Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 juin 2022
Antananarivo | 00h09
 

Culturel

Les 25 ans de scène d’Iraimbilanja

Le traditionnel « Arendrina du 25 Juin » au programme

lundi 2 juin 2008 | Daddy R.

Ça fait quelque temps que le groupe a annoncé son grand retour sur scène. Ayant fait le plein à chaque apparition, la plupart des soirées, le concert du 25 Juin s’annonce comme le plus grand rendez-vous le plus proche pour Batata and Co. Le traditionnel « Arendrina » promet encore plus d’émotions avec la sortie d’un album en sus, et d’autres surprises que le groupe concocte avec Do Sol.

La nostalgie,
toujours la nostalgie

Au début des années 80, le rock avait une image plutôt « sombre » à Madagascar, alors que plusieurs groupes ont quand même excellé dans le genre, à l’image de Jeneraly, Apost, Kazar, Tselatra, Balafomanga et bien d’autres qui ont essayé de faire de leur mieux pour s’en sortir. Mais il a fallu trouver la bonne formule consistant à être plus proche des oreilles et proposer un genre plus « soft », ce qui amènera le « vakorock ».

Il était une fois
« ‘Raimbl »

Le groupe Iraimbilanja a cartonné avec son titre phare « Tao an-tsekoly », lors du concours « Maharitrafo » organisé par la Radio Nationale. Leur premier concert au Ccac s’est déroulé à guichet fermé. Gerd et Ravaoma à la batterie, Rija au clavier, Batata et Roger à la guitare, Papay à la basse et Niry au chant.
Le début d’une belle aventure pour la bande qui allait durer près de 25 ans. Entre les hauts et les bas, trois concerts vont être retenu par les fans. « Le best-parade », un concert annuel, « Fa toy izao … », le fameux concert de Noel et « Arendrina » qui se tient la veille de la fête nationale, comme son nom l’indique.

Mais Iraimbilanja, avant tout, est un groupe qui a bercé toute une génération. Le groupe a su imposer son style, et dès les premiers « riffs » de guitare, on reconnaît cette sonorité qui est propre à Iraimbilanja. Plusieurs sont ceux qui voulaient être sur leur trace, à l’image de « Maroandavaka », « Mage 4 », …mais la bande à Batata reste « maître » en son genre. Pionnier du « pop rock » à Madagascar, leur nom est difficile à effacer de l’histoire de la musique à Madagascar. La preuve, leur album « best parade » incluant des titres interprétées par une panoplie d’artistes de la nouvelle génération a été bien accueilli par le public. Des titres qui restent sur les lèvres de tout un chacun ne connaissant même pas l’existence du groupe.
Après la sortie de leur album « Aza avela » en 2004 chez Do Sol, le groupe a pris du recul pour pouvoir mieux sauter. Victime de l’annulation de tous les concerts à Antsahamanitra, Iraimbilanja a choisi la discrétion pour faire face à la réalité. Mais comme chaque chose en son temps, voici le moment propice pour réveiller ces « bons souvenirs ».

Et le rendez-vous est pris pour le 25 Juin prochain avec tous les paramètres qui font que ce concert sera un « Arendrina » comme il se doit. Des surprises en lice, Iraimbilanja prépare avec soin ce grand retour sur scène. En attendant le jour J !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS