombre des étudiants avait aussi fortement diminué, la plupart étant sans doute las de ce face-à-face stérile.

Les manifestations avaient cessé aux environs de 15 heures mais les étudiants prévoient toujours de poursuivre ce jour. L’assemblée générale programmée par les étudiants de l’Ecole polytechnique de Vontovorona à Ankatso ne présage rien de rassurant au campus.

En tout cas, l’atmosphère est délétère car les « opposants » au régime HAT regroupés dans la plateforme Rodobe présidée par le Pr. Zafy Albert ont annoncé une grande marche et un rassemblement, à Anosy ce jour. Un autre foyer de tension en perspective, aucune demande de manifestation n’ayant été faite auprès des autorités actuelles.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 18 mai 2011 à 09:27 | ZOZORO (#5338)

    Les étudiants en ont mare d’avaler les mêmes couleuvres.

    La HAT traitent toujours les symptômes et non les maux. Les malgaches meurent à petit feu.

    Comme remède, il y a déjà 4 camions plein à craquer EMMO/REG du côté d’Anosy depuis 6H du matin...

    Vive la démocratie sauce piment HAT liberticide tueur de pays.... (Philosopher, sémantiser et WAIT & SEE vont régler le problème LOL§)

    • 18 mai 2011 à 09:35 | Jipo (#4988) répond à ZOZORO

      Zozoro bonjour , suis en partie d’accord avec vous, mais qu’allez - vous faire , affronter les camions pleins à craquer ? comme certains affrontent les chars ? et une fois mort, à quoi servirez vous , " préférer une mort digne à une vie de m—e se comprend, c’est meme la devise des djihadistes de Ben , mais quand meme ...se faire tuer pour Madagascar : soit, mais pour les beaux yeux de rajoelina , il n’en vaut pas la peine .

    • 18 mai 2011 à 12:13 | ZOZORO (#5338) répond à Jipo

      On a déjà réussi à affaiblir la HAT à notre manière voyez vous ! A cause de nous, ils ont dû se défaire de Organès/Hyppolite/et tehindrazanarivelo entre autre. La machine est affaiblie et n’arrive presque même plus à convaincre.

      C’est pas pour se vanter ni pour faire le pitre mais c’est pour vous encourager à adopter notre démarche qui est pour l’instant plus productif que d’autres.

      Pour le cas des étudiants, il faut persister sur les revendications car ses étudiants sont aussi des fils et des filles, des frères et des soeurs, des futurs travailleurs. Avec le SECES, ils représentent la société malgache.

      Rentrer au trois premiers coups de lacrymogènes n’a rien de lâche, mais revenir le lendemain relève du bravoure et du patriotisme.

      Ce qu’on vous demande c’est d’en faire autant quand le jour viendra et j’y serai au premier rang vous en faites pas (a oui... vous n’êtes pas du pays ! bof on a déjà nos militants et on fera avec).

      Donc au lieu de relater les méfaits et les déboires de la HAT, de nous critiquer, Nous au moins on agit alors un peu de soutien de votre part ne serait pas de trop !

      S’il en faut recourir aux armes dans le cas extrême, on se mettra aux armes pour nos enfants et pour une paix durable à Madagascar. Si c’est mourir pour lapinou à vos yeux, on a vraiment pas la même perception du patriotisme.

  • 18 mai 2011 à 10:04 | kotondrasoa (#3872)

    Je persiste à le dire : l’Université est le cadet des soucis de la Hat et les enseignants ainsi que les étudiants ne sont que du menu fretin puisqu’il n’y a qu’à faire appel à richard baomba et ses répresseurs de liberté d’opinion et tout rentrera dans l’ordre.

    Mettre sur le dos des enseignants la grève des étudiants n’est pas la solution car il faut reconnaître que c’est le pouvoir de fait qui, incapable de tenir ses promesses (le paiement effectif des indemnités et le budget relatif à 3 mois d’administration des Universités) manipule l’opinion pour rejeter la faute sur ces enseignants.

    Puisque nous sommes actuellement à la phase de jets de pierre, richard baomba aura du pain sur la planche avec l’Université d’un côté, le rodobe à Anosy et les employés de la BCM en gestation ; sans oublier les habitants d’Ampefiloha, les vendeurs ambulants, les squatters.

    Digression : le peuple (en utilisant ce terme si cher au petit) turc est descendu dans la rue pour protester contre la censure sur Internet. La Hat puisqu’elle est si fière d’être le chouchou de la Turquie, n’a qu’à prendre des leçons sur pour museler les internautes malagasy, avec un Ministre adepte des mille collines.

  • 18 mai 2011 à 14:35 | ZOZORO (#5338)

    Jipo

    Pourquoi la HAT se soucierait-elle des étudiants, même les forumistes fervent de MT s’en foutent apparemment !!!

    4 posts en 4 heures ??

    Un grand merci a JIPO. Même si nos visions (actions) diffèrent parfois, on sent votre conviction. Rien que ça !

    Pour "Le" vrai changement durable !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS