Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 00h07
 

Politique

TIM

Les candidats sont connus

mardi 14 août 2007 | Eugène R.

Finalement, les candidats du TIM sont là au grand complet. Pour ce parti au pouvoir, la prochaine étape consiste à convaincre les militants de base sur le choix de ces candidats.

Fin du suspens. Les noms des candidats qui vont endosser le maillot du parti au pouvoir sont actuellement connus. Certains ont déjà déposé leurs dossiers de candidature auprès des CAVEC de leurs districts, d’autres attendent les dernières heures du délai (aujourd’hui à 17 heures) pour s’inscrire dans la liste des participants à cette élection législative du 23 septembre. Plus de 50 % de ces candidats du TIM sont des nouvelles têtes, et ce conformément à ce qu’a déclaré le président Marc Ravalomanana lorsqu’il a annoncé à Toliara la dissolution de l’Assemblée nationale. Parmi ces nouvelles têtes figurent des ministres, des PDS (Présidents de la Délégation spéciale), des maires et des présidents des FIV/TIM. En fait, plusieurs critères ont été pris en compte pour la sélection de ces candidats. Certains ont été proposés par les militants de base du parti à travers des élections primaires, d’autres sont parachutés comme le cas de ces membres du gouvernement qui se présenteront là où le TIM n’aura pas trouvé de candidats valables. Bref, le choix de ces candidats s’inscrit déjà dans la stratégie électorale du parti au pouvoir dont l’objectif est de rafler la majorité absolue, voire la totalité des sièges à pourvoir.

Déjà, ces Législatives du 23 septembre s’annonçent chaudes. Les candidats non-TIM entendent eux aussi frapper fort pour obtenir le billet qui leur permettront de sièger à l’Assemblée nationale qui tiendra sa deuxième session ordinaire de cette année au mois d’octobre. Jusqu’à présent, certaines circonscriptions sont considérés comme étant les bastions de l’opposition. Les indépendants eux aussi ne sont pas à sous-estimer dans cette course à Tsimbazaza.

Halte aux blocages

Certains observateurs s’attendent déjà à ce que les indépendants arrivent cette fois-ci après le TIM en terme de résultat, pour ne pas dire que cette fois-ci, ce sont les indépendants qui seront les véritables adversaires des candidats du parti au pouvoir et non les candidats des partis. En tout cas, plus d’un aspirent à une élection juste, libre et transparente. Malheureusement déjà, des candidats dénoncent des anomalies au sein de l’administration de l’enregistrement de candidatures. Des chefs de districts sont absents de sa circonscription durant le court délai du dépôt de candidature. Des juges présidant les Commissions d’enregistrement de candidature (CAVEC) ne trouvent pas jusqu’à présent des bureaux pour accomplir leur tâche. Plus d’un s’interrogent si tout cela n’est qu’une manoeuvre pour gêner certaines candidatures jugées potentielles.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS