Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h29
 

Politique

Législatives du 23 septembre

Les candidats d’Etat à favoriser ?

samedi 11 août 2007 | Eugène R.

On parle déjà de l’inégalité des chances des candidats aux Législatives du 23 septembre prochain. Plus d’un s’attendent ainsi à des contestations post-électorales.

A l’allure où vont les choses actuellement, les candidats du parti au pouvoir risquent de ne pas pouvoir respecter la date du 14 août, date prévue pour la clôture du dépôt de dossier de candidature auprès du CADEC de chaque district. A 72 heures de l’expiration du délai, les noms des candidats que le TIM présentera à cette course à l’Assemblée nationale restent encore un mystère. Est-il vrai que le TIM ne sortira la liste de ses combattants que 24 heures avant l’expiration du délai de dépôt de candidature ? Ce qui n’est cependant pas le cas au sein des autres états-majors politiques et pour les « indépendants » qui se préparent à affronter les poulains du TIM. Pour eux, la sortie des différents décrets relatifs à cette élection a lancé le coup d’envoi de la préparation des dossiers de candidature.

Certains d’entre eux en sont déjà sortis. Ils ont déjà déposé leurs bulletins à la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) et leurs dossiers de candidature auprès des CAVEC.

Certificat de nationalité et état 211 bis

A entendre les candidats qui ont déjà déposé leurs dossiers, c’est surtout la constitution des deux dossiers dont le certificat de nationalité et l’état 211 bis, qui prend le plus de temps. Pour le certificat de nationalité, il faut que le candidat présente la copie d’état-civil de son père et de sa mère pour qu’il puisse s’en procurer auprès du tribunal de son district. Ce qui n’est pas facile pour les candidats qui sont nés d’un couple non légitime.
« Moi par exemple, je n’arrive pas jusqu’à présent à constituer les copies d’état-civil de mon père et de ma mère, qui sont tellement en très mauvais état à la mairie qu’on a du mal à les lire », se plaint un candidat qui se présentera en « indépendant ». Là où la question se pose : « Les candidats du TIM arriveront à constituer ces dossiers en quelques heures seulement » ? Si des candidats indépendants et de l’opposition s’attendent au report de la date du 14 août avec comme cause déterminante les Jeux des îles de l’Océan Indien, d’autres se préparent déjà au traitement inégalitaire entre les candidats à cette élection législative.

Dans son communiqué, paru dans notre édition d’hier, la plateforme pour la bonne gouvernance émet déjà de grandes réserves quant à l’égalité des chances des candidats.

Pour cette plateforme, ce nouveau découpage des circonscriptions et cette fixation du nombre des députés par district favorise déjà l’élection des candidats du parti au pouvoir.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS