Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 9 août 2020
Antananarivo | 08h53
 

Sport

Cosafa Cup

Les Barea dans le carré final

lundi 28 juillet 2008 | Rata

L’équipe nationale malagasy a réalisé une prouesse en se qualifiant samedi aux demi-finales du Cosafa Cup en Afrique du Sud. Même un parieur novice n’aurait osé parier un ariary quant à la chance de Madagascar de battre en quart de finale l’Angola, un des mondialistes Africains en Allemagne. Mais les hommes de Franck Rajaonarisamba, sans complexe, sont venus à bout des Angolais, samedi, sur un score étriqué d’un but à zéro. Une réalisation de Praxis Rabemananjara à la 19e minute qui propulse la sélection Nationale malgache dans le carré final de cette compétition, qualifiée de Coupe des Nations de l’Afrique Australe. Un but qui vaut son pesant d’or pour l’équipe et également pour son réalisateur qui a crédité du coup un troisième sur son compte personnel. D’ailleurs à cette rencontre, il a été désigné par les organisateurs comme le meilleur joueur du match. Il est donc le second malgache sacré meilleur élément à ce tournoi, après Tovohery de l’Académie Ny Antsika, auréolé de ce titre, lors de la rencontre contre les Seychelles.

Meilleur match des Barea

Mais pour revenir au match de ce samedi, le Chef de la délégation Malgache à ce déplacement, en l’occurrence Magloire, ne s’est pas tari d’éloges sur la prestation de l’équipe. "C’est sans doute le meilleur match des Barea de ces dernières années" nous confie-t-il. " Je ne sais pas comment et où les joueurs ont puisé leurs ressources pour parvenir à bout de leurs adversaires. La seule certitude c’est qu’ils étaient hypermotivé, avant et pendant la partie" renchérit -il. Par ailleurs, il a également salué l’audace de Franck Rajaonarisamba qui a titularisé les deux jeunes Académiciens, Lanto et Thierry, derniers appelés pour l’expédition Sud Africaine. Une présence dans l’entre-jeu qui a, selon toujours les dires de Magloire, largement contribué au succés. Seule ombre au tableau, le cas du capitaine de l’équipe, Mamisoa Razafindrakoto. Celui-ci s’est en effet évanoui à la fin du match, après avoir dégagé la balle de la tête, quelques minutes auparavant. Plus de peur que de mal néanmoins pour le doyen du groupe qui, évacué à l’hopital, est finalement rentré à l’hotel pour fêter avec ses coéquipiers cette qualification méritée et inattendue. Reste à savoir s’il sera apte à disputer la demi-finale de ce mercredi opposant les Barea soit... au Botswana ou... à la Mozambique. Face à l’une ou l’autre, un air de revanche plane au dessus de la confrontation.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS