Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 mai 2020
Antananarivo | 15h59
 

Economie

Crise économique

Le ministère de l’économie annonce un gap de financement de 212 milliards d’ariary

jeudi 7 mai | Mandimbisoa R.

Les conséquences de la crise sanitaire liée au coronavirus ne font que débuter. Le Covid-19 va s’attaquer durablement à l’économie, un phénomène au niveau mondial et Madagascar n’est pas épargné. Hier, le ministère de l’Économie et des Finances a déjà révélé que le gap de financement occasionné par l’épidémie du coronavirus est de l’ordre de 212 milliards d’ariary. Le ministre, Richard Randriamandranto, estime ainsi que l’impact de la crise sur l’économie, notamment pour le secteur privé, pourrait durer trois ans.

Ces derniers jours, le secteur privé, notamment les opérateurs touristiques et les différents groupements patronaux ont déjà tiré la sonnette d’alarme et demande un plan de relance de la part de l’Etat. Si la Confédération du tourisme de Madagascar parle de plus de 340 000 emplois directs et indirects en péril, les groupements patronaux évoquent un danger imminent pour plus 364 000 salariés et la nécessité d’injecter plus de 50 milliards d’ariary par mois pour pouvoir sauver les meubles.

En réponse aux opérateurs économiques du secteur privé, le Grand Argentier malgache a annoncé que son département ministériel est en train d’élaborer un plan de soutien pour atténuer le choc économique. Un regard particulier serait accordé au secteur privé en dehors des mesures déjà prises pour alléger le paiement des impôts, annonce le ministère. « L’Etat est à la recherche des solutions pour éviter que les conséquences de cette crise sanitaire ne soient pas trop importantes sur la vie sociale de la population », déclare le ministère.

A l’instar du Fonds monétaire international (FMI) qui a annoncé l’allègement des dettes de Madagascar, une partie des financements reçus par l’Etat, est destiné à soutenir l’économie. Un apport de la part des bailleurs habituels tels que la Banque mondiale, l’Agence française de développement (AFD), l’Union européenne (UE).

De son côté, l’EDBM, un organisme rattaché à la présidence, lance depuis peu une enquête auprès du secteur privé malgache afin d’évaluer les impacts de cette épidémie dans le domaine économique. « Nous sollicitons vivement la participation des entreprises à ce sondage afin d’évaluer la situation du secteur privé malgache face aux conséquences de cette crise sanitaire que nous traversons actuellement », indique l’EDBM.

63 commentaires

Vos commentaires

  • 7 mai à 09:07 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Tout compte fait en moyenne c’est 5Milliard d’Ariary/jour de GAP lors du 45j de confinement : Le jeu en vaut-elle la chandelle lors de ce confinement ? A quoi bon encore le continuer si ce n’est qu’à cause de ceux qui ne portent pas de cache bouche ?
    Diriger c’est décider pour que le pays ne sombre pas n’est-ce pas ?

    • 7 mai à 15:19 | lé kopé (#10607) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Etes vous convaincu que les plus pauvres ont vu la couleur de ces 5 Milliards d’Ariary par jour , ou tout ,est ce une façon de justifier les dépenses trop exorbitantes de l’Etat . En tout , face aux 440 millions de dollars annoncés par les partenaires techniques et financiers , cette somme d’argent
      engagée pour le Coronavirus ,n’est qu’une tempête dans un verre d’eau .

  • 7 mai à 09:18 | betoko (#413)

    Pourquoi ne pas saisir les argents sales qui se trouvent dans toutes les banques à Madagascar et aussi ceux qui se trouvent dans les paradis fiscaux .Paraît que la Samifi possède la somme exate et aussi tous les noms des fraudeurs

    • 7 mai à 09:26 | Shalom (#2831) répond à betoko

      A commencer par le patron de SODIAT. C’est le premier voleur mafia "tontakely" de Madagasikara.
      Et quand je dis Mafia, c’est toute une ramification de "copains", de familles derrière.
      Qui osera toucher à ces "voanjo" ?

    • 7 mai à 09:53 | Maestro (#7313) répond à betoko

      @ Bekoto

      noms des fraudeurs

      Et les " Blanchisseurs " aussi ?

    • 7 mai à 12:02 | Maxim (#5960) répond à betoko

      Il y avait un Mr avoir des noms des trafiquants de bois quand il était au pouvoir, et maintenant on ne l’entend plus. Est ce qu’il vas bien ou mal ?
      Betoko, qui peut croire à ces organismes ? Même les systèmes des UN vous avez récemment inviter les forumer à visionner je ne sais plus quoi.

  • 7 mai à 09:57 | betoko (#413)

    Salom
    Parait , mais jusqu’à ce qu’ à ce jour ce n’est que des rumeurs et pour quoi lui en premier ?
    Savez vous que Mamy Ravatomanga il avait commencé tout petit et chez nous quand quelqu’un a réussi il faut l’abattre surtout s’il estdu côté du pouvoir
    et comment ça mafia ? Selon des rumeurs il y a un ancien ministre qui avait racheté ses administrés et chez lui il a stocké des millions d’Ar , toujours selon des rumeurs beaucoup de Karana

    • 7 mai à 10:47 | Shalom (#2831) répond à betoko

      Betoko-tany,
      Ravatomanga, je l’ai connu depuis qu’il est gamin et a fréquenté le séminaire de Tsiroanomandidy.
      Pour dire qu’il a réussi : bois de rose, trafic voiture etc ...

      " chez nous quand quelqu’un a réussi il faut l’abattre surtout s’il est du côté du pouvoir " :

      Des vrais gens qui ont réussi et fleurons de notre économie, voici quelques exemples : Armand Mahonjo de Tuléar, Ramanandraibe, Andriatsitohaina Charles, Ravalomanana (au temps où il n’était qu’un simple entrepreneur) ...

    • 7 mai à 11:39 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Shalom,

      Ravatomanga, je l’ai connu depuis qu’il est gamin et a fréquenté le séminaire de Tsiroanomandidy.
      Pour dire qu’il a réussi : bois de rose, trafic voiture etc ...

      Ce n’est pas parce que vous le connaissiez quand il étaient encore gamin que vous pourrez prétendre connaitre son parcours. Je vois bien que votre connaissance de cet homme est complètement erronée.

      "L’itinéraire de Maminiaina Ravatomanga dit « Mamy » est celui d’un entrepreneur accompli. Entrepreneur ambitieux et prolifique, le chef d’entreprise de 51 ans a toujours réussi dans les affaires, prenant à bras-le-corps tous les défis économiques qu’il s’est lancés.

      "Mamy Ravatomanga n’a pas hérité d’une industrie familiale. Véritable self-made-man, Ravatomanga s’est lancé dans les affaires et le développement de l’économie malgache en 1990, âgé d’à peine 22 ans. Entrepreneur précoce, il lance l’entreprise Sodiat d’abord spécialisée dans la logistique et les transports. Conscient du potentiel économique de Madagascar, Mamy Ravatomanga cherche dès l’origine à donner un cap à sa démarche entrepreneuriale : centrée sur l’intérêt général et visant toujours l’excellence.

      Fidèle à son ambition de départ, le groupe Sodiat a depuis beaucoup grandi en se diversifiant. Le groupe, qui compte aujourd’hui 12 entreprises, s’est ainsi élargi à l’automobile en devenant l’exploitant de Toyota ou de Lexus sur la Grande Île avec son entreprise Auto Diffusion, ou encore dans le secteur de la presse via le groupe SMM-SMC qui détient plusieurs journaux papier, une station de radio et une chaîne de télévision. Sodiat s’est également lancé dans le secteur en la santé avec la polyclinique d’Ilafy, une clinique privée usant des dernières technologies en matière médicale et qui est le seul complexe hospitalier de Madagascar à pratiquer la radiothérapie. Sodiat est aussi présent dans le domaine de l’hôtellerie avec Azura Golf Resorts and Spa, mais également dans les domaines de la distribution, du BTP, de la maintenance pétrolière, du transport, du négoce international, de l’import/xxport, de l’agriculture et de l’immobilier."

      Voici les années de création des principales sociétés qui composent le Groupe SODIAT :

      - Sodiat créée en 1990
      - Plyclnique d’Ilafy créé en 1996,
      - Lam distribution : en 2003,
      - Auto-diffusion : en 2002,

      Tout ça, c’est du bois de rose.

      C’est homme avait été déjà milliardaire avant l’accession de Andry Rajoelina au pouvoir en 2009. C’est l’un des rares opérateurs rescapés du naufrage causé par le tsunami Ravalo(2002-2009).

    • 7 mai à 11:40 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Il est à noter qu’il a commencé son parcours en tant qu’opérateur à Mahajanga.

    • 7 mai à 12:32 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Isandra,

      Fais l’effort de parler et d’aborder du domaine où vous avez suffisamment de connaissance ou du moins où vous avez évolué…et épargne-nous de vos diversions et votre langue de bois habituelle…

      Avez-vous connaissance de la gestion du fonds subsaharien alloué par la banque mondiale entre 1992 et 1996 dans le pays ? Comment s’était opéré la décapitalisation et démantèlement odieux de notre société d’Etat ? Comment beaucoup de crapules de la République s’étaient indûment enrichis avec la cession au rabais de nos banques nationales ?

      La vérité est là indélébile, à travers vos affirmations et vos engagements depuis quelques années : tu fais partie de ces crapules et vauriens qui ont pillé ce pays…et les motifs de vos soutiens engagés actuels sont très clairs et sans équivoque...

      On s’en fout éperdument de vos problèmes et haine vis à vis du laitier...lui non plus n’est pas "clean" d’ailleurs, mais au moins, il est impératif pour nous de préserver l’Etat de vos prédations incessantes...

    • 7 mai à 13:44 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Vohitra,

      Votre fantasme et votre imagination ne m’étonnent plus, que vous maîtrisez bien, bien sur, sur tous les domaines.

    • 7 mai à 14:30 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Personne n est dupe, tu as des mobiles et des motivations en deversant tous les jours ici des mensonges et desinformations a outrance...en croyant proteger les crapules et marquer du sceau d une revolution abjecte les pillages et accaparements des ressources et biens publics...

      Pour ta gouverne, le slogan " tsy lahatra akory ny fahantrana " etait un leurre pour amadouer la plebe, et c etait a cette epoque que la magie avait commence a fonctionner...

      Les nombreux camions citernes assurant les transports de carburants, les lots de cargaisons de marchandises de PPN...des manes venant du ciel par simple claquements de doigts ?

      Est-ce des fantasmes ?

      Les detournements de produits petroliers, encore des fantasmes en coulant la defunte SOLIMA ?

      Et le dumping avec des sucres importes sans payer ni DD ni TI, encore des fantasmes en coulant la SIRAMA ?

      Mets ta cache bouche au moins il n y aura pas de mensonges et de relents de desinformations nauseabondes qui en sorte...

    • 7 mai à 14:50 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Et au moment ou les conseillers du Professeur avaientt eu vent et avaient commence a reagir, comme par hasard la procedure d empechement a ete engage, et la destabilisation etait en marche en aureolant le tout d un relent fictif de cause cotiere...

      En prenant soin de mettre le feu au Palais de la Reine pour tromper la population d Antananarivo et manipuler les Merina...

      Ce ne sont pas des fantasmes du tout...

      L essentiel etait de stopper l elan de democratie directe engagee par le regrette Professeur et son equipe...

    • 7 mai à 16:44 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Le Monsieur ,qui avait la liste des personnes qui ont détourné le bois de rose est actuellement ...
      Ambassadeur dans un Pays Européen . Est ce un hasard ? En tout cas , l’enquête menée par "global Witness ,et Environmental Investigation Agency inc. Etats Unis " en Octobre 2010, mentionne que des barons du bois de rose transfèrent leur bénéfice vers des comptes off-shore , à raison de 450.000 dollars par jour , c’est le chiffre annoncé . Avec cette somme pharaonique , ils ont de quoi se retourner pour plusieurs générations . Pour preuve , des conteneurs de bois de rose sont filmés par satellite ,et un reportage TV , réalisé par VON ... a relaté les différentes étapes de cette exportation, en passant par la chine , l’Europe et les confections d’instruments de musique aux USA (guitare Gibson ). Si des mesures de renforcement de la loi (Lacy act Américain) sont enterinées pour la suppression du commerce du bois illégal destiné au marché Européen et Américain , des doutes subsistent sur son application . En tout cas , l’ancien ditercteur de l’ ANGAP , décédé récemment(Ramangason Guy Suzon ) , a emporté dans sa tombe les secrets de ce pillage monumental de notre richesse Nationale ;

    • 7 mai à 16:57 | Shalom (#2831) répond à betoko

      @ 7 mai à 13:44 | Isandra (#7070)
      Vohitra,
      Votre fantasme et votre imagination ne m’étonnent plus, que vous maîtrisez bien, bien sur, sur tous les domaines.


      Désolé de vous décevoir, mais je connais parfaitement Vohitra depuis des années, je suis un de ses anciens élèves.
      Ce qu’il nous écrit ici dans ses posts, ce ne sont pas des "histoires", ce sont des réalités.
      Je vous le garantis, Vohitra est un dictionnaire vivant de Madagasikara et quand je dis Madagasikara c’est de l’Antakarana jusqu’au Cap Sainte-Marie et du Cap Masoala jusqu’au Cap Saint-André.
      Il faut les retenir parce que ça fait partie de notre histoire, donc profitons-en parce que personne ne nous les livrera.

    • 7 mai à 17:04 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Le kope,

      La depouille de Ramangason Guy Suzon est arrivee hier au pays venant de l ile soeur ou il avait ete hospitalise, puis partira pour Ambositra demain...

      C est une fierte nationale qui venait de nous quitter, un ancien de WWF avant de prendre la direction generale de l ANGAP au cours de notre premier programme environnemental avec la Banque Mondiale...

    • 7 mai à 17:23 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Vohitra,

      Tant que vous y êtes, n’êtes pas obligé de produire des preuves, vous pouvez même ajouter le détournement d’un avion, etc.

      Vous avez un fan qui avale tout avec les poils,...Shalom.

    • 7 mai à 17:37 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Le Kopé,

      C’est le fantasme de HVM d’avoir des preuves pour pouvoir arrêter Ravatomanga et lui reprendre tous ses patrimoines, mais, en vain, parce que toutes les présumés preuves qui circulaient sur le net, ce ne sont que des fausses et images truquées, des affirmations gratuites, aucune de sérieuse, dans le but de juste le salir.

      Un journaliste très pro-Rajao, ex-trop pro-Rajoelina faisait même tous les jours le titre de la Une de leur journal, mais, sans suite, pourtant, ils étaient au pouvoir.

      Je réitère ceci, on en a marre, si vous n’avez pas des preuves tangibles de ce que vous avancez, ferme la, pour de bon.

    • 7 mai à 17:55 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Isandra,

      Un celebre voleur avait sevi dans le pays dans les annees 70, un certain Rainivoanjo, et qui avait un talent particulier pour dejouer les traques policieres...

      Mais personne n avait reussi a prouver ses talents, par contre tout le monde s accorde a dire que c etait un grand bandit...

      Et avec le temps, son successeur est actuellement a l oeuvre...

      Et personne n a de preuve si Isandra est un homme ou une femme, par contre tout le monde sur ce site s accorde a dire sans risque de se tromper que c est une creature diabolesque ayant un talent particulier dans l art des mensonges...la plupart de bas etage...une puit intarissable de vandivandy en toute saison sans periode d etiage...

    • 7 mai à 18:57 | Shalom (#2831) répond à betoko

      @ 7 mai à 17:23 | Isandra (#7070)

      Vohitra,
      ... Vous avez un fan qui avale tout avec les poils,...Shalom.


      Croyez-vous que j’avale tout avec les poils ?
      Non, d’un je ne suis pas un ogre et de deux que quand nous étions Enfants de Troupe, on a chaque samedi après midi les séances de "déplumage".
      Je ne suis fan de personne mais quand quelqu’un est juste et dit la vérité, je l’écoute.
      Dommage, ce n’est pas votre cas ni de votre DJ : vous ne racontez que des sornettes, des récitations à l’AREMA, de la publicité ! Comment voulez-vous qu’on vous écoute ?
      Quand j’ai posté que Vohitra connait Madagasikara etc ... parce que je sais ce qu’il a fait pour Madagasikara et ce qu’il a écrit sur notre et pour notre pays.
      Dans ce qu’écrivent beaucoup de nos collègues sur ce forum, qu’ils soient à l’étranger ou au pays, je ne les cite pas, il y a des vraies analyses qui tiennent débout, justes et concrètes ;
      D. merci il y en a encore et plus que je ne m’y attendais ! Je lis leur post et je les archive même. Ce sont des vraies richesses.
      C’est là où nous divergeons, je me pose toujours la question : qu’est-ce que vous avez dans votre tête pour fermer vos yeux et ne pas voir toutes ces idées qu’on nous donne ici gratuitement.
      Un conseil : dites à DJ de lire le forum de MT, il pourrait y trouver une source d’inspiration pour comprendre ce que veut et ce qu’est le peuple malagasy.

    • 7 mai à 20:04 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Shalom,

      Dois-je écouter quelqu’un qui mitoko teny fantatra, seul qui détient la vérité, tout ce qui n’a pas même idée ou opinion que lui ne fait que raconter des mensonges et seul lui qui aime son pays, les autres non. Et qui prétend connaître et pouvoir accéder au saint de saint de chaque personne. Par exemple, il a écrit ceci à mon encontre, parce que j’ai osé le contredire, suite ses allégations sans preuves :

      Personne n est dupe, tu as des mobiles et des motivations en deversant tous les jours ici des mensonges et desinformations a outrance...en croyant proteger les crapules et marquer du sceau d une revolution abjecte les pillages et accaparements des ressources et biens publics... »

  • 7 mai à 10:24 | betoko (#413)

    Maestro
    La Samifi possède toute une liste mais elle attend le feu vert de l’assemblée nationale pour pouvoir les publier Un projet de loi a été déposé à l’assemblée nationale depuis l’année dernière mais on se demande pourquoi ça traîne

    • 7 mai à 11:29 | arsonist (#10169) répond à betoko

      Une narcisse chez l’horticulteur !

      Un pays , une culture ; un autre pays , une autre culture ?
      Non ! Pas toujours .

      "Vérité en-deçà des Pyrénées, erreur au-delà" , avait écrit Blaise .
      Non , pas le champion du monde Matuidi que tu connais bien de nom .
      Mais l’autre , dont les pensées possiblement éternelles lui ont déjà survécu .
      Du moins jusqu’ici .

      D’ailleurs les "perceptions" respectives des sens possibles des mots vérité et erreur tiennent-elles de la culture de l’endroit ou de l’époque de référence ?

      Ah ! çà ! Seuls les philosophes du calibre d’un certain Dadabe peuvent en discuter en long , en large , en hauteur et en profondeur .
      Je n’ai pas dit en travers .
      Parce qu’il est de bon ton de se méfier de tout ce qui est de travers .

      De la culture française un enfant découvre les fables de Jean de La Fontaine à l’école élémentaire .
      C’est super ! C’est génial !
      Parce qu’on y parle fort bien de nos amis les bêtes , qui d’ailleurs ne sont pas aussi bêtes que ça.
      Et ces fables se terminent toujours par une moralité formulée de façon très brève , mais toujours très éclairante .

      Et plus tard , ô surprise ! on redécouvre en classe de seconde (dommage pour ceux qui ne sont pas allés au-delà du niveau de la 3e !) ces mêmes histoires d’animaux fabuleusement racontées par le toujours Jean de La Fontaine .
      Mais quelque chose semble quand même avoir changé dans ces récits découverts une première fois à l’école primaire .
      Mais quoi ? Huuum !

      Mais oui , c’est ça !
      Dans les versions vues à l’école primaire , aucun passage des fables ne fait référence à la vie publique ou privée et encore moins intime de l’auteur Jean de La Fontaine .

      Mais dans la version classe de seconde , par exemple à la fin de la magistrale fable "Perrette et le pot au lait" , le génial narrateur Jean de La Fontaine se métamorphosa-t-il soudain en Narcisse.
      Hou ! là ! là !

      Fut-il pris par une irrésistible crise de narcissisme , à tel point qu’il y racontât spontanément ses supposés échecs (ce fut lui qui le dit , hein !) dans la vie ?

      Les bons profs de littérature française bondissent littéralement sur ces derniers vers de "Perrette et le pot au lait" pour éclairer leur jeune auditoire de ce qu’auraient été la vie et les rêves inassouvis de ce génial auteur qu’était Jean de La Fontaine .

      Mais en classe de seconde , ceux des jeunes lecteurs qui n’ont jamais été encore Gros-Jean comme devant sont dans la perplexité en découvrant les derniers vers de la fable .
      Mais qu’est-ce que cela peut bien être Gros-Jean ?
      Surtout de nos jours où la lutte contre le sur-poids s’appelle tout simplement grossophobie . Pas moins .
      Bien évidemment , à cet âge-là nombre d’entre eux ne connaissent pas encore même ce qu’est la première déception amoureuse , par exemple .

      Il n’est guère surprenant que les foza ignorent cette subite mésaventure narcissique de Jean de La Fontaine .
      Parce que de toute façon , culture française ou pas , les foza ne sont pas allés au-delà de la classe de 3e .

      [ A parte (et à voix basse) : mais cela n’empêche nullement les foza de tenter de niquer la communauté scientifique et médicale de la planète avec leur loufoque histoire de potion magique . ]

      Les auteurs de mémoires sont-ils tous des Narcisse pour les foza de ce forum ?
      Au hasard : Sir Winston , le Général , Albert le génial relativiste ?
      Et pour les superstitieux , l’auteur des "Mémoires d’outre-tombe" serait-il un fantôme narcissique lui aussi ?

  • 7 mai à 10:27 | Isandra (#7070)

    En cas de commande massive de tisane des amis Africains, 1 millions d’emplois seraient assurés, le manque à gagner de devise serait largement combler. Mais, il faut être optimiste dans la vie.

    L’Afrique avec sa médecine traditionnelle qui "est la somme totale des connaissances, compétences et pratiques qui reposent sur les théories, croyances et expériences propres à une culture et qui sont utilisées pour maintenir les êtres humains en bonne santé ainsi que pour prévenir, diagnostiquer, traiter et guérir des maladies physiques et mentale, évolue et plus en plus performante ces dernières décennies.

    Laissons les occidentaux dans leur incrédulités et leur illusions où la médecine traditionnelle n’existe quasiment plus, depuis il y a plusieurs années, ils ne savent plus la distinguer avec médecine moderne, il les confondent.

    En France, par exemple, il n’existe plus depuis 1941 de diplôme d’herboriste reconnu par l’Etat.

    • 7 mai à 11:00 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Et en cas de non commande massive de tisane magique ! que fait on ?

    • 7 mai à 11:44 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,

      On continue notre chemin.

    • 7 mai à 11:54 | Maxim (#5960) répond à Isandra

      En cas de commande.........

      Valala eny an-danitra no asina sira zany, fampanantenana pokaty sns........
      Zarao hoan’ny vahoaka rehetra le zavatra fohanareo fa aza tian-tena, zarao mba @ zay mba miaraka manonofy.

    • 7 mai à 12:36 | NTMO (#10005) répond à Isandra

      Isandra,

      Il ne vous est pas venu à l’idée que d’autres pays africains cultivent déjà l’artemisia et souvent à plus grande échelle qu’à Madagascar ?
      Si le remède s’avérait efficace (je le souhaite !), d’autres pays auraient tôt fait de fabriquer leur tisane sur place au lieu de transporter 99% d’eau dans des bouteilles...
      Du coup, le million d’emplois... vous repasserez...
      L’utilisation de l’artemisia n’a rien de traditionnel à Madagascar, c’est une plante récemment importée par cette société qui a organisé la vulgarisation de sa culture auprès de 10 000 paysans il y a moins de 15 ans. N’en déplaise à ceux qui veulent réécrire l’histoire en disant que Ratsimamanga l’a importée dans les années 70. C’est possible mais il n’en a rien fait et encore moins utilisé pour fabriquer un remède local au palu, alors qu’il connaissait son efficacité...
      Et puis je compte les jours avec impatience pour voir cette usine sortir de terre, plus que 25 jours. Où est-elle ? C’est secret comme la recette du C-O-V ?
      Mais au fait, la matière première (artemisia), d’où viendra-t-elle pour faire tourner cette usine ? Pousse-t-elle en 30 jours aussi ?
      J’en apprends des choses sur MT, c’est formidable.

    • 7 mai à 14:20 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      NTM,

      C’est vrai que l’artemisia représente le 60% de la composition de cette tisane , mais, il y a d’autres plantes qui y sont mélangées que seul l’ IMRA qui les connait, et bien gardée, donc, les autres ne peuvent pas produire la même formule et la même efficacité.

      Madagascar est le premier pays producteur de cette plante, plus de 3.000 tonnes par ans, du moins ici en Afrique.

      Pour la sécurité de l’approvisionnement des matières premières, l’Etat a provisoirement bloqué toutes les importations de cette plante.

    • 7 mai à 14:53 | NTMO (#10005) répond à Isandra

      @Isandra,

      À ma connaissance, la plante n’est pas exportée mais c’est l’artemisinine purifiée qui l’est.
      Bloquer l’exportation, c’est s’accaparer 15 ans de travail de la société Bionexx qui a mené un véritable programme de développement auprès de 10 000 paysans sur ses propres fonds.
      Vous nous dites donc que la nouvelle usine s’approvisionneraient en artemisia auprès de ces producteurs (les seuls), coupant donc l’herbe sous les pieds de Bionexx qui se retrouverait sans matière première. Bravo.

      Quant à la recette, gardez-la bien secrète, ça me fait bien rire, car tant qu’elle le sera, personne ne vous prendra au sérieux.
      Ne pas indiquer la composition est d’ailleurs contre-productif car comment voulez-vous qu’un diabétique ose en prendre ne sachant pas si le sucre que pourrait contenir le remède est dangereux pour lui... Et pourtant les diabétiques en auraient bien besoin de cette prévention...

    • 7 mai à 17:04 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      NTMO,

      Cette interdiction concerne aussi ses dérivés.

      Certains réclament la recette, sous prétexte d’avoir l’assurance , mais, dans le but de pouvoir la copier.

      En générale, les Européens ont presque supprimé dans leur habitude ce type de soin, de ce fait, ils ne connaissent guère qu’est que c’est exactement, et les choses y afférentes, l’ historique, les expériences, la croyance, etc.

      Des toutes façons, le temps nous montrera qui ont raison. Pour l’heure, les effets indésirables tant attendus de détracteurs ne sont pas au rendez-vous,

  • 7 mai à 12:03 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    « L’Etat est à la recherche des solutions pour éviter que les conséquences de cette crise sanitaire ne soient pas trop importantes »…

    « …l’EDBM, un organisme rattaché à la présidence, lance depuis peu une enquête… afin d’évaluer la situation du secteur privé malgache face aux conséquences de cette crise sanitaire que nous traversons actuellement », indique l’EDBM. »…deux extraits tirés de l’article du jour.

    Et le grand argentier annonce l’existence d’un gap de 212 milliards d’Ariary, alors d’où vient ce montant affiché alors que l’Etat est encore en train d’identifier et d’engager des consultations pouvant aboutir à des solutions permettant d’alléger les impacts socio-économiques de cette crise sanitaire ? D’ailleurs, ce gap, est-ce un déficit de financement ou un déficit budgétaire ?

    Toujours le tâtonnement partout où l’Etat aura l’intention d’agir, car on ne sait pas exactement par quel bout il va redémarrer l’économie déjà moribonde avant même la crise, quelle politique à mettre en œuvre d’abord ? Est-ce une politique de relance ?

    Si on reste dans le domaine conventionnel, l’Etat n’aura que trois options pour faire face aux solutions encore à identifier apparemment, soit :

    -  Faire des coupes budgétaires en réduisant les dépenses publiques (très risqué car déjà dans de nombreux secteurs, l’Etat est déjà défaillant avant)
    -  Augmenter les ressources à mobiliser (donc augmenter les impôts et taxes, redevances et ristournes diverses, donc, c’est comme tondre un œuf car la grande majorité (77,6 %) de la population sont constituées de pauvres et démunies…
    -  S’endetter afin de faire face aux différentes mesures à prendre en augmentant le déficit budgétaire et en augmentant les charges de la dette (donnant ainsi la suite à l’engagement à des séries de réformes douloureuses auprès des couches défavorisées plus tard…)

    Et si on s’aventure dans le domaine non-conventionnel, les spécialistes en la matière s’y étaient attelés auparavant dans de contexte particulier et pas au nom de l’Etat, et encore moins au bénéfice du pays, soit :
    -  La vente à la découpe progressive d’une partie du territoire de la République, ou des cessions déguisées de vastes superficies en partenariats à long terme d’une durée de plus de quatre générations successives de la population, autrement dit, se débarrasser des seules ressources durables encore disponibles permettant de développer d’autres options dans le futur au bénéfice de tous…
    -  L’exploitation et l’exportation de ressources naturelles existantes dans des initiatives de partenariats avec des investisseurs ayant les technologies et les capacités financières pouvant absorber les besoins…et qui ne sont pas toujours dans la plupart des cas dans l’optique d’un avantage commun.

    En tout cas, la réalité est cruelle, dès la première semaine de l’application de la mesure administrative de confinement au début de la crise chez nous, la fragilité de notre économie est mis à découvert : la perte de revenu quotidien de nombreux ménages (donc inexistence d’épargne mobilisable), l’insécurité alimentaire basique auprès de la majorité de la population…ce qui veut dire que le secteur privé formel existant dans le pays ne contribue que faiblement, dans l’état actuel de notre situation, à la consommation (donc relance) et la croissance de l’emploi (résorption significative du chômage)…

    Et sachant qu’au niveau mondial, aucun pays ne pourra se targuer dans le proche avenir d’avoir pu endiguer ou maîtriser la pandémie, et personne ne pourra prévoir l’inexistence dans le futur d’une autre pandémie du même envergure ou de la même intensité foudroyante sur la vie humaine…donc, il est plus que temps, en toute honnêteté et avec une intégrité morale affichée, avec pragmatisme, opérer une réorientation de la structure et du niveau d’inclusion de notre économie…

    Occupons-nous de notre marché local et de notre sécurité alimentaire inclusive d’abord dans un premier temps, du moins à moyen terme…et basons notre projections économiques à partir du secteur primaire en toute priorité et d’y baser notre future industrialisation…

    Les NTIC, les finances spéculatives, le tourisme…sont nécessaires mais pas suffisantes, et ne peuvent dans les conditions actuelles que favoriser notre dépendance vis-à-vis de l’extérieur, et ne concernent que très peu de ménages et d’une frange de la population…et sont surtout les domaines de prédilection des crapules de la République…

  • 7 mai à 12:22 | Jipo (#4988)

  • 7 mai à 14:16 | betoko (#413)

    NTMO
    En effet nombreux sont les pays africains qui cultivent l’artemisia mais ils ne peuvent obtenir que 0,9% de molécules concrètement aux artemisias cultivés à Madagascar qui est de 1 ;5%
    Je vais vous donner un exemple de culture mais qui n’a rien à voir avec l’artemisia .J’avais l’ intention de planter du piment à grande échelle , hélas mon projet est tombé à l’eau car le terrain où j’aurais voulu le faire n’est pas adapté selon d’ingénieur agronoble même en se servant de fumier car le sol est infesté de bactéries

    • 7 mai à 14:30 | Oursvagabond (#9660) répond à betoko

      " le terrain où j’aurais voulu le faire n’est pas adapté selon d’ingénieur agronoble même en se servant de fumier car le sol est infesté de bactéries".
      Aïe aïe aïe et vous les avez respirées ? Vite vite 2 gorgées de Covid organics…(orgasmics ?)

    • 7 mai à 14:37 | kartell (#8302) répond à betoko

      Les sols sont par excellence envahis de bactéries, votre expert agronome n’a fait qu’ouvrir une porte ouverte, à moins que votre terrain n’eut été une ancienne décharge ....
      Et dire que partout on entend raconter que Madagasikara est l’ile du bio intégral !...
      On nous cacherait la vérité ?....
      .

    • 7 mai à 15:00 | NTMO (#10005) répond à betoko

      Le bon taux d’artemisinine de la plante cultivée à Madagascar est uniquement dû à l’énorme travail de sélection variétale mené par la société Bionexx.
      Avant de maîtriser cela, les semences venaient de Suisse.

    • 7 mai à 15:44 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Betoko,

      Puisque mentir fait partie de votre lot quotidien, comme Isandra d’ailleurs, essaye de faire un effort pour s’informer et bien réfléchir avant, pour ne pas trop couvrir de débilités vos affirmations et limiter l’horizon dans le domaine de l’erreur…qui est somme toute humaine.

      De prime abord, la teneur en composants chimiques d’une plante cultivée dépend de deux facteurs qui dans la majorité des cas sont maîtrisables pour les spécialistes, soit par le biais du choix variétal et des procédures de sélection ou de croisement variétal, soit à l’aide d’une maîtrise des techniques culturales raisonnées…
      Ainsi, sache qu’il existe sur cette planète terre et dans tous les continents au moins 400 variétés de plante du genre Artemisia, et la biologie végétale et la génétique sont des recours pour les agronomes pour améliorer la teneur en artemisinine de la plante cultivée…et les différents types et mode d’amendements chimiques de la nutrition minérale pourra palier à cette insuffisance de teneur si on se base sur les aspects culturaux…

      Ensuite, n’essaye pas de pimenter le débat avec votre assertion mensongère sans vergogne…

      Le sol en tant que support de culture n’est pas une matière inerte, mais c’est un environnement vivant avec des microorganismes vivants qui y interagissent afin de créer un élément de vie favorable à la croissance et développement des plantes cultivées, et il existe des nombreuses bactéries dans le sol, la plupart favorables pour la fertilité des sols, et peu à l’origine de maladies diverses en affaiblissant les plantes par des agressions sur ses appareils végétatifs…ainsi, la présence des bactéries ne peuvent en aucun cas nuire à la mise en place d’une culture mais qu’il faudra mettre en place des mesures afin de les contrôler et maîtriser leurs capacités de nuisances, cela par l’usage de produits phytopharmaceutiques soit par des procédés biologiques en y implantant des végétaux laissant des toxines et secrétions défavorables à la vie des espèces bactériennes identifiées comme nuisibles…

      Ainsi, il est faux et mensonger, et une insulte aux scientifiques de dire que la présence de bactéries qui avait empêché la mise en place de votre culture de piment…sur ce point, il n’y a rien d’étonnant de votre part eu égard à ce qui se passe actuellement dans le pays avec votre tisane magique…

    • 7 mai à 18:04 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à betoko

      @betoko
      Bah si l’ingénieur est agronoble, on comprend que ça ne marche pas ;)

    • 7 mai à 18:14 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)

      Oh !! Le Vazaha taratasy !!!
      Ingénieur agronoble dis-tu !!!!!
      Ou tu voudrais dire Ingénieur de Grenoble ???
      Ou peut-être ingénieur agronome. Non ???
      En plus d’être un Vazaha taratasy, tu es aussi un Dondrona.
      Retourne à l’école le Jomakama Vazaha Taratasy.

  • 7 mai à 14:23 | betoko (#413)

    Vohitra
    Je n’avais jamais piqué même pas un centime à l’Etat malagasy mais je vous invite à vous adresser à Didier Ratsiraka et à toute sa clique et à Marc Ravalomanana le quel avait détourné des millions de dollars des aides venant du FMI et de la BM
    En exemple sur Didier Ratsiraka il disait qu’ avec les ponts flottants il a pu amasser une fortune. Ce n’est qu’un exemple n’en parlons pas des trafics de saphir à grande échelle selon Robinson le chef des TTS

    • 7 mai à 16:10 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Et qui d’autres après eux ?

      Je crois que le cholestérol et la goutte n’entraînent pas l’amnésie, et de manière délibérée en plus...

  • 7 mai à 14:27 | betoko (#413)

    Isandra
    Non ce n’est pas l’importation que l’état avait interdit mais L’exportation du l’artemisia

    • 7 mai à 14:28 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Betoko,

      Vous avez raison, lisez exportation au lieu de importation,...Merci !

    • 7 mai à 16:26 | Maestro (#7313) répond à betoko

      @ Bekoto & Isandra

      Quelle richesse intellectuelle !!!
      Je commence à avoir des doutes quand même sur vos capacités à cerner les choses, ce qui ne m’effraie guère car vous défendez l’indéfendable Bac -7, mais 35 contaminations aujourd’hui et vous discutaillez de cette plante à la Khon non mais allô quoi !!!!! J’ai pas besoin de vous dire que ce chiffre 35 est largement en dessous de la réalité je pense et que Mca a 6 Régions.

  • 7 mai à 14:27 | Isandra (#7070)

    "Le lancement du remède contre le coronavirus « Made in Madagascar » Covid -Organics ne laisse pas l’Organisation mondiale de la santé indifférente. En effet, ce « tambavy » malagasy élaboré à base d’artemisia relance les débats sur la médecine traditionnelle au niveau international. Cette organisation est donc sortie du silence et affirme – dans un communiqué publié depuis sa branche africaine au Congo Brazzaville hier – accueillir favorablement les innovations dans le monde, y compris le recyclage des médicaments, des produits issus de la pharmacopée traditionnelle et la mise au point de nouvelles thérapies dans le cadre de la recherche de traitements potentiels du COVID-19.

    Il est également souligné que « l’OMS reconnaît que la médecine traditionnelle, complémentaire et alternative, recèle de nombreux bienfaits ». Le cas de l’Afrique y est particulièrement évoqué à travers le rôle de la médecine traditionnelle et des tradipraticiens dans le domaine sanitaire. Concernant l’artemisia annua, cette plante est classée parmi celles considérées comme des alternatives de traitement possible du coronavirus. L’OMS tempère toutefois que « des essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables ».

    Pour le cas du CVO, rappelons que le directeur général de l’IMRA ainsi que le Président, Andry Rajoelina avaient assuré que le lancement de ce « tambavy » avait déjà été précédé d’essais de traitement effectués sur des malades du COVID-19. Des essais qui se sont avérés concluants."
    La verite.mg

  • 7 mai à 14:44 | betoko (#413)

    Oursvagabon
    Non c’était un ours qui l’avait flairé Actuellement on ne plante pas n’impotte où et n’importe comment Savez vous que le cacao produit à Madagascar est plus côté que celui planté en côte d’Ivoire par exemple , idem avec notre vanille et pourquoi ? Simplement à cause de notre sole

    • 7 mai à 15:16 | Oursvagabond (#9660) répond à betoko

      Le refrain est bien connu "sole mio" ! Pour le cacao, ok grace à la famille Ramanandraibe.
      Le succès de la "Chocolatière" a t-il influencé la nouvelle "Tisanière" ?

  • 7 mai à 15:06 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il y a une pandémie et une récession économique mondiale.

    Rajoelina et son gouvernement et ses alliés semblent ne pas très bien comprendre les conséquences à court, moyen et surtout à long terme l’arrêt soudain des activités économiques dans les pays industrialisés.

    Il y a pas quelques semaines, le ministre de l’économie Malgache a osé annoncer un recul seulement d’une croissance économique Malgache.

    A se demander si les responsables politiques et les dirigeants malgaches se rendent bien compte la situation économique, politique et l’état dans lequel se trouve l’Etat et les Institutions malgaches ?

    Et cette position politique délibérée, ou plutôt par ignorance et irresponsable, et intenable, de Rajoelina et ses experts médicaux sur un virus que personne n’a connu il y a à peine six mois que le Président Malgache a annoncé que son pays a trouvé un médicament préventif et curatif.

    Rajoelina et ses amis prennent comme des ignorants en fait les experts médicaux mondiaux et les dirigeants des grands pays qui ont confiné leurs populations, arrêté les activités économiques pour lutter contre le virus et peinent aujourd’hui à sortir leurs pays du confinement, ont peur du second vague du virus et ont mis encore plus restrictions avant de redémarrer les activités économiques et revenir à la vie normale.

    Il n’y a malheureusement pas un sirop magique pour retrouver une croissance économique tompoko.

    Et l’économie africaine et malgache c’est quoi :

    - c’est une économie subventionnée massivement depuis leurs indépendances par les grandes puissances économiques.

    Une récession économique mondiale est forcément dévastatrice pour l’Afrique et Madagascar.

    Comment y faire face ? Il y a une piste locale, mais surtout, il faut attendre.

  • 7 mai à 17:19 | arsonist (#10169)

    (i)
    << 7 mai à 13:44 | Isandra (#7070)
    << Vohitra,
    << Votre fantasme et votre imagination ne m’étonnent plus, que vous maîtrisez bien, bien sur, sur tous les domaines >>

    (ii)
    << # 7 mai à 16:57 | Shalom (#2831)
    << Désolé de vous décevoir, mais je connais parfaitement Vohitra depuis des années, je suis un de ses anciens élèves.
    << Ce qu’il nous écrit ici dans ses posts, ce ne sont pas des "histoires", ce sont des réalités.
    << Je vous le garantis, >>

    Comments :
    Vohitra’s high level of education and intellectual honesty don’t even need to be "guaranteed".
    Because they’re obviously felt, seen and confirmed along each of his posts.
    It’s useless to ask every foza for making effort in order to understand or feel things which are beyond the reach of his low level in all areas.

    • 7 mai à 20:07 | spliff (#5871) répond à arsonist

      I’d say one could absolutely rightfully argue that running a country such as ours, considering the extreme mess "where" it is now, is by all aspects a freaking over the top ambition that genuinely requires balls from anybody who is serious about it.
      What we are facing with the current ruler and his followers though, is that they’re mistaking "seriousness" for unconsciousness, the very unconsciousness of their own ignorance that leads them to naturally systematically dodge the issues’ relevant bottom lines, and the actual effects of those on the ground.
      Vohitra, whom I respectfully salute, is very much instrumental in exposing all this through his knowledge and synthetic understanding of what’s going on in this country. The response he receives though never goes outside the ill-thought-out political agenda grid of theirs, which is itself relying on short sighted motives (ignorance helping). I’m not even mentioning the money side of things...
      That’s an attitude problem. There is nothing worse than ignoring your own ignorance and being convinced you are right, and somehow, there is no way to fight this kind of attitude because it requires sort of an "inside" quantum leap from the individual. And those pointing at it, no matter how non-sided they might be, will always be labelled the "know-it-alls" in their eyes.
      But at the end of the day, considering the general shallowness current times are universally unleashing, it is safe to say that they simply are the product of an era... no need to backtrack history too far to understand that a Sibeth Ndiaye would never had been picked for her current position under the ruling of a Mitterand (or even a Chirac for that matter...). One may seriously wonder why this is possible now... I hope it’s clear enough that I am not referring to her color of skin...

    • 7 mai à 23:27 | Shalom (#2831) répond à arsonist

      @ 7 mai à 17:19 | arsonist (#10169)

      Vous avez raison. Encore merci !

  • 7 mai à 17:37 | rayyol (#110)

    Et vraiment le plus drole toute ces discussion pour une simple grippe qui agit comme toute les grippes que j ai vu a Madagascar fait pfuiitt un petard mouille
    En tout cas ils vous ont bien eu L OMS Macron et compagnie L heure de payer va bientôt venir t vous allez voir combien futile on été toutes vos discussions Les virus sont la comme toujours.
    Ils ne tuent pas plus que d habitude Je dirait moins qu une annee normale Mais sa coute cher en m-udit Parlez en aux operateurs économique

  • 7 mai à 18:30 | Behantra (#9165)

    Nandra

    A propos de Ravatomanga

    Mamy c’est le fils , c’est son papa qui est à l’origine du groupe , avec un petit bémol

    Sodiat était la propriété de Rabetsitonta , qui d’ailleurs s’appelait Sodiat-Petro et le père de Mamy était l’adjoint de Rabetsitonta

    La Clinique d’Ilafy était aussi la propriété de Rabetsitonta . Cette clinique avait vu le jour grâce à la collaboration active de Grad-France qui y a implanté une unité chirurgicale

    Pour cette clinique Grad-France sous la houlette de Guy Andriambolonivo , Hery Raktobe , Serge Radert , Fidy Rakotoasitera se sont déménés pour démonter une antenne chirurgicale à Besançon et l’envoyer dans un container pour Antananarivo

    J’ai souligné que la papa de Mamy était l’adjoint de Rabétsitonta

    L’erreur de Rabétsitonta fut de faire confiance à cet homme quand il a décidé d’être ministre
    et de donner tout pouvoir à celui ci

    Durant les élections concernant les députés , l’on s’est apperçu dans le fief Grad (Talamaty) les scores très faibles de Rabetsitonta

    Et c’est en interrogeant le responsable de ce secteur que l’on a su que Ravatomanga père avait détourné plusieurs milliards dont les salaires des employés dont la grande majorité habitait du côté de Talatamaty

    Evidemment un procés fut intenté , et j’invite ceux qui sont courageux à aller à Anosy et de demander avec l’aide d’un avocat les détails

    • 7 mai à 19:37 | Shalom (#2831) répond à Behantra

      @ Behantra (#9165)

      Non, ne dites pas ça, les Ravatomanga sont des gens honnêtes, ils ont gagné tout à la sueur de leur front ! C’est pour cette honnêteté que Bacc-13 DJ l’a pris comme copain !

      Si j’écris des choses pareilles, est-ce logique et normal ?

      Questions :
      1) Dès que DJ a accédé au pouvoir, pourquoi est-il allé rendre visite à l’Ile Maurice ?
      2) Et pourquoi a-t-il promis lors de ce voyage d’offrir les 80ha aux mauriciens ?
      3) Pourquoi le ministère de la justice mauricien n’a pas répondu à la commission rogatoire lancée par la France concernant un ressortissant malagasy ?

      N’oublions pas, Maurice est un paradis .... fiscal et (tournez vos regards autour de vous !!), qui avaient des comptes bancaires là-bas ?
      DJ connait bien cette histoire ...

  • 7 mai à 18:49 | Krista Kristiaoe (#10737)

    Zarazarao hangalarana

    Tsy mahagaga ny fisian’ izany banga ara-bola izany satria lasa nizarazara ho amin’ ireo sahan’ asa maron’ ny filoha ny vola (Vary mora, Tosika fameno, Vatsy tsinjo, Komity loharano, sy ny sisa).

    Najoro ireo rafitra mizarazara ireo mba haha moramora kokoa ny fanodikodinana ny volampanjakana ary hahasarotra ny fanarahamaso ny vola mivoaka, fetsy a !

    Tsy maintsy ho tratra ihany anefa amin’ ny farany

    • 7 mai à 18:57 | Vohitra (#7654) répond à Krista Kristiaoe

      Miarahaba Krista,

      Raha ny fahamarinana sy mangarahara tokoa no atao tsrigetra, nahoana moa no tsy aseho petadrindrina amin ny afisy eny amin ny biraompokontany hoe iza sy iza marina no anarana efa nisitraka ny fanampiana isampokontany ?

      Ho hita eo hoe iza sy ohatrinona no fanampiana efa nozaraina sy hoe tena ny tokony hahazo izany tokoa ve no nandray izany, izany hoe ireo mahantra sy fadiranovana mipetraka sy monina eo amin ny Fokontany tsirairay...

      Saingy indrisy, lavitra ny afo ny kitay...

      Mankasitraka sy mirary soa

  • 7 mai à 19:05 | kartell (#8302)

    Dernière minute ....
    ..... Frontières. Les restrictions aux frontières avec les pays de l’espace européen (Union européenne, Schengen, Royaume-Uni) seront « prolongées jusqu’au 15 juin au moins » et les frontières avec les pays non-européens « resteront fermées jusqu’à nouvel ordre », a annoncé jeudi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.....

  • 7 mai à 19:10 | betoko (#413)

    Finengo
    Si tu n’as pas le sens de l’humour je n’y peux rien Je l’avais ecrit exprès en référence à Coluche un avec le mot agronome et Grenoble
    Agro-Noble Non seulement tu es vendrana mais aussi dondrona Pas futé le mec Normal il est resté le petit caporal

  • 7 mai à 19:33 | Jacques (#434)

    Dans un des posts du jour, j’ai relevé ceci :

    " Pour le cas du CVO, rappelons que le directeur général de l’IMRA ainsi que le Président, Andry Rajoelina avaient assuré que le lancement de ce « tambavy » avait déjà été précédé d’essais de traitement effectués sur des malades du COVID-19. Des essais qui se sont avérés concluants."
    La verite.mg

    Réplique :

    https://www.alefapress.com/2020/04/debats-scientifiques-billet-du-pr.html?m=1

    laverite.mg, cancaneur d’histoire comme tous les fozas, en premier lieu l’enivrée du forum, ensuite il y a le jomaka. Bien sûr ils sont encore en deçà des capacités du bac-3, champion de balaoasy toutes catégories. Mais quoi de plus normal, un foza ne s’y refera jamais, il restera à jamais dans son piètre niveau intellectuel.

    Ah, ces jeux olympiques de 1979 au cours desquels un certain Jean Louis Ravelomanantsoa aurait décroché la médaille d’or sur 100m ! Je n’en reviens toujours pas. Pourquoi inventer des choses qui n’existent pas ? Serait-ce toujours et encore cette propension à rabaisser ses contemporains "babakotoisés" et qui n’y trouveront rien à redire ou tout simplement défaut de culture générale ? Les deux, sans doute.

    Exemple d’un foza qui n’usurpe pas son statut, le jomaka d’Ambatomanga. Dans sont post ci-dessus 7 mai à 14:16 | betoko (#413), il écrit :

    " J’avais l’ intention de planter du piment à grande échelle , hélas mon projet est tombé à l’eau car le terrain où j’aurais voulu le faire n’est pas adapté selon d’ingénieur agronoble même en se servant de fumier car le sol est infesté de bactéries. "

    C’est quoi ingénieur agronoble ?

    Avant-hier il parlait déjà d’amnistie l’élargissement accordé par le bac-3 à la journaliste Arphine qui était en détention provisoire. Même pas cap (disent les mômes) de voir s’il est normal et légitime qu’un PRM épilogue sur le dossier judiciaire d’un tiers, eh ben non c’est une amnistie et ça fait partie de ses prérogatives.

    C’est dire, comme dirait l’autre, à quel point le niveau intellectuel du foza est déplorable. Sans exception. Et ça n’est pas fini, on verra bien comment les fozas vont gérer l’après-pandémie : normalement un pays qui n’a pas beaucoup souffert de cette pandémie Covid-19, tel babakotoland, ne devrait pas trop subir économiquement parce que c’est le seul pays au monde à avoir dégoté un médicament, et ce en 12 jours seulement. Médicament commercialisé rapidement, donc afflux de thune en perspective, record forcément imbattable durant plusieurs années. D’autant que quasiment un demi-milliard de dollars sont déversés au pays par l’International, de quoi voir venir. Mais ne nous leurrons pas, cette oseille se dissoudra dans la nature, comme d’hab. C’est comme cela la tradition chez les fozas.

  • 7 mai à 23:38 | Shalom (#2831)

    Quand vous parlez de JL Ravelomanantsoa, pourquoi les supporteurs de DJ ne démentent et ne touchent pas un mot de ce sujet ?
    "Kibokiboin’ny marina tokoa ka any ankabone no miafina", une inspiration personnelle.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS