Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 12h52
 

Politique

Elections communales

Les campagnes de dénigrement débutent sur les réseaux sociaux

lundi 23 septembre

La liste des candidats retenus définitivement aux élections communales et municipales n’est pas encore publiée et la campagne électorale proprement dite ne débutera qu’à partir du 5 novembre. Certains candidats commencent toutefois à être déjà des cibles de campagne de dénigrement notamment sur les réseaux sociaux.

Le week-end dernier, un parlementaire TIM, dénonce par exemple le cas de dénigrement du candidat de son parti, pour la mairie d’Antananarivo Renivohitra. Il ne s’agit pourtant pas d’un cas isolé. Même les candidats du régime, se présentant sous la couleur de l’IRK (Isika Rehetra Kaominina miaraka amin’i Andry Rajoelina), sont victimes de telle campagne dans les périphéries, comme dans les 25 communes du district d’Ambohidratrimo. Les candidats indépendants ne sont pas non plus épargnés par ces pratiques propres à la politique. L’influence des informations véhiculées sur les réseaux n’étant pas négligeable, tout information qu’elle s’agisse de fake news ou pas pourrait avoir des conséquences sur l’avenir politique d’un candidat.

L’inquiétude du Conseil pour le Fampihavanana Malagasy (CFM) semble ainsi se concrétiser, ce dernier qui a toujours insisté sur la mis en place d’une charte de bonne conduite lors des deux dernières élections. Force est de constater que cette charte n’a nullement pas empêché les dérapages durant les campagnes électorales, la signature de la charte ayant été boycottée par la majorité des candidats.

Le KMF/CNOE affiche de son côté un certain optimisme, le fait qu’il s’agisse d’une élection de proximité devrait motiver un peu plus les citoyens et augmenter le taux de participation, affirme un responsable de ce comité. Cette hausse du taux de participation ne pourra pourtant pas se réaliser sans l’amélioration de la qualité de la liste électorale, estime le KMF/CNOE. Pour rappel, lors des dernières élections communales en 2015, le taux de participation était de 35%. Beaucoup d’observateurs de la vie politique à Madagascar établissent un lien entre le faible taux de participation des électeurs aux dernières législatives et les anomalies constatées dans la liste utilisée dans le cadre de ces élections. Des milliers d’électeurs retranchés de la liste électorale ayant servi à l’élection présidentielle de 2018, n’ont plus figuré dans la liste utilisée lors des législatives après la révision annuelle de la liste précédente.

Pour rectifier le tir, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait interpellé quelques semaines plus tôt le tribunal de Première instance pour ordonner la réinscription de ces électeurs dans la liste électorale à utiliser dans le cadre des élections municipales et communales, le rajout de nouveaux électeurs n’étant pas possible avant le 1er décembre, selon la Constitution.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 23 septembre à 12:16 | Isandra (#7070)

    "Le week-end dernier, un parlementaire TIM, dénonce par exemple le cas de dénigrement du candidat de son parti, pour la mairie d’Antananarivo Renivohitra."

    De quoi les TIM se plaignent ? Qui ont commencé ?

    Le TIM doit suivre cette instruction du plus grand homme de tout le temps : "Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, (...)"

  • 23 septembre à 13:09 | betoko (#413)

    Antsoooooo les pauvres TIM .Viens mon bébé dis moi qui t’a fait du mal ? Ne crains rien papa et maman vont s’en occuper Mangina zany zanako izany lol

    • 23 septembre à 13:10 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Betoko,

      Hihihihih !

    • 23 septembre à 14:01 | elena (#3066) répond à betoko

      Planquez vous les gars ! les maternelles petite section sont de sortie(fakenews)

  • 23 septembre à 14:02 | nez_gros (#10715)

    C’est toi Isandra ?la dame au bonnet orange avec lunette. comme t’es mignonne ma grosse baleine

  • 24 septembre à 11:10 | Behantra (#9165)

    Io ndray ary i nandra fa manitsa t.a.y !!!

    Ary aza adino ny manasa azy matetitetika fa manomboka ho tena maimbo , masiso ry nandra a !!

  • 24 septembre à 11:14 | Behantra (#9165)

    Lé babakoto moa dia iny lasan’i rika vao maraina iny !

    maivamaivana ery ny tena miala avy ao an_gaboné !

  • 24 septembre à 11:18 | kunto (#7668)

    KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo :

    - Avant de crée 1 ville nouvelle développons les villes existantes : curage des caniveaux - curage des égouts - achats de camions poubelles - Rano / Jiro pour TOUS ...

    • 25 septembre à 01:18 | kunto (#7668) répond à kunto

      Pas de grande annonce tout les mois , exemple = Autoroute Tana / Tamatave - 1 grande ville nouvelle .... etc ... halte aux blablablas , 1 seule projet à la fois SVP , pourquoi pas 1 centrale électrique en premier Monsieur le Président ???????

  • 24 septembre à 14:16 | nez_gros (#10715)

    pas le dénigrement , c’est raciste ce mot, je dirais le réquisitoire avait commencé et ne s’arrêtera jamais, même après l’élection municipale, car c’est la présidence qui est la source du problème

    Réquisitoire jusqu’à ce que l’argent volé depuis 1975 et même plusieurs dizaine d’année avant d’ailleurs, rentre à Madagascar, et c’est à l’Etat actuel de le faire

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS