Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 17 septembre 2021
Antananarivo | 19h54
 

Politique

Gouvernement

Le président a répondu aux polémiques autour des nouveaux ministres

samedi 21 août | Mandimbisoa R.

Moins d’une semaine après la formation du nouveau gouvernement de Christian Ntsay, un ministre a déjà démissionné et d’autres font l’objet de vives critiques sur les réseaux sociaux. Lors de son déplacement à Toamasina hier où il a présenté quelques nouveaux ministres, le président Andry Rajoelina a tenu à les défendre en tentant de répondre aux polémiques autour des membres du gouvernement nouvellement nommés.

« Les membres du gouvernement ont été sélectionnés car nous avons jugé qu’ils ont la capacité et l’expérience nécessaire pour la réalisation des projets de développement qui leur seront confiés et non en fonction de leur passif », a martelé le Président. Que celui qui n’a pas péché parmi vous leur jette de la pierre, a-t-il poursuivi après avoir clairement indiqué qu’il s’est entretenu avec 90% des ministres.

Le chef de l’Etat a par ailleurs indiqué que son exigence à l’endroit des ministres d’être avant tout des femmes et hommes de terrain au service de la population. Cela, indépendamment du passé de certains ministres. L’une des ministres concernés par les critiques à l’instar de la ministre de la Population, a déjà expliqué, pour sa part que sa participation dans un clip de l’artiste député Tsiliva, fait partie de sa jeunesse.

33 commentaires

Vos commentaires

  • 21 août à 10:06 | Vohitra (#7654)

    La nuisance et la destruction ou le massacre de population pauvre et innocente, ne peuvent en aucun cas, en matiere de bonne gouvernance en faveur d un developpement, enregistre a titre d experience et de competence...

    "...car NOUS avons juge que...", mais dis donc, sur quelle base asseoir un jugement alors que c est la competence meme pour apprecier une experience et une capacite qui fasse defaut dans le cas d espece ?

    Un picpocket pourra-t-il apprecier la qualite d un management de projet ou d une institution financiere ?

    " ...non en fonction de leur passif..."

    Qui ose encore confier la garde de son enfant, par exemple, a un ancien pedophile ?

    Bref, il a encore demontre qu il parle pour ne rien dire...un discours soporifique...

    • 21 août à 11:23 | dominique (#9242) répond à Vohitra

      Bonjour ; vous avez entièrement raison , je pense que le DJ marche complètement sur la tête et fermer les frontières aux malgaches et autres personnes vaccinés entièrement et testés PCR négatif certifiés , il faut vraiment avoir envie d’appauvrir complètement le pays dans le domaine hôtelier et touristique , qui rapporte beaucoup de devises au pays ! c’est incroyable la dose d’incompétence .... bonne journée

  • 21 août à 10:45 | RAVELO (#802)

    manao ahoana,
    Le Dedaka défend ses ploucs en tentant de répondre aux polémiques,ce que dit en substance MT.
    Par ce qu’il pense toujours que ce ne sont que des polèmiques ?eh bé,on n’est pas sorti de l’auberge !
    Tente tout ce qui passe par ta tête mon gars ; c’est toi le souci.

  • 21 août à 11:02 | DadatoaDany (#10284)

    Votre pseudo président est null encore une fois. Léger, irresponsable. Ce n’est pas une mais quelques fautes. Quand tu es responsable de 27M de population, tu dois t’arranger à faire le 0 faute. Une seule faute de ta part peut tuer des dizaines de personnes.
    Une seule faute de ta part et tu es disqualifié pour 2023.

    Il est faux, et il en use.

    • 21 août à 12:11 | vatomena (#8391) répond à DadatoaDany

      Le grand Rajoelina est à la tete d’un pays qui n’existe plus . Quand on doit supplier l’aide internationale pour survivre ,on n’a plus aucune souveraineté . Le prézida fait du cinema

    • 21 août à 12:23 | Vohitra (#7654) répond à DadatoaDany

      @ Vatomena,

      L’ Etat existe et subsiste encore...mais c’est un Etat voyou qui est en train de livrer une guerre contre son peuple et la dignité humaine...un Etat qui fait l’apologie du banditisme institutionnalisé...

    • 21 août à 17:47 | DadatoaDany (#10284) répond à DadatoaDany

      Vohitra dit :

      " ... c’est un Etat voyou qui est en train de livrer une guerre contre son peuple ... " :

      Alors, selon vous, pourquoi pense-t-il être reconduit ???

    • 21 août à 18:41 | Vohitra (#7654) répond à DadatoaDany

      @ Dadatoadany,

      C’est une créature minée par la convoitise et le désir effréné de s’enrichir par tous les moyens, un personnage imbu de sa personne, et un être odieux assoiffé de pouvoir et autorité...un énergumène toujours à la quête d’opportunité pour quémander une reconnaissance sociale...un malotru dépourvu d’humilité et d’honnêteté...un dangereux individu qui se démène pour effacer son passif désolant et ruine morale...

      C’est le parrain d’un Etat voyou dans une république de pirates !

    • 23 août à 15:31 | kunto (#7668) répond à DadatoaDany

      - On doit TOUS changé notre mentalité pour développer Madagascar , pour l’instant on a TOUS zéro ( même le peuple et l’opposition = ZERO ) ....

      - 1 seul Ethnie = Malagasy ( Gasy le savez vous unis on est plus forts )

      - 1 seul et unique ennemi = la pauvreté

  • 21 août à 12:46 | purgatoire (#11152)

    En tous cas nous on essaye d’aller à Madagascar avec les vols de rapatriement mais c’est trop cher et réservé à une élite présidentiable… ce n’est pas pour le peuple … et bien entendu magouille et compagnie

    • 21 août à 19:15 | Turping (#1235) répond à purgatoire

      purgatoire
      La situation dans laquelle se trouve Mscar et vu que chaque pays a sa façon de gérer cette pandémie ,même avec le pass sanitaire ce n’est pas sûr que les vols commerciaux à l’international vont être rétablis d’ici peu de temps . Je crains fort que ce ne soit pas encore avant un an le retour à la normale ,c’est navrant .L’année dernière ,je n’ai pas pu y aller ,et cette année ça va être pareil .
      Beaucoup de gens attendent les vols de rapatriement qui s’effectuent au compte goutte ,.....derrière cette histoire ,il y a sûrement la magouille .Et comme AIR MAD n’est plus dans une situation financière de gérer la compagnie aérienne malagasy ,ça ne fait que compliquer encore la mauvaise gestion de cette pandémie même si les autres compagnies étrangères existent.
      Du courage !

    • 21 août à 19:25 | Turping (#1235) répond à purgatoire

      Purgatoire
      Normalement ,le vol sans escale direct coûte un peu plus cher que le vol avec escales .
      Vol sans escale dans les 1100euros l’ aller-retour avec assurance pour une personne si on achète le billet a moins deux mois à l’avance ,ce n’est pas la mer à boire en prenant Air France ,ou AIR Mad ,Air Australe (durée du vol entre 10h 30 à 11H ) . Avec les escales ,cela peut dure un jour voire plus ;c’est trop fatigant même si on le paie un peu moins cher aux alentours de 700 à 800 euros un aller retour . Je l’avais fait une fois en 2015 en passant par Kenya .

    • 21 août à 19:27 | Turping (#1235) répond à purgatoire

      Lire ; au moins deux mois à l’avance ...

    • 21 août à 19:30 | Turping (#1235) répond à purgatoire

      Cela peut durer.....un peu fatigué après du travail acharné .M’excuse !

  • 21 août à 12:51 | Inglewood (#6780)

    Un remaniement ministériel qui va inclure criminelle et truand.

  • 21 août à 13:43 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    Difficile d’avoir la vision d’un peuple malgache uni quand :

    - un des critères de sélection pour la nomination au hauts emplois de l’ État et même les emplois tout court se base sur les "zanak’ i"

    https://www.actutana.com/depeche/oh-vous-nous-gonflez-avec-vos-zanakinny-par-ci-par-la/

    - Et surtout quand le malgache lambda donne mentalement une prééminence à son appartenance en tant que :

    Fils de telle région au sens géographique (Avaratra, Afovoantany, Atsinanana ....), fils de telle ethnie (Merina, Betsimisaraka ....), fils de telle caste (Hova, Andriana, Andevo ...), fils de tel clan (Tsimahafotsy, ....), fils de telle famille (....), complétez les .....,

    Au lieu de sa malgacheité tout court.

    Personnellement je crois que dans le schéma mental de l’individu malagasy, et en dépit d’ une évidente unité linguistique, sa malgacheité est juste perçue comme la résultante d’une réalité géographique, due à la contrainte de son insularité et non à l’unité de son peuple dans sa diversité

    Quand dans un emploi, un travail quel qu’ il soit, pour la sélection d’un candidat, si c’est le critère d’appartenance "zanak’ i" est perçu comme plus important que la volonté, les compétences, la probité, presque toujours le résultat est un échec dans le travail de la personne choisie.

    Cordialement

    • 21 août à 14:01 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Correction :

      dans certains cas, remplacer "fils de" par "natif de" quand c’est plus approprié.

    • 21 août à 14:25 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Rajout :

      Je crois que le Malagasy vivant à l’ Étranger vit sa malgacheité avec beaucoup plus d’ acuité que celui au Pays.

      A l’Étranger, le Malagasy se sent d’abord Malagasy avant toute autre appartenance.

    • 21 août à 18:24 | Vohitra (#7654) répond à Yet another Rabe

      Bonsoir YaR,

      Etant donné qu’on s’exprime ici sur un forum, allons prioriser les débats d’idées, et ce faisant, il est primordial et impératif de faire valoir nos points de vue à partir des réalités et du contexte tiré du « vécu » et du « ressenti social »…

      De prime abord, je tiens à préciser que je ne partage pas les grandes lignes de vos remarques et constats…

      D’abord, il faudra faire la part des choses entre ce qui est du ressort de la « diversité biologique et naturelle » et celui de la « construction sociale » prenant sa source dans des réactions humaines d’adaptation…l’ethnie dans sa diversité, du Nord au Sud et d’Est à l’Ouest du pays, est une réalité socialement vécue naturellement en rapport à des coutumes et traditions mises en valeur à travers des codes sociaux hérités des temps lointains recouvrant plusieurs siècles…tandis que le hiérarchie sociale et les classes sociales sont des modèles d’organisation sociétale crées pour la première, et des conséquences de rapport inégal d’exercice de pouvoir politique et de gestion de facteurs de production pour les secondes…

      Ici dans le pays, la faible entente, l’opposition factice, l’insuffisance de convergence de vision sociétale, la méfiance injustifiée, entre les ethnies, au moins il y en a 18 dans le pays avec des clans et tribus, sont les œuvres et construction mentale de certains odieux et ignobles intellectuels en quête de base politique mobilisable et manipulable, et sont concentrées dans les villes, en particulier au niveau des chefs lieux des six Provinces du pays…mais une fois que vous vivez et que vous soyez en contact avec les populations rurales, ces phénomènes sociaux crées tendent à disparaitre ou s’atténuent de façon conséquente, pour dire qu’en milieu rural, les cinq piliers de base de la Nation unie et cohérente sont consacrés et vécus de manière spontanée et dépourvue d’hypocrisie, sans retenue ni contrainte…

      Ainsi, la quête de notoriété et de reconnaissance, la volonté inouïe de se donner un facteur de mobilisation sociale à connotation politique, et parfois la frustration, chez les intellectuels d’une part, et la disparité et opposition ville/campagne d’autre part, qui restent à l’origine et le substratum de ce comportement injustifié de méfiance inqualifiable entre les ethnies…

    • 21 août à 18:25 | Vohitra (#7654) répond à Yet another Rabe

      Je vis dans le pays, et je suis toujours en contact avec le monde rural, et j’ai l’habitude de voyager à travers le pays, et je ne cesse de m’imprégner des réalités sociologiques auprès de diverses communautés rurales particulièrement des traditions et coutumes, de la foi et croyance héritées et inculquées, je n’ai jamais vu ni senti ni vécu en milieu rural, partout à Madagascar, un comportement social qui manifeste et exprime du rejet, de l’indifférence, de la haine, de l’incompréhension, de l’appréhension, basées sur la diversité ethnique…par contre, une fois que les politiques prennent le dessus avec la présence des intellectuels porteurs de message de mobilisation, alors, le poison toxique de la division ainsi que la caractérisation de la différence arrivent immanquablement pour tenir en haleine et animer l’assistance, parfois avec des petits cadeaux et des dons pour susciter l’engagement auprès d’une audience manipulée de façon odieuse…

      Mais on ne peut pas nier aussi un fait persistant et implacable : la concentration du pouvoir politique et économique à Antananarivo Ville, et ayant comme corollaire hautement corrosif en matière de gouvernance, la tendance fâcheuse des politiciens indélicats et véreux pour ne pas dire des délinquants politiques de toutes les ethnies du pays à se concentrer et à pulluler à Antananarivo…ainsi que l’existence de denses réseaux de communication et de médias dominants et créateurs d’évènement politique à Antananarivo…

      C’est pour ces diverses raisons que j’ai suggéré et martelé à maintes reprises ici sur MT qu’il est impératif et indispensable, de transférer la capitale de Madagascar vers l’une des villes des cinq autres Provinces dans le pays…et d’accélérer comme une priorité absolue la mise en œuvre d’une décentralisation effective du pouvoir accompagnée d’une déconcentration des moyens financiers et humains à travers le pays, que ce soit dans les Régions et les Provinces.

      Bref, il ne faut pas perdre de vue que 81 % de la population Malagasy vivent en milieu rural… Et il est inconcevable et inacceptable que les 19 % restants accaparent la prise de décision, et accumule la gestion des facteurs de production, constituent de sérieuses menaces pour la survie de la Nation entière, entretiennent les inégalités sociales et cultivent la méfiance et l’opposition entre les sociétés en manipulant sans honte la diversité, spolient et accaparent les richesses des biens communs appartenant à tous les Malagasy, monopolisent la vie politique dans le pays, et le plus grave, cèdent les patrimoines communs sources de vie et garant du futur de la Nation à des puissances étrangères…

      Bonne soirée à vous

  • 21 août à 15:03 | lanja (#4980)

    Discours tout a fait normal , lui même DJ de profession dans le passé (on ne sait pas trop si c’est un actif ou un passif, sourire !), il ne faut pas lui en vouloir, il fait de son mieux pour concrétiser sa promesse de nouveau pays émergent !

  • 21 août à 17:14 | Jacques (#434)

    Vous ne l’ignorez sans doute pas, les pays scandinaves sont réputés intransigeants en matière de respect de la transparence, ils ne badinent pas avec ce principe. Au Danemark le fonctionnement de l’administration publique est scruté avec rigueur par un service public de médiation nommé par le Parlement, gare à celui ou celle qui s’amuse à glisser ne serait-ce qu’1 centime d’euro dans sa poche. Les élus et ainsi que les membres du gouvernement ne sont pas astreints à une publication de leur patrimoine mais chacun, et ce depuis des lustres, s’y livre exprès.

    Mieux encore en Suède où la transparence en politique est une valeur profonde. Le moindre écart de conduite, minime soit-il, est sanctionné par l’opinion avec un garde-fou (et non des moindres) qu’est la presse, inscrit dans la Constitution depuis le 18è siècle. Des ministres ont démissionné pour 2 tablettes de chocolat achetées avec une carte de fonction ou encore pour 0,2g d’alcool dans le sang au volant de sa voiture. En Suède les ministres, avant d’être nommés, ont subi des investigations très poussées aussi bien par la presse que par leur propre parti, il n’y a pas de place à un quelconque copinage.

    En France c’est un tout autre schéma qui est affiché, celui du père-la-morale. Le dernier film n’est pas si vieux, c’était à l’arrivée de Macron à l’Élysée. Il nomme Bayrou à la Justice qui projette de moraliser la vie publique alors que son parti est impliqué dans des affaires de "faux emplois" à Bruxelles. Pour ne parler que de celle-là mais, nous l’avons observé au cours de ces années passées, la sphère politique française regorge de nombreux scandales.

    À Madagougou on se contrefiche de ces histoires de morale en politique depuis qu’un célèbre marin des eaux des chiottes a institué la corruption dans le pays et aujourd’hui il n’est pas un seul interstice de l’administration qui n’a échappé à l’invasion du mal. Pis, l’actuel guignol en chef, le dedaka bac-3 a bien appris des leçons de son mentor et encourage les futurs ex-malfrats du bled à postuler un jour, et pour cause :

    " Les membres du gouvernement ont été sélectionnés car nous avons jugé qu’ils ont la capacité et l’expérience nécessaire pour la réalisation des projets de développement qui leur seront confiés et non en fonction de leur passif "

    Quoi d’étonnant dans ces propos, cette canaille ne s’affranchirait jamais du mal. Il hurlerait éternellement avec les loups.

    On est samedi, lecture pour tous :

    http://www.lagazette-dgi.com/?p=61675

    • 21 août à 19:03 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Bonsoir Jacques,

      Merci pour la " lecture pour tous "...

      M’est venu spontanément en mémoire après lecture une proposition d’un certain "Jao Jean", un inamovible membre de la représentation nationale en 1998 je crois, en vue de libéraliser et légaliser la production locale et la vente de "Toaka gasy" à travers le pays...

      Voici ce qu’il disait à l’époque : c’est simple et facile car il suffit de distribuer de " thermomètre " partout dans les sites de production afin de maintenir la qualité et l’homogénéité des produits...

  • 22 août à 13:26 | Rainingory (#11012)

    HITA DIA NOTSONGAINA TENY AMIN’NY TAMBAJOTRA FB :

    l’équipe de Rajoelina aurait demandé à ce qu’on arrête quelques personnes du RMDM.DIASPORA et les mettre en garde à vue le temps de sa visite, pour etre tranquille

    😆😆😆

  • 22 août à 16:17 | Jacques (#434)

    Jusqu’à les peindre en orange, les WC publics, avant de les inaugurer. Ça déglingue vraiment chez ce mec.

    https://www.actutana.com/depeche/ah-ca-y-est-andry-rajoelina-est-en-france/

    Rire c’est bon pour la santé :

    http://www.lagazette-dgi.com/?p=61623

    • 22 août à 16:48 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Hassan Nasrallah ou Alexander Loukatchenko ou Nicolas Maduro ou le General du Myanmar... ne pourra jamais circuler librement et venir en Europe et particulierement en France que s il existe un accord favorable et un point d entente envisageable entre les parties...

      C est cette hypocrisie et acrobatie de la diplomatie francaise qui fragilise la France dans ses cooperations bilaterales avec l Afrique...

      Meme si c est un dictateur et un criminel, un voleur et corrompu notoire, Macron et Le Drian n ont aucun probleme ni gene pour le recevoir...

      C etait pareil pour Miterrand et Chirac avec le flibustier...

      De toute les facons, c est un citoyen francais au service des interets de la France comme son agent de renseignement parachute MAE...

    • 22 août à 18:34 | Jacques (#434) répond à Jacques

      22 août à 16:48 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Vous avez raison Vohitra, on nage dans un océan d’hypocrisie. Le bandit a déjà pu se déplacer pour une fête de sa fille, ça sera pareil pour l’université d’été du Medef. Vous les rappeliez, en effet, ces multiples rencontres entre l’Élysée et les dictateurs du globe et ce n’est pas demain la veille que cela va changer.

      Le Pass CVO, un peu d’humour, ça ne mange pas de pain. Il sera, je l’espère, sur les pancartes de bienvenue la semaine prochaine.

    • 23 août à 01:57 | akam (#7944) répond à Jacques

      Si tu tiens a participer a l Air libre (REFrancophone), le pass sanitaire est de rigueur.
      "A l’air libre ! Pour une grande respiration et une promesse d’avenir alors que nos libertés, crise sanitaire oblige, ont été rognées, écornées, rythmées par des attestations et des injonctions. Où en sont nos libertés ? Liberté de mouvement, de penser, de commercer, de créer, etc. Nous ouvrirons les débats, en grand, avec celles et ceux qui font l’actualité.
      A l’air libre encore pour s’aérer et écouter aussi celles et ceux qui inventent, disruptent, font avancer le monde.
      Cette REF sera aussi XXL, ouverte comme jamais sur le monde.
      Dès le mardi 24 août, nous lançons les Rencontres des Entrepreneurs Francophones, avec des délégations venues de quatre continents, des chefs d’Etat et des personnalités de premier plan pour sceller une communauté francophone d’affaires unique au monde.
      Cette édition 2021 s’annonce exceptionnelle, avec un village de partenaires élargi, la possibilité de multiplier les rencontres d’affaires et surtout de participer et célébrer ensemble la force d’entreprendre.
      Retrouvons-nous à l’Hippodrome de Longchamp, cadre vaste et aéré, permettant le respect strict des conditions de sécurité sanitaire pour partager de la convivialité"
      Pour participer voici ce qu on te reclame.
      PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE
      Prénom *
      Nom *
      Fonction
      Organisation
      Adresse e-mail *

      En cochant cette case, j’accepte que les informations saisies soient conservées par le MEDEF afin de recevoir des invitations aux événements du MEDEF.
      Submit
      Les données personnelles ainsi collectées sont destinées exclusivement au MEDEF pour la gestion des inscriptions à l’événement et seront conservées un an après la fin de l’événement.
      Conformément à la réglementation en vigueur en matière de protection des données personnelles, vous disposez d’un droit d’opposition et de limitation du traitement, ainsi qu’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et de portabilité de données vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en adressant un courrier à l’adresse suivante : rgpd@medef.fr.
      En cas de difficulté en lien avec la gestion de vos données personnelles, vous pouvez adresser une réclamation auprès de la CNIL ou de toute autorité compétente.

    • 23 août à 02:10 | akam (#7944) répond à Jacques

      Est ce que l une des 3 "lumieres" suivantes a son pass sanitaire ? car il figure parmi les africains dits reformateurs non-vaccines. Redefinis ce que cela represente car son passe d avant 2019 a ete purement et simplement blanchi. Et a propos de couleur, il n a pu dissimuler son affection pour l economie bleue (est ce la pierre ou la France ?).
      - Joséphine Andriamamonjiarison
      Directrice générale du Fonds malgache de Formation professionnelle, participe au débat “La formation professionnelle : levier de croissance” – mercredi 25 août de 9h00 à 9h45
      Joséphine Andriamamonjiarison est diplômée de Sciences-Po Paris et titulaire du MBA HEC, ainsi que d’un DEA de l’Université Panthéon Sorbonne. Elle a commencé sa carrière au siège de la BNP à Paris, puis au sein du groupe Bolloré à Madagascar comme directrice de la filiale distribution de tabac, avant de créer ses propres entreprises dans la communication visuelle. Elle est aussi associée au sein du cabinet Hermès Conseils. Elle a présidé le Groupement des Entreprises de Madagascar (GEM) de 2011 à 2019 et initié et participé à ce titre à la création du Fonds malgache de Financement de la Formation professionnelle, dont le conseil d’administration lui a confié l’interim de la direction générale depuis quelques mois.
      - Thierry Rajaona=Président du Groupement des Entreprises de Madagascar (GEM)
      Participe au débat “Financer la croissance francophone” – mercredi 25 août de 11h00 à 12h15
      Thierry Rajaona préside depuis mars 2020 le Groupement des Entreprises de Madagascar (GEM), dont il a été vice-président pendant vingt-cinq ans. Il a fondé FTHM Conseils en 1994, cabinet de conseils en gestion et en organisation qui emploie actuellement une centaine de consultants permanents, en occupant depuis 1997 la fonction d’associé gérant...
      En 2010, il entre au capital de la banque de microfinance Sipem, via le fonds Harembolena, et en assure la présidence du conseil d’administration et du comité stratégique.
      Il est également à l’origine du Malagasy Investment Club (MAIC),fondateur du Jeune Patronat Malagasy (JPM) en France des années plus tôt et dont beaucoup de membres figurent aujourd’hui au sein du bureau du GEM. Il est diplômé de HEC Paris et est titulaire d’un master en gestion des organismes financiers et bancaire de l’Université de Paris-Dauphine et d’un master en droit international de l’Université de Paris-Assas.
      - Andry Rajoelina
      Président de la République de Madagascar
      Participe à la séquence d’ouverture – mardi 24 août de 14h00 à 14h25
      Élu président en janvier 2019, à l’âge de 44 ans, Andry Rajoelina est un jeune leader panafricain engagé pour le développement économique et inclusif de Madagascar.
      Président réformateur, il est à l’initiative du Plan Émergence de Madagascar, dont le but est de consolider les piliers de l’économie malgache que sont le tourisme, l’industrie, l’énergie, l’économie bleue.
      Autant comme maire de la capitale Antananarivo, qu’en tant que Président de la République, Andry Rajoelina a toujours manifesté une grande ouverture aux investissements internationaux, faisant de Madagascar l’un des pays africains abritant le plus d’opérateurs francophones actifs.

  • 22 août à 16:50 | kartell (#8302)

    Les rétropédalages s’accumulent avec ce régime, spécialiste du pétard mouillé et de l’orange qui vire au rouge
     !, en voulant transformer son « chez, moi ! » en un Disneyland exotique et un Puy du Fou, version Colisée pour les nuls !…
    Alors que les vraies urgences sont refilées, ailleurs,sans être rapiécées,discrètement aux bons soins des ong internationales dans un Sud martyrisé, voir délaissé par un pouvoir à la logistique inexistante..
    D’autant qu’il est accaparé par ses historiettes de Pieds-Nickelés et de caisses vides,au fur et à mesure, où les aides internationales tentaient désespérément de pallier à ce « wait and see », fléau endémique, grande spécialité locale de gouvernance des derniers de la classe..
    Ça y est, le stade a enfin été terminé grâce aux bons soins des tâcherons chinois puisque sans eux, rien n’aurait été possible l’extravagance, y comprise,désormais, c’est fait !..
    Mais, pour combien de temps, encore ?,tout cela restera à l’état du flambant neuf, au vu de la piètre qualité chinoise à durée éphémère des matériaux,made un China, face à la rapacité féroce des receleurs impatients de pouvoir désosser le plus revendable possible sur les marchés noirs de la capitale ?’..
    Travaux financés sur des « fonds propres » d’un état qu’il le serait beaucoup moins, typique conception-émergence d’une gestion, en trompe-l’œil, dite de « bon père de famille », si ce n’était pas plutôt, celle d’un flambeur impénitent à la m’as-tu-vu !..

    • 22 août à 16:52 | kartell (#8302) répond à kartell

      Suite et fin …

      Le jour de gloire est arrivé, fier comme Artaban, son, en maître des cérémonies, des travaux finis et bâclés,va pouvoir parader en s’exhibant devant des courtisans séduits à sa cause, celle de faire aussi bien que les autres, voir davantage, « il n’y a que mon égo qui m’intéresse » !..
      Visiblement, cet élan de nationalisme orangé sera détourné à son unique profit en passant sous silence d’autres sujets, essentiels, laissés à la discrétion des ong devenues de simples obligées d’un potentat qui préfère le clinquant et le toc aux terres inhospitalières du grand sud et évitant de croiser les regards hagards d’enfants décharnés !…
      Qu’importe la diatribe, pourvu qu’il ait l’ivresse de l’inauguration, seul moment où « l’état, c’est moi et moi, seul ! »se croit être essentiel, incontournable et surtout indispensable dans cette présomptueuse certitude : « c’est moi qui l’ai décidé !, ouais ?! »…. tout en étant béquillé par une main d’oeuvre… chinoise, mercenaire qui n’attente pas, elle, mais qui offrait une réélection dans un fauteuil !..
      D’ailleurs, la critique publique est formellement déconseillée,la parole de bible du président fait, ici, office d’unique propagande qui, comme chacun devrait en prendre conscience, restera aussi furtive qu’un arc en ciel après la pluie, mais, bon !..
      Demain, il s’agira donc d’en remettre plein les yeux pendant cette très courte inauguration alors qu’une immense majorité aurait préféré plein la panse mais en parant au plus clinquant, on ne peut pas lui en vouloir, sait-il faire autre chose que cela ?…
      Entretenir l’illusion, visiblement, c’est la seule empreinte possible qu’il laissera de son passage aux affaires mais pas certain qu’elle soit suffisante au niveau national tant qu’à l’international pour qu’il puisse se forger une stature inaccessible de « réformateur-timonier » !…
      D’autant que le contrat électif doit arriver à son énigme terme,coût que coût, quelque sera son prix exorbitant mais il est vrai qu’au niveau de son Everest personnel,on ne manquera pas d’oxygène, on encaissera les dividendes d’un quinquennat où le déni aura été l’axe principal de ses préoccupations présidentielles ainsi que l’illusion qui, comme un avion sans ailes,aura entretenu la mascarade d’un décollage imminent,sauf celui de son jet privé !.

  • 23 août à 15:23 | kunto (#7668)

    Kunto ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

    - L’arrogant Ministre Monsieur P-R il fait quand sa valise ? peut on encore servir le peuple quand on prends 90 % du peuple pour de la " M----e " ????

    • 23 août à 15:27 | kunto (#7668) répond à kunto

      - Je pense que c’est un gouvernement de " partage " de fauteuil pour avoir la paix ( c’est mon avis personnel ) ....

      - NB : Sans JIRO / RANO pas de développement économique .

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS