Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 27 septembre 2020
Antananarivo | 09h59
 

Société

Etat d’urgence sanitaire

Les autorités contrôlent les informations et la presse

lundi 23 mars | Mandimbisoa R.

Le service de la presse reste opérationnel, a déclaré le président de la République hier. En effet, les informations restent utiles en ce moment de la crise sanitaire. Malgré tout, la presse et les informations restent sous contrôle de l’État. En effet, les dispositions y afférentes ont été annoncées samedi par le président de la République lorsqu’il a proclamé l’État d’urgence sanitaire nationale qui faisait partie de ce qu’on appelle situation d’exception, prévue par la loi en vigueur dans le pays.

En effet, l’alinéa 6 de l’article 17 de la loi 91-011 du 18 juillet 1991 relative aux situations d’exception indique que « La proclamation de la situation d’urgence confère de plein droit au président de la République le pouvoir, par voie règlementaire de prendre toutes mesures pour assurer le contrôle de la presse des publications et des émissions de toute nature et interdire celles qui sont de nature à perturber l’ordre public ou à mettre en danger l’unité nationale. »

Journalistes et patrons de presse doivent se soumettre aux dispositions de la loi sous peine de sanctions sévères d’une amende de 100 000 ariary à 1 million d’ariary, et d’un emprisonnement de 6 mois à deux ans. L’article 26 de cette même loi précise que « Le président de la République peut déléguer certains de ses pouvoirs au Premier ministre…en matière de contrôle de la circulation des personnes et des véhicules, contrôle de ravitaillement, contrôle de la presse écrite, parlée et audiovisuelle, contrôles des armes, contrôles des réunions ou rassemblements, contrôles des lieux ouverts au public. »

Pas plus tard que dans la journée de dimanche, l’Organisme mixte de conception au niveau national s’est réuni à Mahazoarivo, sous la houlette du Premier ministre, pour étudier entre autres des différentes mesures à prendre dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie du coronavirus, y compris certainement le contrôle des informations.

Dimanche, le préside de la République a proclamé l’Etat d’urgence sanitaire avec les mesures y afférentes. Ces mesures instaurent, entre autres, le couvre-feu dans le pays, interdisent les réunions et les rassemblements en public, la fermeture des spectacles, dancings, casinos, débits de boissons et de tous les autres lieux ouverts aux publics ou encore le séjour dans tout ou partie de la circonscription à toute personne cherchant à entraver, de quelque manière que ce soit, l’action des pouvoirs, d’ordonner des perquisitions à domicile de jour et de nuit…..

7 commentaires

Vos commentaires

  • 23 mars à 11:24 | Vohitra (#7654)

    Ho ela velona anie ny Tolompiavotana, ho ela velona ny Repobilika Demokratika an’i Madagasikara, ho ela velona ny filoha hajaina, mampirampiratra sy mamimbahoaka ny Amiraly Didier Ratsiraka...oye oye....oye.

    18 jolay 1991...lalàna 91-O11...indro fa tonga aty amin’ny 2020 isika...

    M.M.S.M tamin’izany no nalaza teo amin’ny fitondrana, izay midika hoe "Miara-mientana Miaro ny Sosialisma Malagasy", rafitra natao hiaro ny tombontsoa politika ho an’ny Amiraly...

    Ankehitriny, misy indray ny " Miaraka amin’i prezida..."

    • 23 mars à 13:19 | Behantra (#9165) répond à Vohitra

      Soa ihany faha eo ianao ry Vohitra

      Tena tsara ilay M.M.S.M vs M.A.P.A.R

      Mahereza e !

  • 23 mars à 11:24 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Le compte à rebours a commencé : 13 12 11 10 9 8 7 ...

    Le Match du siècle : le grand EMMOREG contre le minus CORONAVIRUS

    A votre avis,

    - Qui va gagner faute de combattants ?

  • 23 mars à 12:17 | kartell (#8302)

    État d’urgence sanitaire ou plutôt état d’urgence, tout court ?...
    La question n’est même pas à poser, elle impose d’elle-même avec un pouvoir tente d’imposer sa com, comme parole de bible ...
    D’autant qu’on ne peut pas dire que les fakes news aient inondé l’espace des réseaux sociaux même si certains infos informelles ont percé le plafond de verre du discours officiel...
    Imposer de la sorte une règle de com manu-militarisante à de quoi inquiéter parce qu’elle donne l’impression que ce pouvoir , hier, si sûr de lui, a versé dans un complotisme qui serait dirigé à son encontre pour des fins politiciennes, lesquelles ?..
    Si au niveau intérieur, cette mise en garde sera payante, on peut imaginer qu’à l’extérieur cette mesure ne soit pas interprétée comme un excès manifeste d’autoritarisme en donnant une vigueur inédite aux détracteurs ...
    Prendre ainsi le soin d’encadrer la com alors que l’urgence est ailleurs démontre que nous avons à faire à un pouvoir qui surveille la propaganda comme le lait sur le feu ...
    Mais faire de ce domaine collatéral un volet essentiel de sa lutte contre cette pandémie démontre un très grande nervosité de cette présidence qui, en cette circonstance, affiche ses addictions à un pouvoir fort voir musclé qui n’attendait que l’occasion pour en faire son larron...
    Car faut-il le rappeler la bataille de la com ne serait gagnée que si ce début de pandémie se voit annihilé rapidement et sans casse majeure, mais dans le cas contraire, cette décision aurait un effet boomerang qui ternira pour longtemps l’image présidentielle.....

  • 23 mars à 12:25 | Stomato (#3476)

    Sage précaution, le Covid-19 à le pouvoir étonnant de se propager avec les écrits des médias...
    Déjà qu’il était capable de mesurer un mètre et de compter le nombre de gens dans ce périmètre...

    Mais heureux qu’il est en outre capable de limiter sa dissémination à Antananarivo et Toamasina !
    Ce doit être un mutant malagasy (et non malgache !!! :-) )

  • 23 mars à 13:25 | lancaster (#10636)

    L’assemblee Nationale française vient d’accorder les pleins pouvoirs à Macron dans le cadre d’une loi instituant l’ETAT D’URGENCE SANITAIRE sur tout le territoire français. Espérons que cela s’applique aussi au sanctuaire de la nature à l’ile Glorieuse, ainsi qu’aux tortues de Tromelin. D’autant plus que Sanofi fera une distribution gratuite de chloroquine plusieurs semaines après les Chinois à Wuhan. Ah ces chinois. Toujours en avance.

  • 23 mars à 13:27 | Behantra (#9165)

    Ô Jeannot !!

    Je ne comprends point ton silence à propos de ce fameux 91-011 ???

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS