Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 26 janvier 2022
Antananarivo | 17h06
 

Divers

La diplomatie au Sénat

Le ministre Ranjeva explique

samedi 23 juin 2007 | Nivo T. A.

La deuxième séance de questions-réponses entre les membres de la Chambre haute et ceux du gouvernement, s’est poursuivi, avant-hier, au Sénat. Lors du passage du ministre des Affaires étrangères devant les sénateurs, l’explication sur le rejet des visas par quelques ambassades étrangères à Madagascar était sollicitée par le sénateur Pierre Sajy.

A ce sujet, le ministre Marcel Ranjeva a expliqué qu’il s’agit d’une mesure qui relève de la souveraineté des ambassades leur permettant de déterminer les réglementations sur la délivrance des visas dans leur pays respectif. « C’est cette souveraineté qui les exempte de l’obligation de justifier le rejet des visas ». En ce qui concerne les ambassades de la « zone Schengen », le public a été déjà informé par voie de presse sur la réglementation concernant le non remboursement des frais des visas, ajoute le ministre.

Le cas de l’Italie

Répondant à la question du sénateur Jean Pierre Totobesola, le ministre a souligné que la fermeture de l’ambassade d’Italie à Antananarivo relevait d’une décision souveraine du gouvernement Italien sans qu’il y ait eu rupture des relations diplomatiques entre nos deux pays. A preuve, en 2005, l’Italie a effacé nos dettes à hauteur de 182 millions de dollars. Aussi, des accords sur la protection réciproque des investissements ont-ils été signés et les deux parties viennent de renouveler le protocole d’accord aérien. Et le chef de la diplomatie malagasy d’ajouter que le gouvernement malgache a déjà exprimé son accord sur la réouverture de cette ambassade italienne en deux reprises : en novembre 2005 lors de la visite du ministre italien de la Décentralisation et en janvier 2007, lors du rencontre du ministre Ranjeva avec le Premier ministre ilatien, à Addis Abbeba, en marge du Sommet de l’Union Africaine. De longues procédures seront encore à suivre sur la mise en place du consulat italien à Antananarivo et la nomination d’un consul. Toutefois, cela n’a aucun impact aux relations bilatérales Italie-Madagascar.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS