Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 octobre 2020
Antananarivo | 16h34
 

Société

Enseignement supérieur

Les étudiants habitant hors des cités universitaires réclament une aide sociale

jeudi 2 avril | Fano Rasolo

Début de crise sociale ? Les étudiants de l’Université d’Antananarivo en provenance des provinces et des régions et ne résidant pas dans les cités universitaires, réclament une aide sociale auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et des recherches scientifiques (MESRES), après la déclaration de ce ministère concernant la distribution de vivres à tous les étudiants résidents des cités universitaires de Madagascar.

Par contre, le président de l’Association des étudiants de la faculté des Sciences, Odilon Rasolonirina, a indiqué que « seuls 30 à 40% des étudiants accèdent aux cités universitaires d’Ankatso, et le reste est obligé de louer des maisons en ville. Ce confinement a un impact pénible sur beaucoup d’entre nous, en termes de provisions, et surtout de loyer ».

« Nous sommes directement victimes de ce confinement dans la mesure où nos parents ne peuvent plus nous envoyer des provisions à cause de la suspension des transports routiers vers Antananarivo. Et ils ne peuvent pas non plus nous envoyer de l’argent pour les mêmes motifs dus à cette crise sanitaire. Mais le propriétaire ne veut rien savoir de nos problèmes et nous contraint de payer notre loyer, même si n’avons pas de source de revenu. Pour pouvoir survivre à Antananarivo et continuer mes études, je fais des cours dans différents collèges privés. Or, les écoles sont fermées maintenant à cause du coronavirus. Aussi lançons-nous des appels à l’attention de l’Etat pour nous venir en aide », témoigne Bertin, un étudiant d’Ankatso.

« Les résidents des cités universitaires sont prioritaires dans la distribution des vivres, mais ce jour (ndlr : hier), nous nous sommes réunis avec la présidence de l’université et l’équipe du ministère, pour trouver des solutions concernant les étudiants non résidents. Le ministère est dans la phase des études cas par cas de ces non résidents, et ceux qui se trouvent le plus en difficulté vont recevoir leur part d’aide alimentaire », selon Manato, président des étudiants résidents des cités universitaires d’Ankatso.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS