Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 9 février 2023
Antananarivo | 15h36
 

Politique

Maputo

Les chances d’aboutissement s’amenuisent

samedi 8 août 2009 | Rakotoarilala Ninaivo

Depuis la suspension dans la soirée du jeudi 6 août dernier, les négociations n’ont pas repris entre les 4 parties jusqu’à 18 heures ce vendredi 7 août 2009, heure de Madagascar. Le motif de la suspension de la négociation est la réclamation de l’amnistie et du retour au pays faite par Marc Ravalomanana.
Le président de la Haute Autorité de la Transition (HAT) Andry Rajoelina ne reprendra les négociations tant que les séances portent sur les deux sujet suscités.

Cette vision de l’actuel président de la HAT serait partagée par les deux anciens chefs d’Etat Ratsiraka Didier et Zafy Albert selon les informations véhiculées par les journalistes qui accopagnent le président de la HAT. Notons que Didier Ratsiraka parle plutôt « d’annulation des faits et non d’une amnistie en ce qui le concerne ».

Dans l’après midi de ce vendredi 7 août 2009, Marc Ravalomanana a envoyé son émissaire au Groupe International de Contact (GIC) pour faire deux propositions. Le président de la HAT est catégorique et maintient sa position : il n’accepte ni amnistie ni retour de Ravalomanana à Madagascar. Notons, par ailleurs, que Marc Ravalomanana a admis qu’il y a bien eu des arrestations arbitraires, en 2002 contre l’amiral Didier Ratsiraka et ses partisans.

Les discussions se poursuivent cependant cahin-caha, le sujet de l’amnistie ayant été au moins provisoirement mis de coté.

44 commentaires

Vos commentaires

  • 8 août 2009 à 07:10 | Bétôle (#2207)

    Olona mpanao amboletra ve moa no hiresahanao tsy efa nampoizina ihany izao.Izy rahateo efa nilaza fa tsy handeha ho any Maputo hatramin’ny voalohany.Ilay fiovankevitr’i Radomelina nandeha tany izany dia ny hametraka sy handidy ny hafa amin’izay tiany fotsiny izao fa tsy ny hifampidinika izany mihitsy.
    Mbola tsinontsinona aza moa izy nanao toa io kanefa jiolahimboto no nanohana azy teo @ 13 Mai ka maika fa izy miseho ho olona mpitondra izao..?
    Matahotra mafy mihitsy izy 3 lahy fa tsy maintsy miverina @ Ra8 ny fahefana raha mahazo mody eo Ra8 ka hisy fifidianana malalaka dia aleony manao izao.3 contre 1 ange izao no côte e.
    Mankahery anao Ra8 a aza manaikidresy @ izay didiko fe lehiben’io jiolahy io.

    • 8 août 2009 à 17:23 | rabri (#2507) répond à Bétôle

      Tribune : 8 août 07:10, par Bétôle
      Les chances d’aboutissement s’amenuisent

      Orange.mg fil info du 8 août à 08h00 Maputo : Selon la RFI, les 4 mouvances se seraient mis d’accord sur plusieurs points et des participants auraient déclaré que la Charte pourrait être signée aujourd’hui. Le retour de Marc Ravalomanana reste la seule question en suspens.

      QUI DIT LA VERITE ???

      Attention à la diffusion d’informations non analysées et non recoupées avec la source.

      Ne faites pas comme SOBIKA de plus en plus CAPITALISTE, qui ne s’intéresse qu’aux statistiques sur le nombre de visiteurs du site dans le but de mieux vendre aux annonceurs de pub.

    • 8 août 2009 à 17:40 | rabri (#2507) répond à rabri

      Un cadeau personnel à tous les ZANAK’ I DADA !!!

      Extrait de la Vérité : de Alphonse Maka, rédacteur en chef, 7 août 2009 à 22 heures en direct de Maputo

      "Du jamais vu ! C’est la première fois que Marc Ravalomanana a reconnu publiquement « qu’il y a bien eu des arrestations arbitraires, en 2002, contre l’amiral Didier Ratsiraka et ses partisans ».
      Ce mea culpa de Marc Ravalomanana pourrait calmer les esprits au centre de conférence Joaquim Chissano et facilite les pourparlers pour trouver une solution consensuelle. D’une source informée, on vient d’apprendre qu’un projet de texte relatif à la révision du procès condamnant Marc Ravalomanana ainsi que le cas de ses proches, serait en gestation. Intervenant sur une station privée, le général en retraite, Désiré Ramakavelo, a fustigé une telle proposition. Pourquoi cet ancien président bénéficie - t - il d’un traitement de faveur ? Raison pour laquelle, il réclame la révision de tous les procès des prisonniers politiques, mais non seulement celui de Marc Ravalomanana. Un sujet à réflexion !

    • 8 août 2009 à 22:30 | Mandimbisoa (#2104) répond à rabri

      mba azonao ve ilay ohambolan-drazana miteny hoe :"ny eloka baboina mody rariny" ?

      betsaka no miteny fa olona "arrogant " Ra8,ary zaho dia miteny aminao fa sarotra ho an’ny olona toy izany ny mibaboka ka hoy aho hoe :"courage M.le président,il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas..."

    • 9 août 2009 à 00:01 | Herizo (#2805) répond à rabri

      A la Une Midi Madagasikara ce 08 aout 2009 :

      Amnistie de Ravalomanana : Zafy et Ratsiraka pour, Andry Rajoelina contre !

      Celui la, vous ne l’avez pas lu apparemment Rabri...

      Lisez tout l’article, y a de quoi etre fier du petit lapin, ce president avec un tout petit p

  • 8 août 2009 à 07:30 | Tana (#1775)

    Dia tsy mahagaga !!!mpanao coup d’état izany ve hanaiky velively fa tena nanao coup d’état ary hiverina @ heviny ?
    Mba mieritreritra ve ny mpikambana ao @ HAT fa naka an keriny ny firenena, tsy fifidianana, tsy fitsapa-kevi-bahoaka natao ? satria ve olona 5000 sy miaramila vitsivitsy tiakely no nanohana an i Rajoelina dia omena rariny izy ireo ?
    Lalaovin ireo olona ireo ny hoavin ny firenena sy ny taranaka fara aman dimby. Izao mifafa ny kihony daholo ny rehetra !!!

  • 8 août 2009 à 07:45 | Rebel (#1851)

    On est un peu en retard par rapport à la progression de l’évènement. On vient d’annoncer à la radio le retour possible de SEM Marc Ravalomanana donc les chances ne s’aménuisent plus chers compatriotes

    • 8 août 2009 à 07:57 | xena (#774) répond à Rebel

      Ravalo indray aloha dia tsy ho tafaverina eto Gasikara na handeha mbanin’ny lohany aza e ! Raha tsy hoe manaiky ny higadra avy hatrany any Tsiafahy angaha ! Raha izay dia misokatra midanadana ho azy ny fonja malagasy !

    • 8 août 2009 à 09:26 | ragasy (#416) répond à xena

      Chiche Xena. Qui vivra verra !

    • 8 août 2009 à 09:55 | mahery (#2468) répond à xena

      Xena,

      Ianareo nandoro ny RNM sy TVM, nangalatra tao @ MAGRO,ZOOM,SCORE sns...,nitarika olona teny @ zone rouge teny Ambohitsorohitra, nangalatra volan’ny mpivarotra,manakorontana ny tany @ alalan’ny baomba noforonin’ny CAPSAT ,ianareo no higadra atsy ho atsy raha mbola ny lalàna foana no ampiharina eto M/car.

      Mba fantatry ny lohakelinao io moa hoe iza no nitarika ny olona ho vonoina teny IAVOLOHA t@ 10 Août 1991 ??

      Valiny:ireo nitarika olona hovonoina t@ 07 Février 2009 ihany.Io no atao hoe RA MANDRIAKA MITONDRA HO ANY @ FIOVANA izay hany tetika hiakaran’ny tsy mamim-bahoaka @ fitondrana.

      Ka manomboka izao dia alenteho ao an-doha-kelinao fa NY MARINA TSY MBA MATY.Ravalomanana tsy maintsy tonga eto M/car aorian’io dinika io,dia milevena velona raha marary fo fa tapitra ny andron’ny DJnao sy Basile ary Rakoto sy Meloky,Haritiana sy Boto.

      Manaova propagandy tsara fa ho mafy ny ady.Dia aza miteniteny @ anaran’ny malagasy na vahoaka izany intsony fa ny 95% ny malagasy izao dia miandry an’i MARC RAVALOMANANA avokoa.Leo sy tofoka izy ireo @ izao fatoana.Teneno i Andry hoe mba soloy koa ny tenan’ny mpifidy rehetra fa mbola tsy ampy ity fanovana mpitantana ataony ity.

    • 9 août 2009 à 12:20 | boulih (#3033) répond à mahery

      aza d etiketin fo e ! tsika gasy madinika fona oa no mifanisy ! ary samy mihevitra ny information azony ho tena marina. aleo ande @zao le izy fa tsy mifanao taimbava e !
      tsika samy gasy iany ne no samy te hanao aminy eo e ! le fanatique b zany no tsy milay fa manjary tsy mandinika tsara tsony e !

  • 8 août 2009 à 07:58 | Noue (#2427)

    - De quoi exactement Rajoelina a-t-il peur du retour de Ravalomanana ?

    - De quelle loi parle-ton au sujet de l’amnistie ? puisque le gouvernement de la HAT n’est reconnu de personne

    - Chose sure et certaine que si Ravalomanana revient au pays et qu’une élection est probable , Rajoelina a si peur au ventre de ne pas être élu et c’est ce qui va se passer !! il va tout perdre !! de toute façon , un coup d’état n’ira jamais loin..

    • 8 août 2009 à 08:28 | jane d (#2353) répond à Noue

      TIKO is one of the HAT government’s current bread and butter.
      If Ravalomanana was amnistied, he would want his TIKO back.

  • 8 août 2009 à 08:10 | Bestan (#2456)

    Même si je suis pour le retour de Ravalomanana, je comprends la position de Rajoelina, les gens l’ont suivi car ils ne voulaient plus de Ravalomanana alors si maintenant la HAT accepte de l’amnistier et de le faire revenir au pays sans aller directement en prison il se discrédite totalement auprès de ses partisans. Le plus sage serait d’accordé une amnistie à Ravalomanana dans 5 ans, les gens auront pardonné entre temps comme c’est le cas de l’amiral aujourd’hui.

    • 8 août 2009 à 11:53 | jack-no (#1477) répond à Bestan

      bonjour,

      je ne suis pas d’accord avec toi.

      1991 et 2002, il est avéré que ratsiraka est responsable à 100% des évènements tragiques. de même de crimes politiques et de civils (préservation pour certains plans de Iavoloha notamment, etc.. la liste serait longue)

      en ce qui concerne les 26 janvier et 7 fevrier, avant de faire porter la responsabilité à Ra8, il faudrait une commission d’enquete indépendante. les fusils ne tirent pas de balle de 9m/m. celle retrouvée dans la machoire du journaliste, son APN avait disparu. il avait du photographier ce qu’il ne fallait pas.

      la condamnation de Ra8 est fantaisiste.

      de tous les prétendants, il est le seul pour remettre Mada sur de bons rails. il ne refera pas les mêmes erreurs. ce qui ne sera pas pas le cas du trio tgv - raindefo - charles.

      pour l’instant, il n’y a pas de condamnations "sérieuses" contre Ra8, qui justifieraient une amnistie !

      jacques

  • 8 août 2009 à 08:55 | mamy (#733)

    Je donne raison à Andry. Subit ravalo la même chose que t’as fait subir aux anciens. En plus, il ose avouer des arrestations arbitraires. J’en paffe de rire de voir un arroseur orroser. lol.

  • 8 août 2009 à 08:57 | rota rakotomalala (#2628)

    Les faits reprochés à Ra8 :
    - vecteur du changement (sans politique de communication, à mon sens, ce qui a causé sa perte du fait de la résistance au changement) 
    - ignorer la Françafrique (ayant eu le monopole des affaires depuis plus de 40 ans à Madagascar), ce qui lui a valu une campagne de diabolisation menée de main de maître à partir de la France, que tout Le monde connait 
    - ouverture tous azimuts (donc néfaste) sans maitriser la mondialisation 
    - ne pas avoir écouté ses conseillers qui ont tiré la sonnette d’alarme depuis longtemps
    - avoir mélangé ses affaires personnelles avec la gouvernance de l’État
    - avoir fait de Mada un Tikoland : or, d’après les paysans d’Ambatondrazaka, Le paddy etait achete 2500 Ar alors que maintenant, les collecteurs l’achetent à 1500 ?
    Quant á la vanille dans la region de la Sava, les producteurs etaient contents de ce qu’a fait Ra8, ce qui n’est plus Le cas actuellement 
    En ce qui concerne Magro, les prix des produits y etaient plus abordables : ex pour Le Ganomad qu’on trouve encore mais à 250 000 Fmg

    Quant à ce qui se passe entre Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, il s’agit d’une vengeance personnelle de la part du premier et d’une haine féroce et réciproque entre les 2 personnages.

    Un Dallas à la malgache qui entraine malheureusement tout Le pays dans une descente vertigineuse aux enfers alors que la sortie du tunnel qui a duré 25 ans commençait à voir Le jour.

    Alors, oui je lui dirai à Monsieur Ravalomanana de rester là oú il est, s’il ne veut pas être executé comme feu Monsieur Ratsimandrava qui a voulu apporter un changement au pays, ce qui n’a pas plu à certain(s).

    • 8 août 2009 à 14:41 | Jim-0450 (#945) répond à rota rakotomalala

      Désolé rota.J’ai élu Ravalomanana pour une durée détérminée.Ce délai n’a pas été réspécté.
      J’ai pas élu ce monsieur au conditionnel.
      On lui avait éjecté de sa place par la force et que je n’adhère pas du tout.
      Coûte que coûte Ravalomanana aura sa place à Madagascar.
      J’aimerais bien lui voir dans son pays parce qu’il est Malgache comme vous et moi.

    • 8 août 2009 à 16:08 | rota rakotomalala (#2628) répond à Jim-0450

      C’est juste une suggestion pour eviter un eventuel bain de sang inutile et qui nous emmenerait dans un abime abyssinal !!!

  • 8 août 2009 à 09:01 | dieg (#2041)

    On vole,on tue,et on veut tout de suite être amnistier,pour pouvoir refaire la même chose.
    C’est une histoire sans fin

    • 8 août 2009 à 09:30 | ragasy (#416) répond à dieg

      On parle de qui là ? De Ra8 ou de Andry ?

  • 8 août 2009 à 10:05 | da fily (#2745)

    Ra8 is back ? Yes for sure, the hat is under pressure !

    Comme je l’ai relaté dans un post du 06/08/09 je pense, il n’est pas admissible pour les 3 autres protagonistes de voir Ra8 de retour au pays. Les raisons je les ai évoqué et commenté.

    Il ne fait aucun doute que the Milkman est loin d’être sur la sellette comme le laisse supposer ses détracteurs.

    Ils s’en rendent encore malade, et le nombre que je subodore croissant, de partisans pour le retour de RA8, mettent toutes les mouvances sans dessus-dessous, voir elle montre des signes de panique. Mais le peuple attend lui, et il n’est pas opposé au retour de celui-ci (à part Xena, Radagil, Basile et Joseph et compagnie... qui ne sont pas le peuple)

    N’oublions quand même pas qu’une grande partie du peuple estime qu’ils se sont fait voler. 13 MAI ou non, il faut arrêter d’affirmer que le "vahoaka" voulait Tgv à la plce de Ra8. Même la majorité silencieuse se satisfera du retour de Ravalomanana, soyons-en sûr.

    Je pense que les Radidy, Zafy et Tgv se rendent compte qu’ils ne font plus recette. Une telle crainte démontre le peu d’assise et d’assurance de la part de ces hommes. Il est temps qu’ils se fassent tancer un peu, et qu’ils oublient de concert leur petit confort personnel dont la majorité des malagasys n’en a rien à battre.

    Si le peuple attend après MAPUTO, ce n’est pas pour qu’on lui dise les états-d’âmes des uns et des autres ! N’insultez plus l’intelligence de ceux qui sont pendus à vos décisions, messieurs ! Vous vous êtes déclarés grand un jour, montrez-nous aujourd’hui cette grandeur d’esprit dont vous étiez capable dans d’autres circonstances !

    Est-ce que le deal serait : Radidy peut rentrer si Ra8 peut aussi retourner au pays ? Qui va peser dans la balance pour faire accepter cet arrangement, sachant que Tgv et sa clique s’y opposeront ? Zafy est-il décisionnaire, avec son CRN hétéroclite ? Chissano et les autres trouveront-ils le chou qui ménagera la chêvre ?

    Est-ce que les 4 as vont se transformer en 4 pieds nickelés au final ? Ou est-ce que Rasarla va tirer sa dernière cartouche pour saborder le navire ?

    Au prochain coup de théâtre !

  • 8 août 2009 à 10:34 | erase (#1435)

    Ravalo a reconnu qu’il a fait des arrestations arbitraires en 2002 . Qu’il indemnise tous ses victimes à 1 milliard arriary par personne. Après on verra la suite. Il est hors de question que ravalo revienne à madagascar. Même punition pour ratsiraka. Oust

    • 8 août 2009 à 12:01 | Herizo (#2805) répond à erase

      Et à combien évaluez-vous les indemnisations pour les victimes des arrestations arbitraires faites par Rajoelina en 2009 ainsi que les victimes des pillages orchestrés par son équipe ?

      I think you suggest to just "erase" those events...

  • 8 août 2009 à 11:10 | Ikelimazava (#3028)

    Un pays comme Madagascar, et cette belle île en particulier, n’aura de cesse de traverser des périodes difficiles, tant qu’une espèce de consensus démocratique, MAIS issu d’une forme de dictature positive, ne se dégage de mouvements, de rébellions répétés, justifiés.

    Cette île est belle et attire à cause de sa beauté naturelle, la beauté de sa dot,... toutes sortes de prédateurs étrangers aussi puissants que dévastateurs. Mais les natifs du pays non plus ne manquent pas et n’hésitent pas à exhiber leurs "atouts" : compétences, force, dynamisme, jeunesse, maturité, voire vieillesse...A travers ces différents mouvements et manifestations, la belle doit être capable de bien discerner, de bien prendre son temps là-dessus, car la brillance du jour est éphémère, mais la nuit réserve quand même un lendemain. "Un lendemain qui chante" si l’image ci-dessus du mariage est celle que la belle aura adoptée. Sinon, les prédateurs auront tôt fait de la croquer sans se prendre le temps de l’assaisonner.
    Des considérations diverses devront être prises en compte. Mais l’histoire nous aura suffisamment enseigné déjà.

    De cette manière, on a connu les prédateurs étrangers, les colonisateurs, on les a fait revenir souvent, et ils n’ont pas manqué à l’appel, munis d’idéologies aussi "nouvelles":néo-colonialisme, mondialisation, crises,...que mortelles.Ils sont toujours là, à l’affût.
    On a connu "le bouvier d’Anahidrano", le Président Tsiranana qui a régi pendant douze ans. Issu du Padesm, parti qui a obtenu la sympathie de "la mère patrie" pour contrebalancer le MDRM dont le foyer était surtout merina, il ne sera que rejeté par le mouvement populaire de mai 72 qui a installé le Général Ramanantsoa et son équipe pour deux à trois ans.
    De cette équipe, on a vu et revu pour une bonne trentaine d’années en tout l’Amiral Ratsiraka dans son action de socialisme, devenu "réfléchi" par la suite. On a vu en "coup de vent" le Professeur Zafy qui se laisse "déposer" pour "empêchement".
    Depuis 2001, on a vu des "espèces" d’"intrus" (par rapport à cette équipe ou cette "histoire") Ravalomanana le jeune et beau gosse, vendeur de lait de son état qui aurait pu se contenter de l’agro-alimentaire pour avancer et faire avancer. En effet, le schéma de son avènement au pouvoir, dans le temps fortement contesté, et pour cause, est exactement le même que celui de son départ, donc tout comme celui de son successeur, Rajoelina...
    Puis alors on aperçoit le Pasteur Rajakoba.Va-t-on le voir ?
    Les dirigeants qui se sont succédés ont appliqué chacun leur vision de la chose publique, c’est-à-dire politique, économique, sociale, philosophique,idéologique,...en d’autres termes la plus rationnelle, la plus matérielle qui soit.
    Mais à mon sens, une vision est foncièrement supérieure, pour dire divine. Une vision transcende le visible.
    J’ai bien dit ci-haut, qu’ils avaient chacun la leur de vision, mais ce dont il faut doit être la plus juste, la plus parfaite, la plus efficace qui soit. Mais reçue ou dégagée ou émoulue de l’histoire, la vraie. Autrement, les tournants, les périodes difficiles, les incendies de la guerre civile attisés par les prédateurs étrangers,... ne s’arrêteront pas.

    • 8 août 2009 à 13:02 | che taranaka (#99) répond à Ikelimazava

      eh oui !

      la malédiction des richesses miniéres nous touche maintenant !

      impuissants, devant la situation car les malgaches sont des fourbes et des idiots ,pourris jusqu’à la moëlle épinière !

      La guerre civile est en cours ...

    • 8 août 2009 à 22:06 | Albatros (#234) répond à Ikelimazava

      Une seule solution Ikelimazava !!!!

      Présentez-vous aux prochaines élections.

  • 8 août 2009 à 11:46 | meloky (#637)

    Good handling if it is possible to delay or adjourn the amnesty of lera8 ! let him test the life as his victim who has unfortunately been of his deed !

    For those who hate the pro-HAT and 4th Republic, it is time to enjoy !!!

    The meeting is satisfactorily in progress !!!!!

  • 8 août 2009 à 13:39 | erase (#1435)

    Asaivo miverina , dia kantsano amin’ny antsy solanga ny lohan’izy sy lé Lalao etsy Ivato. Manao sarimihetsika mihitsy ity mpivaro-dronono ity fa ny maha maika azy dia ny hamerina haingana ao anaty fotoana fohy ny harenany izay nangalariny tamin’ny kitapom-bolam-panjakana. Henoy izany ry hazondamosiko.
    Mahazo miverina koa izy raha toa ka mifona sy manome toerana AMBONY ho an’ireo olona rehetra izay nisedra ny maha lohana jiolamboty azy. Omeo seza ministre s y députés ireo olona ireo ary tsy mahazo omena seza intsony ny TIKOBOYS sy ireo olona rehetra izay mpisolelaka sy mpitoraka voninkazo azy taloha tao ambohitsorohitra. Ireo izay no-limoger ny, dia tsy maintsy omena toerana DG fara fahakeliny ka raha mahavita an’izany i Léravalo, dia ekena ny hiverenany.

    • 8 août 2009 à 14:46 | Jim-0450 (#945) répond à erase

      Mba mirefarefa amin’ny tany koa izany raha fisainana...

      Hay ve misy gasy vendrana be ohatran’izany koa e !

    • 8 août 2009 à 16:21 | rota rakotomalala (#2628) répond à erase

      Dia tsy menatra mihitsy ianao miteny ny teninao io !

      Ny lohanao no katsao fa efa marary GRAVE !!!

    • 8 août 2009 à 21:45 | Mandimbisoa (#2104) répond à erase

      Soa fa TSY misaina toa an’ity ecrase ty ny Malagasy,fisainana toy ny anao rangahy ty tsy hampandroso ny firenena ,ka raha tsy mahita hevitra mivaingana ankoatran’ny fankahalana dia akombony ny vava,ny voamariko eto ,ny soratra mba hainao atao eto dia ny fiantsina HAMONO ,TSY ANY ARABIA AKORY IZAHAY !!!

  • 8 août 2009 à 13:41 | RADAGIL (#127)

    A Maputo il ne peut rien sortir de positif.Dans la délégation TGV les membres ont tous une rancoeur et une dent contre Ra8.Les couteaux sont tirés.Dans la perspective d’un apaisement à M/scar Ra8 ferait mieux de dire à ses affidés d’accepter le gouvernement de la HAT et que le rassemblement à Magro n’a plus lieu d’etre.Qu’ils fassent le Deuil de Ra8.Qu’est-ce qu’il veut de plus avec ses 40 ou 50 Millions de dollar qu’il s’est constitués.On ne peut pas etre et avoir été.Ce n’est pas L’Afrique qui va nous apporter des solutions avec tous ses régimes bancaux(Bongo succède à Bongo etc...)

  • 8 août 2009 à 14:08 | ramanankasina (#3023)

    Les chances s’amenuisent !!!

    Vraiment il n’y a de quoi être fier !

    Arrêtons de réagir avec nos tripes !

    Il est normal qu’il y ait des divergences d’idées ou de visions quant à trouver des solutions pour amener notre patrie au rang qu’elle mérite au vu des richesses naturelles tant convoitées par les prédateurs !

    Mais la principale richesse, c’est nous-mêmes qui sommes capables d’analyser la situation et qui peuvent être des forces de proposition, à condition ...

    A condition de respecter et défendre l’intérêt supérieur de la nation. En opposition aux intérêts partisans. Que ce soit monsieur Zafy, monsieur Ratsiraka, monsieur Ravalomanana, monsieur Rajoelina, ne sont que des êtres comme nous, ephémères !!! mais la nation reste, la nation a un avenir et c’est nous qui forgeons son histoire. Que retiendront nos descendants de ce que nous faisons de cet intérêt supérieur de la nation ?

    C’est la peur et la méfiance quant à leurs propres avenirs qui motivent les négociateurs de Maputo.

    Le peuple a assez souffert de la crise. Le peuple saura apprécier la personnalité qui lui fera assez confiance dans sa magnanimité à condition que cette personnalité aura assez de sagesse et de courage pour défendre le vrai intérêt supérieur de la nation.

    Y a-t-il un homme d’état à Maputo ou seulement des chefs de file qui ne rendent compte qu’à leur clique ?

  • 8 août 2009 à 16:16 | meloky (#637)

    De toute facon, Lera8 doit payer ses oeuvres ! On’a déjà vu que Ratsiraka et Zafy ont bien payé. Et pourquoi lera8 ; seulement 4-5mois d’exile ???
    Sinon, laisse lui rentrer puis leur vie est en danger car pas mal des gens veulent la chasser. Pour le bien de sa vie, il doit rester en Afrique ; Ce sera mieux pour lui car il peut preparer son Doctorat "tena izy" fa tsy "causa" !!!!

  • 8 août 2009 à 22:42 | king58 (#342)

    Ny tena zava-dehibe aloha dia ny ahitàna ny vaovao tena mari-pototra toy ny Top Mada,izay arabaina fa nisokatra indray e !miandry ny Radio mada hisokatra koa,satria ireo no ahitanay ny vaovao tena marina,miampy ny sobika indraindray e !ny madagaten’i Ramambazafy,na tsy jerena sy misokatra foana aza tsy misy antony,satria tsy ilaina mihitsy,resabe fotsiny ho an-dra-Auguste.

  • 8 août 2009 à 23:34 | Joseph (#2102)

    De Alexandra LESIEUR (AFP) – il y a 1 heure

    MAPUTO — Les leaders malgaches réunis à Maputo semblaient samedi proches de la signature d’un accord de sortie de crise après avoir réalisé des avancées sur la question du retour et de l’amnistie du président évincé Marc Ravalomamana, l’un des points d’achoppement entre les parties.

    "On arrive vers la fin des travaux", a affirmé l’un des participants au "sommet" de Maputo, l’ancien président malgache Didier Ratsiraka, à l’occasion d’une suspension de séance samedi soir.

    Un accord, prévoyant une période de transition politique d’une durée de 15 mois au cours de laquelle doivent être organisées des élections présidentielle et législatives, pourrait être signé samedi soir, selon des sources concordantes.

    La question Ravalomanana, qui a monopolisé les débats depuis le début des pourparlers intermalgaches à Maputo mercredi, paraissait en effet avoir avancé avec une possible amnistie et un retour différé à Madagascar du président évincé.

    M. Ravalomanana, qui a été condamné en juin à quatre ans de prison, "voulait une annulation de son procès, l’annulation a finalement été accordée", a assuré le médiateur pour l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Edem Kodjo.

    Cette amnistie n’est cependant pas encore acquise car elle figure dans un accord politique déjà négocié à Maputo mais pas encore signé.

    M. Ravalomanana avait été condamné par un tribunal malgache pour "conflits d’intérêts" dans l’achat fin 2008 d’un avion présidentiel qui avait cristallisé l’opposition à son régime et contribué à sa chute en mars.

    Même s’il est amnistié, le leader, qui vit en exil depuis son départ forcé du pouvoir, ne pourra rentrer à Madagascar que "quand toutes les conditions de sécurité seront assurées", a cependant précisé M. Kodjo.

    Cette semaine, le camp d’Andry Rajoelina, le nouvel homme fort de Madagascar depuis l’éviction de M. Ravalomanana, a réaffirmé à plusieurs reprises être catégoriquement opposé au retour du chef de l’Etat évincé.

    La réunion de Maputo, qui doit se terminer samedi selon le programme officiel et à laquelle participent notamment MM. Ravalomanana et Rajoelina, vise à trouver une issue à la crise politique malgache née du bras de fer entre les deux hommes depuis janvier.

    Samedi soir, les débats portaient désormais sur l’attribution des postes au sein des organes de la transition politique, une autre question très délicate, selon une source proche de la médiation.

    Dans la nuit de vendredi à samedi, les participants au "sommet" avaient accepté les principes d’une transition politique d’une durée de quinze mois, selon des délégués aux discussions.

    Actuellement, Madagascar est dirigé par une Haute Autorité de transition (HAT) présidée par M. Rajoelina, depuis le départ forcé le 17 mars du président Ravalomanana. La transition politique, à laquelle devraient participer plusieurs mouvances politiques, devrait normalement succéder à la HAT.

    Les pourparlers intermalgaches de Maputo réunissaient pour la première fois MM. Rajoelina et Ravalomanana, ainsi que les anciens présidents malgaches Didier Ratsiraka et Albert Zafy, qui représentent les principales mouvances politiques de la Grande Ile.

    Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés.

  • 9 août 2009 à 08:46 | Be Naivo (#712)

    09/08/2009 07:23 MAPUTO (AFP) - Madagascar : un accord sur une transition signé

    Un accord sur une transition politique à Madagascar a été signé dans la nuit de samedi à dimanche à Maputo entre les leaders des principales mouvances, mettant fin à des mois de crise sur la Grande Ile.

    Les quatre leaders, dont le nouvel homme fort de l’île Andry Rajoelina et le président évincé Marc Ravalomanana, "ont convenu que la durée de la transition n’excèdera pas 15 mois à partir de la date de signature de l’accord", a déclaré le médiateur de l’ONU Tiébilé Dramé, lisant la "déclaration de Maputo".

    La transition débouchera sur des élections présidentielle et législatives "transparentes sous supervision internationale, qui conduiront au rétablissement des institutions démocratiques et stables à Madagascar", a-t-il continué.

    La composition du gouvernement de transition - qui comprendra un président, un vice-président, un Premier ministre et trois vice-Premiers ministres - n’a pas été déterminée, a précisé le leader de la médiation, l’ancien président mozambicain Joaquim Chissano, interrogé après la signature de l’accord. "Ils vont y réfléchir et prendre la décision plus tard", a-t-il dit.

    Selon des participants aux négociations, des discussions sur ce point devaient reprendre dimanche dans la capitale mozambicaine.

    [Le président évincé Marc Ravalomanana près de l’ancien président Joaquim Chissano, le 6 août 2009 à Maputo - © 2009 AFP - Carlos Litulo]

    Aux termes de l’accord, les membres du gouvernement de transition ne pourront pas se présenter aux élections qui seront organisées, à l’exception du président de l’instance.

    M. Ravalomanana, qui vit en exil en Afrique du Sud depuis son départ forcé du pouvoir le 17 mars, a indiqué de son côté qu’il ne participerait pas "personnellement" à la transition, "dans l’intérêt supérieur de la nation."

    "Cependant, a-t-il souligné, la mouvance Ravalomanana fera partie intégrante des organes de la transition."

    Le chef de l’Etat évincé a souligné qu’il ne retournerait à Madagascar que lorsque "la situation sera(it) favorable."

    Sa condamnation en juin par un tribunal malgache pour "conflits d’intérêts" dans l’achat fin 2008 d’un avion présidentiel été levée selon l’accord, qui accorde l’amnistie à tout membre d’un gouvernement ou de l’opposition "entre le 1er janvier 2002 et la signature" de la charte de transition.

    Cette affaire avait cristallisé l’opposition à son régime et contribué à sa chute. Une centaine de personnes sont mortes dans les manifestations réclamant son départ.

    Sont exclus de l’amnistie les "crimes contre l’humanité, crimes de guerre et violations des droits de l’Homme", selon l’accord.

    La question Ravalomanana avait monopolisé les débats depuis le début des pourparlers intermalgaches mercredi dans la capitale mozambicaine, sous médiation internationale.

    Les pourparlers étaient destinés à trouver une issue à la crise politique née du bras de fer entre M. Rajoelina et M. Ravalomanana depuis janvier.

    Face aux crises récurrentes que connaît le pays, les deux ex-chefs d’Etat Didier Ratsiraka et Albert Zafy avaient été conviés à la table des négociations, afin de trouver une solution durable.

    M. Ravalomanana, lâché par l’armée et sous la pression de la rue, avait transféré ses pouvoirs le 17 mars à un directoire militaire qui les avait immédiatement remis à M. Rajoelina, alors chef de l’opposition et maire de la capitale Antananarivo.

    Depuis le 17 mars, Madagascar est dirigé par une Haute Autorité de transition (HAT) présidée par M. Rajoelina.

  • 9 août 2009 à 08:55 | Orage9 (#3031)

    Bien sûr les choses ont évolué depuis. fort heureusement. Ces quatre hommes ont été contraints de trouver un terrain d’entente.

    C’est bien dommage pour le pays d’en arriver là alors qu’il regorge d’hommes et de femmes sages et ô combien raisonnables !

    A mon sens, la solution est entre les mains des citoyens responsables et conscients et encore dommage je crains que ces citoyens ne courent pas les rues.

    Quand Madagascar connaîtra-t-il son "Vrai Homme d’Etat" ?

    Les têtes pensantes se font muselées soient par ces apprentis politiciens soient par ces pseudos "hommes d’état".

    Et à chaque coup, les citoyens marchent à la bonne sauce de Dieu : à la bible à tout va !

    Je souhaite de tout coeur que Madagascar trouvera sa voie avec "un vrai" et "bon" Président

    • 9 août 2009 à 10:23 | zaka (#1418) répond à Orage9

      Il s’agit en fait d’un compromis final qui laisse le problème entier, c’est un
      accord mi-figue, mi-raisin.
      Il s’agissait de contenter un peu tout le monde, et la conscience de la communauté internationale en particulier.
      Le comportement de Ravalomanana est magnanime, prudent, et raisonnable. Il a pensé avant tout à son pays.
      La suite,, on verra. Comment la HAT va réagir sur le terrain, et cela est une autre histoire. De quelle manière, les partisans de Ravalomanana vont poursuivre leurs luttes, car ils ne vont sùrement pas en rester là.
      Bref, il y a encore un certain nombre d’incertitude,,d’une part sur le terrain et d’autre part sur le plan international.Comment les américains vont interpréter ce compromis entre les quatre mouvances. Car malgré tout, l’absence de retour à l’ordre constitutionnel sera toujours le fait incontournable malgré "l’accord",, des 4 mouvances.
      Ravalomanana a eu tout à fait raison de ne pas participer personnellement à un gouvernement de transition.

    • 9 août 2009 à 10:32 | Joseph (#2102) répond à Orage9

      Pourquoi Madagascar reste elle toujours figée et bloquée sur l’option du régime présidentiel ?

      Un régime parlementaire fort avec un Président plutôt axé sur la représentation du pays et la politique extérieure permettrait de cesser de dépendre des humeurs d’un seul homme et de son clan.

      A Madagascar, la démocratie participative est complètement abandonnée au profit de la démocratie représentative. Le Peuple délègue en totalité à un seul homme le pouvoir absolu de décider du destin de tous.

      On copie encore sur la France ou les Etats Unis où un seul homme cumule tous les pouvoirs.

      Regardons Sarkozy, il se réveille le matin, prend un fait d’actualité, un crime par exemple, et le soir un projet de Loi est déjà en route qui sera entériné par le Parlement-godillot qui n’est qu’une chambre d’exécution des décisions du Président. Le pauvre Fillon assume justement le rôle "décoratif" que les français aimeraient bien voir dévolu à Sarkozy pour qu’il arrête de se conduire en chef absolu et incontestable. Tout le monde sait en France que le Chef du Gouvernement n’est pas Fillon mais Sarkozy, l’omniprésident.

      C’est le modèle qui plait aussi aux hommes politiques et journalistes Malgaches apparemment, vu que tout le monde trouve normal que des Etrangers décident en lieu et place des Malgaches que 4 Présidents représentent les mouvances Malgaches à eux seuls ! Quelle escroquerie et tout le monde trouve çà normal !

      Imaginez seulement une seconde que dans chaque pays en "crise" on décide pour les Peuples concernés que ce sont les anciens Présidents qui doivent co-diriger un pays ! Autant mettre Pétain et de Gaulle en 1945 dans un gouvernement d’Union nationale ! Quelle supercherie pourtant admirée par la majorité des Malgaches comme une victoire. Quel aveuglement !

      Certes il est évident que le système majoritaire à l’Assemblée met au pouvoir absolu un parti du moment qu’il atteint 51% du nombre de députés, mais le Président ne devrait pas être celui qui décide de tout, certain que sa majorité votera ses Lois "comme un seul homme". ce genre de "démocratie" par délégation totale de tous les pouvoirs à un seul homme est un poison.

      Jamais la France n’a à ce point été COMMANDEE par un Président aussi Napoléonien ! Et on appelle çà la "démocratie" ? Une assemblée monocolore ou les propositions de Lois sont en berne et où tout provient de la volonté d’un seul homme aussitôt traduite en projets de Lois.

      Le temps des Rois est terminé depuis longtemps mais pourtant les Malgaches, comme les Français et tant d’autres peuples sont toujours dans ce besoin de s’en remettre à un Père tout puissant.

      Le Président remplace le monarque de pouvoir absolu, ce qui ouvre la porte à toutes les dérives. D’autant plus que les contre-pouvoirs et les organismes de contrôle de l’action du gouvernement et de l’administration, qui existent à foison dans les pays riches sont sans aucun moyen ni pouvoir à Madagascar. Ne parlons pas du contrôle par la Justice qui n’a aucun moyen de travailler correctement.

      Un véritable régime parlementaire représentatif de toutes les composantes de la Société civile Malgache accompagné d’une vraie régionalisation barrerait la route à l’aventure fédéraliste.
      Une décentralisation un peu sur le style de celle que les Socialistes ont initiée en France avec un équilibre meilleur entre le Préfet et le Président de Région accompagnerait une véritable vie démocratique Nationale.

      Prenons à la France et aux autres pays ce qu’ils ont de bon, mais surtout pas le modèle Sarkozien.
      Il est évident que la Communauté Internationale qui a adopté l’idéologie ultra-libérale et le mercantilisme du Veau d’Or comme la base de tout, avait choisi Ravalomanana pour cela. Mettre un PDG directement au pouvoir ne pouvait qu’assurer à tout ce petit monde de marchands l’accès à bas prix aux richesses nationales.Tout le monde sait que Sarkozy aussi est l’équivalent ultra-libéral de Ravalomanana, il est directement l’agent de Bolloré, Aréva, Lagardère et de toutes les sociétés ayant pignon sur rue entre la Concorde et Neuilly.

      D’où cette propension à faire ce chantage abject aux Malgaches : vous aurez des sous si vous faites ce qu’on vous dit. Vous nous avez privé de notre meilleur agent, alors on a décidé de monter l’opération Maputo et que désormais, Madagascar c’est Ravalo+ Ratsirk +Zafy qui ont montré leur fidélité et adhésion au libéralisme économique, alors Rajoelina sois bien sage et rentre à la niche. Ou alors viens rejoindre notre confrérie de coquins. Si tu joues le jeu qu’on t’ordonne de jouer, tu auras des sous. Beaucoup de sous. Enormément de sous même !

      Et le petit peuple continuera de trimer pour 4 sous. le Père Pédro continuera à recruter des pauvres qui espèrent en Dieu pour plus vite mourir ou souffrir en silence. Les minerais continueront à couler à flot pour pas cher vers l’Occident glouton, les terres seront livrées à Monsanto pour faire de l’essence de palme OGM, les vazaha ventrus pourront continuer à venir se frotter la panse sur la dignité des femmes de NosyBe ... Bienvenue au Royaume des Dahalo !

      Quelle victoire à Maputo ? Pour qui encore ?

    • 9 août 2009 à 12:07 | RADAGIL (#127) répond à Joseph

      Je suis entièrement d’accord avec tout ce que vous venez d’écrire neanmoins nous ne sommes pas pour pour le procès de Sarkozy si ce n’est que vous le citez comme exemple à ne pas suivre.Je ne vois de par le Monde une démocratie participative comme le citez.Bien que le parlement soit la caisse de résonnance de la voix du peuple à condition que ce ne soit pas une foire d’empoigne il faut qu’il y ait un président de seance voté par qui ? et quelles prérogatives il a ?TGV n’aurait pas du aller à Maputo si ce n’est pour dire à Ra8" casse-toi pauvre C"

    • 9 août 2009 à 16:22 | zaka (#1418) répond à Joseph

      Vous avez reconnu le style polémiste préssé,, gouailleur de talent, et cuisinier à ses heures de Vazaha kely.
      Eh oui,, cuisinier à ses heures,, car vous êtes un spécialiste éminent de la salade niçoise. Vous mélangez tout,, quitte à dire n’importe quoi, pourvu que la galerie s’amuse.
      - Tout d’abord, Madagascar ne copie pas le modèle français du régime présidentiel ; il a été imposé de facto aprés l’indépendance. Le tempérament malgache s’est facilement adapté à ce régime, car la structure sociologique de notre pays en a voulu ainsi. Partout où vous allez,, dans les villages reculés à Madagascar, il y a toujours un chef, le chef du village à qui on doit le respect, et obéissance. C’est normal, et Madagascar n’est pas unique dans cet état d’esprit,, dans toute structure sociale, il faut un chef,, sinon c’est l’anarchie.
      Madagascar n’a actuellement pas, malheureusement l’étoffe d’un état démocratique ; en vérité, il faut une certaine culture,, culture de masse,, culture collective, il faut une longue éducation au sein d’une population homogène,, recrutant de nombreuses génerations, pour faire le lit d’un véritable système démocratique. Pour moi, les merveilleux prototypes d’état démocratique sont les pays du Nord : Norvège, Suède, Finlande,,la Grande Bretagne peut également figurer dans ce listing.
      - Paradoxalement pourtant, Madagascar a déjà expérimenté et expérimente toujours la démocratie participative, Le tempérament malgache s’y prète fort bien ; voyez l’exemple des fokonolona. Les fokonolona constituent un groupe de personnes réputés par leur autorité leur esprit de tolérance et leur grande sagesse spontanément choisies par l’ensemble de la communauté : le fokonolona est l’émanation d’une commune, d’un village. Les décisions prises par les fokonolona sont des décisions démocratiques (au sens le plus noble et génerique du terme).
      - Pourquoi ce paradoxe dites vous ?, il est simple à expliquer, l’esprit solidaire, si naturel chez les malgaches tend à s’effriter.La génerosité a cédé la place à l’égoisme, l’intolérance a succédé à la souplesse et à l’ouverture d’esprit.
      La confiance à l’autre n’existe plus, car il n’y a plus de dialogue. Si Ravalomanana a gouverné en solitaire, c’est qu’il ne faisait pas confiance à ses propres compatriotes. Et ce sera pareil pour ses successeurs. Rajoelina va probablement s’imaginer qu’il est le messie dont Madagascar a toujours eu besoin ; et il fera les choses en solo comme ses predecesseurs (Ravalomanana, Ratsiraka),, s’il ne le faisait pas, il ne restera pas longtemps. Croyez moi, et je risque de heurter plus d’un,, il faut un petit dictateur à Madagascar pour que les choses aient de la durée. Les gens n’aiment pas les chefs (Hazo havo alan’drivotra),, mais ils ont besoin viscéralement de quelqun qui a de la poigne,, d’un meneur, d’un dur. Ravalomanana était sur le point d’être cette perle. Mais hélas,, il a péché dans l’orgueil et dans l’excés.
      - Au total,, mon cher Vazaha kely dit Joseph,, votre discours ne m’impressionne guère, vous ne connaissez pas suffisamment les malgaches pour donner des leçons sur ce forum. Si vous voulez exprimmer quelque chose, dites le sans emphase, et avec un peu plus de modération, sinon vous n’êtes pas crédible

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS