Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 26 novembre 2020
Antananarivo | 02h56
 

Société

Région Atsinanana • décentralisation

Le mode d’emploi expliqué

lundi 7 mai 2007 | Gilbert R.

Le ministre auprès de la présidence, chargé de la décentralisation, Andrianasandratriniony Yvon, a rencontré vendredi dernier, en la salle de réunion du comité régional Atsinanana à Mangarano, les chefs districts, les maires et les agents techniques des administrations décentralisées. En fait, il s’est agit d’une séance de travail axée sur la notice d’emploi du pouvoir décentralisé et du service technico-administratif déconcentré au niveau des communautés régionales (région) et locales (communes, fokontany) dans l’optique de la conception, de la gestion et du suivi-contrôle de l’exécution des plans de développement autonome.

En prenant la parole, le chef de la Région Atsinanana, Andriamorasata Julien, a rappelé les priorités immédiates d’actions retenues au niveau de la Région au titre du MAP 2007, notamment, la sécurisation foncière avec la mise en place des guichets fonciers dans 44 communes, la protection du littoral contre l’érosion, la construction et/ou réhabilitation des 5 ponts sur la RN 5, dont le remplacement du pont flottant par un pont en dur et pérenne, ainsi que l’aide à la réalisation des projets insrits dans les PCD.

Une indemnité pour les chefs de fokontany

Quant au ministre de tutelle, il a livré quelques informations intéressantes concernant le mode d’emploi couplé de la décentralisation-déconcentration. Pour que les actes et initiatives des chefs de fokontany s’inscrivent toujours dans la légalité, ces derniers ont reçu une formation spécifique, a-t-il dit. Et de préciser que les chefs de fokontany recevront une indemnité plutôt qu’un appointement de type salarial en raison des disparités considérables entre les capacités financières des différentes communes.

Par ailleurs, le financement des « fonds de développement local » qui doivent appuyer financièrement les initiatives de développement des communautés de base. La mise en place de ces structures de pérennisation, dont les communes seront les maîtres d’œuvre sera également priorisée, a assuré le ministre.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS