Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 18h35
 

Politique

Sénateur Robert Razaka et député Dimby Benaria

Les enquêtes se poursuivent

lundi 7 mai 2007 | Eugène R.

Visiblement à Toliara, l’arrestation des meneurs du mouvement de contestation a fait reculer les manifestants.

Le sénateur Robert Razaka et le député Dimby Benaria sont jusqu’à maintenant détenus au camp de la Gendarmerie de Tsianaloky, Toliara. D’après nos sources, l’enquête de ces deux parlementaires de l’oppositon, qui a débuté mercredi dernier, continue. On ne sait pas jusqu’à présent les charges retenues contre ces deux meneurs du mouvement de l’oppositon tuléaroise. Apparemment, les autorités locales tiennent tête aux menaces et pressions des opposants locaux qui ont, ces derniers jours, essayé de diffuser des tracts malmenant le PDS du Faritany le Col Rolland Randriamampionona et avertissant les autorités locales comme quoi la paix ne règnera pas dans la Cité du Soleil tant que ces deux parlementaires ne sont pas relâchés. En tout cas, le calme a régné ce week -end dans la ville de Toliara où les Merina se sentent toujours en danger.

Echec du pourparler

A Antsiranana comme à Toliara, la population a vécu ce week end dans la sérénité. Depuis qu’ils sont délogés de leur quartier général, sis à Bazarikely, les étudiants ont suspendu leur manifestation dans la rue. Cependant, ces étudiants, du moins les meneurs du mouvement, n’ont pas chômé ce week-end. Samedi dernier, ils ont eu un pourparler au campus universitaire avec des responsables de la JIRAMA. Ces derniers ont essayé de s’expliquer sur la réalité qui ne leur permet pas de satisfaire la demande en électricité de la population de la ville d’Antsiranana. Aucun consensus n’a été trouvé à l’issue du pourparler. Les étudiants restent intransigeants. Ils revendiquent la suppression pur et simple du délestage alors que la puissance (5050 kwh) des groupes électrogènes qui sont pour le moment opérationnels dans la ville d’Antsiranana est largement insuffisante par rapport à celle requise (7500 kwh) pour qu’il n’y ait plus délestage. En un mot, le problème de délestage est encore loin d’être résolu dans la Capitale du Nord.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS