Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 23 septembre 2021
Antananarivo | 00h54
 

Société

Sécheresse et insécurité alimentaire

Le kere frappe très fort dans la partie nord d’Anosy et d’Androy

samedi 14 août | Mandimbisoa R.

Le kere dans le sud de Madagascar s’aggrave, surtout dans la partie nord des régions Anosy et Androy, a témoigné hier, Alphonse Maka, président de Conseil pour le Fampihavanana Malagasy (CFM). À la suite d’une descente effectuée dans ces régions, cet ancien journaliste converti en politique a découvert que cette partie lourdement concernée par la famine ne peut plus produire depuis trois ans maintenant et les cheptels de zébus ou de moutons commencent à se faire rares.

Sont particulièrement concernées par cette situation les communes de Beraketa et Bamanomba dans le district de Bekily Androy et les communes de Ebelo, Marotsirake, Tsivory et Mahaly dans la région Anosy. Ce sont pourtant les greniers à riz de ces deux régions auparavant. Elles n’ont pas été touchées par le kere jusqu’ici, mais la dégradation de l’environnement, doublée du changement climatique en a décidé autrement.

Le « Tioka mena », un vent fort qui a apporté des poussières, dans la partie nord et est d’Ambovombe, jusqu’à Amboasary Atsimo, et qui les déposent sur les champs, les villages, sous forme de dune, est surtout la manifestation la plus cruelle de ce changement climatique dans le sud de Madagascar. À cause de la destruction des forêts qui couvrent le littoral nord et est d’Ambovombe, le vent maritime souffle très fort et emporte avec lui les poussières, formant ainsi une sorte de tempête de sable rouge.

Une association de religieuse de Tsivory s’occupe de la distribution des repas dans les autres localités, mais visiblement cela ne suffit pas. Les vivres vinrent d’ailleurs à manquer et le personnel est insuffisant puisque trois (03) bonnes sœurs s’occupaient avant de 4 000 personnes. À cette insuffisance alimentaire, à l’origine du phénomène de malnutrition s’ajoutent différentes maladies qui touchent les enfants à cause de consommation des aliments malsains et de l’absorption de l’eau impropre.

Contrairement dans cette partie nord de ces deux régions, la situation semble nettement s’améliorer dans la partie sud d’Anosy et d’Androy, rapporte toujours cet ancien journaliste. La pluie commence à tomber à Ambovombe et à Tsihombe. Les patates inondent le marché, il en est de même pour les légumes. C’est la raison pour laquelle un déplacement massif de la population du nord des régions vers le sud ou vers d’autres régions est constaté.

44 commentaires

Vos commentaires

  • 14 août à 09:24 | vatomena (#8391)

    Mais pourquoi donc à la meme latitude que Ambovombe villages et villes africaines ne subissent pas aussi fort le changement climatique ? Pas encre de Kéré dans ces zones là

    • 14 août à 20:20 | Marco (#11210) répond à vatomena

      La déforestation ça te parle ? C’est ça le pire des fléaux. Y’a plus un seul arbre à des kilomètres à la ronde.

  • 14 août à 10:29 | ANTICASTE (#10704)

    Pas grave selon les caciques du gouvernement ! le PRM lui, même, préfère s’occuper de son coup d’état ,peu être virtuel ou de changer de ministre ou de créer un fond souverain ,qui permettra des magouilles a un niveau jamais atteint !
    Bien ,pour le très grand ministre de l’environnement ,qui regarde le choses de loin ,tout cela n’est que de la spéculation et pourtant dans cet article on parle de la disparition des forets qui ont un rôle important dans la régulation du climat !
    Vont encore aller pleurer a gauche ou a droite pour quémander des aides pour s’enrichir encore plus au détriment des populations !
    Entre 800 0000 et 1 000 000 de nouveau Malagasy chaque année ,y en t-il au moins un qui comprend le poids sur l’environnement et les ressources naturelles de cette invasion ?
    Les abrutis du gouvernement ne veulent pas comprendre car leur quotidien a eux c’est de ramasser le maximum d’argent et quand le moment viendra pouvoir prendre l’avion et se réfugier chez maman et ailleurs !
    Certains me disent qu’il ne peuvent rien faire et c’est faux ,il y a des groupes de gens en ce pays qui pourraient stopper la spirale négative infernale ! Faudrait que ces messieurs descendent de l’olympe locale et se comporte enfin pour ce qu’ils sont ,des hommes tout simplement, qui prennent leur responsabilités !
    Vont-ils entendre le message d’un peuple qui va finir dans les tourments de la Fain de la soif et du d’espoir ,j’en doute et pourtant vous les voyez chaque dimanches fourrés dans les églises et les temples avec la minée prostrée du croyant factice !
    Il croient en l’argent ,le reste ne les importe guère, s’il faut partir ,ils partiront ,rien ne les contraint pour rester !
    Les autres crèveront pour beaucoup car les aides que l’occident peut accorder ne sont pas extensibles a l’infini ! Plus les populations augmentent ,ce qui est le cas partout en Afrique ,plus l’enveloppe festinée a chacun se réduit !
    Les remugles de la politique de la politique ne sentent pas bon en ce moment pour le petit dictateur ,il n’en faudrait pas beaucoup pour le débarquer car la mort de l’ex a déséquilibrer l’ancien camp rouge !C’est bien le moment de changer le cheval de devant ,mais faut-il que les anciens dieux vivants veuillent bien se bouger le cul !
    Vohitra va me répondre qu’il faut attendre ,attendre, attendre !

  • 14 août à 11:52 | vatomena (#8391)

    La faim ,la soif peuvent ils réduire l’excédent de population ? Est ce un résultat recherché

    • 14 août à 20:23 | Marco (#11210) répond à vatomena

      Y’a un truc incroyable à Madagascar c’est les gamines qui pondent des gosses alors qu’elles nu travail ni argent.

    • 14 août à 20:23 | Marco (#11210) répond à vatomena

      * elles n’ont

    • 15 août à 10:30 | Stomato (#3476) répond à vatomena

      Le 14 août à 20:23 | Marco (#11210) répondait à vatomena ^

      >>Y’a un truc incroyable à Madagascar c’est les gamines qui pondent des gosses alors qu’elles n’ont ni travail ni argent.<<

      Et elles le font toutes seules, avec intervention divine et surtout pas avec l’aide de salopards impunis et totalement dépourvu de sens civique ?

  • 14 août à 11:59 | Vohitra (#7654)

    « Komity ho Fampihavanana ny Malagasy »…izany no andrimpanjakana misy an’i Maka Alphonse, ary izany andraikiny izany no hisitrahany ny hatsembohan’ny Malagasy amin’ny fanomezana karama sy fampitaovana azy…

    Ka inona amin’izany andraikiny izany ary no mifandraika amin’ny famahana ny olana goavana mihantra amin’ny aina sy ny fahavelomana mihantra amin’ireo havana any Anosy sy Androy ?

    Fa angaha moa tsy efa fantatry ny maro sy ny Firenena manontolo izao zavamisy any Atsimo izao, koa inona no mbola ilaina ny fampahatsiahivana avy amin’i Maka Alphonse ?

    Sa kosa efa tokony havadika ho « Fampihavanana ny Malagasy sy ny Vary » ilay andrimpanjakana tarihin’i Maka Alphonse ?

    Rehefa mahantra sy fadiranovana ny vahoaka, rehefa sahirana sy misy fahasarotana ny hoenti-manana eo amin’ny fanjakana, dia ny fihetsika mendrika sy tokony hizorana dia ny fitsitsiana ny volampanjakana, ny fiarovana tsy hisy fandaniampoana ny volampanjakana…ary fanompanana ny eo antànana amin’ny famahana ny olana maika sy laharampahamehana…

    Tsy hoe zanaky ny any Atsimo akory i Maka Alphonse dia hoe tokony ekena ny fandaniambola amin’ny tsy andraikiny akory hijery ifotony izay zavamisy any…tsia…tsia…

    Efa reraka sy torovana mandoa hetra ny vahoaka ka aza ariana sy lalaovina ary hanaranana fo amin’ny sitrapo toy izao ny hatsembohan’ny vahoaka ry Maka Alphonse a !

  • 14 août à 12:17 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Et pendant ce temps notre génie des bal poussières, rêve à des miami beach, tramway, collysée, et terrains de foot !
    C ‘est dur d’ etre kon, mais à ce point ça force l’ admiration ...

    • 14 août à 20:24 | Marco (#11210) répond à Jipo

      Y’a pas une histoire de téléphérique à Tana aussi ? 😂

    • 15 août à 00:51 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      @ Marco .
      Mea culpa oubli impardonnable eni tompoco azafady 😫 .

    • 15 août à 00:52 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Tompoko . . .

  • 14 août à 14:04 | Isandra (#7070)

    C’est phénomène qui frappe plusieurs pays, amplifié par cette Maladie, que sur la lutte contre, la majorité des efforts et des moyens sont concentrés.

    « La faim s’est également intensifiée dans les épicentres émergents de la faim - des pays à revenu intermédiaire comme l’Inde, l’Afrique du Sud et le Brésil - qui ont également connu certaines des plus fortes augmentations des contaminations par le COVID-19.

    Voici quelques exemples des régions en situation de crise figurant dans le rapport :

    Brésil : Les mesures prises pour enrayer la propagation du virus ont contraint les petites entreprises à fermer et plus de la moitié des Brésiliens actifs ont perdu leur emploi. L’extrême pauvreté a presque triplé, passant de 4,5 % à 12,8 %, et près de 20 millions de personnes souffrent de la faim. Le gouvernement fédéral n’a assuré un soutien qu’à 38 millions de familles vulnérables, laissant des millions de personnes sans revenu minimum.

    Inde : La montée en flèche des infections au COVID-19 a dévasté la santé publique et a fait plonger les revenus, en particulier ceux des travailleur.euse.s migrant.e.s et des agriculteur.trice.s, qui ont été contraints de laisser pourrir leurs récoltes dans les champs. Plus de 70 % des personnes interrogées dans 12 États ont revu leur régime alimentaire à la baisse parce qu’elles n’avaient pas les moyens d’acheter de la nourriture. La fermeture des écoles a également privé 120 millions d’enfants de leur repas principal.

    Yémen : Les blocus, le conflit et une crise du carburant ont fait plus que doubler les prix des aliments de base depuis 2016. L’aide humanitaire a été réduite de moitié, limitant la réponse des agences humanitaires et réduisant l’assistance alimentaire pour 5 millions de personnes. Le nombre de personnes connaissant des conditions proches de la famine devrait presque tripler pour atteindre 47 000 personnes d’ici juillet 2021.

    Sahel : les pays les plus déchirés par les conflits, comme le Burkina Faso, ont connu une augmentation de plus de 200 % de la faim entre 2019 et 2020 - de 687 000 à 2,1 millions de personnes. L’aggravation de la violence dans le centre du Sahel et le bassin du lac Tchad a contraint 5,3 millions de personnes à fuir et a alimenté la hausse des prix de l’alimentation, au plus haut depuis cinq ans. La crise climatique a aggravé la situation : les inondations ont augmenté de 180 % depuis 2015, dévastant les cultures et impactant les revenus de 1,7 million de personnes.

    Soudan du Sud : Dix ans après son indépendance, plus de 100 000 personnes sont désormais confrontées à des conditions proches de la famine. La poursuite des violences et les inondations ont perturbé l’agriculture au cours de l’année écoulée et ont contraint 4,2 millions de personnes à fuir leur foyer. Moins de 20 % de l’appel humanitaire des Nations unies pour le Sud-Soudan, d’un montant de 1,68 milliard de dollars, a été financé jusqu’à présent. »

    https://www.oxfam.org/fr/communiques-presse/le-nombre-de-personnes-souffrant-de-la-famine-multiplie-par-six-depuis-le-debut

    • 14 août à 14:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      « Globalement, 155 millions de personnes dans le monde souffrent désormais d’insécurité alimentaire à un niveau de crise, ou pire - soit 20 millions de plus que l’année dernière. Deux personnes sur trois dans ces situations de crise vivent dans un pays en guerre ou en conflit. »

    • 14 août à 20:33 | Marco (#11210) répond à Isandra

      On parle de Madagascar ici, arrête ton déni. Ton pays est dans la m..de. Que tu le veuilles ou non.

    • 14 août à 21:56 | DadatoaDany (#10284) répond à Isandra

      Marco,
      Laissez-la ... dans son bonheur.

    • 15 août à 10:35 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Bravo, vos explication me rassurent...
      Dans le mesure ou le même mal frappe des pays comparables à Madagascar, les populations du Sud vont être sauvées.
      Il est a remarquer que les pays que vous citez ont eux aussi des dirigeants irresponsables...
      Dirigeants qui n’ont rien fait pour éradiquer la Covid19, et certains qui ont développé l’art de la guerre...
      Pauvre hère que vous êtes !

    • 15 août à 17:15 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      C’est la course aux aides alimentaires. Madagascar sera t elle en tete du peloton.Ce Madagascar qui aurait voulu ,qui aurait pu etre le grenier des Mascareignes ,de l’océan indien..Distribuons des angady et pas des bonbons aux enfants des écoles (une fois ),ou des tee shirts en période électorale

  • 14 août à 14:22 | Isandra (#7070)

    La lutte continue et les bras ne se croisent pas, malgré le mépris des mpitazana fotsiny.

    https://lexpress.mg/09/07/2021/malnutrition-la-lutte-contre-le-kere-continue/

    Avec les solutions pérennes :

    « Après des décennies de crise alimentaire régulière, un lueur d’espoir semble se dessiner pour le Grand-Sud. Andry Rajoelina lors de son allocution à la télévision nationale a rapporté les grandes lignes des projets durables pour les régions Anosy et Androy lors du colloque régional pour l’émergence du Grand Sud qui s’est tenu à Fort-Dauphin la semaine dernière. Ces deux régions sont connues par la sécheresse, l’enclavement, l’insécurité, la famine et malnutrition qui y sévissent de façon récurrente. »

    https://www.madagascar-tribune.com/Kere-des-solutions-perennes-pour-le-Grand-Sud.html

    http://www.presidence.gov.mg/actualites/1269-le-president-andry-rajoelina-dans-le-sud-ensemble-nous-allons-changer-le-destin-des-regions-androy-et-anosy.html

    • 17 août à 04:16 | umberto (#10893) répond à Isandra

      A Madagascar on résoud Les problèmes avec des projets qui arrivent au but la moitié.
      En tant que on dispute je vois l’eau couler dans la route pendant des jours sans que personne bouge et le gens passent à côté ils regardent, ils s’écartent mais tous se taisent.
      C’est l’indifférence et on le voit partout et c’est pas parce-que ils sont pressé de gagner sa vie.

  • 14 août à 14:27 | vatomena (#8391)

    La famine ,des crèves la faim à Madagascar ,mais ,heureusement ,pas de guerres ,pas de révoltes. En 1947 ,il n’y avait pas famine et pourtant il y eut révolte ,mise à mort ,in cendies ,destructions

    • 14 août à 14:45 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      Heureusement, JR est encore vivant pour contredire votre baliverne :

      « Entre 1925 et 1929, cette cochenille -qui est un parasite sessile vivant, pourtant, essentiellement sur des cactus du genre Opuntia, se nourrissant de l’humidité et des nutriments du cactus- a détruit toute autre végétation à très grande échelle, entrainant la mort de nombreux zébus et amenant à une famine prolongée (in « La destruction des cactus par une cochenille à Madagascar : ses conséquences économiques et sociales », Raymond Decary, Lyon 1929). Et Decary, avec Karine Middleton et Jeffrey Kaufman, historiens sociologues, ont cherché à expliquer les ravages causés par cette cochenille sur les cactus de Madagascar, ravages ayant entrainé une catastrophe écologique et économique sans précédent, notamment en Androy. Cela est aussi précisé par Lucile Allorge et Danièle Matile-Ferrero dans leur ouvrage intitulé : « Cactus et cochenilles introduits à Madagascar : mise au point à l’appui des collections historiques du MNHN (Museum national d’histoire naturelle) à Paris ».

      En 1930 et 1931, une sècheresse extrême inouïe entraina des déplacements de population sans précédent, pour quitter la région Androy. Cela a découlé d’un grave problème au niveau de l’écosystème agropastoral de la région. De 1941 à 1944, le nom de « Maro taola » fut donné à la grande famine qui a sévi. Cela veut dire littéralement : beaucoup d’ossements humains. Cette famine a entrainé la migration de la quasi-totalité des Antandroy de la zone sédimentaire. En 1945, un sacrifice massif de zébus fut organisé, pour faire revenir la pluie, en collaboration avec l’administration coloniale. Cela a-t-il eu un impact positif ? Quoi qu’il en soit, aucun Kéré ne survint durant près d’une décennie. »

      En 1956, l’Androy est frappée par une sécheresse dont personne ne semble avoir entendu parler.

      https://www.madagate.org/madagascar-informations-politiques/a-la-une/7600-madagascar-kere-la-vraie-problematique-dun-mal-qui-saggrave-au-fil-du-temps.html

    • 14 août à 16:12 | kartell (#8302) répond à vatomena

      @vatomena

      La pirouette utilisée grossièrement par la propagande qui désormais à toutes les audaces est de dire que dans le fond le pays n’est pas à pointer du doigt puisque la famine est une normalité sur la planète..
      Chacun ou presque à son kere semble-t-elle dire donc pourquoi accabler un président qui ferait tout son possible même à refuser de renouveler les visas des intervenants de médecins sans frontières qui devront quitter le pays si son Excellence excelle dans son humeur d’une susceptibilité de potentat !
      Bref, banaliser, voir minimiser une situation catastrophique voilà à quoi cette propagande va être contrainte et forcée jusqu’à la fin d’un quinquennat qui risque d’être rock n’roll et Cadillac !..
      J’ai été frappé par le pas cadencé des militaires lors de la remise de médailles par son Excellence à Antsirabe ..
      Le style me rappelle des heures sombres de cette vieille Europe aux prises avec ses démons de l’histoire passée..
      J’aurais voulu avoir votre sentiment de ce qu’il me semble être un copié/ copié qu’on aurait pu éviter avec bien d’autres aussi !..

    • 14 août à 17:06 | Shalom (#2831) répond à vatomena

      kartell,

      Il me semble avoir lu souvent certains participants sur ce forum écrire : "balayez le devant de votre porte ...".
      Pourtant cette même personne, dès qu’elle est à court d’argument n’hésite pas à prendre exemple de ce qui se passe chez les autres !

    • 15 août à 13:13 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Isandra —Cactus et Kéré _ Ce Cactus n’était pas une plante endémique de Madagascar .C’est un planteur venant d’ile de France qui l’a introduite en 1769. Le terrain lui étant favorable ,il a proliféré.En période de soudure,les fruits du racketa nourrissaient les gens tandis que les feuilles débarrassé de leurs épines servaient de manger au bétail.Il arriva, beaucoup plus tard ,dans les années 1930, qu’une cochenille tueuse de cactus fut introduite malencontreusement par un créole ,je crois Et ,ainsi ,une grande part de la foret de cactus nourricière en temps de disette disparut. Apres le Bien ce fut un Mal qui s’abattit sur la région.
      Le drame est que les services de recherche de Madagascar n’ont jamais mis au point un produit pour tuer la Cochenille.Insuffisance de la recherche ou démission ?

  • 14 août à 17:23 | purgatoire (#11152)

    Encore une fois on s’aperçoit que ce régime se liquéfie au fil des semaines meme ISANDRA dans ses commentaires n’arrivent plus à endiguer le fait que ce régime ne réussi rien de bon … les résultats sont là … de l’extérieur les pays suivent la descente aux enfers du peuple malgache … chaque jour des annonces négatives exemple
    13:00 - STRATEGIE DE SORTIE DE CRISE
    Les groupements et syndicats professionnels du secteur privé à Madagascar plaident pour la mise en place effective d’une stratégie de sortie de crise à l’instar de ce que la plupart des pays ont mis en place à travers le monde, et sollicitent un Dialogue Public-Privé avec le Président de la République le plutôt possible pour s’assurer ensemble que ladite stratégie s’accorde avec les réalités économiques et sociales du pays. Cette stratégie, proactive et non réactive, devrait comprendre des jalons clairs dont une projection ambitieuse de vaccination, un calendrier courageux de réouverture des frontières, un engagement ferme de paiement des arriérés des entreprises, ainsi que des mesures réelles et concrètes de soutien au secteur privé, souligne-t-on.
    12:40 - SECTEUR PRIVÉ 
Malgré les efforts entrepris par les entreprises et en l’absence de subventions comme celles octroyées dans d’autres pays, les activités et les revenus du secteur privé ont baissé de 44% en moyenne par rapport à l’année 2019, allant jusqu’à 90% dans l’industrie du voyage, indiquent les groupements et syndicats professionnels du secteur privé à Madagascar. Le secteur du tourisme à lui seul enregistre un manque à gagner de plus de 800 millions d’Euros sur 12 mois tandis qu’en moyenne les activités n’y tournent qu’entre 10 et 20% de leur capacité. Madagascar est l’un des pays ayant enregistré la plus grande baisse de voyageurs internationaux (-93%), fragilisant directement 300’000 emplois et autant de ménages vivant du tourisme et des transports. Cette fermeture prolongée et drastique des frontières pose également la question du droit fondamental des personnes Malagasy à pouvoir rejoindre leur pays, leur famille et leur entreprise, souligne-t-on.

    Le tgv n’est plus qu’une locomotive à charbon poussive c’est ce que retiennent les experts du monde entier ..

    • 14 août à 19:21 | kartell (#8302) répond à purgatoire

      Locomotive à charbon poussive ou plutôt draisine ?….

    • 15 août à 12:37 | vatomena (#8391) répond à purgatoire

      Kartel - Le Copier -Coller fait partie de l’art de vivre malgache----- Si le copier -coller a fait le réveil la réussite de la Chine ou du Japon.Chez nous cela est resté sans suite

  • 14 août à 19:26 | Marco (#11210)

    Cette vision apocalyptique !

    Cette pauvreté extrême je pourrais jamais m’y faire...

  • 14 août à 20:18 | Marco (#11210)

    Ok pour le changement climatique mais c’est surtout la déforestation qui cause des dégâts irréversible.

  • 14 août à 21:37 | vatomena (#8391)

    Et le charbon de la Sakoa ?

  • 14 août à 22:17 | RAVELO (#802)

    Pour tous les vendrana de ce gouvernement,n’aurait-il pas été plus simple de dire :nous voulons des sousous pour investir dans notre fond souverain.
    bande de vendra-potsiny va.

  • 15 août à 09:59 | purgatoire (#11152)

    Toutes les heures des informations négatives arrivent de notre beau pays … même ISANDRA n’arrive plus à faire face à ce flot de mauvaises nouvelles qui déferlent sur Madagascar tel un tsunami … alors pour s’en sortir elle va remonter à 1930 … bientôt il faudra retourner au XIX eme siècle qui va équivaloir à la situation actuelle de Madagascar après elle va faire diversion en parlant de la France de la Suisse et bientôt de la Laponie … en tous cas ce que nous reproduisons est la réalité vrai sans artifice sans camouflage … il suffit d’ouvrir internet pour lire :

    16:00 - CLIMAT DES AFFAIRES
    Une enquête réalisée en avril 2021 auprès du secteur privé a montré que près de 80% des entreprises ont constaté une détérioration du climat des affaires au cours des deux dernières années 2019-2020, d’une part, et que moins de 50% des entreprises sont optimistes pour 2021 et que plus de 60% d’entre elles n’envisagent pas ou plus d’investir au cours de cette année, d’autre part, en raison du contexte socio-économique, rapporte le groupements et syndicats professionnels du secteur privé formel à Madagascar.

    17:00 - BTP
Les entreprises du BTP attendent toujours la régularisation des impayés de l’Etat qui s’élèvent à 60 Milliards d’Ariary indiquent les groupements et syndicats professionnels du secteur privé formel à Madagascar.

    60 milliards d’impayés … donc les entreprises ne paient pas les employés qui eux même crèvent de faim !!! une honte et pendant ce temps là on va préparer l’inauguration du stade BAREA qui s’annonce gargantuesque en coût !!! Combien de vie d’enfants sauvées avec cet argent ?? A vomir … le président va se déplacer en France non pas comme chef de la République car il n’y est pas le bienvenue mais comme chef d’entreprise… combien va coûter ce déplacement en avion hôtel bouffe madame Claude etc etc … en plus il veut d’un côté devenir économiquement indépendant mais d’un autre côté il va faire la mendicité auprès des entreprises françaises pour qu’elles viennent prendre des marchés chez nous à grand renfort de dessous de table … à revomir

    • 15 août à 10:54 | Shalom (#2831) répond à purgatoire

      Le titre de l’article parle du "kere".
      Quand on lit la logique de votre commentaire, nous étonnons-nous de constater que le "kere" ne touche pas uniquement et seulement le sud mais tend à se dilater dans tout le pays ?
      Ce n’est plus une question de priorisation mais plutôt de bonne gouvernance.
      Mais les éducations (familiale, scolaire voire politique) reçues par cet "individu" lui permet-il de savoir ce que c’est "gouverner" dans le vrai sens du terme ?

    • 15 août à 13:36 | Isandra (#7070) répond à purgatoire

      Purgatoire,

      C’est facile à expliquer.

      Climat des affaires :

      En 2019, c’était l’année électorale où les entreprises sont un peu frileuses, vue l’expérience de 2002, d’autant plus, les resy lava, les vaincus sont mauvais,...

      En 2020, c’est en quelque sorte une année blanche ...qui ne sait plus, sauf les faiseurs semblant.

      Malgré cela, le rang de Madagascar ne change pas selon « Doing business ».

    • 15 août à 13:47 | Isandra (#7070) répond à purgatoire

      « BTP
Les entreprises du BTP attendent toujours la régularisation des impayés de l’Etat qui s’élèvent à 60 Milliards d’Ariary indiquent les groupements et syndicats professionnels du secteur privé formel à Madagascar. ».

      Le Président en a touché mot pendant son dernière intervention, dont l’audience est parmi les plus élevées de ces derniers mois. Il a dit que plusieurs régularités y ont été constatées, les responsables sont en train de vérifier tous les dossiers( selon un journal aux alentours de 200 ) mais, l’argent est déjà disponible, son déblocage n’attend que les résultats de ces vérifications.

  • 15 août à 11:49 | purgatoire (#11152)

    Allez encore une mauvaise nouvelle … toutes les heures la vague du tsunami frappe Madagascar : …..
    11:00 - DOUANES
    1361,1 milliards d’ariary de recettes budgétaires ont été collectés par la Douane jusqu’à fin juillet 2021. Par ailleurs, 8 720,0 milliards d’ariary d’importation, soit 2 310,0 millions de dollar US, ont été enregistrés à la Douane en incluant les opérations des entreprises franches et les autres opérations non taxables tandis que 83,9 milliards d’ariary de droits et taxes à l’importation ont été exonérés sur notes de Conseil pour les sept premiers mois de l’année 2021.
    Alors que le gouvernement avait prévu …. « Parallèlement à la baisse de la croissance prévue dans le cadre du projet de loi de Finances rectificatives de cette année, 4,3% contre 4,5% initialement, les recettes douanières sont également revues à une légère baisse de 0,8% par rapport aux prévisions initiales pour l’année. Sur 2 846,0 milliards d’ariary de recettes douanières pour l’année 2021, 75% proviendront des importations de produits non pétroliers et 25% des importations de produits pétroliers.
    Par ailleurs, la prévision des recettes fiscales intérieures est révisée à 3 486,83 milliards d’ariary par rapport à celle de la Loi de Finances Initiale 2021, soit une baisse de 7% (260 milliards d’Ariary). Elle représente 55,06% des recettes fiscales totales.
    Quant au montant de la dette à rembourser pour cette année, la Loi de Finances Rectificative (LFR) 2021 indique qu’elle s’élève à 553,2 milliards d’ariary dont 380,1 milliards d’ariary en principal et 173,1 milliards d’Ariary en intérêts.
    L’objectif de recettes douanières pourtant revu à la baisse ne sera jamais atteint cette année… il va falloir encore que les pays « amis » rererereremettent de l’argent de leur poche vu que notre TGV national enfonce le pays dans la crise de plus en plus … heureusement l’inauguration du stade barea sera grandiose …

    • 15 août à 12:33 | kartell (#8302) répond à purgatoire

      La propagande a essayé, appuyée par des médias serviles à masquer tout cela même le tourisme serait prêt à redémarrer au quart de tour c’est dire combien le pouvoir et ses ayants-droits ont la tête profondément dans le sable .
      Tout n’est que paroles, paroles en version Coue mais sur le terrain ce ne sont que des états de délabrement avancés qui sont relookés en demain tout est possible, ayez confiance !…
      A jouer ainsi au plus malin, le pouvoir se trouve dans une impasse en multipliant des projets hors-sol : vaches pour fournir le yaourt quotidien façon RA8..
      On se la joue grave, le pays est pris en otage par un pouvoir qui a fait de ses ambitions personnelles voir privées celles de tout un peuple…
      La déconnexion de ce dernier avec la voix de son maître s’intensifie chaque jour davantage parce qu’elle va devenir une source de plus en plus virulente à s’opposer à une ligne de conduite des décisions qui ne correspondent plus aux vœux pourtant modestes du plus grand nombre …
      Lire entre les lignes comme vous le faites si bien, c’est enlever le vernis dont s’est paré ce pouvoir mais c’est surtout étouffer une propagande insolente qui ne tient qu’à un fil : celui de l’info unique où le déni est devenu la roue de secours essentielle à son occupation intempestive d’une com qui désherbe grave au lieu de fertiliser une latérite de plus en plus mortifère …
      Sinon, sans cela, c’est l’abîme total à confier aux alpinistes confirmés de votre trempe à croiser ainsi le fer avec les complotistes de ce pouvoir !…

  • 15 août à 13:03 | kartell (#8302)

    Son Excellence au pays des « putschistes « , pour montrer les dents ou pour pleurnicher ?….
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210815-madagascar-visite-annoncée-du-président-rajoelina-à-paris-fin-août

    • 15 août à 13:27 | purgatoire (#11152) répond à kartell

      La réponse est dans l’article … Madagascar agonise il vient en France à genoux supplier : « l’économie... Plusieurs investissements français sont à l’arrêt sur la Grande-Île. Les barrages de Sahofika et Volobe par exemple, ou encore le terminal Ravinala Airports. Le secteur privé souffre à Madagascar... dans le contexte pandémique, avec des frontières fermées depuis un an et demi... Des investissements extérieurs seraient donc bienvenus... » mais pourquoi les investissements français sont à l’arrêt ???? déjà les entreprises du BTP attendent toujours la régularisation des impayés de l’Etat qui s’élèvent à 60 Milliards d’Ariary !!!! Alors qu’Isandra crie à tue tête que le pays va pour le mieux qu’il n’y a plus de problème pour le TGV qui fonce !!! Peut être droit dans le mur mais il fonce …

    • 15 août à 14:10 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Le doute et la voile commencent a se lever progressivement...

      Jean Yves Le Drian et son representant Christophe Bouchard sont des comediens et acteurs aussi...

      Puisque le show joue par popoly et compagnie n a pas reussi a drainer la foule en periode de vacances, alors, il vaut mieux inventer un nouveau scenario a Paris...

      La contribution de Bismuth sera aussi attendue au nom de la cooperation et solidarite inclusive...

    • 15 août à 16:24 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Quel affabulateur ose encore prétendre affirmer que les véritables commanditaires du calife ne se trouvent pas à Paris ?

      Il ira là bas pour prendre les consignes pour sécuriser et parfaire la prédation du pays, et s’assurer de la ferme volonté de protection de la part de ses maîtres...

      Dans dix mois, il se pourrait qu’une autre page de l’histoire va s’ouvrir à Paris, et ses commanditaires veulent déjà anticiper le changement et prévenir ceux qui vont garder les proies à rester sur leur garde afin rester ferme...

    • 15 août à 17:10 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Est-ce que Nasrallah le chef du Hezbollah libanais osera mettre les pieds à Paris par exemple s’il ne bénéficiera d’une accueil favorable ?

  • 17 août à 08:47 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    Avec des si, on refait le monde et on mettrait Paris dans une bouteille, mais :

    - Le réel, c’est le Kere dans le Sud,

    - Le concret, c’est que le coût de la vie ira en augmentant, c’est la bête loi de l’offre et de la demande, et ce n’est pas en 3 jours en suspendant un gouvernement pour en mettre un autre que celà se résoudra.

    - Le tangible, c’est la malnutrition qui frappe aux portes de la Capitale, quand la population :

    . peine à acheter du riz à 3000 Ar le kg

    . ne peut pas d’acheter de l’huile à 11000 Ar le litre (8000 Ar en en mai) et bien maintenant c’est du "tapaka ny fahefany", 1/8 ème de litre l’unité de mesure des petites gens

    . ne trouve plus de charbon à 1000 Ar pour cuire un repas

    . ne trouve comme activité que la vente informelle au vu et au sus de tous :

    https://www.actutana.com/depeche/alors-ca-cest-effectivement-du-jamais-vu-depuis-60-ans/

    - La réalité, cette réalité durement covidée, c’est que :

    https://www.actutana.com/leconomie-ne-repartira-pas-dici-la-fin-du-mandat-dandry-rajoelina/

    Avec des "si" :

    - Si ce DJ Crétin avait incité le peuple a travailler, à produire du riz, lui faire faire du "Miasa mafy, Miasa tsara" car c’est au peuple de travailler, de produire, de créer de la valeur ajoutée,

    Et à lui Président de créer les conditions pour que le peuple puisse travailler à commencer par la sécurité (des biens, des personnes, des investissements), en n’ instrumentalisant pas l’armée en mercenaire au service du pouvoir

    - si on avait réhabilité et créé de nouvelles routes qui ne se mangent pas mais qui permettent de manger

    - si on avait fermé à temps les frontières, l’impact du Covid aurait été moindre

    .......Et beaucoup d’autres "si"

    Alors au moins le Kere ne serait pas une dure réalité et l’on n’ aurait pas à importer du riz, une très grosse épine en moins pour le peuple

    Au lieu de tout celà une nième gesticulation de SAR DJ Lapin Crétin, le changement de gouvernement avec une dizaine de on prend les mêmes et on recommence, plus de ministres, des vices ministres, avec comme pompon un ministère pour la fille du sanguinaire amiral.

    Bref dans un scénario éculé, une nouvelle scène tout aussi éculée, pour anticiper la préparation d’une élection qui s’annonce dans un climat lourd et délétère.

    Nous voici donc toujours au point de départ, et dans la vie quand un homme n’avance pas, n’apprend rien, ne progresse pas, ne vit qu’ avec des "si" sans se remettre en question pour agir, il recule et régresse.

    Il en est de même pour le peuple qui de son statut authentique de Malagasy fier est devenu madagougouesque affamé.

    C’est fable du TGV, Taxi brousse, Charrette :

    https://www.madagascar-tribune.com/Andry-Rajoelina-suspend-ses-ministres.html#forum477184

    Cordialement

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS