Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 27 septembre 2020
Antananarivo | 23h12
 

Politique

Assemblée nationale

Le nombre des sénateurs réduit à 18 membres

mercredi 2 septembre | Mandimbisoa R.

Après l’échec de la commission paritaire mixte, le Premier ministre, Christian Ntsay a saisi l’Assemblée nationale. Il a appelé hier, une troisième et dernière lecture du projet de loi relatif à la ratification des trois ordonnances émis par le président de la république : l’ordonnance relative aux régimes générale des élections et des référendums, l’ordonnance relative au fonctionnement du Sénat ainsi qu’aux modalités d’élection et de désignation des sénateurs de Madagascar et l’ordonnance sur le Code minier. Sans surprise, ce projet de loi a été adopté à l’unanimité par les députés.

Le Premier ministre a dû faire référence à l’article 96 de la Constitution en saisissant l’Assemblée nationale. Selon le dernier alinéa de cet article, « si la commission (paritaire mixte, ndlr) ne parvient pas à l’adoption d’un texte commun ou si ce texte n’est pas adopté (…), l’Assemblée nationale statue définitivement à la majorité absolue des membres la composant ». Ainsi, à en croire les dispositions des textes, ce projet de loi qui trainait au niveau des deux chambres depuis le mois de février est officiellement adopté.

Le député élu à Toamasina, Roland Ratsiraka est l’un des premiers parlementaires à publier sur les réseaux sociaux que l’Assemblée nationale a voté pour la réduction à 18 du nombre de sénateurs au lieu des 63 actuellement. L’adoption de l’ordonnance relative au fonctionnement du Sénat ainsi qu’aux modalités d’élection et de désignation des sénateurs réduit ainsi le nombre des sénateurs à 18 dont 12 élus et 6 désignés. Les élections des nouveaux sénateurs devront intervenir dans quelques mois, indique le député de Toamasina.

Mais les sénateurs ne se laissent pas facilement faire. La saisine de l’Assemblée nationale par le Premier ministre n’est pas légale d’après le président du Sénat, Rivo Rakotovao lors d’une conférence de presse hier.

« En lisant la copie de la lettre qu’il a envoyé à la présidente de l’Assemblée nationale, j’ai constaté qu’il fait référence à un rapport de la commission paritaire mixte qu’il aurait reçu la veille ». « Mais de quel rapport s’agit-il », s’interroge Rivo Rakotovao. Selon ses explications, le rapport officiel des deux réunions de la commission n’a été envoyé aux chefs d’institution que le mardi 1er septembre. Les sénateurs dénoncent ainsi un forcing dans la réduction des membres du Sénat et la tentative des dirigeants actuels à supprimer cette institution.

Dans ce bras de fer, l’hypothèse d’une saisine de la Haute cour constitutionnelle (HCC) par rapport à ce que le président du Sénat qualifie d’irrégularité n’est pas exclue. De même, les lois organiques ne peuvent être promulguées qu’après déclaration de leur conformité à la Constitution par la Haute Cour Constitutionnelle (HCC).

81 commentaires

Vos commentaires

  • 2 septembre à 08:28 | arsonist (#10169)

    Les foza seront toujours des foza.
    Et le DJ toujours seulement un fils de pub .
    "Com" , encore "com" , toujours "com" .
    Et rien que "com" .

    18 ou 300 ou zéro senateur(s) , où est la différence ?

    Prétendu bicamériste ou monocamériste ou non camériste du tout , où est la différence ?

    • 2 septembre à 09:36 | betoko (#413) répond à arsonist

      Et le chien reste toujours un chien qui ne cesse d’aboyer mais cela n’empêche pas la caravane d’avancer

    • 2 septembre à 10:28 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Ouah-ouah !
      Ouah-ouah !
      Grrr !
      Hooon ! Grrr !
      Ouah !

    • 2 septembre à 11:21 | ASSISE (#10453) répond à arsonist

      Ha ha ha ha !

      Ny alika alika foana, araka ny toetrany. Misy maka tahaka ihany anefa io toetrany io, eny fa na ireo manalika aza.

      Ny tsy tandrina koa anefa mazana dia ny "morsure de mon petit gentil chien".

      Atoko eny ihany anefa izay azo hatoko rehefa sendra ity tranga farany ity.

    • 2 septembre à 11:56 | lé kopé (#10607) répond à arsonist

      L’ adoption de cette ordonnance scélérate (art. 96 de la Constitution). va créer un bouleversement au sein de nos institutions . Lors d’une émission TV dans une chaîne privée , le bouillant Sénateur, ancien " rouge expert " du Parti MFM , a annoncé que le cheminement vers cette voie n’est plus ,ni moins qu’une entorse à la Constitution . Ce sera un combat de juristes chevronnés entre les tenants et opposants du pouvoir , mais ce forcing ressemble comme deux gouttes d’eau au 49-3 souvent décoché dans l’Hexagone en cas de résistance adverse . Bref , nous voilà engagé dans un face à face assez torride ,et nous ne saurons pas, quelle en sera l’issue . Mais gageons sur la perspicacité de la HCC pour nous sortir de cet Imbroglio juridique , et que peut être elle nous sortira du chapeau un"pacte de responsabilité" BIS . Masina ny Tanindrazana !!!

    • 2 septembre à 19:47 | Krista Kristiaoe (#10737) répond à arsonist

      Tsara tokoa ny mampihena ny isan’ ny loholona fa mandany vola

      Kanefa mandrora mitsilany ihany Rajoelina amin’ izany satria
      Hitombo ny isan’ ny mpanohitra.
      Ho tezitra ny mpamatsy vola mpiaramiombonantoka.
      Handeha ila ny fitondrana ka ho mora hivarina ankady.
      Mitombo ny korontana sy tsy fitoniana arapolitika
      Ary raha mbola Rivo Rakotovao no filohany dia tsy ho afabela i Rajoelina.

      Samia velon’ aina hijery ny tohiny

  • 2 septembre à 08:31 | I MATORIANDRO (#6033)

    Mbola mamerina ihany Aho Ary mamerina hatrany.
    - tsy maintsy ady Alika no iadiana @ reto mano fomban’alika ireto.
    - tsy maintsy ady jiolahimboto no handresena n’y mpanao lohamboto s’y jiolahimboto
    - tsy misy afa-tsy ianareo mahazo n’a manana fahefana ireo no hirarika @zany fa tsy izahay olona tsotra.

    Aza variana Dany azy ataony daholo n’y fomba rehetra mamoehatra ahazoanyny tanjony.

    Samia velonaina.

  • 2 septembre à 08:31 | Midabetsy (#8062)

    Io sisa no mba hany institution contre balance n’ity fitondrana ity de zao ndray no manjo azy.
    Bienvenu dictature

  • 2 septembre à 08:54 | rabe volombava (#11084)

    efa ela no nanambara ny Filoha fa ahena ny senatera fa mandany volam-panjakana fotsiny, tsy aleo ve hampiasaina amin’ny fampandrosoana ny vola e

    • 2 septembre à 09:16 | arsonist (#10169) répond à rabe volombava

      Izay tokoa leroa !
      Aleo ny vola ampiasaina amin’ny fampandrosoana izay any ampaosinareo foza !

    • 4 septembre à 09:02 | Ngeda (#10235) répond à rabe volombava

      - Volan-dren’iela angaha no hanefa an’izany ary tsy vola koa an’i Rajoelina noho hivaoka eo. Inona indray no Fika hanodinana an’io elanelam-bola ( Economie-budgetaire ) io ho zaraina hoan’ireo Mpivaro-Tena( Maro izao ny Tovo-vavy Malagasy tafiditra amin’io Asa io nohon’i Fandravana ny Toe-tsaina ny Tanora eto Imerina ) indray hitsinjovana ny fifidianana manaraka . Alefaso ny Referendum dia ho hita eo ny vokany, tsy ho Vendrana intsony ny Malagasy- Hadinohy ny Doublon sy ny Hala-bato.

  • 2 septembre à 09:14 | ilaina tambitamby (#10679)

    Le nombre de sénateurs a été revu à la baisse afin d’utiliser une partie du budget qui leur est alloué dans les autres projets présidentiels comme la relance économique, l’éducation nationale, la construction et réhabilitation d’infrastructures et autres. Le but étant toujours d’améliorer les conditions de vie de la population.

    • 2 septembre à 09:23 | Jo Brandon (#9919) répond à ilaina tambitamby

      Hihihihi !
      Budget à allouer dans les autre projets présidentiels ??? Ah oui, c’est vrai : 18 milliards de bonbons sucettes pour la relance de l’Education Nationale !!!!!
      Quelle connerie !!

    • 2 septembre à 09:26 | arsonist (#10169) répond à ilaina tambitamby

      Ah ! Ce foza "anonyme" omet volontairement de mentionner dans sa liste de projets présidentiels les projets secrets .

      Comme les répressions meurtrières contre tous les habitants qui gênent le DJ bac-3 et ses foza

      La récente tragédie de Farafangana est sans doute un exemple de ces projets secrets .
      Il faut quand même payer aux exécutants leur dû .

      Moins de représentants dans la chambre haute , donc plus d’argent pour les basses exécutions .
      Logique .

    • 2 septembre à 10:19 | Isandra (#7070) répond à ilaina tambitamby

      Masin-joany,

      Hihihi ! Parce que vous avez assisté les réunions sécrètes pour sortir ces projets secrets ? N’êtes -vous pas un foza secret (Cc Olivier 02).

    • 2 septembre à 12:02 | lé kopé (#10607) répond à ilaina tambitamby

      Budget du Sénat : 16 Miliards d’AR , Budget de la Présidence 200 Milliards d’AR , cherhez l’erreur !!!

    • 2 septembre à 17:31 | Isandra (#7070) répond à ilaina tambitamby

      Lé kopé,

      L’erreur, c’est que vous comparez deux institution qui n’ont pas la même fonction, l’une mpadany lalana sy vola fotsiny, l’autre mpanatanteraka tetik’asa lehibe,

    • 4 septembre à 09:06 | Ngeda (#10235) répond à ilaina tambitamby

      - Tu y crois à tout ça ? Pauvre Taré.

  • 2 septembre à 09:38 | betoko (#413)

    Pour quoi ces chiffres de 18 sénateurs dont 12 élus et 6 nommés ? Pourquoi pas 1 par région par exemple ?

    • 2 septembre à 09:55 | I MATORIANDRO (#6033) répond à betoko

      tsy hain’lisany zany atao hoe tany demokratika zany ry anti-môla fozaorana a !!!

      io le nolazaiko t@ farany hoe manongan-tenaa reto tsy mahay ninin reto.

      MPANONGAM-PANJAKANA ANDRO RAY, MPANONGAM-PANAJAKANA MANDRAKIZAY

    • 2 septembre à 11:26 | ASSISE (#10453) répond à betoko

      Mihezaka hanakatra ianao fa e e e !

      Soa ihany anefa manana anao "M Pourquoi" izao tantara izao, mbola mitohy izany ny fahagagana ho anao sy ny tsy fahatakaranao izao fomba fitantanana izao.

    • 2 septembre à 14:08 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Demandez à ceux que vous défendez où est la logique dans leur raisonnement ?

    • 2 septembre à 15:30 | I MATORIANDRO (#6033) répond à betoko

      @ INANDRA cocovid

      Taiza no nisy fozaorana mivelona @ tsara ???!!

      Ireo devoly navelan’le jambaa no mameno ny sehatra. (TENA METY IO)
      Mialà fa tsy mahay ninin ;

      cocovid business no betsaka.

    • 4 septembre à 09:44 | Ngeda (#10235) répond à betoko

      - Pour quoi !!! Bekoto non seulement tu es un ignare, je présume que tu as fréquenté le même université que ton mentor Bac+24 ensuite, tu a osé traité ou comparé avec vergogne ionist de chien, une insulte que tu n’oseras jamais dire ça à un natif de Vangaindrano !
      Et voilà que tu récidives encore avec ta licence +24 écrire un commentaire que notre Administration ne compte que 18 régions ? J’ai demandé à un élève de 7ème combien de régions existent à Madagascar ? Il m’a répondu avec le sourire angevin : 22 Régions.
      Alors à mon tour, t’es un quoi....... ? Povcon.

  • 2 septembre à 09:49 | Rainingory (#11012)

    ary toa miampy dia mihabetsaka tampoka teo ny isan’ireto foza orana eto ? ny "groupie" ve no nitombo sa hoe nisy "promotion" ?

    • 2 septembre à 10:08 | arsonist (#10169) répond à Rainingory

      Sss ! Mandalo miserana fotsiny manatanteraka baiko ireo dia hanjavona avy eo !
      Isan’ny fomban’ilay "com" izany e !

  • 2 septembre à 09:52 | arsonist (#10169)

    Des foza attitrés sur ce forum , seuls trois
    [deux supposés gasy et un auto déclaré de nationalité française]
    se manifestent régulièrement ces derniers temps .

    Les deux supposés gasy , probablement salariés foza pour intervenir ici ,
    . la besileo foza femelle isandra , qui n’a pas froid aux yeux pour contredire clairement ce qu’elle a écrit très clairement auparavant
    . le jomaka foza mâle dadanaivo-betoko ambatomanga, qui tout de même ne contredit pas ce qu’il a déjà écrit (contrairement à la femelle)

    L’ auto déclaré de nationalité française qui a du mal depuis quelques temps à dissimuler sa quand même très évidente sympathie intéressée pour les foza .
    Mais c’est gros comme une maison .
    Surtout depuis la propagande des dernières Présidentielles gasy .

    Ah ! J’allais oublier !
    Ce foza auto déclaré de nationalité française nous a dit que
    deux Rafale français [Renault Formule1]
    ont été envoyés en Méditerranée orientale
    pour donner une raclée aux "vieux F16 turcs [Karenjy vita gasy]" .

    Alors , il y a actuellement des signes qui annonceraient que cette éventuelle confrontation se rapproche .
    Ah ! Ces va-t-en-guerre !

    http://www.opex360.com/2020/08/26/mediterranee-orientale-la-france-la-grece-chypre-et-litalie-lancent-des-manoeuvres-militaires-conjointes/

    • 2 septembre à 10:05 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Ah ! Sacrés Italiens !
      Eux sont avec les Turcs !
      Mais eux sont aussi avec les Grecs .

      (i) Avec les Turcs :
      [Extrait de l’article de presse dont le lien est ci-dessus]
      En fait de navires « alliés », l’exercice turc n’a mobilisé que deux bâtiments italiens : le destroyer ITS « Durand de la Penne » et le pétrolier-ravitailleur ITS Etna, lequel a ravitaillé les frégates TCG Gediz et TCG Barbaros, engagées dans l’opération « Bouclier de la Méditerranée ».

      (ii) Avec les Grecs
      [Extrait toujours du même article]
      « La Méditerranée orientale se transforme en un espace de tensions. Le respect du droit international doit être la règle et non l’exception. Avec nos partenaires chypriotes, grecs et italiens nous entamons un exercice militaire dès aujourd’hui avec des moyens aériens et maritimes », a justifié Florence Parly, la ministre française des Armées.

      Question :
      Comment on dit "planche pourrie" en grec et en turc ?

  • 2 septembre à 09:55 | Isandra (#7070)

    Alors là, Rivo Rakona joue jusqu’au fond au Mandrovitsihy, il savait bien que la fin est proche, janvier 21 max, et il n’aura aucune chance d’être reconduit,...après, il sera dans l’oubliette comme Mahafaly, R Max, etc, personne ne parlera plus de lui.

    En revanche, tout cela, prouve que cette institution n’est qu’un budget de plus, sinon, Rivo R n’aurait pas eu le temps à perdre comme ainsi, il s’ennuie.

    • 2 septembre à 09:56 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rivo joue à fond au Mandrovistihy.

    • 2 septembre à 10:04 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      @ inandra cocovid

      f’angah tsy takatry ny loha-poakatinareo hatrany ampiandohana ny maha kitoatoa an’ty lalam-panorenana fotaka noforoninareo ty ry tsisy saina ???!!!

    • 2 septembre à 10:13 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Matoriandro,

      Hoatran’ny manao trano ihany io ry V, rehefa mipetrakao manitsy ny tsy mety, fa izany akory tsy milaza fa tsy mahay ny architecte sy ny mpandrafitra .

    • 2 septembre à 10:19 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      tsy lasa lavitra io BAROFO ataonareo io ry cocovid a.

      heverinareo fa otran’reny makety handrendrehanareo vahoaka, reny manko zany atao hoe lalam-panorenana izany ka isak’zay mihiratra nareo de hikitikitika an’io.

    • 2 septembre à 10:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Matoriandro,

      Inona no olanareo amin’izany, na kitianay impiry io mandrapaha tena raitr’azy.

      Mba anontanio kely an’i Dadanareo any hoe Nahoana izy no nikitika ny azy(ny an’olona nasiam-panamboarana) koa tamin’ny fotoan’androny.

    • 2 septembre à 10:56 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Tsy mahay ninin, poak’aty.

      Ngaha zany no nolazainareo t@ fampielmezan-kevitra hoe hanao izay nataon’Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA ???!!!

      Averina ihany fa tsy ampy hanamarinanareo ny asa tsy vanona ataonareo ny ny mety ho hadisoana nataon’Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA ;

      anterina ihany fa tsy lasa lavitra ny BAROFO.

    • 2 septembre à 10:59 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Alefaso aloh fa mba ahafahanay mampiely ny hevitray an-kalalahana ny fotoanan’ny fampielezan-kevitra.

      Any ndray sika mifankahita.

      sa tonga de atao BAROFO koa ny fandaniana an’ty KITOATOA TY ???!!!

    • 2 septembre à 11:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Matoriandro,

      Hamerina ny tsara kely nataoan-dRavalo, Eny, fa ny ratsy betsaka vitany hitsoahan hoatran’ny fasam-bao.

      Izany toe-tsain’ny foza, ny tsara atelina, ny ratsy aloa atsipy tahakan’ny tsy teo.

  • 2 septembre à 10:06 | betoko (#413)

    Matoriandro
    Occupez vous plutôt de votre Dada le plus grand voleur que Madagascar n’avait jamais connu , il risque d’être mis à l’ombre pour longtemps

    • 2 septembre à 10:15 | I MATORIANDRO (#6033) répond à betoko

      minainaina tsara lisany @ izy mangina tsy- miteny io kah !!!

      Tsy indray andro akory ny fiainana ry anti-môla fozaorana a.

      Ny fanjakana loham-boto tsy mba ho ela velona.

  • 2 septembre à 11:03 | arsonist (#10169)

    En réalité , moi , arsonist , l’ennemi mortel des foza ,
    . n’est qu’un "chien qui aboie"
    . et même "un foza secret"

    Je le confesse [Attention au sens de ce dernier verbe : ça n’a rien à voir avec "fesses"]

    (i) << 2 septembre à 10:19 | Isandra (#7070) répond à ilaina tambitamby ^
    << Masin-joany,
    << Parce que vous avez assisté les réunions sécrètes pour sortir ces projets secrets ?
    << N’êtes -vous pas un foza secret (Cc Olivier 02).

    Réponse !
    Mince ! Je suis grillé !
    Le très perspicace Olivier2 , le sympathisant très intéressé des foza et auto proclamé de nationalité française , a découvert que je suis un "foza secret" .
    Et la besileo foza femelle isandra saisit l’occasion de crier cela sur tous les toits virtuels de ce forum .

    (ii) 2 septembre à 09:36 | betoko (#413) répond à arsonist ^
    Et le chien reste toujours un chien qui ne cesse d’aboyer mais cela n’empêche pas la caravane d’avancer

    (iii) # 2 septembre à 10:28 | arsonist (#10169) répond à arsonist ^
    Ouah-ouah !
    Ouah-ouah !
    Grrr !
    Hooon ! Grrr !
    Ouah !

    (iv) Une précision :

    (a) L’ Olivier2 en question , qui s’auto proclame de nationalité française , a écrit que je le traite de "colon" . Une insulte suprême , selon lui , "en pays en zone tropicale humide" .

    (b) Mais c’est totalement faux !
    Je n’ai jamais , au grand jamais , traité l’Olivier2 de "colon" .
    Il exagère quand même , hein !

    (c) J’ai seulement écrit , et en plusieurs occasions que
    "l’Olivier2 est un vil colonialiste attardé" .
    Et c’est tout .
    C’ est très loin d’être la même chose que "colon" , quand même !

    (d) C’ est très efficace , cette collaboration virtuelle entre
    la fine mouche besileo foza femelle isandra
    et le mâle auto proclamé de nationalité française Olivier2 , hein !
    J’en suis jaloux .

  • 2 septembre à 11:12 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Tonga indray eo amin’ny kihon-dàlana sarotra sy lalina ny Firenena ankehitriny, ary tranga tena mamoafady mamoa-doza eo amin’ny fitantanan-draharahampanjakana no mitranga ankehitriny.

    Fanitsahana sy fanazimbazimbana ankitsirano ny lalampanorenana Malagasy no miseho amin’izao zavamisy izao, lalàna fototra izay ny fitondrana mijoro ankehitriy ihany no tompomarika tamin’ny famolavolana sy fampandaniana azy tamin’ny alalan’ny fitsapankevibahoaka tamin’ny taona 2010.

    Amboletra, didinkofehy lehibe, fanapahankevitra tsy refesina mandidy, tery vay manta, famotehana ny Hasimpanjakana, didy jadona, izany no azo ilazana izao fihetsika asehon’ny Goverinemanta ankehitriny izao.

    Nozimbazimbaina sy nolevonina ankitsirano ny andininy maro ao amin’ny lalàmpanorenana manankery eto amin’ny Firenena, dia ireo andininy mikasika ny lalàna fehizoro (loi organique) voasoratra ao amin’ny andininy faha 86 – 87 – 88 – 89, sy ny andininy faha 96.

    Ny olana fototra miteraka izao amboletra sy didy jadona izao raha fintinina, dia ny hoe :

    1. ny didy hitsivolana (ordonnance) izay noraisin’ny Filoha dia tsy afaka mihintsy manova lalàna fehizoro

    2. tsy mitovy eo amin’ny ambaratongan’ny lalàna ny antsoina hoe lalàna fehizoro sy ny lalàna tsotra, iry voalohany dia tsy maintsy mandalo fandinihina sy fandaniana eo anivon’ny Antenimiera

    3. ny lalàna fehizoro dia lalàna manazava ireo andininy voasoratra ao amin’ny lalàmpanorenana

    4. fanapahankevitra noraisina teo anivon’ny Filankevitry ny minisitra no nentina manova firafitry ny andrimpanjakana voasoratra ao amin’ny lalàmpanorenana, izay tena fihetsika voarara sy mamoafady tokoa

    5. tsy mitovy lanja fa ambany eo amin’ny ambaratongan’ny didy manankery sy ny lalàna ny didy hitsivolana (ordonnance) raha miohatra amin’ny lalàna fehizoro (loi organique), ny Antenimiera na/sy fitsapankevibahoaka no afaka manova ny lalàna fehizoro

    6. ilay didy hitsivolana nataon’ny Filoha dia tsy navela nodinihina akory sy tsy nofakafakaina teo anivon’ny Antenimiera roa tonta, fa avy hatrany dia noterena fotsiny nolaniana ankapobeny fotsiny.

    Noviraviraina sy nozimbazimbaina ny lalàmpanorenana Malagasy ankehitriny, ary ny andrimpanjakana mpanatanteraka no tompomarika feno amin’izany asa mamoafady izany.

    Manomboka eto izany dia roso tanteraka any amin’ny antsoina hoe « tany tsy tandalàna ny Firenena Malagasy », ary mitazam-potsiny, na mandray anjara mihintsy amin’ny tsy fanajana ny lalàna fototra, ny HCC, toy ny nitranga tamin’ny taona 1996 tamin’ny fanoloana ny Profesora Zafy rehefa nampiantoana tamin’ny andraikiny, ny fianianana ny taona 2002 (febroary), ny fifamindrampahefana ny taona 2009, ny tsy fampiharana ny lalampanorenana ny taona 2014, ny fitsabahana ara-politika ny taona 2018…ary tonga indray amin’izao zavamisy izao ny taona 2020.

    Levona tanteraka ny Hasimpanjakana ankehitriny, voahosy sy notaina fady ny fiandrianampirenena, raraka ny fenitra nifanekena ho fampijoroana ny Firenena Malagasy…nopotehan’ny mpanao politika avokoa ny kely mba sisa miantoka ny maha-maritombina sy maha ara-dalàna ny fanapahankevitra ara-panjakana…

    Inona no ho tohiny manomboka eto ?

    • 2 septembre à 11:27 | arsonist (#10169) répond à Vohitra

      "Tonga amin’ n’y kihon-dalana ny firenena" , hoy ianao ery ampindohàna .
      Marina izany , ry ’Nao an !

      Ampiako fotsiny hoe :
      "Mandray ny kihony ny 90% , fara fahakeliny , ny vahoaka gasy !"

      Ny foza kosa mibitaka aok’izany .
      Izay izy io , ry ’Nao an !

    • 2 septembre à 11:28 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Vohitra

      Salama NAMA

      - mbola mitohy mahazo vola ihany aza zareo koh.
      - mbola ny filoha teo aloha izay noresena ihany no atao fitaratra.
      - mbola taim-bava mihantsy olona ihany aza no mieboebo etsy sy eroa.
      - mbola sangy mihoatra ny loha no asesy asesy.

      Mandroso tokoa ny firenena fa mankany anaty hantsan’ny korosofahana.

      Inona no tohiny hoy ianao ???!!!

      - tena mandeh hoazy otran’ny maloton’ny marary ty asa ataon-dry zareo ty.
      - maizin-kitroka ny hoavy.
      - lala-tsarotra tokoa no itondran’reto mpandravatafaraitsitomponandraikitra ny raharaha.

      Samia velonaina

    • 2 septembre à 11:55 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      5. tsy mitovy lanja fa ambany eo amin’ny ambaratongan’ny didy manankery sy ny lalàna ny didy hitsivolana (ordonnance) raha miohatra amin’ny lalàna fehizoro (loi organique), ny Antenimiera na/sy fitsapankevibahoaka no afaka manova ny lalàna fehizoro ;

      Ny fianana hoa tsy vitan’ny vinavina(imagination ou supposition). Ny zava-misy no tokony ho resahana.

      Ity voalazan’ny andin’ny 89 ny lalam-panorenana dia manohitra tanteraka ny voalazanao, rehefa tsy manao ny asany ara-dalana ny antenimiera dia afaka ampiharina amin’ny alalan’ny hitsivolana(par voie d’ordonance) ny lalàna fehizoro iray :

      "(..)Raha toa ka tsy nolanian’ny Antenimierampirenena ny volavolan-dalàna fehizoro alohan’ny fiafaran’ny fotoam-pivoriana dia azo ampiharina amin’ny alàlan’ny hitsivolana ny fepetra entin’io volavolan-dalàna io, ka ampidirina ao raha ilaina izany, ny iray na maromaro amin’ireo fanitsiana nolanian’ny Antenimiera iray."

      Ny hanakianana ny HCC dia ity fanerena hanaovana ratification ity izay tsy hita n’aiza n’aiza ao amin’ny lalam-panorenana, kanefa ny antenimiera roa tonta efa nanome fahefana handany lalàna ny filoha.

    • 2 septembre à 12:16 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      ISANDRA

      Miala tsiny aho ry Isandra raha hiteny zavatra iray izay tsy takona afenina mihintsy intsony fa tena miharihary toy ny tafika andrefan-tanàna…

      Dondrona sy vendrana ary miresaka zavatra tsy voafehin’ny sainao akory ianao ka lasa miteniteny foana…mandehana miverina mianatra mandinika aloha dia vakio tsara io lalampanorenana tononinao io…

      Ny zavatra soratanao aza tsy mandeha amin’izay laoniny sy tsy misy dikany akory…

      FA ANGAHA NODINIHINA IFOTONY SY NANAOVANA FANDALINANA ARY NARAHINA ADIHEVITRA TEO ANIVON’NY ANTENIMERA ROA TONTA ILAY DIDY HITSIVOLANA NATAON’NY FILOHA ? TSIA, TSIA NO VALINY…

      ARY ILAY DIDY HITSIVOLANA NATAON’NY FILOHA ANIE KA MANOVA LALANA FEHIZORO MANANKERY ETO AMIN’NY FIRENENA, izany hoe tokony HANAJA IO ANDININY FAHA 89 AO AMIN’NY LALAMPANORENANA IO E !

      Hiatanao amin’izany ny maha-vendrana tanteraka tsy misy fangarony anao, ianao ihany no mitondra sy manazava ny fanitsahan-dalàna ataon’ny olona sy rafitra izay arovanao eto…

    • 2 septembre à 12:46 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Izaho ve no vendrana sa Ingahindriana no miseho mahay ?

      Ianao milaza fa tsy azo laniana amin’ny hitsivolana ny lalana fehizoro, io noporofiko aminao io arakan’ny andinin’ny faha 89 fa tena azo atao tokoa raha tsy nanao ny asany ara-dalana ny antenimiera. Tsy mila fahaizana lalina sy théorie be io fa efa mazava tsara.

      Raha tsorina izany dia azon’ny filoha tsara mampihatra avy hatrany ny volavolan-dalàna fehizoro amin’ny alalan’ny hitsivolana rehefa tsy afaka manao izany ny antenimiera. Amin’ity tapitra ny fepotoana niasan-drizareo, dia tsy afaka miasa intsony, ka dia nomeny ny filoha ny fahefana ahafahana manao ny lalàna rehetra.

    • 2 septembre à 13:15 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      MBOLA HAMAFISIKO ETOANA FA TENA VENDRANA SY BADRAODRA TOKONY HIVERINA HIANATRA I ISANDRA !

      Fantatrao ve sa tsy fantatrao akory ny antsoina hoe « loi de ratification » e ?

      Tsy misy ady hevitra, tsy misy fandalinana, tsy misy fijerena ifotony izany, fa filazana fotsiny hoe « manaiky sa tsia » ny Antenimiera io loi de ratification io…

      Araka ny lalampanorenana manankery ara-dalàna, dia tsy mety, ary tsy azo atao, ary voarara, ny fanovana, ny fikitihina, ary ny fandrafetana lalana fehizoro (loi organique) raha tsy misy ady hevitra sy fandalinana ary fankatoavana amin’ny alalan’ny latsa-bato eny anivon’ny Antenimiera…

      Tsy nandalo izany dingana rehetra izany nefa ny didy hitsivolana (ordonnance) nentina teny amin’ny Antenimiera, izay marihina ihany fa didy hitsivolana izay manova lalàna fehizoro…

      Rehefa vendrana ry Isandra dia voatery manao bontolo fotsiny sisa, mandehana mitsabo saina fa efa simba be mihintsy ianao izany marina e !

    • 2 septembre à 14:28 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Ory manam-pahaizana ah ! Tsy hoe rehefa manavendrana na manabadraodra(Efa toetran-drizareo andriana io, satria izay manohitra ny tenin-drizareo dia heveriny ho dondrona sy badraodra ) olona dia manana ny marina. Ny lalàna rehetra holanian’ny Antenimiera no tsy maintsy mandalo ady hevitra io raha arakan’ity andininy ity :

      Andaniny 96. Ny volavolan-dalàna sy ny tolo-dalàna rehetra dia dinihin’ny Antenimiera nandray azy voalohany vao ampitaina any amin’ny Antenimiera ankilany. Ifandimbiasan’ny Antenimiera roa tonta ny ady hevitra mandra-pisian’ny fandaniana rijan-teny tokana.

      Fa tsy voatery ho izany rehefa mampiasa ity fahefana nomena azy ity ny filoha :

      Andaniny 104. "Ny Antenimiera amin’ny alalan’ny latsa-bato ataon’ny antsasa-manilan’ny mpikambana mandrafitra ny Antenimiera tsirairay dia afaka mamindra ny fahefany amin’ny Filohan’ny Repoblika hanao lalàna mandritra ny fotoana voafetra sy mikasika toe-javatra voafaritra.
      Ny fanomezam-pahefana dia manome alàlana ny Filohan’ny Repoblika handray fepetra amin’ny ankapobeny momba ny toe-javatra mahakasika ny sehatry ny lalàna, amin’ny alalan’ny hitsivolana raisina eo amin’ny Filankevitry ny Minisitra."

      Mariho tsara fa tsy misy milaza mihitsy eo ankoatran’ny lalana fehizoro, izany hoe afaka mamoaka lalana fehizoro amin’ny alalan’ny fahefana nomena azy izany ny Filoha mandritran’ny fepotoana mampanakery io fahefana nomena azy.

      Mazava be anie ireo, na izahay dondrona sy vendrana, ary badraodra ireto aza mahazo azy.

    • 2 septembre à 15:39 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Tsy mety ho takatr’ity donendrina sy donto ity mhintsy ny resak rehetra atao aminy !

      Ny fanomezana alalana (loi d’habilitation) ny filoha hanao didy hitsivolana mandrtitry ny fepotoana mahabanga ny fisian’ny Antenimierampirenena dia ireo mikasika ny fampandehanan-draharaha ankapobeny eto amin’ ny Firenena ihany ka natao hahafahany mampandeha ny fiodin’ny raharaham-panjakana ankapobeny ihany. Voafaritry ny fanapahana nomen’ny HCC azy izany rehefa nanaiky ilay loi d’habilitation ny HCC.

      Tsy mikasika ary tsy mahakasika mihintsy ny fikitihina na fanovana na fanafoanana Andrimpanjakana mihintsy ny alalana nomena azy hanao didy hitsivolana fa nihoa-pefy tanteraka izy tamin’ity didy hitsivolana misy olana ity.

      Ary rehefa nihoa-pefy izy, dia nopotehany hatramin’ny fomba fiasa fanaovandalàna voasoratra ao amin’ny lalampanorenana mihintsy, izay mamaritra fa ny lalàna fehizoro rehetra dia tsy maintsy hanaovana dinika sy ady hevitra ary fandaniana eo anivon’ny Antenimiera roa tonta.

      Ny tsy fisian’io fandinihina sy ady hevitra ary fandalinana io mihintsy no olana goavana eto ry ilay dondrona ity ange e !

      Ny loi de ratification anie ka tsy azo dinihina akory sy hanaovana ady hevitra ifotony e !

    • 2 septembre à 17:56 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Izany anie no nanaovako anao hoe vinavina(supposition° fotsiny no ataonao, fa tsy izay ny tena izy.

      ity ilay lalana lany :

      Déléguant le pouvoir de légiférer au Président de la République
      L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté en leurs séances plénières
      respectives en date du 1er février 2019 et du 05 février 2019, la loi dont la teneur suit :

      Article premier – Jusqu’à l’entrée en fonction de la nouvelle Assemblée nationale,
      il est délégué au Président de la République le pouvoir de légiférer par voie d’ordonnance
      pour la mise en œuvre de son programme.

      Tsy haiko aloha raha fampandehanan-draharaha fotsiny(affaire courante) izany ny fametrahana ny fandaharan’asa izany. Amiko tsia.Izany hoe afaka mandany lalàna izay hitany fa hanatanterahana ny tetik’asany ny filoha, ary an’isan’ny tafiditra amin’ny tetik’asany ny fikitihina lalam-panorenana momban’ny Senat.

      Ity ny décision ny HCC :

      Article premier.- Sous réserve des Considérants 9 et 10, la loi n°2019-001 déléguant le pouvoir de légiférer au Président de la République est déclarée conforme à la Constitution et peut faire l’objet de promulgation.

      Article 2.- La légifération par ordonnance se termine le jour du début de la session spéciale de la nouvelle Assemblée nationale.

      Article 3.- Les projets de loi de ratification des ordonnances doivent être déposés devant le Parlement au cours de sa seconde session ordinaire de l’année 2019.

      Ny fotoana sy ny zavatra voakasina no voafetra eto, fa tsy ny karazana lalàna holaniana. Tsy tokony nahamarinina teo ve ilay hoe tsy mahazo mandany lalana fehizoro ny filoha raha tsy tokony hanao izany izy ?

    • 2 septembre à 18:37 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Isandra,

      Mba mahalala menatra fa sady efa donendrina sy donto ianao no mbola miziriziry amin’ny hagegena ihany !

      Raha mahay mamaky teny frantsay tsara ianao dia mba hivereno vakiana ireto andininy vitsy tamin’ny fanapahankevitra navoakan’ny HCC ireto taorian’ny loi d’habilitation 2019-001 lany teny amin’ny Antenimiera roa tonta alohan’ny fiafaran’ny fotoam-piasan’ny Antenimierampirenena teo aloha :

      Décision n°05- HCC/D3 du 13 février 2019 concernant la loi n°2019-001 déléguant le pouvoir de légiférer au Président de la République.

      Considérant cependant qu’aux termes de l’article 104 de la Constitution, ledit pouvoir est délégué « pendant un temps limité et pour un objet déterminé » et « concerne des mesures de portée générale sur des matières relevant du domaine de la loi » ; que la mise en œuvre de ce pouvoir délégué doit respecter les limites imposées par ces dispositions constitutionnelles

      Considérant que, en vertu de l’article 104 de la Constitution, si le constituant autorise le président de la République en Conseil des ministres à faire des quasi-lois dans le domaine du législateur par le biais d’une loi d’habilitation, il appartient à la Cour de céans de vérifier que les domaines dans lesquels cette autorisation d’empiètement de l’exécutif sur le législatif a été donnée ne sont pas trop étendus car le législateur n’a pas le droit d’abandonner largement ses pouvoirs à l’exécutif

      Considérant que l’alinéa 2 de l’article 104 de la Constitution instaure une première limite ; que la procédure des ordonnances doit concerner le domaine de la loi énuméré par les articles de la Constitution

      Et l’article 88 de la Constitution énumère les lois organiques qui doivent faire objet de débat et de vote selon les procédures définies par la Constitution, notamment « le code électoral ainsi que les modalités de scrutin relatives à l’élection des sénateurs, les conditions d’éligibilité, le régime d’incompatibilité et de déchéance, les règles de remplacement en cas de vacance, l’organisation et le fonctionnement du Sénat

      Article 104 de la Constitution

      Le Parlement, par un vote à la majorité absolue des membres composant chaque Assemblée, peut déléguer son pouvoir de légiférer au Président de la République pendant un temps limité et pour un objet déterminé.

      La délégation de pouvoir autorise le Président de la République à prendre, par ordonnance en Conseil des ministres, des mesures de portée générale sur des matières relevant du domaine de la loi.

      Fehiny : mazava tsara sy misongadina eto fa tsy maintsy misy fandinihina sy adihevitra atao eny amin’ny Antenimiera roa tonta ny amin’ny fikitihina ireo « loi organique ».

      Tsy natao nefa izany tamin’ity « loi de ratification » natao amboletra ity, fa na fankatoavana na fitsipahana fotsiny no nisy…ary nony farany dia nitsipaka ny Commission Paritaire Mixte…nefa ilay loi de ratification dia mikasika ordonnance mikitika loi organique…

      Tsy misy azo ambara aminao hanazavana mihoatra izay intsony, efa tarazo sy tandra vadinkoditra eo aminao angamba ity fahadontoana sy domelina be tsy mandinika ity…

    • 2 septembre à 19:31 | ASSISE (#10453) répond à Vohitra

      ===Tsy misy azo ambara aminao hanazavana mihoatra izay intsony, efa tarazo sy tandra vadinkoditra eo aminao angamba ity fahadontoana sy domelina be tsy mandinika ity…===

      Domelina hoe ?

      Ankehitriny aloha efa "pandémique" io resaka Doma io, fa azo sokajina ho manaranaka koa.

    • 2 septembre à 20:31 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Fehiny : mazava tsara sy misongadina eto fa tsy maintsy misy fandinihina sy adihevitra atao eny amin’ny Antenimiera roa tonta ny amin’ny fikitihina ireo « loi organique ».

      Marina izany raha rizareo no handany ilay lalana, ary ny lalana rehetra mihitsy aza no tsy maintsy mandalo amin’izany raha ny voalazan’ny andinin’ny faha 96.

      Ny ady hevitra antsika eto dia hoe mahazo mandany lalana lasitra (loi organique) ve ny filoha, tsy misy amin’ireo vosoratra eo ireo milaza mazava fa tsy afaka manao izany amin’ny alalan’ny hitsivolana ny filoha rehefa avy nahazo ny fahefana hanao lalàna (légiférer) avy amin’ny Antenimiera roa tonta.

      Ary marihina fa ireo lalana ireo dia nandalo teny amin’ny HCC daholo ary voalaza fa manaraka ny lalam-panorenana. Efa nahazo ny hafatrany ny filoha raha tsy izany. I Rivo aza nangataka ny hanafoanana azy fa nahazo tefaka marivorivo avy eo.

      Farny, sady matoa anie nisy ny fifidianana teny amin’ireo antenimiera ny iray nandany ny iray tsy nandany ny ratification n’io, dia tsy maintsy nisy fandinihana sy ady hevitra tao. Fa satria tsy mitovy ny hevitra izay vao tonga amin’izao fandaniana manonkana nataon’ny Antinimieram-pirenena izao. Fa tsy hoe tonga dia nasaina nolanian’ny Antenimiera.

    • 3 septembre à 09:05 | lysnorine (#9752) répond à Vohitra

      Re : Vohitra 2 septembre à 11:12
      « [...] Fanitsahana sy fanazimbazimbana ankitsirano ny lalampanorenana Malagasy no miseho amin’izao zavamisy izao...
      « 1. ny didy HITSIVOLANA (ORDONNANCE) izay noraisin’ny Filoha DIA TSY AFAKA MIHINTSY MANOVA LALÀNA FEHIZORO... »

      Ny Lalàm-panorenana ny Repoblika Frantsay faha-5 moa matetika no nadikan’ny mpanefy ny Lalàm-panorenana Malagasy. Koa tsara mba homasahin’ny mpitondra Fanjakana sy ny HCC indrindra indrindra izao voalazan’ny « Conseil d’État » Frantsay izao momba ny hitsivolana na « ordonnances sy ny mikasika ny lalàna fehizoro. Tsahivina fa araka ny andininy faha-88.10 amin’ny Lalàm-panorenana Malagasy dia Lalàna fehizoro no mametra ny « Fehezan-dalàna momba ny fifidianana »,

      Secrétariat général du Gouvernement et Conseil d’État, Guide de légistique, La documentation française, 2017, pp. 224, 225
      2.3.1. HABILITATION
      [...]
      Champ d’application et conditions de mise en œuvre
      Une habilitation à légiférer par ordonnances peut s’appliquer à toute matière que
      L’ARTICLE 34 DE LA CONSTITUTION PLACE DANS LE DOMAINE DE LA LOI (CC, no 99-421 DC du 16 décembre 1999, cons. 8). NE PEUVENT EN REVANCHE PAS FAIRE L’OBJET D’UNE HABILITATION À LÉGIFÉRER PAR ORDONNANCES DES MESURES QUE LA CONSTITUTION RÉSERVE À LA LOI organique, aux lois de finances et aux lois de financement de la sécurité sociale (CC, no 99-421 DC du 16 décembre 1999, cons. 15).

      Si l’article 38 de la Constitution précise que c’est « POUR L’EXÉCUTION DE SON PROGRAMME » que le Gouvernement peut solliciter l’autorisation de légiférer par voie d’ordonnance, cette mention doit être entendue comme SIGNIFIANT SEULEMENT QUE DOIVENT ÊTRE INDIQUÉS AU PARLEMENT LES FINALITÉS DES MESURES ENVISAGÉES ET LEURS DOMAINES D’INTERVENTION (voir infra). Le mot « programme » utilisé ici ne renvoie pas à l’article 49 de la Constitution, qui concerne la mise en jeu de la responsabilité gouvernementale (CC, no 2017-751 DC du 7 septembre 2017, cons. 5 à 7)....

      Une loi d’habilitation NE SAURAIT AVOIR NI POUR OBJET NI POUR EFFET DE DISPENSER LE GOUVERNEMENT, dans l’exercice des pouvoirs qui lui sont conférés en application de l’article 38 de la Constitution, de RESPECTER LES RÈGLES ET PRINCIPES DE VALEUR CONSTITUTIONNELLE, ainsi que les normes internationales et européennes applicables (CC, no 2003-473 DC du 26 juin 2003, cons. 10). Le CONSEIL CONSTITUTIONNEL, SAISI d’une disposition d’habilitation dont LA FORMULATION TROP LARGE OU IMPRÉCISE présente, à cet égard, DES RISQUES PARTICULIERS, peut émettre des réserves d’interprétation, voire censurer cette disposition (CC, no 86-207 DC du 26 juin 1986, cons. 15, 26, 61 et 79 ; no 2016-745 DC du 26 janvier 2017, cons. 13).

      La procédure de l’article 38 de la Constitution est particulièrement adaptée à l’édiction DE MESURES CIRCONSCRITES OU TECHNIQUES, CORRESPONDANT À DES OBJECTIFS PRÉCIS de politiques publiques déterminées. Tel peut être le cas, par exemple, de l’élaboration ou de l’actualisation de codes, de la transposition de directives de l’Union européenne ou de l’extension et de l’adaptation de la législation dans les collectivités d’outre-mer (voir exemples ci-après)....

      Défnition et rédaction de l’habilitation

      Comme il a été dit, l’article 38 de la Constitution fait obligation au Gouvernement d’indiquer avec précision au Parlement, afin de justifer la demande d’habilitation qu’il présente et de la circonscrire, la finalité des mesures qu’il se propose de prendre par voie d’ordonnances ainsi que LEUR DOMAINE D’INTERVENTION...

      Toy izao no fivakin’io article 38 io :

      « Le Gouvernement peut, pour l’exécution de son programme, demander au Parlement l’autorisation de prendre par ordonnances, pendant un délai limité, des mesures qui sont normalement du domaine de la loi.

      Les ordonnances sont prises en Conseil des Ministres après avis du Conseil d’État. Elles entrent en vigueur dès leur publication mais deviennent caduques si le projet de loi de ratification n’est pas déposé devant le Parlement avant la date fixée par la loi d’habilitation. Elles ne peuvent être ratifiées que de manière expresse.

      À l’expiration du délai mentionné au premier alinéa du présent article, les ordonnances ne peuvent plus être modifiées que par la loi dans les matières qui sont du domaine législatif. »

  • 2 septembre à 11:33 | Vohitra (#7654)

    « Omeo ahy ny fahefana mandrafitra ny lalàna amin’ny fanontana sy fifehezana ny vola, fa hofeheziko ny fanjakana » hoy i Amsel Rotschild rehefa niresaka ny mikasika ny fahefan’ny Banky Foibe tany Etazonia ny taonjato faha 18…

    Lalàna no resaka eto, ary ny Firenena mihintsy no voakasika amin’ilay filazana natao teto…

    Inona no tiana hambara amin’izany ?

    Mbola nopotehan’ny HCC indray ny fiandrianampirenena tamin’ny nanomezany alalana mazava ny famerenana an’i Ramatoa Naharimamy Irmah ho mpikambana eo anivon’ny Antenimierampirenena Malagasy, ary hiverina indray ho Filoha lefitra eo anivon’izany « Andrimpanjakana manao lalàna » eto amin’ny Firenena.

    Tsara hotsiahivina fa ny antony nanoloana sy nanesorana azy tsy ho mpikambana intsony eo anivon’ny Goverinemanta, dia noho izy manambady diplaomaty amperinasa avy amin’ny Firenena vahiny iray, ary noho ny fitsinjovana ny fiandrianampirenena no nandraisana izay fanapahankevitra izany…

    Ankehitriny nefa, dia ny Andrimpanjakana tena fototry ny fitantanana ny fandehan’ny raharahampanjakana mihintsy indray no nampidirana azy, izany hoe miala an’Ankatso izany dia tonga amin’Ambohidempona araka ny fitenenana mahazatra…midika izany fa tsy misy Hasina sy tsy misy andraikitra ho fiantohana ny fiandrianampirenena ho an’ny HCC ny andrimpanjakana mpanao lalàna eto amin’ny Firenena Malagasy…

    Levona ny Firenena Malagasy ankehitriny…

    • 2 septembre à 12:12 | ASSISE (#10453) répond à Vohitra

      Ny resaka làlàna dia làlàna ihany no mandrava azy.

      Izay mahita "faille" voalohany no mampiresaka.

      Manapaka ny tsy azo hivalozana, hamarana azy izy izay.

      Ireo andrim-panjakana maro isan-karazany ireo no manao ny kilalao.

      Arakarakan’ny isan’ny doublons misy amin’ireo antenimiera ihany anefa, raha vitsy izy amin’ny antenimiera iray dia aleo foanana io andry io.

      Ny fampihenana ny isa dia làlana iray nirosoana amin’ny fanafoanana ilay teo aloha fotsiny ihany.

      Raikitra izany ilay kilalao : ireo andrim-panjakana samihafa no kilioba.

  • 2 septembre à 12:03 | Vohitra (#7654)

    Handeha hiverina kely hampatsiahy fohy izay nitranga ny taona 2018 isika…

    Rehefa nanapaka hevitra ny mbola hirotsaka hofidiana ho Fiolohampirenena i Rajaonarimampianina Hery, dia voatery nametraka fialana tamin’izany andraikitra izany araky ny voasoratra tao amin’ny lalàmpanorenana Malagasy voasoratra ao amin’ny andininy faha 46 – 47 – 48 – 52 – 53.

    Ary mazava no voasoratra fa ny Filohan’ny Antenimierandoholona no misolo vonjimaika ny andraikitry ny Filoha, fa nofaritan’ny HCC kosa fa misy andraikitra hafa izay TSY AZONY sahanina noho ny maha TSY voafidimbahoaka azy eo amin’izany andraikitra vonjimaika izany…isany iray singanina amin’izany ny hoe « TSY FILOHA ambony ho an’ny tafibahoaka akory izy »…

    Ary fantatra koa araka ny voasoratra ao amin’ny lalàmpanorenana fa ny lehiben’ny mpiasampanjakana dia ny lehiben’ny Goverinemanta, andininy 63 – 65, ary ny praiminisitra izany no miantoka ny filaminana sy ny fandriampahalemana eo amin’ny Firenena.

    Inona ary no tiana hiaviana amin’izany resaka rehetra izany ?

    Iza ary no tompomarika tamin’ny fanekena ho fampidirana teto amin’ny Firenena sy ny tanimpanjakan’ny Repobilika Malagasy ireo fitaovampiadiana mahery vaika izay voalaza fa kandida iray mpifaninana no nampiditra azy ary nanaovana fampirantiana teto amin’ny Firenena ny volana novambra sy desambra 2018 ?

    Iza ? Iza ? iza ?

    Misy hifandraisany amin’izao amboletra ataon’ny Goverinemanta ankehitriny izao ve ?

    Ary iza no tomponandraikitra tamin’ny fandrafetana ny lisitry ny mpifidy izay nahitana mpifidy matotoa miisa 1.200.000 mahery izay marihina fa andraikitry ny fanjakana ?

    Iza ? Iza ? Iza ?

    • 2 septembre à 12:25 | ASSISE (#10453) répond à Vohitra

      Miarahaba anao !

      Aza mitanisa isamarika maro ampiasaina fa eo amin’ny 13 ihany no zaka, CoCO vide hoy ilay iraika izay.

      IZA IO ?

      Tsy ny miaramila sy ny Filoha fara-tampony ihany ve ?

  • 2 septembre à 12:27 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Voilà ce qui arrive quant on confond vitesse et précipitation :
    - Notre pays dispose de 18 tribus et 22 régions et prochainement 23 ( La région Vatovavy et Fito vinagny scindée en 2 selon la promesse présidentielle) voire 24 ( d’autres régionalistes vont encore profiter de cette brèche n’est-ce pas ?)
    En réponse à Betoko, le PRM pensait Tribus au lieu de régions et voilà le résultat et ses suiveurs approuvent sans se poser la bonne question comme vous.
    Avant de limiter le nombre, il faut poser la bonne question :
    - Quel est le rôle d’un sénateur ? La réponse à cette question déterminera son nombre et les modalités de son élection n’est-ce pas ?
    A vouloir mettre la charrue avant les bœufs voire faire un pas de danse avant la musique on finirait par ne plus se retrouver n’est-ce pas ? Même notre ami Betoko, un soutien indéfectible du PRM, ne sait plus sur quel pieds danser n’est-ce pas ?

    • 2 septembre à 12:43 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      C’est le résultat quant on ne rend pas à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ( voire la volonté de prendre comme messie ceux qui ne le méritent pas ) n’est-ce pas ?

    • 2 septembre à 14:26 | lé kopé (#10607) répond à plus qu'hier et moins que demain

      En allant dans votre sens , il faut d’abord s’informer sur les attributions et les missions du Sénat , surtout au niveau des collectivités ...Est ce que cette mission est fondamentale au moment où l’on est convaincu que les collectivités décentralisées , ayant à sa base , le Fokonolona (Ratsimandrava) ,est la seule voie qui peut nous sortir de la pauvreté ? Apparemment , nos décideurs parlent dans le vide, et n’ont pas saisi l’importance de cette disposition . Le bicaméralisme permet de maintenir l’équilibre de nos institutions et de contrôler les dérives du système , et de là , à baliser toute forme de déviance . Mais comme d’habitude , ils nagent à contre courant ,et naviguent à vue . Pour quel résultat ? L’avenir nous le dira ...

  • 2 septembre à 13:01 | Isandra (#7070)

    "La loi de ratification n° 001/2020 du 26 février 2020 a été adoptée définitivement par l’Assemblée nationale. Le nombre de sénateurs sera réduit à 18. Cette adoption est annonciatrice de la mort politique du HVM à l’issue des prochaines sénatoriales.

    109 députés ont adopté définitivement la loi de ratification n° 001/ 2020 du 26 février 2020. Après une deuxième lecture infructueuse par la commission mixte paritaire, le Gouvernement a décidé d’une troisième et dernière lecture par l’Assemblée nationale. Ce qui a abouti à cette adoption conformément aux dispositions constitutionnelles qui disposent que le dernier mot appartient à l’Assemblée nationale. Apparemment, le Gouvernement a voulu mettre un cran d’arrêt aux élans des sénateurs HVM qui tentaient vainement de bloquer la ratification de ladite loi. Ils n’ont pu rien faire face au rouleau compresseur de la majorité au sein de la Chambre basse qui soutient le régime actuel.

    Pour rappel, cette loi de ratification regroupe trois ordonnances. Il s’agit de l’ordonnance n°2019-002 du 15 mai 2019 portant loi organique modifiant et complétant certaines dispositions de la loi organique n°2018-008 du 11 mai 2018 relative au régime général des élections et des référendums ; la loi n°2019-006 du 28 mai 2019 portant loi organique modifiant certaines dispositions de la loi organique 2015-007 du 3 mars 2015 fixant les règles relatives au fonctionnement du Sénat ainsi qu’aux modalités d’élection et de désignation des sénateurs de Madagascar ; et enfin la loi n°2019-009 du 22 juillet 2019 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi modifiée n°99-022 du 19 août 1999 portant Code minier.

    Les sénateurs HVM faisaient surtout blocage sur l’adoption de la loi n°2019-006 du 28 mai 2019 portant loi organique modifiant certaines dispositions de la loi organique 2015-007 du 3 mars 2015 fixant les règles relatives au fonctionnement du Sénat ainsi qu’aux modalités d’élection et de désignation des sénateurs de Madagascar. Cette loi réduit le nombre des sénateurs à 18, pour un tiers nommé par le Président de la République pour leurs compétences particulières et les deux tiers élus au suffrage universel indirect, soit par les grands électeurs, c’est-à-dire les maires et les conseillers municipaux. Cette réduction du nombre de sénateurs réduira certainement le budget alloué à la Chambre haute, conformément à la politique d’austérité prônée par le Chef de l’Etat.

    Le mandat des sénateurs prendra fin incessamment. L’adoption de cette loi va modifier indéniablement le paysage politique malagasy. Il s’agit d’un important changement impulsé par le Président de la République pendant ce mandat. En tout cas, cette adoption de la loi de ratification constitue un mauvais présage pour le parti HVM. Elle est annonciatrice d’une mort politique du parti HVM. Il ne faut pas se voiler la face car les prochaines sénatoriales seront fatales pour ce parti. L’on n’est pas sans savoir que ce parti pourrait ne pas présenter de candidats. Et même s’il présente un ou plusieurs candidats, il(s) ne sera/seront pas élu par les grands électeurs dont la majorité soutien le régime actuel. A l’issue de la prochaine élection sénatoriale, la majorité au sein du Parlement, c’est-à-dire l’Assemblée nationale et le Sénat, sera conquise par le régime actuel."

    • 2 septembre à 13:04 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Un article du jour paru sur le site d’un journal qui ne jure que sur la vérité, rien que la vérité.

    • 2 septembre à 13:34 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Voilà le forcing et coup d’Etat institutionnel adoubés par La Pravda…

      Une pratique extra-constitutionnelle pour apporter une modification au sein d’une institution de la République et consacrée par la Constitution en vigueur !

      Aucun débat de fond ni de vote au sein de la législation de la République, aucun referendum…mais il suffit d’une ordonnance prise en conseil de ministres pour changer…des articles de la Constitution de la République…

      Juste une loi de ratification, qui implique soit un rejet soit une approbation, et les articles de la Constitution passent à la trappe…

      Et encore, la Commission Mixte Paritaire mise en place pour résoudre le problème avait déjà annoncée son incapacité à trancher pour cause de vice de forme…étant donné qu’on n’avait pas donné au Parlement les latitudes nécessaires, et voulus par la Constitution, pour engager des débats parlementaires sur les contenus de la loi de ratification…

      La Pravda ne peut qu’adouber évidemment de telle pratique odieuse…en souvenir du camarade Staline…

    • 2 septembre à 13:43 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Isandra

      Bonjour Isandra,
      Vous vous trompez de cible depuis le début de ce quinquennat : Pourquoi ?
      Le parti politique HVM dispose de combien d’élus :
      - maire et conseillers municipaux ?
      - députés ?
      - même son candidat à la présidentielle (un candidat au pouvoir qui n’arrivait même pas à passer au second tour) ?
      Tout est possible avec les morts-vivants : Vous vous prenez dans un film d’horreur n’est-ce pas ?
      Une échappatoire, c’est de raisonner en terme de deux sénateurs par province : Quid de son sort ? ( La constitution la stipule mais aucun tenant du pouvoir n’en tient compte jusqu’à ce jour sauf ceux qui ont toujours raison dans n’importe situation voire absurdité n’est-ce pas ?)

    • 2 septembre à 18:27 | ASSISE (#10453) répond à Isandra

      Misy dikany ihany ve ilay ady hevitra ?

      26/02/20 nandany làlàna ny antenimieram-pirenenna.

      Inona tsara no nilàna ilay CMP ?

      Misy dondrona sy tsy mahay miavaka amin’ny nandinika sy mahatakatra io resaka CMP io.

    • 2 septembre à 19:04 | ASSISE (#10453) répond à Isandra

      ===A l’issue de la prochaine élection sénatoriale, la majorité au sein du Parlement, c’est-à-dire l’Assemblée nationale et le Sénat, sera conquise par le régime actuel."===

      Inona no tiana ho lazaina ?

  • 2 septembre à 13:14 | FINENGO (#7901)

    100 Sénateurs ou 18 Sénateurs, dans l’absolu rien ne change sauf le nombre de Corrompus, qui spolieraient le Peuple et la Nation.

    • 2 septembre à 13:52 | arsonist (#10169) répond à FINENGO

      Bien dit , Monsieur !
      Je n’ai pas trouvé meilleure formulation !

  • 2 septembre à 14:00 | arsonist (#10169)

    Ary raha atao sahala amin’ny nanaovan-dry zareo foza an’ireo olona noringaniny tany Farafangana farany teo moa ireto foza ireto eee !

    Inona no olana ?
    "Ajedaho any daholo ireo foza ireo , fa dia Andriamanitra mahalala izay azy avy eo !"

    Mbô sanina e !
    Atao sahala amin’ny "sambo-balala maina andro : raha tsy azo androany , ho azo rahampitso !"

    Izay no hatao "ady eo" !

    • 2 septembre à 15:12 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-Joany,

      "Ajedaho".

      Tongava aty fa foza be dia be manerakan’ny lalana sy ny elakelan-trano rehetra iny.

      Angamba mila mitondra "arme de destruction massive" mihitsy fa aman’ampitr’isa izahay aty.

    • 2 septembre à 15:45 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Ajedaka tsy ankanavaka ny foza , na iza ilay foza , na iza .
      Tahakin’ny nataon’izy foza ihany tany Farafangana teo iny .
      Rehefa voangona ny toe-javatra ilaina rehetra dia ho avy hananteraka ny fandringanana izay rehetra olona efa resy lahatra fa ahatsara ny fiainam-bahoaka ny fandringanana tanteraka ny foza .
      Sambo-balala maina andro e !

  • 2 septembre à 14:43 | Besorongola (#10635)

    RAJOELINA PEUT VEROUILLER TOUTES LES INSTITUTIONS MAIS TANT QUE LE PEUPLE CONTINUE A SOUFFRIR DANS SA VIE AU QUOTIDIEN IL FAIT UN TRES MAUVAIS CALCUL POLITIQUE .

    Coupure d’eau et d’électricité : La situation va de mal en pis

    Publié le 28 août 2020 par La Gazette de la Grande ile.

    Depuis une vingtaine de jours, l’alimentation en eau et électricité sur Itaosy se dégrade. « Depuis longtemps, l’eau ne coule de notre robinet que durant quelques heures dans la matinée, mais depuis environ deux semaines, on n’a plus droit à ce « privilège ». L’eau ne revient qu’à minuit », se plaint un résidant de Bemasoandro. Ce dernier de souligner que cela fait deux jours que sa famille doit s’approvisionner en eau ailleurs. Malgré les plaintes des abonnés, la Jirama ne s’exprime toujours pas sur cette situation. En même temps, les plaintes sont innombrables et peut-être que son équipe s’est perdue au milieu de toutes les critiques au sujet de la qualité de ses services. Qu’est-ce qui se passe dans la gestion de cette compagnie ? N’est-il toujours pas temps de nommer une autre tête pour remplacer Vonjy Andriamanga ?

    Mardi dernier, la Jirama a annoncé à la clientèle la reprise de l’alimentation en électricité à Itaosy. Cette coupure est due, d’après les explications, à un déclenchement du réseau alimentant le secteur en question. Pourtant les coupures devenues de plus en plus fréquentes sur Itaosy datent bien avant cet incident. Plusieurs quartiers sont touchés par ce problème, à savoir Andranonahoatra, Cité et Bemasoandro entre autres. « La coupure de l’électricité n’a pas été un problème dans notre quartier, mais parallèlement à la coupure d’eau, on observe aussi depuis plusieurs jours des coupures de l’électricité », selon toujours le résidant de Bemasoandro. Un autre d’Andranonahoatra et propriétaire de cybercafé affirme même avoir installé des plaques solaires afin de pallier aux coupures qui interviennent sans prévenir. « Les installations m’ont coûté cher, mais c’est mon gagne-pain et il a fallu que je trouve des solutions à long terme aux problèmes de délestages qui paralysent mon activité. Sans oublier les dommages que cela cause sur mes matériels », affirme-t-il. Alors que si l’on croit ses communications, la Jirama est en train d’opérer un grand changement dans l’amélioration de l’alimentation en eau et électricité dans ce pays. « La Jirama améliore », « La Jirama rétablit ». Ces mots reviennent à tous les coups sur sa page. Mais ses abonnés souffrent et au contraire de ce que la Jirama veut faire croire, la situation empire. Les innombrables plaintes justifient cela. Le mois de mai, il est à rappeler que la Jirama a lancé la facturation par lot qui a provoqué une énorme hausse de la facture de ses abonnés. Depuis les grognes de la clientèle, la situation s’est un peu calmée. Mais depuis le début de ce mois, le gonflement de la facture des clients refait surface. A.N.

    • 2 septembre à 14:58 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      On peut lire ceci sur le site de la Jirama :

      "79 QUARTIERS BÉNÉFICIAIRES DES AMÉLIORATIONS DE L’ALIMENTATION EN ÉLECTRICITÉ.
      La JIRAMA s’active dans la mise en œuvre du projet Une semaine=Un quartier depuis quelques mois déjà. 79 quartiers classés comme rouge écarlate en terme de coupures vont bénéficier soit d’un renforcement, soit d’une création d’un nouveau poste Transformateur. Depuis janvier, 23 localités en ont bénéficié dont : Ambohimangidy Ampitatafika – Antokotanitsara Anosizato – Ambaniala Itaosy – Ambohitsoa Mahazoarivo – Ambohimirary- Ambohitrarahaba – Vontovorona – Soamanandrariny – Ankaraobato Ankadilalampotsy- Belanitra,…"

      http://www.jirama.mg/tetikasa-une-semaineun-quartier-faritra-79-hisitraka-fanatsarana-ny-famatsiana-herinaratra/

      A l’époque de Rajao le délestage était presque tous les jours, tellement les gens en étaient habitués. Aujourd’hui, c’est rare, du coup, moindre coupure, ils se plaignent.

    • 2 septembre à 15:08 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      "La JIRAMA se rapproche davantage de ses clients. Suite aux investigations permettant de recenser les factures anormalement élevées, la JIRAMA réitère ses profondes excuses envers ses clients. La société a initié et poursuit les rencontres avec ses clients.Suivant les décisions prises par le Conseil d’Administration, la JIRAMA prend les dispositifs pour renforcer, améliorer et accélérer le rapprochement avec les clients. Une conférence de presse, initiée par la Direction Générale de la JIRAMA, en présence des membres de son Conseil d’administration s’est tenue ce 03 Juillet, à Ambohijatovo Ambony."

      http://www.jirama.mg/hausse-anormale-des-factures-un-accueil-specifique-dans-les-six-agences-dantananarivo/

  • 2 septembre à 15:26 | Shalom (#2831)

    Je suis abasourdi par l’entêtement de certains.
    Il y a plusieurs mois, j’ai écrit ici que Vohitra était mon ancien professeur.
    En d’autres termes, il maîtrise parfaitement le droit parce que c’était son métier.
    Beaucoup de ses anciens élèves lui en sont reconnaissants.
    Dans les discussions ci-dessus, il développe ses arguments pour aider tout le monde, entre autres pour que tout le monde voit les problèmes engendrés par la situation actuelle au pays commun.

    Mais comme nous sommes dans un monde virtuel, derrière nos clavier et écran, on se permet de s’entêter pour ne pas analyser les choses dans le bon sens, ce par peur de donner raison à l’autre et de montrer à tout le monde qu’on "sait tout aussi" (sakamalao sy avozo, …).

    Or, le but ici, bien qu’on ait des idées différentes, options et avis politiques divergents n’est pas de s’entêter sur des idées fausses mais de savoir analyser les "choses" et savoir prendre du recul pour sortir de "bonnes choses" pour ce pays commun.
    Malheureusement, ce n’est pas le cas.

    Doit-on continuer dans ce sens ? Pourtant on voit comme un soleil d’été que le pays va droit dans le mur …
    Ny hendry no aoka handinika, ny adala no sarotra torona.

    • 2 septembre à 17:43 | lé kopé (#10607) répond à Shalom

      Shalom ,
      On ne peut pas faire boire un âne qui n’a pas soif ...Quand quelqu’un pense que la vie à l’Etranger est plus facile qu’à Madagascar , on marche sur la tête . La seule explication est que cette personne n’ a jamais été confrontée avec les réalités d’une vie avec des règles claires et nettes , mais nécessitant une rigueur et une volonté , sans parler des efforts y afférents .Quand il compare l’incomparable , c’est un manque de discernement évident .mais peut on faire entendre un sourd ,ou faire voir un aveugle .Quand notre ami Vohitra parle de droit , qui est sa spécialité , d’autres qui ne connaissent que dalle , se permettent de jouer à l’apprenti sorcier.A force de tripatouiller la législation existante , on finit par se convaincre que tout est possible avec les mensonges et les manipulations ; on nous a fait avaler pendant le coup d’Etat que le pouvoir a été transféré à l’Officier au grade le plus élevé . Est ce que cela a été le cas ? Aux militaires d’y répondre . En tout cas , depuis cette date fatidique , des dysfonctionnements ont été observées dans la conduite des affaires de l’Etat , mais comme ils disent :"nous sommes au pouvoir , et nous faisons ce que nous voulons ".

  • 2 septembre à 16:53 | diego (#531)

    Bonjour,

    La pandémie est toujours là et il y a une récession économique, mondiale tompoko.

    Mais le pouvoir Exécutif questionne les fonctionnements, les prérogatives et la place du pouvoir Législatif au sein de la République.

    Je pense qu’il faut faire prendre conscience aux élites et les élus et responsables politiques malgaches, ceux qui ont très peu des connaissances en droit, qu’ils sont au pouvoir ou dans l’opposition, que questionner les fonctionnements et les prérogatives des trois pouvoirs, Exécutif, Législatif et Judiciaire, en dehors d’un processus référendaire, est, ni plus ni moins, une tractation douteuse :

    - en un mot, un tripotage de la Constitution du pays.

    Il est assez amusant de constater que les femmes et les hommes de loi du pays et bon nombres des politiciens, semblent ignorer, ou oublier déjà, que depuis 20 ans, je répète depuis 20 ans, que leur pays est plongé en crise Constitutionnelle et aucune majorité qui s’est succédé à la tête du pays n’a réussi à y mettre fin.

    Une crise Constitutionnelle ne prenne fin que lorsque la classe politique, les responsables politiques et les élus du pays ne décident de s’occuper et d’en comprendre les origines.

    Naïvement, les responsables politiques croient, quand ils arrivent au pouvoir, qu’ils arriveront à gouverner et développer leur pays, sans s’emparer des déficits politiques et s’occuper des origines d’une crise Constitutionnelle vielle de 20 ans.

    Comme il y a des politiciens, des élus et des personnes qui croient qu’ils peuvent enclencher un développement économique de leur pays sans avoir un État et des Institutions solides, en état de fonctionner administrativement, et donc capables de conduire des réformes conjoncturelles et structurelles, des contreparties que les Bailleurs des Fonds exigent pour venir en aide, financièrement.

    Les aides ne sont pas gratuits, ce sont des dettes, autrement dit, il faut les pays un jour.

    Quels pays détiennent les dettes malgaches, à part les Institutions financières internationales ? Par exemple.

    Voyez-vous, Rajoelina et Ntsay tripotent la Constitution, ce n’est pas pour mettre fin à une crise Constitutionnelle malgache, mais pour renforcer le pouvoir du pouvoir Exécutif.

    C’est à dormir débout, car renforcer le pouvoir de l’Exécutif ne conduirait pas le pays vers une bonne gouvernance, mettre fin à la corruption et une rapprochement avec les pays Bailleurs des Fonds, mais cette manœuvre politique va plutôt affaiblir les Institutions, de facto l’Etat.

    Rajoelina et Ntsay semblent ignorer ce que la classe politique et les dirigeants libanais sont devenus aujourd’hui à cause justement de la faiblesse de l’Etat et des Institutions de leur pays.

  • 2 septembre à 17:30 | Vohitra (#7654)

    Auparavant, j’avais mentionné que c’est la gestion sur le plan politique de la situation d’urgence qui intéresse le pouvoir exécutif mais la gestion de la pandémie ne se retrouve qu’en second plan compte tenu des difficultés majeures dans la coordination des efforts nationaux dans ce sens…

    Et gérer un pays à coup d’ordonnance fait partie aussi d’une situation exceptionnelle…qui donne encore un pouvoir étendu à un pouvoir exécutif…

    Ainsi, avec ce forcing sous forme de tripatouillage constitutionnel, il arrivera le moment fatidique où il n’y aura plus de chambre haute au sein du Parlement, alors que les autres collectivités décentralisées, dont les élus font partie des grands électeurs des membres du Sénat, tels le Conseil Régional, ne sont encore en place, ainsi, un long moment de vide institutionnel sera prévisible de suite, ce qui amènera encore le pays à être gouverné à coup d’ordonnances élaborées par le pouvoir exécutif…donc un boulevard étendu vers la dictature autorisée par une HCC conciliante…dont le mandat non-renouvelable de ses membres prendra aussi fin en 2022…à une année avant la prochaine élection présidentielle dans le pays…

    Et ayant réussi à changer des articles de la Constitution à travers une simple ordonnance, ce pouvoir exécutif ne s’arrêtera plus et fera tout pour mener différentes retouches dans le futur, étant donné que ce forcing fera jurisprudence dans les annales…

    Danger, danger !

  • 2 septembre à 19:12 | arsonist (#10169)

    Reprise , pour cause d’erreur d’ adresse .

    Les binationaux représentent-ils un danger pour l’une ou l’autre de leurs nations ?
    Voire un danger mortel ?

    Sur ce sujet , des visiteurs assidus de ce forum ont respectivement des idées bien arrêtées .
    . Certains n’y trouvent pas d’inconvénients .
    . Mais d’autres pensent le contraire , mais sans le dire tout en le disant et sans le dire .

    Voici l’exemple d’un individu qui , au lieu d’opter pour la binationalité , a renoncé à sa nationalité d’origine pour adopter la seule nationalité de son pays d’accueil .

    Tout le monde connaît les conséquences que ce choix a eu
    sur le destin de cet individu ,
    sur celui du pays de sa nouvelle nationalité
    et sur celui du monde et de l’humanité .

    https://www.pressreader.com/canada/mon-quotidien/20140910/281698317942865

    [Extrait]
    1932 ."Adolf Hitler naît en 1889 en Autriche . Il devient allemand en 1932" . Guerre . "En 1913 , il quitte l’Autriche pour s’installer en Bavière, une région de l’Allemagne ... En 1914 , quand la Première Guerre Mondiale éclate , Hitler se porte volontaire pour combattre aux côtés des Allemands . Quand l’Allemagne perd la guerre , en 1918 , Hitler est désespéré et trèsdéçu". Prison . "En 1921 , il organise un putsch . C’est un échec et Hitler fait 1 an de prison . Pour éviter d’être renvoyé en Autriche , il renonce à la nationalité autrichienne , en 1925 . Résultat : il devient apatride" ... Sa solution ? Être nommé représentant d’une région (Land) à Berlin . Cela donne automatiquement la nationalité allemande . Il y parvient en 1932 . Il est nommé chancelier en 1933."

  • 3 septembre à 07:17 | lanja (#4980)

    Dakan ’ny foza betsileon ’ny sahamadio ny foza manga namany, mikaikaika, etsy ankilany, omena sehatra tsikelikely ny karamadin ilay jamba, mandoa trosa .... raha resaka budget dia ny an ny présidence no mila ahena raha mba mahalala mahamenatr olona ihany, ny député koa azo ahena ny isany, arakaraka ny habetsahan ny mponina isaky ny région, fa foza mena ireo dia aleo hameno trano , ny constitution nataon i DJ aza toa tsy fantany akory, toa tsy mety aminy akory, izany ve no ho sangany aty afrika, fozaorana orgnanics

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS