Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2022
Antananarivo | 22h33
 

Société

Rotary Club Madagascar

Le gouverneur a débarqué hier pour sa deuxième visite

lundi 20 octobre 2008 | Hery A., Poussy R.
Le gouverneur Jean Claude Hoareau et son épouse, accueillis par les présidents des rotary clubs.

« Je sais que les rotariens malgaches sont très actifs pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des enfants, notamment dans les domaines de l’éducation, de la santé, de droits à la nourriture adéquate et à l’accès à l’eau potable ainsi qu’à l’assainissement. Mon rôle, en tant que représentant du président du Rotary International, consiste à encourager les 53 clubs du district 9220 de faire dans la mesure de leurs moyens en faveur des enfants », s’est exprimé le Gouverneur du Rotary international District 9220, Jean Claude Hoareau, lors de son arrivé à Ivato. Il s’agit de sa deuxième visite à Madagascar et sa première visite des rotary clubs d’Antananarivo et d’Ivato pour constater « de visu » les activités réalisées par les 8 clubs à Tanà et un club à Ivato sur les 18 clubs répartis dans toute l’île comptant au total près de 350 membres. Cette visite a débuté hier, et durera jusqu’au 26 octobre 2008. Elle a pour objet de voir les réalisations des rotary- clubs, à savoir Anosy, Mahamasina, Ivandry, Ivato et Ainga. Ce sera une occasion pour le Gouverneur Jean Claude Hoareau d’honorer de sa présence la célébration du 50ème anniversaire de la présence du mouvement rotarien dans la région de l’Océan Indien. Une soirée pour fêter ce jubilé aura lieu au Carlton le samedi 25 octobre. Le gouverneur etait à La Reunion, pour une visite d’une semaine avant de débarquer à Ivato, hier après midi. A noter que les 53 clubs dans les 7 pays membres du distrist 9220 doivent bénéficier de la visite du gouverneur, durant son mandat de juillet 2008 au juillet 2009.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS