Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 19h30
 

Economie

Economie

Les employés de Kraoma pointent du doigt le ministre des Mines

jeudi 14 février | Arena R.

Le collectif du personnel de Kraoma monte au créneau. Se sentant trahis par l’actuel ministre des Mines et des ressources stratégiques qu’ils accusent d’être de mèche avec « les russes », les employés interpellent directement le président Andry Rajoelina.

Lors de la campagne électorale du second tour de la présidentielle, Andry Rajoelina s’est rendu sur le site de la Kraomita Malagasy à Brieville. Les employés lui ont donc rappelé sa promesse selon laquelle il traiterait les problèmes de la société en priorité s’il est élu.

Dès le premier jour de la prise de poste du ministre des Mines et des ressources stratégiques, les représentants des employés de cette compagnie se seraient précipités à son bureau à Ampandrianomby, pour lui informer de la situation qui sévit à Brieville. Ils accusent quelques personnalités de l’ancien régime de conspiration avec la société russe pour procéder à la vente déguisée de la société.

Depuis, les employés n’ont pas cessé d’interpeller le ministère sur la dégradation des conditions de vie des employés suite aux impayés de salaires. Ils auraient même proposé une solution pour redémarrer l’activité de la société en dehors de la coopération avec les russes.

Vendredi dernier, le ministre aurait proposé aux représentants des employés la reprise des activités et la renégociation avec la société Ferrum Mining. Un décision inadmissible pour les employés qui accusent la société russe d’avoir participé au processus de mise en faillite de la Kraomita Malagasy.

Ne sachant plus à quel saint se vouer, les employés ont pris acte de la proposition du ministre en signant un procès-verbal de la rencontre. Mais, la question est de savoir si cette proposition reflète-t-elle vraiment l’orientation politique stratégique du Président de la République ou s’agit-il d’une initiative personnelle dépourvue d’intérêt général ? Ainsi, ils se demandent si Andry Rajoelina est un homme de parole tout en rappelant que si le candidat n°13 a obtenu en moyenne 99,8% des voix dans tous les bureaux de vote de la localité, c’était grâce à la déclaration qu’il a faite lors de la campagne électorale.

Vu que le ministère de tutelle leur a tourné le dos en leur tendant la patate chaude, les employés se tournent actuellement vers le Président de la République et attendent désespérément une solution rapide et objective.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 14 février à 10:07 | Vohitra (#7654)

    99 % de voix obtenus dans la localite ? Il est devenu ingrat apres tant d effort consenti !!!

    Et il est encore dans le coin Jaoba ?

    Bof, quelles promesses d abord ?

    Allez, au boulot !

    Il arrivera toujours a trouver des compromis du moment qu il y des sous en vue.

  • 14 février à 12:55 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Voilà ce qui s’ appelle se concocter un début de règne mahafana, le plat de résistance promet d’ etre comme le sakaï : masiaka ...
    Les Russes mais quels Russes ? ce sont les Chinoix qui vont regeler le problème et à la baguette svp !

  • 14 février à 21:35 | Behantra (#9165)

    Ka ialahy iasany anie no tena atao : dondropé !

    Ary aza mimenomenona moa e !

    Mamay lay izy fa hereto

    • 15 février à 08:33 | dahalo (#8794) répond à Behantra

      lanakin’ny hehy aho mamaky ilay hoe

      Mamay lay izy fa hereto

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS