Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 25 juin 2022
Antananarivo | 11h12
 

Politique

Grad-ILOAFO

« Le pays est en danger »

mercredi 22 août 2007 | Alphonse M.

Constat amer du parti Grad-Iloafo après avoir analysé la situation socio-économique qui prévaut actuellement à Madagascar. Ainsi, « le pays est en danger », a averti le parti du Professeur Louis Paul Randriamarolaza, raison pour laquelle, le Grad a décidé de présenter des candidats lors des prochaines élections législatives.

Constat amer du parti Grad-Iloafo après avoir analysé la situation socio-économique qui prévaut actuellement à Madagascar. Ainsi, « le pays est en danger », a averti le parti du Professeur Louis Paul Randriamarolaza, raison pour laquelle, le Grad a décidé de présenter des candidats lors des prochaines élections législatives.

Hausse vertigineuse du prix du riz, recrudescence de l’insécurité, soins médicaux et médicaments hors de la portée du pouvoir d’achat de la majorité des Malgaches, création d’emplois quasi-inexistante… tels sont les problèmes au quotidien rencontrés par la population, selon toujours le bureau politique du Grad au cours d’une conférence de presse qu’il a tenu à l’hôtel Ivotel sis à Ambohidahy.

Bien que ce parti figure parmi les associations et mouvements politiques regroupés au sein de la mouvance présidentielle, il a changé de ton à quelques semaines de l’ouverture de la campagne électorale en fustigeant le régime Ravalomanana. Faut-il rappeler que le Grad avait également critiqué la politique de détaxation ainsi que la tenue des législatives anticipées. S’agit-il d’une stratégie électorale ou est-ce que le Grad commencerait à prendre ses distances vis à vis de Ravalomanana ?

Présent dans 20 circonscriptions

Conformément à la décision du congrès national du 8 au 10 septembre 2006, tenu à Anjanamasoandro (Behenjy), le Grad-Iloafo va participer aux prochaines élections législatives. Les membres du bureau politique, dirigés par le président national Louis Paul Randriamarolaza et le secrétaire général national Hery Rakotobe, ont dévoilé à la presse le nombre des candidats en lice le 23 septembre prochain. Au total, le Grad sera présent dans 20 circonscriptions dont quatre arrondissements de la capitale, Antsirabe I et II, Toamasina II, Fianarantsoa II, Sakaraha, Tsihombe, Bekily, Tsaratanana, Betafo…

A titre d’information, le vice-président du parti Herimanana Razafimahefa se mesurera, le 23 septembre prochain au ministre des Finances Benjamin Andriamparany dans le 4ème arrondissement d’Antananarivo, tandis que l’ancien questeur II, Betkou, sera le porte-fanion du Grad à Sakaraha.

Interrogé sur l’alliance avec le TIM, les grands ténors du Grad ont fait savoir qu’ils n’ont pas été consultés pour la présentation d’un candidat unique pour la mouvance présidentielle. Une manière de dire qu’ils ont été complètement ignorés par le parti présidentiel. Sûr de sa victoire, le TIM fera cavalier seul aux législatives, hormis quelques candidats d’ouverture.

Cette participation du Grad dans la course à Tsimbazaza s’inscrit dans le cadre de sa prise de responsabilité dans la vie nationale, depuis sa création en juillet 1991, d’après son président national. Sans pour autant dévoiler les thèmes de leur campagne électorale, les têtes pensantes du Grad ont promis que leurs élus vont soumettre des propositions de lois visant à améliorer le climat des affaires dans la Grande Ile. La campagne s’annoncera chaude.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS