Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 17 août 2018
Antananarivo | 13h48
 

Education

Education Nationale

Les examens officiels maintenus, les syndicalistes se résignent

samedi 4 août | Arena R.

C’est décidé et confirmé ! Le ministère de l’Education nationale ne fera pas marche en arrière par rapport à la tenue des examens officiels cette année et face à la pression des enseignants grévistes, notamment ceux au sein du Sempama Nosy. L’examen CEPE aura bel et bien lieu le lundi 14 août, les épreuves du BEPC se déroulement entre le 3 et 6 septembre prochain, alors que les examens du baccalauréat débutera le 17 septembre prochain.

Pour entériner sa décision, le ministère de l’Education nationale, en concertation avec celui du ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé que les épreuves d’éducation physique et sportive du baccalauréat pour les circonscriptions scolaires qui n’ont pas pu encore le faire devront se dérouler à partir du lundi 6 août. Elles devront durer un mois. Les techniciens du ministère ont par ailleurs décidé que les épreuves d’éducation physique et sportive du BEPC auront lieu après les épreuves écrites pour ceux qui ne l’ont pas encore faites.

Dans une communication faite hier, le ministère de l’Education nationale et le ministère de l’Enseignement supérieur ont confirmé qu’ils seront désormais fins prêts pour assurer l’examen du baccalauréat. La convocation des élèves devra être distribuée à partir du 16 août prochain et la mise en quarantaine des enseignants qui préparent les sujets du baccalauréat aura lieu à partir du 20 août.

Concernant les candidats, les ministères de tutelle ont révélé que cette année, le nombre des inscrits augmente d’environ 0,99% cette année. Au total 184 708 candidats sont inscrits aux épreuves de baccalauréat pour cette année scolaire. 120 327 d’entre eux ont opté pour la série A2 et 37 320 candidats pour la série D. La série A1 compte par ailleurs 13 005 candidats alors qu’il n’y a que 4 874 inscrits seulement pour la série C.

Face à cette intransigeance du ministère de l’Education nationale par rapport au maintien du calendrier des examens officiels, les enseignants regroupés au sein du syndicat SEMPAMA Nosy se résignent. Après la marche vers Mahazoarivo qu’ils ont effectuée jeudi, ils ont décidé de suspendre la manifestation dans la rue à l’issue d’une assemblée générale effectuée vendredi. Cela ne veut pourtant pas dire que leur mouvement s’arrête là. « C’est au niveau de chaque région maintenant de décider de l’organisation de la manifestation », explique le président de ce syndicat.

Concernant la tenue des examens, les syndicalistes ont déclaré qu’ils ne vont pas perturber les centres, ni le déroulement des examens par contre, ils ont décidé de ne pas y participer après avoir demandé en vain au ministère le report des examens sous prétexte que des élèves des écoles publiques n’ont pas encore pu terminer leur programme après les trois mois de suspension des cours suite à la grève de leur enseignant et que ces élèves auront également besoin d’un peu de temps pour réviser.

49 commentaires

Vos commentaires

  • 4 août à 09:07 | walesa (#5863)

    L’Enseignement à Madagascar ne fait pas d’exception à la règle. Comme tous les autres secteurs en activité il crève à cause d’une corruption totalement généralisé au sein de la Nation en train de décomposition. Tout s’achète à Madagascar - la justice, le moral, la vie, la propagande... Les divers examens d’entrée et les diplomes ne font pas d’exception ! Et l’inflation grandissante d’ariary depassant largement la croissance ne fait qu’augmenter constamment leur prix ! La malheur de uns fait le bonnheur des autres. Regardons au tour de nous - les grands chefs examinateurs se permettent de construire des edifices parfois grandioses, démésurés qui n’ont rien à voir avec leurs maigres salaires ! Tout cela dans une impunité totale ! Vraiment, je vous le dit : Les grands chefs de la Nation sont plus que Nuls de Nuls !

    Répondre

    • 4 août à 09:58 | jayo (#10317) répond à walesa

      misy marina ihany ny teninao, fa nadia izany ara ny lesoka tafahoatra nandritra ny tetezamita ireny no tena vao maika nampikoroso fahana ny malagasy ka dia lasa sarotra ny fanarenana ny firenena ankehitriny, dia izay ilay tena tokony hatonga saina ny malagasy mba tsy hovoafitaky ny fampanantenana diso ataon’ireo sasany teh hahazo toerana sy ho filoha fotsiny, ny irariana dia mba ho tena olona vonona ny hampandroso ny tanindrazana tookoa no hitarika ny firenena ary dia hofoana miandalana izao olana mianjady @malagasy izao.

    • 4 août à 15:40 | tsirah (#10314) répond à walesa

      Afaka miteny izay tianao tenenina ianao fa kosa ny zanakay tsy havelanay ho tratran’ny taona fotsy ka tena midera ny ministeran’ny fampianarana izahay ray aman-dreny amin’ny fandraisany ny andraikiny

    • 4 août à 15:48 | komi (#10299) répond à walesa

      Aleo ny mpampianatra sasany igrevy eo fa ny fanadinam-panjakana tsy maintsy tanteraka na iza anakana ary. Tsara mihintsy izao firosoana ataon’ny fanjakana izao ary porofony fa ny mpampianatra no sakana @izao savorovoro izao.

    • 4 août à 18:43 | rakoto-neutre (#8588) répond à walesa

      Marina mihitsy ny anao. Izay lay zara-vilana. Ny mpampianatra mantsy dia any ankoatra vao mba hisy hamaly babena. Toa manome tsiny be fahatany ny ankamaroany nohon’ny fitiavan-tena, ny zanakay toy zao, ny zanakay hoihoiiiiii ! Fa angaha reo mpampianatra tsy mba sahirana sy mivaky loha amin-janany. Izaho dia manana zanaka roa manao fanadinana avy fa tsy ahoako fa mitady hevitra e. Ny taona fotsy tsy hisy fa ny fanadinana tsy hisy mpitsara no ahiako.

  • 4 août à 09:29 | jayo (#10317)

    tsy tokony hatao ambanin-javatra ny fianaran’ny mpianatra fa mba sahirana izy nanao izay ho afany nandritra ny toana ka tsy tokony efa hakaiky farany toy izao vao manondrana ny mpampianatra, mila mifappitsinjo hatrany ny malagasy satria mariky ny fampivoarana daholo izany, mila ny toe-tsaina mihitsy no miova dia mandeha ho azy ny rehetra ambony

    Répondre

    • 4 août à 11:11 | manga (#6995) répond à jayo

      JAYO,
      Tsy misy resaka fifampitsinjovana izany eo raha tsy miala daholo ireo fatritran’olona teo sy eo amin’ny fitondràna ireo.
      Ny filohaz lany eo dia tsy tokony hanana andraikitra mihaommpampana toy io fa mampikoroso fahana ny firenena.
      Tokony andraikitry ny PM ny fitantanana fa ny filoha dia mijanona ho Ray aman-dreny fotsiny ihany.
      Raha mbola izao no mitohy ka idokafana izao akanga tsy aman’orana toy ny IEM na Fisandratana izao dia fitaka bevava fotsiny fa mbola hijaly mafy kokoa ny mpiray tanindrazana amiko.
      Any ny toe-tsaina tokony resahinao fa tsy ny madinika mizaka ny mangidy izao no mbola hopepoinao amin’izany.
      Fampianarana lavorary inona no azo antenaina amin’izao toe-draraharaha mampitreny ny moana izao ?

    • 4 août à 11:59 | Marika (#9389) répond à jayo

      Manga ,

      Ny tokony maika indrindra izao dia ny fangalàna ny vola rehetra azo tsy aman-drariny na amin’ny gasy,na amin’ny kàrana , na amin’ny sinoa .Contrôle minutieuse de fiscalité ,audit des ministères.
      Famerenana maika ireo vola rehetra tsy fantam-piaviana any DUBAÏ , PANAMA , îLES VIERGES , CAÏMANS , MAURICE ,SUISSE , MONACO , FRANCE.
      Contrôle des patrimoines pour les détenteurs de biens à l’exterieur .Confisquation et vente pour tous les biens mal-acquis et déclarés illicitement.
      Installation de filet de sécurité vitale pour les plus démunis .Augmentation des salaires.
       :

    • 4 août à 15:16 | jayo (#10317) répond à jayo

      MANGA, ianao miteny hoe miala daholo ireo fatritran’olona ireo , nefa raha toa ka vomaika ratsy kokoa noho izao ara no zavatra asehoan’ze ho tonga eo de aona ? sady mety ianao irery no mahita an’izany fa tsy ny vahoaka manontolo, izay no mahatonga ahy iteny hoe aleo ny fifidianana no anavaka an’izay mbola tokony ho eo

    • 4 août à 15:44 | manga (#6995) répond à jayo

      JAYO,
      Matoa milatsaka ka lany dia mahavita noho ny nataon’ny teo aloha rehefa avy nampanantena amina t-shirt sy vary ary tambazana vola sy artista malaza.
      Adidy masina izany mitondra firenena izany ary ny vahoaka manontolo no iantefany fa ny tsapatsapa toa ireny jamba te-hahiratra ireny araky ny filazanao azy.
      Rehefa tsy nahavita dia miala ary fahendrena ny tsy hiverenana eo amin’ny intsony mihitsy.
      Izay ataon’ny ampitso tsy ho an’ny androany ka mahandrasa tantana fa tsy adidinao ny mitsara azy avy hatrany. Ny eo aza tsy hainao ny mitsara azy ka inona no mba fantatrao amin’izay tsy hitan’ny masonao ?
      Manala-baraka ny firazanana niaviany daholo ireo efa teo no sady entin’ny fitiavan-tena loatra dia izao no alehan’ny firenena atao tondro molotra eram-bazan-tany.
      Ny soa toavina maha malagasy raha teo dia nalevina impito mandefitr’olona ka asanao maneho hevitra io raha mbola milaza ny tenanao ho olom-belona ianao sy ireo iray fiaviana aminao fa tsy toy ireny biby mirenireny tsy misy mpiahy ireny.

    • 4 août à 15:52 | komi (#10299) répond à jayo

      Efa ita mibaribary anie izao fa misy mpanao politika ambadika ireto mpampianatra amizao tolona ataony izao e !! ny fitiavan-tena no mibahana fa tsy mba mijery ny hoavin’ny zaza malagasy mihintsy. Ny fiainan’izy ireo no efa vita fa nen’ny zaza malagasy ahoana ?

    • 4 août à 20:16 | tojo (#10300) répond à jayo

      Ka n’inoninona kosa mitranga tsy tokony ho atao ambanin-javatra ny fianaran"ny ankizy ry manga aa, resaka politika ve no animbana ny hoavin’ny ankizy tsy tia tena ireo mpampianatra ? tsy atao fialana-bala izany hoe ra tsy miala ireo olona ao aminy fitondrana ireo dia tsy mijanona ny grevy. Nga izay no fitakiana natao ? Hita mitsy hoe misy mampirisika ao ambadika

  • 4 août à 12:19 | Jipo (#4988)

    que les examens soient maintenus, est une chose, que le pourcentage de réussite soit obtenu en est un autre .
    Passer un examen sur l’ enseignement d’ une année, dont un trimestre manque, ne peut que présager un millésime à la hauteur de a mention de notre honoris causa : minable . / !
    Mais ça ils s’ en tapent , 2030 effacera cette : mauvaise année , à quand meme inscrire au palmarès du doctory de mes 1+1 mention ratsy be de bé ...

    Répondre

    • 4 août à 15:19 | jayo (#10317) répond à Jipo

      jipo, tsy maintsy mitady fomba foana ny mpitondra hanatssarana sy hampandehanan ny raharaha eto @firenena na dia misy aza ny mpanakorontana ka, ary ny tanjona dia ny hatafavoaka an’i madagasikara ato anatin’ity kirizy ity na dia mila fotoana aza izany

    • 4 août à 20:08 | Nomena (#10351) répond à Jipo

      jipo/// raha mpianatra hanala fanadinana izany anie tsy mila hoe herinandro mialoha vao miomana eh, mila herintaona mialoha izany ary ny mpampianatra ihany no nahatonga izao.

  • 4 août à 12:30 | manga (#6995)

    Marika,
    Misaotra anao namaly.
    Ny ahy indray dia tsotra : tapahin-doha daholo ireo tsivanon-kolona rehetra nitondra nambotry ny firenena, vao alaina daholo ireo fananana azo tamin’ny fomba mamoetra rehetra.
    Rehefa nalevim-belona dia angatahina ny firenena itoeran’ireo halatra ireo hamerina ny fananan-dramalagasy any aminy.
    Inona moa ny IEM sy Fisandratana raha tsy fomba entina anakonana sy iarovan-tena amiun’ny fifidianana lazaina fa demokratika, eken’ny rehetra, malalaka sns...
    Ny nolazaina fa avara-pi aza dia izao ataony, favao maika fa ireo izay poak’aty an-tranon-doha toa an-dRabitro miseho ho miana-kendry ka faly ery mamita-bahoaka amin’ny kabary feno fitaka ?
    Asakasak’izay mety ho badoina toy ireo mirediredy tsy mahalala akory izay lazainy, indrindra moa fa ity Rambo mamolava tsy misotro ity...
    Ireo milaza ho sangany rehetra dia tsy misy mahazo fankatoavana amin’ny firaisam-be-mpirenena ka dia inona ity hahazo antsika ny ampitso ?

    Répondre

    • 4 août à 13:02 | Marika (#9389) répond à manga

      Manga ,

      Marina tokoa ny lazain’i Manga saingy somary extrême kely.
      Ny zavatra manaraka tena tsy maintsy handraisana andraikitra dia ny fandresen-dahatra ireo olona mbola doma velona sy vendrana ka manaiky mifidifidy foana izay manome tapa-damba sy casquettes.
      Raha ny tena marina mantsy dia maro an-isa ny olona mizàka ny safidin’ny vitsy an’isa mahay mi-triche.
      Ary ny farany dia ny fanaraha-maso akaiky ny valim-pifidianana mba tsy hisin’ireo tsy valahara mahay
      manodina baolina eny am-panidinana,ka sahy milaza an-kitsirano fa nandresy ilay iray.

    • 4 août à 15:23 | jayo (#10317) répond à manga

      tsy misy tsy nanao ratsy izany, ary tsy misy indrindra ihany koa ny tonga lafatra, fa ny fifidianana no ahafahana manavaka an’io sy ny mbola tokony ho eo @ fitantanana ny firenena, ka eo no tena ahafahana milaza fa mbola ilaina sy mamin’ny vahoaka

    • 4 août à 19:58 | Toutoun (#10298) répond à manga

      Tsy toe-tsaina malagasy izany mifamono sy mifandatsa-drà zany. tsy misy tsy diso fa izy mivary lavo ihany no adala ary izay mikiry biby mamerina ny adalany no tokony handraisana fepetra.

    • 5 août à 08:42 | manga (#6995) répond à manga

      Averiko indray mandeha na dia mankarenin-tsofina ho an’izay mpamaky :
      Nihinana maskita teo am-pitan’i Gastro-pizza teo analakely ny tenako tamin’ny fandalovako farany tany Dago ; ka nisy vongan-kena tsy azoko loatra dia narorako.
      Nisy zaza iray nitsinjoka avy dia nitelina tsy nisy hambahamba ilay narorako. tsy tohizako ...
      Toe-tsaina malagasy inona loatra moa ity lazainareo ity fa raha ny tenako dia tsy mahatsapa velively fa nanao anaka andriamaso izany ireo mpitondra rehetra nandalo teo ireo.
      Ny fifidianana an-tomotra ihany hoy ianareo no hahatafavoaka ny firenena amin’izao zava-misy ankehitriny izao :
      Dia mba azonareo an-tsaina va re ny ataon’ireo mpitondra ankehitriny ireo :
      - Ny tantaran’ny Paon d’Or ho an’ireo rehetra milaza fa misolo tena ny vahoaka eny Tsimbazaza ireo olom-boafidy ireo ;
      - Ny fanomezana fiara maro vaovao tsdy mataho-dalana ministera iray izay tsy manana akory na fiara natokana anamboaran-dalana (propagandy),
      - Ny vava tsy voa-hevitra navoak’i Paul RABARY momba ny politisation ny ministera tantanany.
      - Ny fanembatsembanana maro samihafa an-kolaka na mivantana ireo lazaina fa fahavalony.
      - Ny fametrahan’olona amin-tsy rariny eny amin’ny ratsa-mangaika rehetra eny mba anakatsakana ireo izay hanafintoina azy.
      - Ny fanisàna vato tsy misy fandraisan-tsoratra eny amin’ny solaitra ; sns...
      Izany fomba rehetra tsy misy tsy mamoetra izany va re no entina anatanterahana fifidianana e !
      Izao no lazaiko : hahita raharaha amin’i NTSAY Christian io Rivodozanareo io raha vao mametra-pialàna i RAJAO.
      Ary araky ny fahalalako azy (havereno aty amiko raha diso fihevitra aho) fa tsy hanaiky velively ny atao saribakolin’ny Ntaolo io PM io.
      Amaranako azy dia tsotra : na ny nifanaraka tamin’ny BM&FMI aza tsy vitany nandritry ny dimy taona nitondranby nefa dia fianarana nikohizany nandritry ny androm-piainany ;
      Ka dia amin’ny fomba ahoana no entiny idokafan-tena fa ho vitany anatin’ny 3 volana ny fandehanana amin’ny laony ny fanaka tsy nisy fikojakojàna nandritry ny folo taona maro ao amin’ny JIRAMA.
      Izany no atao hoe milela-tanana avy nangarom-pary raha tsy fantatrareo : 2019 tsy fantatra koa 2030 no vinaniana mba ijanona eo amin’ny fitondràna mandra-pahalasan’ny fofon’ainy : Mifoka maoly.
      - 

    • 5 août à 08:56 | manga (#6995) répond à manga

      Marika,
      Amin’ny alahelo lehibe no ilazako etoana fa mizaka ny tsiran’ny aina ny mpiray tanindrazana amiko.
      Hontsa sady very fanahy mbola velona na ny tenako na ireo mpiray rà amiko mieritreritra ny mahazo ny fireneko.
      Rehefa tsy azonao antoka intsony na ny naloaky ny kibon-dreny niteraka dia hoy ny sasany angamba hoe : mbola toe-tsaina malagasy koa izany.
      Ireny vola azo farany tamin’ny PEC ireny dia toa ny rano atondraka ny lamosin-gisa fa ny zanaka amam-para no hizaka azy : ts’isy hafa ankoatr’izay voalazako izay raha mbola misy iraim-bilanja tavela any ho any. : Mpangalatra daholo ireo Tsivalahara rehetra ao ireo.
      Nanao miaramila ny tena teny amin’ny lazaina fa sekoly ambony ary nanao fiofanana maro samihafa teo amin’ny lafiny asa ka hatrany amina sekoly malaza.
      Fa raha vao ny lalàna mifandrify amin’ny kasain-katao no vetavetaina dia izao zava-misy ankehitriny izao no vokany ary n’inona ho filaza.

  • 4 août à 15:27 | tsirah (#10314)

    Tsy mila andraso andraso ny ho avin’ny mpianatra malagasy fa ireo no ho avin’ny Madagasikara koa noho izany midera ireo mpampianatra vonona ny hitsijo ny ankizy aho ary manohana hatrany ny fandroan’ny fanjakana ireo mpampianatra kamo lahy sy kamo vavy,fa tsy misy ilaivana azy ireo intsony

    Répondre

    • 4 août à 20:40 | donia (#10353) répond à tsirah

      Atao ahoana ary fa ohatran’ireny ny ataony rehefa ny fitiavan-tena no hampanjakaina, za manokana tena hontsa ny foko satria ny zanako dia anisan’ireo nigoka ny mangidy mihintsy nohon’ny adalan’ireto mpampianatra mpitokona itony !

    • 5 août à 10:38 | RAMBO (#7290) répond à tsirah

      FISANDRATANA 2030
      LA CAISSAE NATIONALE SANTE POUR TOUS Sécu à la Malgache est née ;

      Voici le récit avec des belles images
      http://www.presidence.gov.mg/revues/Revue-de-la-Presidence-042.pdf

  • 4 août à 15:49 | Toutoun (#10298)

    Mahafinaritra alou rehefa tsy hita taratra ny taona fotsy eh ! firifiry @reo RAD moa no hitomany raha sanatria ka tanteraka io !!! eny fa na ireo mpampianatra izay miziriziry mbola mitokona aza mba halahelo ihany mahita ireo zanany ho faty herintaona fotsiny @ zavatra toy izao !!! Ezaka lehibe tokoa no tanteraka ankehitriny ary mbola hamerenana ny fahatongavan-tsainan’ireo syndika hiverina @ heviny.

    Répondre

    • 4 août à 15:53 | donia (#10353) répond à Toutoun

      Yeh tsara rehefa tsy misy taona fotsy fa saingy izao , mety hisy fiatraikany ilay firy volana be tsy nianarana iny , lasa misy banga , sanatria ka ho betsaka ny hameritaona dia mitovy amin’ny taona fotsy ihany izany eh ! zao ny vokatr’ilay fitokonana lava reny zao !

  • 4 août à 15:49 | donia (#10353)

    Tonga amin’ilay fitenenana hoe :« ny lehibe no miady dia ny ankizy no voatorotoro » ! Adinareo mpampianatra amin’ny fanjakana ilay raha dia nefa misy akony any amin’ny mpianatra tsy manan-tsiny. Ny anareo ange efa vita eh , fa mba jereo ihany ny hoavin’ny zanaka malala antsika ! Hoavy ity ny fanadinana nefa ary firy volana izay tsy nianarana izay ? Mampalahelo !

    Répondre

  • 4 août à 15:49 | sasa (#10303)

    ireo mpampianatra kosa tonga ho tonga saina fa tena zava-dehibe hoan’ny ankizy ny hanaovanana ny fanadinana ka tokony tsy atao tsinotsinona izany.

    Répondre

    • 4 août à 15:57 | donia (#10353) répond à sasa

      Rehefa tsy tonga saina otrzay tsy tonga saina intsony eh ! impiry impiry moa ireto mpampianatra ireto no niangaviana hanatsahatra ny fitokonana mba hiverina hampianatra ? Rano raraka an-tany fotsiny izany fa ny ataony ihany ny ataony eh ! Tompon’andraikitra voalohany ny mpampianatra n’inoninona zavatra hiseho eo !

  • 4 août à 15:56 | komi (#10299)

    Efa niezaka namaha ny olana rehetra ny fanjakana ka hitako fa mety izao firosoana @ fanadinam-panjakana izao. Sarobidy @ fanjakana ny fianaran’ny ankizy ka tsy tokony atao ambanin-javatra

    Répondre

    • 4 août à 15:58 | donia (#10353) répond à komi

      Fa ny mampiahiahy izao dia hoe hanao ahoana ny valim-panadinana ? mety tsy dia hahafapo loatra satria kosa be loatra le fotoana tsy nianarana eh !

    • 4 août à 19:40 | sasa (#10303) répond à komi

      tsapan’ny fanjakana hoe tena zava-dehibe ny fanadinana fa ireto mpampianatra tsy mahalala ny tonkony ataony ny olona ?

    • 4 août à 20:36 | donia (#10353) répond à komi

      #sasa Ahoana moa no tsy hahafantaran’ny mpampianatra ny maha-zava-dehibe ny mpampianatra ?,hainy tsara fa manandanja ny fanadinana satria eo no hitsapana ny fahaizan’ny mpianatra , fa tsy misy hirarahiany an’izany fa ny tombotsoany ihany no jereny !

  • 4 août à 17:22 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Qu’attendez-vous, alors que c’est le moment ou jamais de briguer la magistrature suprême du pays ou de faire un lobbying auprès d’un candidat potentiel ? Est-ce si difficile à penser pour les intellectuels de votre acabit ? Il est temps pour vous de respecter votre statut d’enseignant pour que les autres vous rendent l’honneur.

    Répondre

    • 4 août à 17:42 | RAMBO (#7290) répond à plus qu'hier et moins que demain

      PQHMD
      Vous qui êtes musulman, et non moins soutien de Rajoelina, quelle est la politique de Eajoelina par rapport à l’Islam.

      Pour Hery Rajaonarimampianina c’est clair :
      Don du couple présidentiel à la Mosquée Palestine de 67 ha
      Le mois du Ramadan pour les croyants musulmans a pris fin aujourd’hui. Selon les croyances islamiques, après avoir jeûné pendant 40 jours, on finit avec l’Eid Mubarak, un festin de deux jours. Pour s’allier à cette fête musulmane, le Président de la République Hery Rajaonarimampianina et son épouse Voahangy Rajaonarimampianina ont pris en charge toute […]

      Arrivée du Président de la République à Istanbul pour le WHS 2016
      La délégation malgache conduite par le Président Hery Rajaonarimampianina est arrivée en fin d’après-midi à Istanbul-Turquie. Elle est composée du ministre auprès de la Présidence Narison Rafidimanana, chargé des Projets présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement, et du Directeur de Cabinet de la Présidence, Herisoa Razanadrakoto. Une réunion de travail avec le Président […]

      Présentation de lettres de créances de l’Ambassadeur de la République Islamique de l’Iran, SEM. MONIRI NIK MOHAMMAD
      Le nouvel Ambassadeur de la République Islamique de l’Iran, SEM. MONIRI NIK MAHAMMAD est venu présenter ses lettres de créances au Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, ce 11 février 2015, au Palais d’Iavoloha. A titre de rappel, la coopération bilatérale entre les deux pays a été établie en décembre 1982 et des accords bilatéraux […]

    • 4 août à 20:06 | Toutoun (#10298) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Raha ny fahitako azy dia samy tsy misy manana projet hanitatra ny finoana silamo eto Madagasikara na i Rajao, na i Ravalo, na i Rajoelina. Na izany aza hita ihany fa ny fitondrana @zao dia fa mahay miara-miasa @reo Musulman, koa tsy hitako ny antony hitenenanao zavatra otr’zany !!!

  • 4 août à 19:36 | Tsix (#10296)

    Salama aby e !
    Averiko etoana fa efa nisy hatrany ny fifanarahana tamin’izy ireo sy ny fanjakana. Izy ireo zany eto no tsy manaraka fandaminana kanefa ireo no tokony mora hanaiky indrindra. Amiko aloha dia rariny dia rariny mihintsy ny fanjakana raha toa ka mandray an’izao fanapahan-kevitra izao. NY FANJAKANA tsy mijery ny tombontsoa an’olona vitsy fa ho an’ny olona maro.
    Ny mpampiantra vitsy an’isa ireto migrevy ireto. Isaorako manokana ireo izay manolo-tena hanatanteraka ny asa izay efa nanaovany voady. Aza adino mantsy fa asa Masina ny anareo ry mpampianatra fa tsy asa mitovy amin’ny rehetra.

    Répondre

    • 4 août à 20:32 | donia (#10353) répond à Tsix

      Lay fifanarahana mihintsy ange no tsy nahafapo an’izy ireo ka izay indrindra no nahatonga azy naneho ireny fihetsika ireny eh.Tokony nandefitra ihany nefa ry zareo raha tena tiany marina ny mpianany tsy nanao anreny izy.

    • 4 août à 20:47 | RAMBO (#7290) répond à Tsix

      Toutoun
      Ny antony nahatonga ahy niresaka Silamo dia tsotra...Na iza na iza firenena amin’izao fotoana izao dia tsy maintsy manana politika momba ity resaka slamo ity.
      i Hery Rajaonarimampianina dia tsy mikendry velively ny hampanjaka ny fivavahana Slamo eto amin tsika fa mazava ny politikany. Malalaka tsara ny finoana rehetra fa ny maha Malagasy ny Malagasy dia tandrovina. Isika Gasy dia Kristiana hatry ny ela kanefa mifandray tsara amin’ireo firenena Slamo.
      Jereo anie itony miseho any Danemark itony ê !
      https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/première-amende-au-danemark-pour-port-d’un-voile-intégral/ar-BBLtAeU?ocid=spartanntp

  • 4 août à 20:10 | Nomena (#10351)

    Tsara ny fitazoman’ny fanjakana ny fanadinana ary hita mandray andraikitra amin’ny zava-mitranga tokoa izy ireo. Aleo ny zaza malagasy hianatra sy hanala fanadinana eh.

    Répondre

    • 4 août à 20:27 | donia (#10353) répond à Nomena

      Le fanjakana ange mandray andraikitra eh fa ny mpampianatra mihintsy no tsy mahalala ny andraikiny !

  • 4 août à 20:25 | donia (#10353)

    Maromaro ny lesona azontsika tsoahina , nitokona volana maromaro ny mpampianatra nandao ny asa mihintsy nefa tsy nahitam-bokatra akory fa ny fotoana fotsiny no lany , maty antoka ny ankizy satria lasa henjikenjika ny fianarana satria ny fanadinana koa miakaiky ihany !Fehin’izany , tsy mety le mitokona.

    Répondre

  • 5 août à 02:58 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    La grève est certes un droit mais pas la grève totale et illimitée de la part de certains corps de l’État comme l’enseignement, la santé , les forces de ll’ordre et les secteurs dits clés qui hypothèquent le bon fonctionnement de la nation et l’avenir d’une génération. On se plaint des kidnappeurs, de l’insécurité généralisée et de la corruption alors que dans les pires des cas ils affectent certaines catégories de personnes dans la société mais pas toute la population et les générations futures. D’autant plus que notre enseignement laisse à désirer depuis 1972, année où il a commencé à ne plus répondre à l’attente de la population et de la nation en étant devenu non plus source d’égalité mais d’inégalité entre plusieurs formations étrangères et nationales , et ces dernières entre publique et privée.
    L’islam en particulier et la religion en générale ne doit pas être un problème dans un pays qui prône la laïcité de l’État mais la conjugaison de cette dernière à toute les sauces pour sauvegarder certains acquis, avantages voire pré-carrés est source de traitement inégalitaire à l’endroit de certaines catégories de personnes dans la société qui engendre un repli sur soi et destabilise le vivre ensemble. Selon l’adage celui qui veut abattre son chien l’accuse de rage et la vision de l’islam dans les pays occidentaux que notre pays voulait copier et coller n’est pas loin de cela à cause de leurs ignorances voire leurs volontés de ne plus voir que le bout de leur nez en matière de monothéisme.

    Répondre

    • 5 août à 12:19 | manga (#6995) répond à plus qu'hier et moins que demain

      La laïcité d’un état dit républicain est stipulée quelque part dans la bâtarde de constitution rédigée et établie par certains crapules croyant pouvoir subvenir éternellement à leur caprice respective.
      La religion n’est pas représentée par aucun des ministères donc ne devrait être sujet de discussion.
      Qu’il soit catholique ou protestant, islam ou judaïque,
      Tout le monde se permet de confirmer son appartenance religieuse mais n’a vraiment la foi en Dieu, et bien évidemment, selon le Dieu puisqu’il y en a un tas.
      Donc, et pour la énième foi, et comme dit certains des versets de la bible : « Aides-toi et le ciel t’aidera ».
      On est tous hypocrite dans ce sens en interprétant mal c’est ce qui est dit :
      Le fait de poser la main sur indique déjà que même le président a Satan comme référence vu comment il réagit par rapport à sa prestation de serment.

  • 5 août à 03:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Lire ...ne doivent pas ...

    Répondre

    • 5 août à 03:04 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lire ...ne plus voir plus loin que le bout...

  • 5 août à 19:45 | RAMBO (#7290)

    SECURITE SOCIALE GASY...UNE REALITE.
    Caisse Nationale de Solidarité pour la Santé ACCÈS AUX SOINS MÉDICAUX SANS ENTRAVES FINANCIÈRES
    Une Caisse Nationale de Solidarité pour la Santé (CNSS) a été instituée, et lancée officiellement par le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, dans la localité de Niarovana-Caroline, dans le District de Vatomandry, le 8 juin 2018. La CNSS vise à permettre à tous les malgaches de bénéficier de services et de soins médicaux de qualité, et de proximité. La CNSS, exécutée par le Ministère de la santé publique, est la mise en œuvre, au niveau de Madagascar, de la Couverture Santé Universelle (CSU), dot l’objectif est de dispenser des services et des soins de santé de qualité, pour tous, sans que l’aspect financier soit un frein.
    Dans cette optique, l’objectif de la CNSS est de protéger la population contre les blocages financiers liés à l’accès aux services, en réduisant la participation aux coûts des soins, et en limitant le paiement direct des frais grâce à l’utilisation des mobiles money. La cotisation annuelle par adhérent est de 9 000 ariary. Par ailleurs, l’Etat et les partenaires techniques et financiers contribueront au financement de la CNSS. Les membres de la CNSS peuvent jouir gratuitement de tous les soins et services médicaux dans les centres de santé, ou hôpitaux publics, de tout le pays, et accéder gratuitement aux médicaments dont ils ont besoin. A travers la CNSS, le Président Hery Rajaonarimampianina a mis en relief l’importance de la Solidarité qui, de par elle-même, traduit le rôle et la contribution de chaque citoyen au bien commun et au sien propre. « C’est le signe de la renaissance, du changement de mentalité, nécessaire pour l’émergence du pays. Nous devons être conscients, voir loin, et nous soucier du bien-être de toute la population. Pour combattre la pauvreté, qui a fortement marqué le pays depuis cinq décennies, nous devons refuser l’égoïsme et le profit personnel », a précisé le Président.
    120ème anniversaire de l’Institut Pasteur de Madagascar LE DIRECTEUR GÉNÉRAL, STEWART COLE, ÉTAIT À ANTANANARIVO
    Pour la célébration des 120 ans de l’Institut Pasteur de Madagascar, le Directeur Général de cet organisme, le Professeur Stewart Cole, était à Antananarivo, et a participé à un symposium international, réunissant plusieurs sommités de la recherche. Il a été reçu par le Président Hery Rajaonarimampianina, le 30 mai 2018. Les discussions ont notamment porté sur la contribution de l’IPM aux activités de santé publique, à la formation des jeunes chercheurs, et à la lutte contre les maladies infectieuses. Par ailleurs, l’institut va procéder à un assouplissement de certaines de ses règles pour intensifier son interaction avec le pays.

    UNE VICTOIRE, SOURCE D’INSPIRATION POUR VAINCRE LA PAUVRETÉ à Madagascar, « 

    Répondre

    • 5 août à 19:55 | RAMBO (#7290) répond à RAMBO

      CNSS
      Un accord a été conclu avec un Organlsme Financier International pour financer les 9 000 Ariary de Cotisation pour les plus démunis.

  • 5 août à 21:07 | vatomena (#8391)

    Rambo ! Avec la proximité des elections la machine à illusionner tourne à plein régime et vous participez allégrement à toutes les illusions.Vous savez bien qu’aucune des promesses électorales ne sera tenu faute d’argent dans les caisses . L’aide internationale est en baisse .Les guichets se ferment
    Africains et malgaches sont devenus des importuns sur la scène internationale
    .Prenez donc connaissance de ce qui se dit :

    4 août 2018 | Polémia

    Selon le rapport de mai 2018 de la Banque africaine de développement (BAD), l’Afrique a besoin annuellement de 170 milliards de dollars (mds) d’IED (Investissements étrangers directs) dans le seul domaine des infrastructures. Or, en 2016, pour le total de tous ses postes, elle n’en a reçu que 59 mds, un volume dérisoire qui plus est, en baisse de 3% par rapport à 2016 (Banque mondiale).

    Selon le rapport de juin 2018 de la CNUCED, pour l’année 2017, le total en projection des IED mondiaux s’est élevé à environ 1800 milliards de dollars – entre 1670 et 1870 mds – (CNUCED, World Investment Report 2017). Avec ses 60 mds – 65 mds en projection pour 2017), l’Afrique, dans son ensemble continental, et avec son 1,2 milliard d’habitants, a donc reçu presque autant d’IED que Singapour (61,6 mds pour 6 millions d’habitants), et moins que l’Irlande (79,2 mds pour 5 millions d’habitants).

    La raison de ce désintérêt de la part des investisseurs est qu’ils n’ont pas confiance dans l’avenir de l’Afrique où, ce qui y fonctionne aujourd’hui peut exploser du jour au lendemain. Et cela parce que tous les pays africains connaissent les mêmes problèmes d’inadéquation entre les réalités humaines (ethniques) et le placage institutionnel importé.

    Les exemples de la Côte d’Ivoire et de la Sierra Leone sont éloquents à ce sujet : voilà deux pays qui, à la fin du siècle dernier, étaient présentés comme deux miracles africains et qui, l’un et l’autre se sont effondrés en quelques semaines avant de sombrer dans deux terribles guerres ethno-civiles.

    Quant à l’Afrique du Sud, avec à peine 1,3 md de dollars d’IED en 2017 contre 2,3 mds en 2016, son cas est emblématique de la faillite d’un pays dont les dirigeants ont consciencieusement dilapidé et pillé l’immense héritage légué par les Blancs.

    Alors, laissons les adeptes de la méthode Coué à leurs nuées pour nous en tenir au seul diagnostic :

    1) A l’exception de quelques matières premières, rien de ce que produit l’Afrique n’est stratégique.

    2) Pour les investisseurs qui sont tout sauf des philanthropes, il n’y a guère d’intérêt à investir en Afrique où les infrastructures sont à faire ou à refaire périodiquement, et où la corruption fausse toutes les règles du marché.

    Voilà qui explique pourquoi, en dehors d’enclaves quasi exterritorialisées et tournées vers l’exploitation et l’exportation de matières premières à forte valeur, la quasi-totalité du continent africain, au sud du Sahara, n’attire pas les IED.

    Les lamentations et les discours incantatoires ne changeront rien à cette réalité.

    Résultat, l’Afrique retourne peu à peu à l’économie de traite… Comme au XVIIIe siècle, car, si l’investissement n’y est pas rentable, le commerce l’est, lui qui n’a en effet pas besoin de lourds investissements dont la rentabilité est à long terme. Ses perspectives étant à court terme, il ne recherche pas cette visibilité que l’Afrique est incapable de donner aux investisseurs qui exigent une triple sécurité financière, politique et exis

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 421