Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 20 septembre 2019
Antananarivo | 12h20
 

Enseignement

Les enseignants FRAM toujours en grève

mardi 2 septembre 2014 | Léa Ratsiazo
Le ministre de l’éducation nationale, Paul Rabary.

Le ministre de l’éducation nationale Paul Rabary avait parlé trop vite lors de la passation de pouvoir entre le ministre sortant de l’époque Régis Manoro et lui quand il avait déclaré le 23 avril 2014 à l’endroit des enseignants que « si vous allez effectuer des revendications en manifestant, ce ne sera jamais moi qui vais vous envoyer des éléments de l’Emmoreg. Et je ne vais pas non plus ordonner de vous jeter des bombes lacrymogènes. ». Comme quoi, il ne faut jamais dire « jamais ». Les éléments de l’Emmoreg étaient bel et bien là hier et il ne reste plus que les bombes lacrymogènes…Randrianjafy Elidio, un des leaders du mouvement des enseignants FRAM, très remonté par la présence des éléments de force de l’ordre clame « même si cela va finir par nous tuer, nous allons continuer notre mouvement car il s’agit de l’avenir de nos enfants. Qu’ils tiennent leurs promesses, sinon il ne faut rien promettre ». Les promesses présidentielles et ministérielles en question, c’est le recrutement en tant que fonctionnaires des maîtres FRAM et la gratuité de l’enseignement public. Si les responsables politiques peuvent arguer qu’ils n’ont pas donné de chiffres en ce qui concerne les maîtres FRAM, ils ont par contre bel et bien annoncé la gratuité de l’enseignement public.

Le ministre plaide que l’État ne peut recruter que 10.000 sur les 75.000 maîtres FRAM actuellement, faute de budget. Déjà 3.000 seront recrutés en tant que remplaçants des enseignants partis en retraite.

D’un autre côté, les parents doivent toujours payer un droit d’inscription et payer ainsi le salaire des maîtres FRAM en question. Les maîtres FRAM qui ne bénéficient pas de subventions perçoivent entre 30.000 et 100.000 ariary maximum, or la subvention dépend la plupart du temps de financement extérieur. Une situation qui est loin « d’alléger les charges parentales afin que tous les enfants malgaches puissent réellement accéder à l’éducation », une autre promesse du ministre lors de sa déclaration du 23 avril 2014.

D’après l’Unicef le taux des enfants déscolarisés à Madagascar reste trop élevé, il faut scolariser quelques un millions cinq cent mille enfants. La qualité de l’éducation laisse également à désirer. Or, iI faut que les élèves sachent lire, écrire et calculer à la fin du primaire. Malheureusement à l’allure où on évolue, ce n’est pas tout de suite que tous les enfants malgaches pourront accéder à l’éducation, que ce soit tant en quantité qu’en qualité.

26 commentaires

Vos commentaires

  • 2 septembre 2014 à 08:51 | valoha (#7124)

    Ataon’ny vahiny mihintsy izay ahabado sy ampikorontana antsika lava ! Ny fanabeazana no fanalahidin’izao fahantrana lavareny izao. Koa raha io no voatoina(fram, vatsim-pianarana, rafitr’asa, fitokonan-dava, fitaovana, sns...) dia mbola ho ela tokoa izy ity !
    Mora rebirebena mantsy ny olona bado sy tsy mahay taratasy ! Be ny ezaky ny vahiny mpanambola mampiasa tera-tany malagasy mba hanakorotana lava, mba hanao izay tsy hampandroso ny politikan’ny fanabeazana eto. Manome fanampiana samy hafa izy ireo, kanefa ao ambadika kobay an-kelika ihany !
    Isika no anton’io ! Isika Malagasy Ray, Malagasy Reny no tsara mifampikaon-doha, mifanantona, mifanome tanana. Fa tsy hiandry lava ny mpitondra, izay hita fa mbola variana homana sy manao izay tratrany hamenoana ny vata-pananany ! Isika mponina eto(faritra 22) no tompon’andraikitra voalohany raha misy ny tsy mety eo @ fanabeazana. Raha mifarimbona miala @ ny ambaratonga ambany indrindra isika dia tsy ho sarotra ny fandaminana miaraka. Mifampitady ny vahaolana isan-toerana. Mijery miaraka ny ho avin’ny taranaka aman-dimby ! MAMORONA RAFITRA MIARAKA ENTINA MIARO SY MAMPIVOATRA NY FITANTANANA NY FANABEAZANA MIARAKA arakaraka ny zava-misy isaky ny toerana eto Gasikara !
    Koa na ny hetra izany, na ny ristorina, na ny haba, na ny fanampiana isan-karazany avy anatiny sy ivelany - dia ifarimbonana sy iaraha-mitantana am-pangarangarahana sy ampirahalahiana entina itsinjovana ny kilonga sy ny TANY !
    Tsy ingahy Paul Rabary irery na tsagan’olona iray no ahavita azy ity, na ihany koa ny fitondrana HV / ANR / R8 / ZAFY/ RATSIRAKA, TSIRANANA ! Isika mianakavy no antony ! Rehefa mijery miaraka, mamaha ny olana miaraka, mamokatra miaraka isika dia tsy misy tsy laitran’ny zoto ! Mila manana finoana sy fahazotoana fa handroso, fa hahay mamaky teny avokoa ny zaza Malagasy, ny be antitra tsy mahay taratasy ! Manova malaky ny rafim-pampianarana napetraka teto mba ho Malagasy izany, ifototra @ ny zava-misy sy fisainana Malagasy !

    • 2 septembre 2014 à 11:44 | Raanona (#8467) répond à valoha

      Marina 100% isanjato ny teneninao, kanefa tsy ny RAD rehetra no misaina tahaka anao. Ataoko hoe 95% ny RAD no tsy mahita ny antony andefasana ny zanany any ampianarana, voalohany aloha, tsy manambola hampianarana azy ireo, (inscription, vidina kahie sns, sakafo).

      Manarak’izay, ireo zaza ireo no manampy azy mitady vola isanandro. HAny ka na ireo ankizy ireo aza tsy manana ambition intsony @ fiainany, rehefa lehibe inona intsony ny asa afaka ataony hafa tsy manao maçon.

      Ho an’ireo mba mahay mamakt yeny sy manisa dia ny toerana ambony afaka hidirany dia manao sécurité, chauffeur, na receveur.

      Misy ireo manana bac anefa zara raha manampahaizana, misy mpianatra eny Ankatso tsy mahazo ny dikan’izay henarany akory, ka zavatra tsy misy dikany indraindray no raisiny nôty. Avy eo ireo olona tsy mahay n’ininona ireo no mahazo Maîtrise, dia miditra eny @ Enam, enmg sns nefa ireo no hoe haut fonctionnaire eto MDG.

      Ny fianarana h@ ambaratonga ambany indrindra ka h@ Université izany ny antsika no tsy mande @ laoniny efa amampolotaonany izay.

      Mandefa ny zanany eny @ Privé koa mampatahotra ihany koa fa misy ireo tena ratsy niveau, hoe Expression Française kanefa na ny taratasy alefany @ RAD aza feno faute de français. Ireto farany moa tsy mahay Français ka izay omena azy eo dia raisiny.

      Mbola b ny zavatra afaka tenenina eto momba ny fianarana eto MDG fa efa fantatrareo ny tohiny

    • 2 septembre 2014 à 12:35 | valoha (#7124) répond à Raanona

      Raha namaky tsara ny lahatsoratra ianao dia nisy ilay hoe :
      " MAMORONA RAFITRA MIARAKA ENTINA MIARO SY MAMPIVOATRA NY FITANTANANA NY FANABEAZANA MIARAKA arakaraka ny zava-misy isaky ny toerana eto Gasikara ! "
      Izany hoe, tsy maintsy miala ifotony avokoa, araka ny zava-misy eo an-toerana ny fanarenana, ny fanovana ny rafitra.
      Mazava tsara ny voalazanao. Nampahantrana isika, ary mbola ahantra kokoa noho izao raha toa ka tsy mifanantona / mifanome tanana / mifarimbona eo @ ny fitantanana miaraka. Ho voalaza isam-pokon-tany sy toerana faran’izay lavitra indrindra ny olana sy zava-misy, na eo anivon’ny RAD izany, na eo anivon’ny sekoly, na ny toerana !
      Koa, araka ny toe-javatra misy ny vahaolana ! Tsy afaka, ary tsy ho azo atao ny mamoaka lalana iray hampiarina any ambanivohitr’i Taolagnaro sy eto Besarety na Anatihazo Isotry, ohatra ! Mety misy orin’asa afaka manampy kokoa eto noho ny any Taolagnaro !
      Raha voatango tsara sy marina ny hetra rehetra ! Raha mandoha ny anjarany avy ny mpandraharaha(karana / sinoa / vozongo / Malagasy,...) dia tsy ho sarotra velively ny mampiditra ny ankizy Malagasy mianatra manomboka any @ ny garabola !
      Mitaky fanovana, rafitra, kolon-tsaina vao2 anefa izany. Ny fiaraha-miasa ny rehetra ibanjina ny taranaka no masahina, fa tsy ny zanaky ny vitsy afaka mandefa ny zanany any @ ny sekoly tsy miankina !
      Na ny RAD isam-pokontany aza dia afaka mamorona fitadiavam-bola miaraka rehefa miaramikaon-doha ! Afaka mitsikaraka manao karazana kooperativa kely, na famokarana kely entina handoavana miaraka ny mpampianatra sy ny kojakoja hilaina ! Zavatra azo atao sy azo tanterahina izany. Ny miray no anton’io ! Raha mifanantona ny RAD dia tsy ho olana mihintsy io eto Gasikara.
      Ny miandry lava ny fitondrana dia tokony ho fadiana manerana ny Nosy ! Samy mba mitady vahaolana daholo, ary mifanantona avy eo miara-mitady ny maritra iraisana. IO NO LAZAINA HOE - MALAGASY !!!

    • 2 septembre 2014 à 13:23 | Turping (#1235) répond à Raanona

      Raanona ,
      Efa noresahina t@ Valoha fa raha tsy ny rafitra mihitsy no havaozina miala @ soatoavina fa tsy ny rafitra napetraky ny vahiny ,.....dia tsy tafavoaka ny firenena .Ny olana anie ,tsy mipetraka fotsiny eo @ fampianarana fa @ LAFINY rehetra mihitsy. (Politikan’ny tany nodorana).
      Na ny resaka tany aza efa lasa sy voavidin’ny vahiny daholo à 70% ,dia mety lasa hofaina koa na ny tany aza ,ankoatry ny olana hita andavanandro ka mila hiadiana . Efa nalefako t@ Valoha ity lien ity fa sokafy dia henoy.
      http://gasy.net/video/clip/71454/tafatafa-07-aout-2014.html

  • 2 septembre 2014 à 09:16 | jansi (#6474)

    Le recrutement comme des fonctionnaires a part entière des FRAM est le meilleur moyen de tuer l’enseignement public et d’enfoncer nos enfants a un niveau de crétinisme généralise. Les résultats a l’examen du CÈPE en sont la preuve. Le président de l’association des maîtres FRAM a même avoué que beaucoup d’entre ces pseudo enseignants n’ont même pas le CÈPE ni même le niveau BEPC, mais il continue a insister qu’il faut les recruter car c’est une promesse présidentielle. Plus crétin que cet aboyeur en chef des FRAM tu meurs.

    Le ministre Paul Rabary, qui n’est ni mon ami ni mon cousin et avec qui je ne partage pas toujours les options politiques, a eu raison de dire publiquement qu’il faut respecter certains critères pour intégrer la fonction publique (bacc+3). Il faut résister a toutes les pressions a ce sujet.
    En revanche, le ministre devrait présenter la politique générale de l’éducation, les étapes a franchir et les délais a respecter.

    Relevons parmi ces étapes la formation dans les écoles normales (a multiplier en nombre) qui ne produisent aujourd’hui que 4000 instituteurs pour un besoin de 75000.
    Regardons la célèbre expérience du Brésil du temps de Lula . Cela mérite qu’on s’en inspire.

    Dans l’immédiat, il ne faut rien promettre aux FRAM. 

  • 2 septembre 2014 à 09:47 | Eloim (#8244)

    Je vais rappeler ici les mots qui sortaient de la bouche de ce MEN :
    Tsy izaho mihintsy no handefa EMMOREG raha misy ny grêve-n’ny Mpampianatra. Parole en l’air ! Démagogie ! J’en ai assez !

  • 2 septembre 2014 à 09:57 | Janah (#8465)

    Raha toa ka tsy niteniteny foana ny mpitondra tsy nisy izao ;maro amin’ireo mpampianatra fram ireo tokoa no tsy ampy traikefa mba tsy ilazako hoe diplaoma ahafahana maMpianatra ka rokony nametraka masontsivana ny mpitondra amin’ny fandraisana azy ireo fa tsy manao fampananteNana paokaty

  • 2 septembre 2014 à 10:33 | I MATORIANDRO (#6033)

    Efa manomboka mamom-pahefana sahady ve r’ingahy paoly a ? Ny tsara aminao dia miverina mamakafaka bozaka any Ambanivohitra fa tena tsy hainao ty raharaha ty ! F’angaha tsy nampianarina anareo teny Ambohiotsaina ilay taranja momba ny toe-tsaina indrindra indrindra ny toe-tsaina Malagasy ry paoly a !

    Ho an’ireto mpampianatra fram ireto dia tsotra fotsiny hoe aza miandry an’i paoly fa efa nandalo teto izy, ampianaro ny zaza Malagasy fa ianareo no efa nahavita io h@zay izay efa isaorana sy hamporisihina anareo mandrakariva !

    Soavadia i paoly @ilay tsy miantso maramila e !

    Samia velon’aina !

  • 2 septembre 2014 à 10:40 | Maserda (#7461)

    Les enseignants, qu’ils soient issus FRAM ou autre, doivent avoir au minimum un bac+3, un point c’est tout !!!
    Je dis cela jusqu’au bac des élèves car en études supérieures, c’est trop léger.
    Promettre l’embauche de TOUS les maîtres FRAM serait la plus grand idiotie qui puisse exister. Tout le monde sait que l’écrasante majorité a un niveau sacrément bas et qu’ils revendiquent de devenir fonctionnaire est une énorme malhonnêteté de leur part.
    Bien joué la tentative mais elle ne marche pas, dommage !!!
    Qu’ils commencent par EUX étudier à fond, monter leurs connaissances, atteindre le niveau que doit avoir un enseignant et à ce moment revendiquer sera légitime.

    • 2 septembre 2014 à 11:37 | Eloim (#8244) répond à Maserda

      Pour moi, un bon enseignant c’est quelqu’un qui domine à fond la matière qu’il va enseigner. Dominer une matière, c’est tout simplement savoir transmettre et faire comprendre ce qu’on a en tête concernant cette matière. Peut être, vous avez votre bacc ++++ ... mais la qualité requise n’est pas là : savoir transmettre et faire comprendre !
      En outre, ce phénomène FRAM était né après avoir aboli le SNHFAP de l’époque révolue de l’Amiral. Presque 2/3 des enseignants dans les établissements publics tout niveau confondu (I,II,III) ont été salariés par des cotisations des associations FRAM : d’où l’appellation enseignant FRAM. 
      A qui la faute si ces gens ne sont pas encore admis dans la fonction publique ?
      Ce nombre assez élevé reflète probablement le taux de chômage pour les sortants des différents centres de formation, universités, ... Réflexion oblige !

    • 2 septembre 2014 à 12:09 | bbernard (#6880) répond à Maserda

      Oui, un enseignant doit avoir lui-même un niveau de connaissances minimal de bac+3. Mais notons tout de même (et là je fais une exception à mes principes) qu’en France, nous avons des enseignants qui n’ont eu que 4 de moyenne à leur examen de sortie, d’où le niveau descendant des élèves en fin de primaire.

  • 2 septembre 2014 à 11:50 | Turping (#1235)

    "Le ministre plaide que l’État ne peut recruter que 10.000 sur les 75.000 maîtres FRAM actuellement, faute de budget. Déjà 3.000 seront recrutés en tant que remplaçants des enseignants partis en retraite...."
    - Vu le nombre d’enfants descolarisés ou qui ont quitté les bancs de l’école ,c’est un tort du côté gouvernemental de ne pas avoir récruté encore plus d’enseignants d’autant plus que les enseignants FRAM sont mal .
    - Je dirais c’est un grand tort de la part du gouvernement de ne pas avoir mis de moyens sur l’enseignement .
    - En se posant la question si l’amélioration du système éducatif ,pour tous a une causalité au dévéloppement ?on ne peut pas dire ni admettre l’avis contraire !
    - Les jeunes de moins de 30ans constituentles 70% de la population malgache alors que le nombre des illéttrés reste un chiffre très élevé ,il n’y a pas de quoi à se poser la question en la matière !

    • 2 septembre 2014 à 11:52 | Turping (#1235) répond à Turping

      ,.....les enseignants FRAM sont mal payés....

    • 2 septembre 2014 à 12:06 | bbernard (#6880) répond à Turping

      Vous oubliez un point important. Pour continuer à asservir le peuple et piller le pays sans risquer de révolution, le meilleur moyen est de maintenir le peuple dans l’inculture, voire même l’a-culture. Un peuple qui ne sait ni lire ni écrire ne peut pas voter en son âme et conscience, il met une croix là où on lui dit de le faire, et ainsi pour tout.

    • 2 septembre 2014 à 13:39 | Turping (#1235) répond à bbernard

      Voulez-vous dire du pléonasme ?
      - L’avancement BBernard ,c’est d’éduquer le peuple malgache ,l’unifier afin de dépasser la politique de "diviser pour mieux régner " intronisée pendant l’ère coloniale ,toujours d’actualité même après l’indépendance.
      - Justement ,le renforcement du système éducatif est une voie préliminaire pour renforcer l’acte de responsabilité et de citoyenneté ,si on voulait parler de dévéloppement , avant même de parler un état fédéré .

    • 2 septembre 2014 à 14:32 | bbernard (#6880) répond à Turping

      Vous n’avez pas compris mon post. Je suis d’accord avec vous sur le fait que l’éducation scolaire renforcerait l’indépendance du pays et des citoyens. Mais ce n’est pas ce que souhaitent les dirigeants. Ils veulent pouvoir continuer leurs petites magouilles en toute tranquillité et l’a-culture est le meilleur moyen de pouvoir continuer à manipuler le peuple et de le soumettre.

    • 2 septembre 2014 à 14:52 | Turping (#1235) répond à bbernard

      Oui,d’accord les dirigeants veulent toujours continuer une politique laxiste car les mesures prises ne sont à la hauteur du défi à rélever car les urgences qu’attendent le peuple malgache ne sont pas leur vraie préoccupation .Il n’y a que des gestes gesticulatoires obsérvés pour le moment.

    • 6 septembre 2014 à 11:27 | rakotoson (#8023) répond à Turping

      ### « Le ministre plaide que l’État ne peut recruter que 10.000 sur les 75.000 maîtres FRAM actuellement, faute de budget. Déjà 3.000 seront recrutés en tant que remplaçants des enseignants partis en retraite.... » ###

      Le ministre Paul Rabary devrait avoir honte de parler ainsi . Combien les contribuables le paient par mois en plus des avantages divers - véhicules de fonction , chèque carburant , indemnités de logement ... - ?

      Je viens d’ écouter sur RFI , ce matin , que les parents d’ élèves paient ... 10 euros par mois ces maîtres FRAM !!! Beaucoup pour eux . Faites - vous mêmes la conversion en Ariary , les journalistes et les responsables malgaches étant plus capables de s’ exprimer ces dernières années en euros et en dolars qu’ en malgache ! A côté , le gouvernement paie Zéro Ariary pour ces maîtres FRAM malmenés ; car " le gouvernement n’ a pas les moyens de s’ occuper des salaires des 75 000 maîtres FRAM en question

      Monsieur Rabary , vous et vos congénères de Babakoland - Hery , Kolo et les autres ... - qu’ avez - vous dans votre petite cervelle ? ertainement des petits pois .

      Lorsqu’ il faut payer 10 millions d’ ariary / mois les députés + les 4X4
      les chèques carburants + les indemnités de session + les goûters bien achalandés de 10 H et de 17 H soit disant pour lutter contre l’ absentéisme des députés ! ... l’ Etat trouve de l’ argent

      Ces salaires exorbitants ne concernent pas que les députés . Le PRM , le PM , les ministres ,les conseillers dits spéciaux ( Rabary - Njaka & Co ), dnas les Hauts emplois de l’ Etat même tabac .Les véhicules 4X4 des officiels et autres hauts fonctionnaires , on ne voit que ça .

      Et , avec ça , Paul Rabary n’ a pas peur de dire publiquement , hier , que " ces maîtres FRAM cherchent à déstabiliser le régime " Il ne l’ a pas dit ; mais, en haut lieu , d’ autres avant lieu l’ ont déjà dit .Derrière les mouvements du personnel d’ Air Madagascar ,de la JIRAMA , des étudiants de Mahajanga , d’ Ankatso de Barikadimy ( Tamasina ) ... c’ est aussi de la déstabilisation !

      Ce qu’on oublie , c’ est que ceux qui se sentent morveux se mouchent . Le DJ et ses amis putschistes civils , militaires et religieux avaient fait pareil , les 26 janvier et 7 février et 17 mars 2009 à Antananarivo et - par extension - dans tout Madagascar .

      Où en est aujoujour d’hui la Révolution Orange de Andry , Hery & Co ??!!

  • 2 septembre 2014 à 12:07 | Maserda (#7461)

    Eloim, ce que vous dites est tout à fait exact. Dominer sa matière = avoir le niveau pour ça, donc le bac+3 se justifie. MAIS aussi, il faut avoir la fibre enseignante, aimer transmettre, savoir faire passer le courant avec les élèves, s’attacher à ce qu’ils aient compris,….
    Nous sommes donc entièrement d’accord.
    Vous ne voulez quand même pas admettre comme enseignant des gens qui ont le niveau si bas que le CEPE ou même le BEPC ??? Et cela, juste parce qu’ils sont des maîtres FRAM ? Vous me faites peur là…
    Turping, ils sont mal payés ? oui, d’accord, mais pour avoir un salaire bon sinon au moins normal, ce sont les compétences, le niveau et l’expérience qui justifient un salaire meilleur. C’est ainsi dans le monde entier et dans tous les métiers et ça me semble tout à fait normal.

    • 2 septembre 2014 à 15:54 | Eloim (#8244) répond à Maserda

      Je me souviens le livre que nous avons utilisé dans notre primaire dont le titre "un enfant enseigne un enfant". Je ne dis pas que si quelqu’un a eu le CEPE ou atteint le niveau de tel ne peut pas enseigner dans tel ou tel établissement scolaire (?), non, ce qui importe dans l’enseignement c’est que vous faites comprendre en toute quiétude les connaissances transmises à vos élèves. Toutefois, on exige un certain nombre de critères qui pourraient vous entraîner à tenter l’impossible par la voie sous-terraine : la corruption. Peu de gens courent après des établissements de formation pédagogique tant publics que privés. Pour illustrer : les gens commencent par traiter les sujets d’examen (CEPE, BEPC, Bacc), puis réunir des jeunes écoliers, collégiens, lycéens pour des cours au sein d’une association confessionnelle ou non ; et ainsi de suite. Le but final c’est d’atteindre la familiarité avec l’enseignement et hop, l’enseignement est la voie plus facile pour devenir "une personne active : non chômeur". La question qui se pose : est-ce que cela est la CAUSE de la dégringolade du niveau de nos élèves et nos étudiants ?

  • 2 septembre 2014 à 12:20 | MILAMINA (#4588)

    Ny fanontaniana ilaina valiny haingana raha tsy misy hafa tsy ny 10 000 ihany no aza raisina, ahoana ny paik’ady hamporisihina ny ankizy malagasy handeha hianatra nefa izany ny mpampianatra tsy misy ?

    Raha ny lalampanorenana mantsy dia maimaim-poana ny fandehanana mianatra amin’ny fototra nefa raha asaina mandoaha vola ny Raiamandreny (indrindra fa ny eny ambanivohitra no ahitana izany) amin’ny sekolim-panjakana dia risoriso no azo andikana izany... Ka tokony ahitana vaha olana haingana izany mba ialana amin’ny tsy fitovizana amin’ny samy malagasy...Sa dia tonga amin’ny fitenenana hoe : "...andraso eo i Paoly..."

    • 2 septembre 2014 à 12:51 | valoha (#7124) répond à MILAMINA

      Mila manova rafitra haingana isika eo amin’ny sehatra rehetra. Miova manaraka io ihany koa ny Lalampanorenena !
      Ny fitondrana miaraka sy ifarimbonana no tanjona mba hisian’ny mangarahara sy hialana @ ny kolikoly sy izao gaboraraka lavareny izao ! Na ny farim-pahaizana aza izao dia vidiana, mazava be io ! Kanefa izany dia tsy hitondra an’ i Gasikara lavitra !
      Io ilay lazaina matetika eto hoe - "Tokony mahatsapa ny iverenana malaky any @ fotony Ny Malagasy isany" ! Dia ny fanarenana sy fanamafisana ny saina amam-panahy ao @ ny fiarahamonina izany, izay lovantsika avy @ ny Razambentsika Malagasy - Ny Soatoavina !
      Avy @ io fototra io avokoa isika no manangana ny rafitra rehetra, fanabeazana / fitantanana ny Firenena / tafika / zandary / polisy / fitsaboana / fambolena / fiompiana / jono / varotra anatiny sy ivelany / fitrandrahana ny harena Malagasy/ fiarovana ny fomba amam-panao Malagasy / sns....Mifanome tanana avokoa ny Fokonolona, Fokontany,...Mifarimbona mamorona asa miaraka mamokatra ho loharano entina mampidi-bola hampianarana ny kilonga, hanaovana rafitr’ asa, sns....
      Koa, aza zatra miandry an’i Paoly, fa indrindray izy io dia tsy tonga tokoa ! Samia mba mifanantona isan-toerana. Hovay ny fomba fijery sy ny toetra. Hialao ny fialonana sy ny manao toa ny valala an-karona ! Io no maha-samy hafa antsika sy ny Jiosy, ohatra ! Mifanome tanana, mifampitily toa an’ny mpirahalahy mian’ala, miara-mamadika ny bainga mba hamokatra maro kokoa hatrany !
      Ny olona itondra vao a,in’izany rafitra vao sy fitantanana vao izany dia isika Malagasy eto no mametraka azy ireo, fa tsy ny avy any ivelany akory ! Isika no tompony na dia mahantra sy mafy ady aza ! Izany no atao hoe - Fiandrianampirenena, Fahaleovantena !

    • 2 septembre 2014 à 14:09 | Turping (#1235) répond à MILAMINA

    • 2 septembre 2014 à 20:26 | jansi (#6474) répond à MILAMINA

      Au Brésil, le système de la Bolsa familia institue une bourse universelle pour tous les enfants de 3 a 16 ans sans distinction d’origine sociale.
      De même, les enseignants en régions difficiles reçoivent un salaire supérieur de 60% au salaire normal.

      On doit imaginer absolument la manière de refonder notre éducation nationale car c’est le meilleur investissement pour l’avenir. Voilà pourquoi, le gouvernement doit résister face aux pressions des FRAM sans diplômes et sans compétences réelles pour enseigner. C’est peut être dur et inhumain, mais l’avenir des enfants ne se monnaient pas avec des revendications qui mèneront l’éducation nationale dans le gouffre du crétinisme.

  • 2 septembre 2014 à 19:20 | jansi (#6474)

    On a beaucoup parle de changement durant les propagandes. Mais maintenant qu’ils sont a l’œuvre, on découvre qu’ils n’ont aucune imagination et aucune capacité a pouvoir changer la situation dans tous les domaines.
    Ces dirigeants continuent tout simplement les k.... Des régimes successifs depuis la colonisation jusqu’à ce jour.

    Mais comme on dit, les Malgaches sont des durs a cuire (Mafitoto). Leur capacité de résistance et d’encaissement est exceptionnel. Ils sont quand passe de 5 millions d’habitants a 22 millions de 1896 a 2014, ou encore depuis la colonisation jusqu’à cette longue période post coloniale.

  • 2 septembre 2014 à 23:10 | Radepy (#7163)

    Il fallait tout simplement tourner sept fois sa langue avant de promettre quoique ce soit lors des campagnes présidentielles.
    A défaut d’un programme présidentiel bien défini ou d’un projet de société ... Mais lorsqu’un élu n’est issu d’aucun Parti politique, il est difficile de ...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS